AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enki Bilal

Aller en bas 
AuteurMessage
cdang

avatar

Masculin Messages : 1232
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Enki Bilal   Lun 2 Oct - 10:52

Originaire de Yougoslavie, ce dessinateur et scénariste français a marqué la BD, principalement de s.-f.

Ses œuvres majeures sont la trilogie Nikopol (La Foire aux immortels, 1980 ; La Femme piège, 1986 ; Froid Équateur, 1992), adapté au cinéma par lui-même (Immortel, ad vitam, 2004),

et la tétralogie du monstre (Le Sommeil du Monstre, 1998 ; 32 décembre, 2003 ; Rendez-vous à Paris, 2006 ; Quatre ?, 2007),

ainsi que ses collaborations avec Pierre Christin pour les « Légendes d'aujourd'hui » (La Croisière des oubliés, 1975 ; Le Vaisseau de pierre, 1976 ; La Ville qui n'existait pas, 1977 ; Les Phalanges de l'Ordre noir, 1979 ; Partie de chasse, 1983) ou Dionnet (Exterminateur 17, 1979).


Outre Immortel, il a également réalisé Bunker Palace Hôtel (1989, écrit avec Pierre Christin) et Tykho Moon (1996, écrit avec Dan Franck), ainsi qu'un clip de Brigitte Fontaine et mis en scène quelques pièces de théâtre.


Une, euh, pratique sportive a également été tirée de sa trilogie Nikopol : le chessboxing, alternance de reprises de boxe et de parties d'échecs.

Son style est rès reconnaissable et ses œuvres récentes sont de véritables tableaux acrylique mis dans des cases de BD. Du point de vue scénaristique, ça a tendance à être assez foutraque mais c'est aussi pour ça qu'on l'aime.

Allez, je ne résiste pas à vous montrer non pas un dessin de Bilal, mais un tableau de Francis Bacon qui me semble l'avoir grandement inspiré : Figures in a landscape (1956-1957)



Dernière édition par cdang le Mer 4 Oct - 10:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3279
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Enki Bilal   Lun 2 Oct - 20:38

Bien d'accord ce tableau de Bacon.

Mes premiers contacts avec Bilan remontent au moins à 1983, quand à l'âge 10 ans, avec mon meilleur ami (encore aujourd'hui), nous sommes allés voir Bunker Palace Hotel. Nous étions attirés par la SF. Nous devions être 10 dans la salle. J'ai vu Tykho Moon bien plus tard, sur Canal +.

Adolescent, j'ai lu Exterminateur 17, Partie de Chasse, les Phalanges de l'Ordre Noir. En 1987 j' acheté son album Hors-Jeu, avec Cauvin au scénario, un écrivain que j'avais déjà lu, et transformait le foot que j'aimais en sport futuriste à l'époque où ceux-ci éveillaient mon intérêt d'ado (Rugball de Cobra, Rollerball, Bloodball, la Hussade de Jack Vance puis du JDR Empire Galactique, ou la couverture de la Galaxie Tragique, etc.)

Partie de Chasse & les Phalanges de l'Ordre Noir, avec Christin au scénario, sont deux grands classiques. En comparaison, j'ai beaucoup mois aimé ses autres collaborations avec Christin.

La trilogie Nikopol est effectivement assez foutrac mais se tient encore par rapport à d'autres de ses productions, mais elle possède un univers intéressant, sans oublier le chess boxing^^.

Plus récemment je me suis procuré Les Fantômes du Louvre, où Bilal revisite l'histoire à travers certaines pièces du musée.

J'apprécie beaucoup son style graphique, avec un faible pour ses femmes avec leur cheveux bleus, rouges, verts : adolescent, j'adorais ces looks SF excentriques et libres, (cyber)punk ou post apo.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7055
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: Enki Bilal   Mar 3 Oct - 15:02

Je n'ai jamais aimé l'art de Bilal, aussi bien ses dessins que ses histoires ou son style. C'est gris, triste, déprimant et désespéré avec ces bleus électriques et ces gris "sales". Il y a un lien évident avec tout ce qui est post apocalyptique ou cyberpunk, genres auxquels je reste totalement réfractaire.
Aussi bien dans l'esprit que dans le style, sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1232
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: Enki Bilal   Mar 3 Oct - 15:41

Voyageur Solitaire a écrit:
C'est gris, triste, déprimant et désespéré avec ces bleus électriques et ces gris "sales".
Toutafé. C'est justement ce qui me plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1232
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: Enki Bilal   Mer 4 Oct - 10:31

Scénaristiquement, ma plus grande déception est la tétralogie du Monstre et en particulier  la transition entre Le Sommeil du monstre et 32 décembre.

Le Sommeil du monstre est écrit pendant la guerre de Yougoslavie, pays d'origine de Bilal, et ça s'y retrouve dans l'histoire. Les trois protagonistes, Nike (anagrame d'Enki), Leyla et Amir, sont des enfants de la guerre, liés par un traumatisme (bombardement de l'hôpital le jour de leur naissance, à Sarajevo). Ils ont un attachement fort, fusionnel. Ils se retrouvent embrigadés dans une armée sectaire.

L'atmosphère est pesante, on se demande comment ils vont s'en sortir.

Et dans 32 décembre, on se retrouve soudainement immergé dans une frivolité. Le grand méchant est un artiste fou dont les œuvres d'art sont des crimes. Dit comme ça c'est pas joyeux-joyeux mais c'est tellement improbable qu'on lit ça avec recul. Bon, après le pli est pris, on sait dans quoi on trempe, les rêves prophétiques et tout le toutim, ça fait partie du grand délire.

Mais bon sang, ce contraste entre ce que laissait entrevoir le 1er tome et les 3 suivants, c'est juste pas possible. Ça devrait être deux œuvres distinctes, le 1er tome seul puis une trilogie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3157
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: Enki Bilal   Mer 4 Oct - 16:45

J'ai jamais accroché avec le style de Bilal, pourtant j'aime bien le post apo, mais l'univers de Bilal m'a toujours mis mal à l'aise, surtout ses dessins.

J'aime le coté mélancolique, triste, froid, mais avec Bilal ça m'a toujours laissé de marbre. Une approche, un genre, un style auquel je n'adhère pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enki Bilal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enki Bilal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Art dans ta face !
» IMMORTEL ( AD VITAM )
» Le bleu de tes yeux est celui de la mer {Enki}
» 10 pakistannais arrêtés en Haiti
» Apprends moi ! — Priorité à Enki.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: