AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SIX FEET UNDER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6446
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 11:09


Littéralement "six pieds sous terre", cette série de 63 épisodes apparaît en 2001, à une époque où les scénaristes américains décident de dépoussiérer leurs scénarios et de décoiffer un peu la fameuse ménagère de moins de 50 ans. Principalement en s'attaquant à certains tabous et ici, c'est de la mort dont on parle.

Voici donc la famille Fisher, à la tête d'une entreprise de pompes funèbres de Los Angeles. La mort du patriarche et fondateur va venir bouleverser cet univers feutré et posé : ses deux fils, Nathaniel (qui n'a jamais voulu prendre la succession paternelle) et David (homosexuel qui a du mal à s'assumer) prennent la société en main, devant compter avec leur mère, un peu perdue depuis son veuvage et leur benjamine qui se demande un peu ce qu'elle fout là. Autant dire que ça va ruer dans les cercueils...

Très bien accueillie, Six feet underdynamite avec élégance le petit monde des séries de l'époque, plutôt consensuel. Pas de héros, de justiciers cascadeurs ou de redresseurs de torts mais des gens normaux confrontés à leurs emmerdes et au quotidien mais au travers d'un sujet tabou, la mort. Adultère, dépression, alcool, homosexualité ou crise d'adolescence et autres vus à travers le prisme d'une entreprise de pompes funèbres, décalage détonnant entre des sentiments et problèmes explosifs, refoulés, et un univers feutré, discret et maîtrisé.
La mort est bel et bien là, en toile de fond, puisque chaque épisode commence avec l'arrivée d'un nouveau "client" si on ose dire, souvent mort dans des circonstances loufoques ou inattendues. On a droit aussi aux séances de maquillage et d'embaumement, sans jamais tomber dans le glauque ou le sordide certes, mais à l'époque, c'était encore délicat ce genre de scènes.

C'est du très bon. Six feet under a un fort potentiel émotionnel et dramatique. Les petits problèmes de cette famille, ce sont les nôtres, ceux de la vie de tous les jours, vu à travers le prisme d'un sujet tabou, d'un métier pas vraiment glamour malgré les velours et les épais tapis. On se contient, on se retient comme il convient dans de telles circonstances mais le pétage de plombs n'est jamais bien loin. On rit aussi, parfois avec un peu de honte ou de gêne étant donnée la scène (blagues vaches et jeux de mots cruels de nos personnages à propos du défunt qu'ils sont en train d'apprêter), un humour souvent noir, féroce. Mais réaliste, ces gens sont humains, avec des émotions humaines. La musique est très bonne, les acteurs et actrices également, si "normaux" et si attachants dans le même temps.

Au final, Six feet under est l'une de ces premières séries, à l'aube des années 2000, à ruer dans les brancards et proposer clairement de la nouveauté, avec des sujets encore tabous ou peu exploités, la mort ou l'homosexualité par exemple. Une série intimiste, bien jouée, au potentiel fort et bien exploité, à la fois un peu dérangeante et attachante et surtout terriblement humaine. Et qui, au final, nous rappelle que tout ça, tous ces problèmes, toutes ces folies, n'ont pas tant d'importance et que nous finissons tous de la même façon :


Après il faut accrocher, il y a parfois des longueurs fatigantes. Perso, j'ai tout regardé pour connaître la fin et parce qu'on s'attache aux personnages mais je recommande surtout les deux premières saisons si on veut vraiment ressentir l'essence de la série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3132
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 12:24

Je l'avais vue à l'époque de sa sortie en France, cela devait être sur Canal Jimmy. J'avais raté pas mal d'épisodes mais j'ai vu celui de la fin. J'ai justement trouvé dans un vide-grenier pour une bouchée de pain les dvd des 4 premières saisons, et à ce prix-là, même si j'ai 15 séries à découvrir avant d'en revoir une, je n'ai pas laissé filer. Maintenant, ce n'était clairement pas ma série préférée. Je confirme pour le côté "ovni" à l'époque, et ancré dans le réel, et pour sa qualité globale.
Bref, je la reverrai un jour, dans quelques années...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6446
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 13:15

Il faut voir la série par rapport à sa date de naissance effectivement. On était encore tout proche de "Jonathan et Jennifer les justiciers milliardaires", Magnum ou L'agence tous risques. Six feet under détonnait alors par son cadre intimiste, psychologique, l'univers de la mort à travers un métier nécessaire mais dont on ne parle jamais, un peu mystérieux et tabou, comme ceux qui autopsient les corps. Sans parler de l'homosexualité de David et de sa relation avec un flic noir. Pour l'époque, c'était franchement novateur et si la série avait été mal jouée ou/et mal réalisée, on l'aurait qualifié sans doute de vulgaire ou racoleuse.

Et puis, il reste cette mort omniprésente, en toile de fond, sujet qui concerne tout le monde. On a tous, plus ou moins, perdu quelqu'un ou participé à des funérailles, cérémonies souvent ritualisées, très codifiées et où chacun adopte plus ou moins une contenance, une retenue. Je ne dirais pas que la série dédramatise la mort mais elle nous rappelle que même dans ces moments là, les gens restent humains, restent eux-mêmes. Ou parfois, se révèlent enfin eux-mêmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2124
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 14:56

L'épisode final est génial en plus.

Avec ma femme on avait enchainé toutes les saisons en un ou deux week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1312
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 16:05

Pas vu ... et même jamais entendu parler... Le sujet ne m'emballe pas des masses, que cela soit bien amené ou non ... Je repense à Breaking Bad que tous encensent mais que j'ai quitté dès le premier épisode. C'est plus une question de goût, je crois ^^. Les trucs de la vie de tous les jours avec les problèmes du quotidien me font généralement fuir.


Dernière édition par Astre*Solitaire le Dim 16 Juil - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2124
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 18:11

Dommage tu passe à coté d'une bonne série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2874
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 18:49

Pas vu, c'est pas le genre de série qui m'attire également, le coté trop "réaliste" sans doute.

Je suis plus attiré par le fantastique, la science fiction ou l'horreur niveau séries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6446
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   Dim 16 Juil - 20:06

C'est une bonne série, très bonne même, mais effectivement il faut accrocher dès le départ. Ceci dit, si on accroche, c'est foutu, on veut savoir la fin, on aime retrouver cette petite famille, malgré les longueurs et un côté un peu répétitif (bien que les surprises ne manquent pas).
Mais c'est surtout le côté novateur qu'on peut retenir, Six feet under, c'est un peu le pionnier d'un nouveau genre de séries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIX FEET UNDER   

Revenir en haut Aller en bas
 
SIX FEET UNDER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Riley Anderson ≡ Be the kind of woman that when your feet hit the floor each morning, the devil says “Oh crap, she's up.”
» Look at his feet is very dangerous//Ethan//
» you know you can lean on me ◊ Pete (terminé)
» Demande de retouche
» Asami Akira ft Yamapi & Asami Seichirou ft Gackt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries en général-
Sauter vers: