AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA POUDRE DE BAOBAB (PAIN DE SINGE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: LA POUDRE DE BAOBAB (PAIN DE SINGE)   Mar 3 Oct - 19:16



LA POUDRE DE BAOBAB (PAIN DE SINGE)

Autre nom : Adansonia digitata (nom scientifique), pain de singe, arbre aux calebasses, arbre de mille ans, calebassier du Sénégal, arbre pharmacien, arbre de vie, arbre bouteille,

Qu'est-ce que la poudre de Baobab ?


Il s'agit de la pulpe du fruit du baobab africain, aussi appelé pain de singe, séchée naturellement et réduite en poudre.

C'est le seul fruit au monde à sécher naturellement sur la branche pendant la période de maturation, les graines du baobab sont ensuite récoltées manuellement, puis on casse les calebasses qui renferment la pulpe, on retire les graines contenues dans la pulpe, pour enfin l'écraser et la tamiser.

La saveur de ces fruits, aussi bien acidulé que légèrement sucré, peut faire penser au pamplemousse. Elle plaît aussi bien aux humains qu'aux singes, qui ont beaucoup plus de facilité à atteindre les fruits souvent très hauts dans l'arbre, d'où leur nom de "pain de singe".

Cette poudre est mélangée à de l'eau pour en faire ce qu'on appelle en wolof, la langue du Sénégal, du jus de bouye, ou baak en langue sérère.

Depuis 2008, la poudre de baobab est devenu le chouchou des fabricants de compléments alimentaires, étant une incroyable source de nutriments, entre autres très utile contre la dénutrition des personnes âgées ou convalescentes.

Le pain de singe est donc un super-fruit, exploité par des organismes acteurs de l'environnement et l'écologie, le tout à prix raisonnable. Si on ajoute à cela sa teneur en nutriments exceptionnelle, la poudre de baobab est une nouvelle ressource exceptionnelle de l'Afrique, un fruit d'avenir pour le continent.

Précisons que le baobab est un produit purement naturel qui est par défaut "bio" (même sans certification), en effet, les baobabs poussent dans des conditions purement naturels et généralement éloignés de toute source de pollution. Le baobab est un arbre noble et sacré en Afrique, aussi appelé arbre de longévité.



Son histoire "occidentale" :


Le baobab est originaire d'Afrique tropicale. La première trace certaine du fruit de baobab remonte à 1354, dans les récits du célèbre explorateur arabe Ibn Battuta, décrivant cet arbre et ses fruits qu'il découvrit dans le bassin du Niger.

Dès le 16e siècle, on retrouve le fruit de baobab dans les marchés du Caire, entier ou en poudre, déjà consommé pour ses vertus pour la santé. C'est ici que Prospero Alpino, un scientifique européen, va découvrir le fruit qu'il nommera alors "ba hobab", provenant de l'Arabe "bu hibab" qui signifie "fruit aux nombreuses graines".

En 1562, il décrit la saveur et les incroyables bienfaits de la poudre de baobab dans son ouvrage "De plantis Aegypti liber" (Livre des plantes d'Égypte).

En 1750, Michel Adanson, un botaniste français employé de la Compagnie des Indes en poste à Saint-Louis du Sénégal, redécouvre cet arbre dans les îles du Cap-vert et au Sénégal. Il poursuit l'étude d'Alpino et ramène des échantillons à Paris, espérant faire rentrer le fruit dans la pharmacopée française. C'est ce botaniste qui donnera au baobab son nom scientifique : Adansonia.

Heureusement pour les Africains, les Européens ont toujours considéré le baobab comme un arbre inutile, ne pouvant servir à la construction ou la combustion, ils n'ont donc pas pillé cette incroyable ressource.

La pulpe de baobab est autorisée à la commercialisation par la communauté européenne uniquement depuis juillet 2008, et tend à un grand avenir grâce à sa qualité d'alicament (« alicament », « médicaliment », « nutraceutique » ou « nutriceutique » sont des néologismes de l'industrie agroalimentaire. Alicament semble toutefois surtout utilisé en France ; au Canada notamment le terme a été supplanté par « aliment fonctionnel », traduction du terme anglais « functional food »)


Son histoire africaine :

Impossible de retracer à quand remonte l'histoire du baobab en Afrique, c'est comme s'il avait toujours été là.
Le baobab est sacré dans de nombreuses cultures où il est interdit de les couper. C'est un arbre majestueux à croissance lente, doté d'une longévité exceptionnelle, estimée jusqu'à 2000 ans ! Il est l'emblème de la Guinée et du Sénégal.
C'est un arbre à palabres ou le village se retrouve pour discuter de la vie du village, de politique, ou pour écouter les histoires et enseignements des conteurs.

Tout s'utilise sur l'arbre :

- Les jeunes pousses et les racines : elles sont mangées comme des légumes, un peu comme des asperges.

- Les feuilles : riches en protéines et minéraux, on en fait des infusions et des bouillies médicinales utilisées contre le paludisme. Au Sénégal, on fait du lalo, une poudre de feuilles séchées de baobab, qu'on utilise comme aromate dans les céréales et les sauces, notamment pour préparer du couscous de mil.

- Les graines : elles sont pressées pour en faire une huile alimentaire, mais aussi utilisées pour la fabrication de savon et d’engrais. Torréfiées, on s'en sert aussi comme remplaçant du café. Au Mali, les enfants les sucent comme des bonbons pour garder en bouche la saveur acidulée de la pulpe. En Tanzanie, on s'en sert enrobées de sucre rouge pour faire du "mbuyu", une friandise très populaire.

- L'écorce : une fois bouillie, on la prescrit comme fébrifuge. On en tire aussi une fibre avec laquelle on confectionne des vêtements, des sacs, paniers, cordes et cordages.

- Les calebasses : dans le Pays Dogon au Mali, les calebasses séchées qui protègent la pulpe du baobab sont transformées en maracas.

- La sève : sert à fabriquer du papier.

En vrac, on emploie aussi la poudre de baobab pour fabriquer des produits cosmétiques (huiles régénérantes, hydratantes, sérums antirides, etc.), des compléments alimentaires, yaourts, jus de fruits, barres de céréales, bonbons, confitures, médicaments, notamment pour le diabète, etc.

Tenez-vous bien, au Japon, il existe même un Pepsi Baobab !

Tout cela fait qu'en Afrique, et dans des pays comme le Sénégal, le pain de singe devient une nouvelle source de revenus durables pour les villageois.


Comment utiliser le pain de singe en cuisine ?


Avec sa saveur acidulée et légèrement sucrée, la poudre de baobab parfumera et sucrera facilement toutes les boissons. Vous pouvez en ajouter une petite cuillère à café dans tous vos smoothies, jus de fruits, cocktails, thés, infusions, milkshake, chocolats, etc.

Vous pouvez préparer un bouye maison en diluant 1 ou 2 cuillères à café de poudre dans un grand verre d'eau fraiche.



Quels sont les bienfaits de la poudre de baobab pour la santé ?

Affichant des valeurs nutritionnelles record, il est riche en minéraux, en fer très assimilable, en potassium, magnésium, zinc, phosphore, en 11 acides aminés (L-proline et histidine notamment) essentiels et non essentiels. C'est une réserve de vitamines A, C, B1, B2, B6 et PP.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA POUDRE DE BAOBAB (PAIN DE SINGE)   Mer 4 Oct - 14:52

Article qui vient compléter le mien sur le Baobab dans Les jardins.

Pour ma part, je consomme le jus de baobab qui a remplacé depuis quelques temps mon jus de fruits matinal. Le goût est moins prononcé, moins fort que celui de la majorité des autres agrumes, il se rapproche plus du citron et du pamplemousse.

Dans certaines régions d'Afrique, le fruit du Baobab reste un complément nutritif non négligeable en périodes difficiles, surtout pour les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LA POUDRE DE BAOBAB (PAIN DE SINGE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» [Nouvelle Règle] Baril de Poudre noire
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Un point sur les armes à poudre noire.
» Crise du Pain !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: L'herboristerie-
Sauter vers: