AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Jeu 22 Juin - 21:41

L'architecte nous propose aujourd'hui, après avoir visité châteaux, palais, bazars, villas et bibliothèques, de faire une pause autour d'un thé ou d'un café.
Oui, mais pas n'importe où... Nous voici donc partis pour un tour du monde des plus belles ou inattendues maisons de thé du monde, du Japon à l'Iran en passant par Samarcande, la Chine et d'autres lieux encore... Nous visiterons également les plus beaux et célèbres cafés du monde, de Rome à Budapest en passant par Paris et d'autres villes.

Iran

En Iran, le thé se boit dans de véritables maisons de thé, souvent très anciennes, logées dans d'anciens caravansérails, bazars ou même établissements de bains datant de plusieurs siècles. Car en Iran comme dans le reste de l'Asie Centrale, on ne plaisante pas avec le thé qui accompagne chaque moment de la journée. La majeure partie du thé iranien vient de la région de Gilan, près de la Mer Caspienne. Souvent d'une belle couleur rouge sombre, il est majoritairement bu dans des verres et souvent parfumé de pétales de roses.

On ne plaisante donc pas avec le cadre. Autrefois, ces maisons de thé étaient simplement des cafés mais leur nom a changé après que le thé ait pris la première place.
Ces maisons sont avant tout feutrées, confortables, avec souvent un mobilier ancien. Comme on le voit sur les photos qui suivent, la première chose qui saute aux yeux, ce sont les sièges : majoritairement des sortes de "couchettes" ou de "lits de repos", garnis de coussins et de tapis, où l'on s'allonge/s'assoit après avoir retiré ses chaussures. On peut ainsi s'installer seul ou à plusieurs et les bambins peuvent se défouler et gambader à loisir. Autre indispensable : un petit bassin, un jet d'eau. Sur la plupart des banquettes, une boîte de mouchoirs en papier.
Ces endroits sont un refuge, une oasis, pour se reposer de la chaleur brûlante du jour ou d'un long voyage lorsqu'ils se trouvent dans un ancien caravansérail ou bazar. Dès 1501, époque où apparaissent les premiers établissements, voyageurs, marchands, nomades des steppes et pèlerins y faisaient halte. On s'y reposait, on y buvait, on y fumait aussi (le narguilé), on y jouait aux échecs, bavardait, écoutait de la musique... L'équivalent de nos tavernes, en plus poussé, plus raffiné et feutré. Dans certaines de ces Chāykhāneh, on récitait des poèmes et on y donnait même de petites pièces de théâtre !


(Photo by : tripadvisor.com.ph)


(Photo by : tripadvisor.com.uk)



(Photo by : newyorktonomad.com)


Il y en a pour tous les goûts : certaines sont très sobres, petites et enfumées, en briques ou murs blanchis à la chaux, d'autres sont de véritables petits palais persans, très raffinés avec des décors élaborés et colorés, voire un petit jardin où prendre le frais en écoutant bruisser l'incontournable jet d'eau. La clientèle est majoritairement masculine mais les femmes s'y retrouvent aussi, souvent en groupe et le soir venu, les familles investissent la place avec les enfants.
Et lorsqu'il fait trop chaud, certaines, installées dans les montagnes de Darband par exemple, offrent une incomparable oasis de fraîcheur et de détente :




(Photo by : iran-daily.com)

Ici, pas de pierre, de mosaïques et de miniatures délicates, simplement du bois et une simplicité rustique, champêtre, au bord de l'eau...

Aujourd'hui, avec l'ouverture du pays sur le monde, un tourisme croissant, beaucoup de ces maisons se transforment, chaises, tables et guéridons remplacent couchettes, coussins et divans... Les grands hôtels ont leur "maison de thé" qui ne sont ni plus ni moins qu'un banal salon de thé.
Il faut donc se perdre loin des sentiers touristiques, dans les quartiers populaires pour dénicher les authentiques Chāykhāneh, traditionnelles. Ne reste plus qu'à se mettre en chaussettes, se caler contre un traversin, une rose à la main et savourer son thé ou une douceur persane en écoutant murmurer le jet d'eau...
Bon à savoir : en ces lieux, pour sucrer votre thé, il faut briser quelques morceaux de sucre et mettre les éclats sous la langue...


(Photo by : flickr.com)



(Photos by : flickr.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Ven 4 Aoû - 20:28

La maison des poèmes...



(Photo : presstv.ir)

Souvenez-vous, nous avons déambulé dans un autre sujet à travers les allées du bazar de Vakil, à Chiraz.
Retournons-y un instant pour prendre un thé à la maison des poèmes. Il s'agit d'une maison de thé très ancienne qui a une particularité : entre un thé et un narguilé, chacun, chacune, est invité(e) à écrire un poème, quelques vers, qui seront ensuite affichés aux murs.
Chiraz n'est pas pour rien la ville des poètes de l'ancienne Perse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Ven 29 Juin - 19:23

Le café Pouchkine (Moscou)


(Photo : viola.bz)

Ah, le fameux café Pouchkine, immortalisé par Gilbert Bécaud dans sa célèbre chanson, Nathalie, ce café où il espérait aller boire un chocolat avec sa belle guide aux cheveux blonds… Ce café inventé de toutes pièces par le chanteur, à l'époque, et que des milliers de touristes ont pourtant pris pour argent comptant et ont en vain cherché à Moscou !

Jusqu'au jour où, en 1999, il est décidé de créer ce café imaginaire, dans un ancien hôtel particulier, pour honorer le bicentenaire de la naissance de Pouchkine. Bécaud, qui avait connu un triomphe en Russie, sera présent à l'inauguration. 35 ans après l'avoir inventé dans sa chanson, le café Pouchkine existait enfin !

C'est aujourd'hui un café-salon de thé-pâtisserie-brasserie-restaurant gastronomique de prestige (oui, tout ça) qui offre une gastronomie réputée dans un cadre superbe, avec boiseries précieuses et bibliothèque très fournie… Le bar ? Il est logé dans l'ancienne pharmacie du manoir où le café a été installé… Vous y retrouverez sur le comptoir balances, flacons, microscope...


(Photo : tripadvisor.ie)


(Photo : travelaway.me)

Bon, vous vous en doutez, il faut faire chauffer la carte bleue pour y déjeuner ou dîner et c'est touristique à mort… Mais on peut, comme je l'ai fait, simplement y boire un verre ou déguster une pâtisserie (super bonne !). Personnel parlant anglais et affable, cadre cosy, à voir quand-même, ça vaut le coup d'œil.

Sinon, pour ceux qui ont les moyens et veulent dîner avec le faste des Tzars, il y a le Turandot mais là, évidemment...



Le café Pouchkine est tout proche et c'est la même maison qui gère les deux établissements. Pour le Turandot, à défaut d'y dîner (ne vous fiez pas au nom, la cuisine y est majoritairement… asiatique), vous pouvez toujours vous habiller beau et aller y boire un thé accompagné de pâtisseries délicieuses, à partir de 16h00, en écoutant la dame jouer de la harpe... Le personnel est affable et pour un thé copieux, ça reste encore abordable. Un peu comme le café Florian à Venise, pour ceux qui connaissent.


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Sam 30 Juin - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1565
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Sam 30 Juin - 0:29

C'est amusant. Lorsque je vois de telles images, je ne puis m'empêcher de penser au café Tomaselli de Salzbourg, le plus ancien café autrichien encore en activité (1703), à l'intérieur élégant mais sobre, au service irréprochable, entre modernité et tradition, et dont les cafés firent et font encore la réputation. Sauf que lui, Mozart Kugel ou pas, demeure abordable pour n'importe quel vulgum pecus. Je trouve regrettable de faire de l'onomastique un principe d’élitisme... mais bon, c'est comme ça et tant mieux pour Bécaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Sam 30 Juin - 9:07

Le "grand thé", copieux, avec petits gâteaux, délicatesses, argenterie et tout le merdier dans un cadre à la hauteur, c'est quelque chose que j'aime bien, très bon souvenir de celui du Claridge à Londres. En plus, si tu te lâches et que tu le prends en fin de journée, c'est presque un petit repas. Il y a aussi des incontournables pour le café comme le Florian (qui date de 1720 quand-même) à Venise ou le Greco (ouvert en 1760) à Rome…

Pour le Turandot, c'est l'exemple même de mon paradoxe avec ce style : à l'opposé complet de mes goûts et pourtant, je trouve ça beau, fou, chimérique. Les lumières, ce plafond peint comme un ciel, ces volutes dorées… Et ces "chinoiseries" du décor :



Les vases de porcelaine bleu/blanc, les grues et motifs chinois peints sur les murs… C'est fou, extravagant et ça me fait sourire. Le genre de décor qui me fait dire : "Oh, allez ! Arrêtons un moment d'être sérieux et lâchons-nous, amusons-nous un peu quoi !"
On y trouve également un patio "Florentin" sous une verrière et des salons "italiens", à dominante blanche rehaussée de bleu.

Par contre, le fait que la cuisine y soit majoritairement chinoise et japonaise, là… Je me vois vraiment pas manger des Dim Sum dans ce décor. Surtout avec la dame à la harpe et le monsieur au piano à côté qui jouent de la musique classique ou jazzy... J'ai un peu de mal avec le mélange des genres là. Bon, j'ai un peu extrapolé avec le Turandot qui est un restaurant mais pour rester dans notre sujet, on peut aussi aller y boire un thé, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 22 Juil - 20:08

Le Florian (Venise)



(Photo : domiphotos.jalbum.net)

Touristique à mort mais incontournable. Une institution dans la Cité des Doges.
C'est tout simplement le plus beau, le plus chargé d'histoire et le plus ancien café de la ville. Situé sur la place Saint-Marc, il date de… 1720.
C'est Floriano Francesconi qui l'ouvre en 1720 donc, sous les arcades bordant la place. D'abord nommé Venezia Trionfante (Venise triomphante), il est très vite appelé le Florian par ses habitués, en hommage à son fondateur.  Au fil du temps, aristocrates, ambassadeurs, riches marchands, artistes, hommes de lettres surtout comme Goethe, Alfred de Musset, George Sand, Giuseppe Verdi, Lord Byron, Giacomo Casanova, viennent s'y attabler.

Votre Voyageur a fait de même lors de son passage dans la Cité des Doges et en garde un souvenir impérissable. On est dans le décor d'époque, de 1720, intact. L'endroit est divisé en 6 salons, chacun ayant son nom et sa décoration particulière :

- La Salle des Grands Hommes, qui tire son nom des nombreux portraits de célèbres Vénitiens peints par Giulio Carlini.
- La Salle des Saisons ou des Miroirs, décorée par Cesare Rota.
- La Salle du Sénat, qui expose des allégories des arts et des sciences, par Giacomo Casa.
- La Salle Liberty, aux voûtes décorées, lambris et miroirs peints du début des années 1900.
- La Salle Orientale et la Salle Chinoise (mes préférées), décorées par Giacomo Casa et Antonio Pascuti.

Alors évidemment, c'est très précieux, très raffiné. J'ai commandé un Martini rouge et on me l'a apporté sur un plateau d'argent, accompagné d'une foule de petits amuse-gueule et délicatesses, agrémentés d'une nuée d'ustensiles précieux et inutiles. La note vous sera apportée dans un petit livret de cuir.
Il faut y aller, s'offrir cette pause, le plaisir de boire un verre, un café, un thé, de déguster une pâtisserie dans un cadre magique. Ne vous laissez pas rebuter par la façade, pas toujours engageante pour un tel endroit, c'est à l'intérieur que ça se passe. Vous avez aussi une grande terrasse sur la place mais franchement, ce serait con de passer au Florian et de passer complètement à côté de son intérieur.


(Photo : it.pinterest.com)


(Photo : viajejet.com)


(Photo : vivrevenise.com)

A noter : j'ai trouvé l'endroit… petit. L'intérieur est aux mesures de l'époque et quelqu'un de grande taille comme moi peut se trouver un peu "coincé" par moments, j'avais du mal à étendre mes grandes jambes. Les salles sont petites et basses de plafond, une personne claustro pourrait ne pas s'y sentir à l'aise peut-être, surtout que l'endroit est vite rempli. Attention, il faut être patient, le Florian est toujours blindé. Mais le service est impeccable. Je vous recommande vraiment leur chocolat chaud, chocolat fondu et Grand Marnier, testé lors de mon second passage. Une amie me l'avait chaudement recommandé, c'est une tuerie (et pourtant, je n'aime pas le chocolat).

Si vous êtes de passage pendant le Carnaval, allez au Florian sans faute : tous les vénitiens costumés s'y retrouvent, c'est la coutume, donnant l'impression d'être soudain en plein XVIIIème siècle. Par contre, bonne chance pour entrer… Il vous faudra d'abord franchir la foule de touristes plantée devant les vitres pour photographier les heureux clients.


(Photo : caffeflorian.com)


(Photo : pinterest.com)


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Sam 4 Aoû - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 22 Juil - 21:39

Voyageur Solitaire a écrit:
J'ai commandé un Martini rouge.

Moi, c'était une coupe de Prosecco.

Je confirme : le Café Florian incarne toute l'idée que l'on se fait de Venise. Le raffinement, le luxe, l'élégance. C'est comme si on plongeait dans une autre époque.

Oui, la note peut être assez salée mais, merde, on a qu'une vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Lun 23 Juil - 13:51

Bien d'accord, si c'est pour être à Venise et se priver d'un des meilleurs petits plaisirs que peut offrir la Cité des Doges, autant rester chez soi.

Après, perso, j'étais seul. Je reconnais que si tu commandes, mettons pour toi, ta femme et ton gamin, un café, un thé et un chocolat plus quelques gâteaux, pour des voyageurs au budget un peu serré, ça peut vite monter… Mais bon, tu me diras, aujourd'hui tu vas au ciné avec ta femme et ton gosse, entre le prix des places plus l'inévitable glace ou pop-corn pour le gamin, ça revient au même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Lun 23 Juil - 15:42

J'étais seul aussi. Et effectivement, j'aurais eu une femme et deux gamins, j'aurais certainement réfléchi à deux fois avant de franchir le seuil du café Florian. Enfin, de toute façon, emmener sa femme à Venise, c'est toujours un risque... si tu tiens à la santé de ton portefeuille.. Razz mais, en même temps, tu passes pour un radin... vaste débat cornélien...

Au moins toi et moi, on a pas à se poser des questions à ce sujet quand on voyage. lol!

Sinon, j'ai même commis cette "folie" de m'offrir un petit-déjeuner au café de Flore à Paris, histoire de me mettre dans la peau d'un écrivain bohème de Saint-Germain-des-Prés... c'est pas triste non plus au point de vue tarif...

Mais bon, on a qu'une vie... je ne pense pas, si j'habitais à Paris, que j'irais prendre un petit noir tous les jours au café de Flore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Sam 4 Aoû - 11:31

Le Greco (Rome)


(Photo : tripadvisor.co.nz)

Un coup d'aile depuis Venise pour rejoindre Rome et son café le plus célèbre, le Greco. Il suit de peu le Florian puisqu'il date de 1760. Situé Via Condotti, il vous offrira une pause bienvenue si vous êtes fatigué d'aller et venir entre Gucci, Valentino, Versace, Bulgari et autres maîtres du luxe à l'italienne dont les enseignes se bousculent dans cette rue très chic.


C'est un grec qui l'a ouvert, d'où son nom. Comme le Florian, il est constitué d'une enfilade de petites pièces, plutôt basses de plafond, qui s'enfoncent vers l'intérieur du bâtiment. Le rouge domine, avec des fauteuils de velours, de petits guéridons de marbre et quantité de tableaux et gravures. Les premières salles, celles qui donnent sur la rue, sont plus vastes et hautes de plafond, plus lumineuses aussi.
Pour l'anecdote, c'est ici qu'est vraiment née la tasse à café : durant le blocus imposé par Napoléon Ier, le café était devenu une denrée rare et chère, du coup, le Greco le servait dans une petite tasse et l'habitude est restée. Sachez enfin que Stendhal, Goethe, Byron, Franz Liszt, Keats, Hector Berlioz, Felix Mendelssohn, Nikolai Vasilyevich Gogol, Carlo Levi, le cardinal Gioacchino Pecci (futur pape Leon XIII), Orson Welles, Arthur Schopenhauer, Gabriele D'Annunzio et tant d'autres vous ont précédé en ces lieux.


(Photo : itaste.com)


(Photo : Tommaso Manzi)


L'avis de votre Voyageur

Il m'a un peu moins marqué que son prestigieux confrère de Venise, plus connu peut-être. C'est là d'ailleurs un avantage pour le Greco : sa façade est plutôt discrète, si on ne connaît pas, on peut passer devant sans le voir. Je l'ai trouvé plus intime quelque part. En fait, il donne vraiment l'impression de s'enfoncer dans les profondeurs du bâtiment et du coup, quand on est au fond, on est coupé de la rue, de son animation et du bruit, c'est très agréable. Un sentiment d'intimité, un côté feutré, "retiré", qui m'a beaucoup plu. Si, comme moi, vous avez envie d'être tranquille, n'hésitez pas à vous installer là.
La décoration fait plus XIXème siècle, plus "moderne" que celle de son cousin vénitien, clairement XVIIIème. Au final, si l'endroit reste très plaisant, je trouve qu'il a un peu moins de charme que le Florian mais qu'il est moins touristique, plus discret et plus calme. Mais ne vous y fiez pas, l'endroit reste très couru.

Niveau prix, on est dans ceux du Florian mais bon, vous êtes au cœur de Rome dans un établissement datant de 1760... Service impeccable avec serveurs en queue de pie, thé, chocolat et café mais aussi pâtisseries délicieuses au programme. Vous apprécierez peut-être autant que moi le petit grain de café enrobé de chocolat et la coupelle de vraie crème posés à côté de votre tasse de chocolat, le verre d'eau à volonté pour accompagner votre café ou le "petit café" au gingembre… Si vous y allez à midi, vous pouvez y prendre l'apéritif, servi avec un "plateau apéritif" plutôt bien garni et offert.
Si vous êtes serré côté finances, un conseil : consommez au bar, vous paierez jusqu'à trois fois moins cher si ce n'est encore moins.


(Photo : dreamstime.com)

Avec un peu de chance, vous pourrez tomber sur une bellissima italienne en tailleur, chapeau et lunettes de soleil, chargée de paquets aux noms prestigieux, venue se reposer d'une journée de shopping… Ou sur un groupe de jeunes élégants, habillés avec une classe et un chic naturels qu'on ne peut que leur envier, cheveux gominés, costumes à la coupe impeccable, mocassins de prix aux pieds… On est à Rome quand-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3182
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Sam 4 Aoû - 22:31

A chacun de mes séjours italiens j'ai toujours évité ce genre de cafés, un peu trop "tendance mode" pour moi. Je préfère les bars certes classiques mais plus pittoresques et authentiques et aussi moins cher. Cela étant je reconnais en soirée l'élégance à l'italienne, les femmes sont toujours bien habillées et les hommes très classe.

C'est un peu comme chez nous à Paris Les deux magots et le Flore (qui sont mitoyens) à Saint germain des près , qui sont les cafés chic par excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 8:48

Pour ma part, sur les cinq ou six fois où je suis allé à Rome, je ne suis allé au Greco que deux fois. Et la première fois, pour être franc, je suis passé devant par hasard. J'en avais entendu parler mais n'avais pas spécialement l'intention d'y aller, je me suis retrouvé devant et me suis dit "pourquoi pas ?" Alors que, de passage à Venise, je passe toujours au Florian.

Quelque part, c'est une petite parenthèse, un aperçu d'un certain art de vivre (phrase qui fait un peu cliché, je l'admets).
Et puis, effectivement, si la fameuse "Parisienne" a depuis longtemps disparu, la belle italienne est toujours là. On trouve encore dans ce genre d'établissement, surtout en soirée ou le dimanche, une ou deux jolies femmes habillées avec un chic certain, une classe indéniable. Ou un petit groupe de ragazzi, élégants et désinvoltes, fringués comme dans les magazines de mode, et surtout portant tout ça avec une aisance naturelle, la fameuse "classe à l'italienne". Alors oui, il y a un petit côté "m'as-tu vu" mais ils ont de l'allure, il faut le reconnaître.
C'est la fameuse Passeggiata, la promenade de fin d'après-midi, quand il commence à faire moins chaud. On s'habille, on s'apprête et on va faire un tour, on se retrouve pour l'apéritif… Dans le Sud, c'est encore assez présent, en Sicile aussi dans les petites agglomérations et les villages. Les filles se font jolies, les garçons s'habillent bien. On se retrouve, on se salue, on bavarde…

Pour revenir au sujet, le Flore par contre, j'y suis allé une fois et ça ne m'a pas fait plus d'effet que ça. Bruyant, bondé, l'impression d'une grande brasserie pleine de touristes et sans cachet particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 9:54

Voyageur Solitaire a écrit:


Pour revenir au sujet, le Flore par contre, j'y suis allé une fois et ça ne m'a pas fait plus d'effet que ça. Bruyant, bondé, l'impression d'une grande brasserie pleine de touristes et sans cachet particulier.

Pareil. Je me suis assis là où, parait-il, se tenaient Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir.

Et bien, croyez-le ou pas, mais le café avait le même goût. Il n'y avait que la note qui était un peu plus "salée"... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 10:12

LES CAVES DE SAINT-GERMAIN-DES-PRES


Une des beautés de Paris, disait Jean Cocteau, "c'est qu'un quartier s'y met toujours en pointe". Après Montmartre, après Montparnasse, c'est au tour de Saint-Germain-des-Prés, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant une dizaine d'années, il devient le centre de la vie intellectuelle, culturelle et mondaine.


A l'origine, c'est un problème de logement. Les peintres de l'entre-deux-guerres pouvaient recevoir leurs amis dans leurs ateliers. Mais en 1945, la jeunesse habite dans de minuscules chambres de bonne ou à l'hôtel : il faut bien trouver un endroit pour se retrouver - si possible au chaud. C'est ce qui explique, du moins selon Boris Vian, l'extraordinaire prolifération des cafés, puis des caves dans le quartier. On connaît le casting : Gréco, Beauvoir, Prévert, Queneau, Genet et bien sur Sartre. Et toute une foule juvénile qui sort de la guerre affamée de sens, les sens affamés.

Une jeunesse qui, voulant chasser au loin des privations de l'Occupation, entendait vibrer au son du jazz new orleans et des rythmes de Sidney Bechet et de Miles Davis.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7096
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 10:50

Les fameuses "caves" de Saint-Germain, c'est tout un pan du mythe de Paris. A la Libération, c'était le rendez-vous de tout le monde artistique et littéraire de la capitale et on venait y danser follement, des nuits entières, au son du rock, du jazz… C'était la fin de la guerre, comme dans les Années Folles, il fallait s'amuser, oublier… Philosophes, auteurs, acteurs et musiciens se mêlaient aux fêtards et à une jeunesse avide de plaisirs.
Les américains ont longtemps gardé un cliché très fort de cette image de Paris, avec les caves de pierre voûtées enfumées, les tables éclairées par une bougie plantée dans une bouteille, les musiciens un peu bohèmes…
Mais bon, tout ça n'existe plus depuis longtemps.

Côté cafés, c'est le règne du Flore, de la brasserie Lipp, du café Les deux Magots, le Paris des terrasses, des grandes brasseries…

Le café de Flore


(Photo : karl.com)

Il date de 1885 et doit son nom à une statue de Flore, déesse romaine des fleurs et du printemps, qui se trouve sur le boulevard. Tout le gratin intellectuel de Paris y défile très tôt, Guillaume Apollinaire y avait ses quartiers, les Surréalistes aussi, sans oublier Aragon, Picasso et plus tard, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Simone Signoret le fréquenta assidûment également.

Pour ma part, j'y suis passé une fois et, comme écrit plus haut, je n'y ai rien ressenti de particulier, l'impression d'être dans un grand établissement touristique, bondé et bruyant. Je conseille de s'installer au premier pour y être plus au calme.
L'archétype du grand café parisien, avec ses serveurs en tablier blanc et plateau, ses terrasses, ses croissants, l'image que beaucoup de touristes ont sans doute encore de Paris.

Les Deux Magots


(Photo : lebestofparis.com )

Le rival ? Situé à côté, l'établissement tire son nom des figurines pittoresques inspirées de l'Extrême-Orient qui étaient l'enseigne d'un magasin de nouveautés longtemps implanté non loin et qui vendait de la lingerie en soie, les "magots" évoquant la Chine, pays d'origine de la matière de l'étoffe des articles vendus (Wikipédia).


(Photo : Donar Reiskoffer )

Le café date vraiment de 1885 et voit s'installer Paul Verlaine, Arthur Rimbaud ou Stéphane Mallarmé. Par la suite, y défileront Elsa Triolet, André Gide, Jean Giraudoux, Pablo Picasso, Fernand Léger, Jacques Prévert, Ernest Hemingway…

Le Lipp


(Photo : gastronomico.fr)

C'est une brasserie, ouverte en 1880, vite fameuse pour sa choucroute et sa bière, les propriétaires étant alsaciens. L'endroit est alors réputé pour son atmosphère chaleureuse et ses prix modestes. C'est dans les Années Folles que l'endroit commence à attirer les élites intellectuelles et artistiques de la capitale, avant de devenir très fréquentée dans les années 1950/60.  Le 29 octobre 1965, Mehdi Ben Barka, opposant politique au roi du Maroc Hassan II, y est enlevé par les services secrets marocains. "L'affaire Ben Barka" deviendra un scandale politique qui altérera profondément les relations entre la France et le Maroc.

Aujourd'hui encore, la choucroute de la maison reste réputée.
Pour l'anecdote, les miroirs de l'établissement sont tous penchés de 10°… Un détail qui permet aux clients tournant le dos à la porte de voir dans la glace qui entre sans avoir à se retourner…
Garçons connus des habitués (la plupart ont 20 ans de service, on dit volontiers d'après le directeur que "On ne quitte pas Lipp : on part à la retraite"), tablier blanc, banquettes et boiseries, porte-tambour, plafonds peints et céramiques, service au plat, base du menu inchangée depuis plus de 60 ans avec les classiques indétrônables… Peut-être bien l'archétype de la grande brasserie parisienne.
Je ne connais pas mais je me laisserais bien tenter...


(Photo : gastronomico.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 15:45

Citation :
Mais bon, tout ça n'existe plus depuis longtemps.

Hélas, oui... tout ça n'est plus qu'un mythe lointain, aujourd'hui... ces caves n'attirent plus que des touristes en mal de clichés ou d'une nostalgie illusoire.

Il y a bien longtemps qu'entre leurs murs ne résonnent plus les notes de Sidney Bechet et la fine fleur intellectuelle et avant-gardiste du Tout-Paris - existe-t-elle encore ? - a déserté ces lieux.

Il me semble même que le Café de Flore, comme des Deux-Magots, n'appartiennent plus à un seul propriétaire aujourd'hui. C'est un fonds de pension américain qui s'en occupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3182
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 18:47

Maintenant le Flore et les deux magots, sont des cafés tendances, bobo, touristiques, ou certaines personnalités viennent s'y montrer pour faire genre. On y donne des prix littéraires, ça fait chic, mais ça a perdu son âme des 50's et 60's.

C'est plus maintenant des cafés pour touristes, ou pour certaines personnes du show bizz qui y viennent pour se pavaner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Dim 5 Aoû - 20:40

Et surtout le prix des consos, c'est quand même pas donné…

Spoiler:
 

Alors, une fois, ça va mais je n'irai pas y prendre un café-croissant tous les matins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3182
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Lun 6 Aoû - 18:05

On a tellement le choix à Paris niveau café, brasserie ou bar qu'on va pas se ruiner pour aller au Flore ou au Deux magots, même une fois juste parce que c'est tendance. Après pour les touristes ou provinciaux je peux comprendre, mais en tant que parisien, pour boire ou passer un bon moment en terrasse je vais ailleurs.

Comme je vais à Paris quasi chaque jours j'ai l'embarra du choix, et j'en profite, découvrant des cafés ou brasseries sympathiques, avec des prix plus convenables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5143
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Lun 6 Aoû - 18:42

Mais y a-t-il encore des brasseries authentiques à Paris ? Parce que, la dernière fois que j'ai visionné un documentaire sur le sujet, c'était pour découvrir que, en réalité, la plupart des brasseries "typiques" offraient de la cuisine industrielle aux clients.

Je ne vais pas souvent à Paris mais j'aimerais quand même pas me faire arnaquer sur ce point.

D'autant que pour moi, la bouffe, c'est sacré... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3182
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   Lun 6 Aoû - 21:35

On trouve encore des brasseries traditionnelles et typiques parisiennes. Certaines vraiment bonnes, et de qualité.

Après ça dépend des quartiers, mais c'est comme pour tout, y'a du bon et du mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAISONS DE THE/CAFES DU MONDE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» remise en vente des maisons abandonnees

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'architecte-
Sauter vers: