AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MUSIQUE DE FILM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: MUSIQUE DE FILM   Lun 1 Mai - 19:59

La musique de film





Je vous propose ici un voyage vers l'une des évasions les plus entêtantes et les plus enivrantes qui soit, une plongée au cœur de ces musiques qui soutiennent ces images, celles-là mêmes qui depuis la toute fin du XIXe siècle nous envahissent, nous entourent, nous façonnent et nous ouvrent des horizons toujours nouveaux, toujours inconnus, vers des terres d'espérance que l'on aime à rêver.
Comme vous l'aurez compris, ce sujet sur la Musique de film ne signifie pas seulement musique tirée d'un long métrage diffusé au cinéma, mais bien musique utilisée comme support de l'image, que cela soit la télévision, le cinéma ou internet, la série, le court métrage, le film, le reportage, le dessin animé, ou encore le jeu vidéo. Outre, bien évidemment, la découverte de tel ou tel morceau, de tel ou tel score, de telle ou telle réorchestration ou compilation, ce sujet est aussi là pour permettre de découvrir les compositeurs, la technique, les sites qui en parlent, les nouveautés comme les rééditions, les critiques, les labels, les coups de cœur comme les grosses déceptions, voire les utilisations détournées ou les plagiats les plus éhontés, et je l'espère, tout plein d'autres choses. Bref, en un mot comme en cent, j'aimerais qu'ensemble nous puissions ouvrir grand la porte de ces bandes-son omniprésentes, et qui aujourd'hui, du thème d'Il était une fois dans l'Ouest aux Brigades du Tigre, en passant par Star War, Super Mario Bross, Mission impossible et l'incontournable « Gunbarrel » de James Bond, font partie de notre patrimoine culturel et référentiel, au même titre qu'un Bach, Beatles, Louis Armstrong, Charles Trenet ou Michael Jackson.

Alors bien sûr, on n'est pas ici pour uniquement afficher une vidéo « You Tube » ou « Daily Motion ». De mon point de vue, il y a l'envie réelle de partager une de mes passions, une vraie, d'offrir un nouveau panorama de découvertes et d'échanges, et comme toujours, de structurer le propos, soit vers une analyse, soit pour une simple présentation. J'espère que cela vous plaira, que je tiendrais la cadence et vous y voir nombreux ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Lun 1 Mai - 19:59

Underscores





Je voudrais commencer avec la présentation d'un site que j'affectionne beaucoup, même si je regrette son nom très angliche, UnderScores, que vous pouvez visiter en cliquant sur le lien.

UnderScore, c'est un magazine sur la musique (film, série et jeu vidéo) très bien présenté, clair, précis, aux articles riches, de taille moyenne et qui essaie de surfer entre nouveautés et classiques. Il est constitué d'une quinzaine de rédacteurs qui, pour ce que j'en ai lu, maîtrisent vraiment leur sujet, tant dans la technicité que dans la culture musicale indispensable pour ce genre de secteur.
Si les analyses proposées ne sont pas toujours des plus pertinentes, telle la dernière en date sur Blade Runner où le propos dès l'introduction s'oublie - on n'est pas ici pour critiquer le film mais sa musique - et où des coquilles malvenues eurent pu aisément être corrigées comme « réduits aux stade de derniers animaux ». c'est très souvent du solide qui nous est donné à lire, comme cette jolie critique de The Thief of Bagdad (1940) qui, à défaut de nous plonger in medias res dans la musique, nous offre une intéressante contre-perspective de l'ère "musique de film" afin de pouvoir, comme en contrepoint, tisser une critique intelligente où l'auteur, Pierre Braillon, manie habillement l'antithèse pour développer le propos - la force mais aussi la disparition d'un style de musique que l'on peut, avec ce titre, retrouver.
Comme il se doit, le webzine nous offre des pages Actualité, Interview ou Portrait (Lalo Shiffrin ou le regretté James Horner). Ce qui perturbe un peu, c'est la présence d'une seule page. On ne sait pas si elle est exhaustive (tous les articles y sont) où s'il faut effectuer une recherche pour trouver davantage de sujets. C'est dommage car cela nuit vraiment à une utilisation optimale et raisonnée du site.
Mais le point fort, ou devrais-je dire les deux points forts de UnderScores, ce sont le forum et l'underscorama. Le forum car ce dernier nous offre des perspectives de découvertes ahurissantes, avec pas loin de 4000 sujets allant de James Newton Howard (excellent score de Green Lantern) au sondage - pertinent pour savoir dans quoi investir - tel ce top 5 de Jerry Goldsmith où, sans grande surprise, c'est Legend qui s'impose, mais de justesse devant ex-æquo Alien et Total Recall (que j'aurais mis en tête personnellement).
Mais surtout, surtout, essentiellement, UnderScores c'est pour moi l'Underscorama où les rédacteurs, sur une critique de deux à 5 lignes, donnent leur avis sur les sorties du mois (de 0 à 5 étoiles, soit avec les demi-étoiles, une note sur 11 ^^). Celle d'avril m'aura permis de découvrir la très bonne OST de The Zookeepers Wife par Harry Gregson Williams, qui m'avait peu convaincu sur Cowboys & Aliens, de me décider à me procurer au plus vite Black Cauldron et de faire l'impasse sur Kong. Rien que pour son Underscorama, UnderScores est indispensable !

Il reste une petite découverte à vous offrir, et qui se présente sous la forme de 4 vidéos d'une huitaines de minutes, à voir et à revoir tellement c'est bien fait, avant que de vous ruer sur la B.O. des « films » proposés - Le palmarès 2016, qu'il faudra faire suivre du Palmarès 2015. Évidemment, on n'est pas d'accord avec tout. Pour moi, la musique de Arrival méritait largement la première place par exemple. D'ailleurs, pour UnderScores, les avis sont partagés. Mais lorsque je lis « La toute nouvelle édition de Rambo: First Blood Part II (Rambo 2 : la Mission) a permis de redécouvrir "l’un des plus énormes scores d’action martiale" de Goldsmith, une partition "foisonnante", cernant "le personnage à la perfection", peut-être même celle "qui marie le plus intimement l’électronique chère au compositeur à une masse orchestrale épique qui emporte tout sur son passage." » et bien je ne peux qu'être d'accord et de me dire que ce qui vaut pour ce que je connais doit aussi valoir pour ce que je ne connais pas, comme Le cinéma de Quincy Jones ou Tortue rouge.
Que du bonheur, on vous dit !!


Dernière édition par Astre*Solitaire le Mar 2 Mai - 7:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3129
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Lun 1 Mai - 21:03

Bien bien, j'irai voir cela le prochain week-end. Pour l'instant, j'ai encore un certain nombre de choses à lire ^^. Mais c'est bien noté, j'irai faire un tour, ne serait-ce que pour lire ce qu'ils disent de mes musiques de films préférées.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Lun 1 Mai - 21:32

Astre*Solitaire a écrit:
tel ce top 5 de Jerry Goldsmith où, sans grande surprise, c'est Legend qui s'impose, mais de justesse devant ex-æquo Alien et Total Recall (que j'aurais mis en tête personnellement).

Ah sans grande surprise pour Legend ? Pourtant la BO de Total Recall me semble plus percutante, que je place au dessus. Surtout on retient son thème principal, l'un des meilleurs du genre, plus que pour Legend d'après moi. Dans la liste il n'y a pas Rambo, qui reste pourtant l'une de ses œuvres importantes. Alien et la Malédiction sont aussi marquantes. Mais je place Total Recall au dessus. Pour Legend je retiens surtout niveau musique la chanson de Bryan Ferry plus que sa BO. Après ce genre de classement reste subjectif et une question de goût personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 7:55

@ VIC (je souris in petto) : oui, lire est toujours une bonne chose ^^. Sinon, je l'avais noté, mais je reprécise quand même et peut-être de manière plus directe, que pour moi les deux défauts du site sont des critiques qui justement ne sont pas assez axées sur la musique - c'est souvent un mix film/contexte/musique (et d'ailleurs au passage, il faudrait qu'ils revoient leur police d'écriture pour les critiques) - et que le site n'est pas visible dans sa globalité (on n'a qu'une page par rubrique) ; il faut faire des recherches pour trouver quelque chose au lieu de pouvoir naviguer dans toutes les pages du sites, comme dans la plupart des sites web, et je trouve cela pénible. Mais sinon, pour le reste, il n'y a rien à dire ou que du bien.

@ Warlock : oui, « sans grande surprise », mais c'est peut-être parce qu'il faut prendre plusieurs paramètres en compte que j'ai omis dans ma présentation.
D'abord, ce Top 5 est, comme le dit son auteur « [une compilation des] partitions les plus plébiscitées lors des sondages précédents, en retenant à chaque fois les quatre ayant remporté le plus de suffrages ». Ainsi retrouves-tu Rambo - First Blood dans le sondage "Goldsmith 1980-1989", qui, avec 15 voix, est en 5e position. Du coup, à la trappe. Après on peut toujours s'étonner qu'un bon score comme Léviathan se retrouve avec zéro vote alors que Supergirl qui ne m'a jamais marqué en a trois. Mais comme tu le dis, la part du subjectif demeure importante. Mais pas uniquement.
Car il y a aussi le nombre de B.O. que tu possèdes. Si on reprend le Top 5, je n'en connais/possède que 8 sur les 16 retenus. Mon choix sera donc forcément orienté et de facto, il y aura un biais de lecture dans l'analyse des résultats.
Enfin, c'est quand même un site de "malades" de musique de film, avec donc une grande culture du sujet et aussi parfois une recherche/appréciation esthétisante et/ou de spécialiste. Les scores de La planète des singes ou de Legend sont normalement plus difficiles à écouter, car moins symphoniques ou orchestraux que les autres, surtout le premier qui est carrément expérimental et qui pourtant se retrouve en 4e position, toute B.O. confondues. Il y a donc une prise en compte de la recherche et de l'inventivité musicale.

Pour avoir une idée, je vous mets en lien le thème principale de La planète des singes : c'est ça qui finit 4e ! Voilà l'ouverture de Total Recall à titre de comparaison. Le premier est, franchement, complètement expérimental et donc, des personnes qui plébiscitent ce genre de score se retrouveront plus facilement à élire Legend à la première place du podium plutôt que Total Recall.
Mais sérieusement, Warlock, je suis comme toi, Total Recall, c'est le mètre étalon de la musique de film d'action des années 90 ! Un must absolu. Et même si j'apprécie de temps à autre La planète des singes, rien ne vaut certains passages de ce score incontournable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1138
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 8:57

J'avais lu un bouquin (quand j'étais projectionniste, vers 1994) mais impossible de me souvenir du titre. C'était une compilation de questionnaires envoyés à plein de compositeur : Enio Morricone, Georges Delerue, Vladimir Cosma…

Il y a, côté compositeur ou réalisateur, deux points de vue opposés et bien sûr toute une nuance de gris entre les deux : pour Igor Starvinsky, la musique de film doit être un « papier peint » ; pour d'autres au contraire, c'est un élément constitutif du film au même titre que l'image ou le dialogue.

Et donc il existe deux situations extrêmes : la musique est commandée en fin de production (une fois le film monté) et avec les reliquats de budget (cas le plus fréquent) ; ou bien la musique est composée avant le début du tournage, ou bien en cours de tournage, avec des interactions (par exemple la musique est passée sur le plateau pendant le tournage pour assurer une synchro ou mettre dans une ambiance).

En fait, il existe une troisième situation, très utilisée à Hollywood manifestement : le réalisateur utilise une musique de travail (ou musique temporaire, temp music), c'est-à-dire un bande-son prise ailleurs (autre film par exemple, ou bien des morceaux de classique ou des chansons pop le réalisateur a en tête), qui sert à créer une ambiance pendant le tournage et à rythmer le montage, et on commander ensuite une musique « originale » mais qui du coup copie la musique de travail.

On peut regarder par exemple The Marvel Symphonic Universe

et, parce que c'est toujours ben d'avoir un autre point de vue, et parce que ça aborde le sujet de « qu'est-ce qui fait qu'on s'en souvient ? » : The Avengers Theme – a video response to 'The Marvel Symphonic Universe'


Sinon, pour être un peu plus personnel, je vous un culte païen à Kenji Kawai pour les bandes-son qu'il a composées pour les films de Mamoru Oshii, en particulier Ghost in the Shell (1995) et Avalon (2001)





et pour rester dans la BOF japonaise, Joe Isaishi avec ses airs légers, comme par exemple L'Été de Kikujiro (Takeshi Kitano, 1999) ; ci-dessous une version concert avec piano seul, mais dans le film le sautillement est accentué par des pizzicati



ou bien Le Voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki, 2001)



Dernière édition par cdang le Mer 3 Mai - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 18:20

Si je devais faire un classement des BO de Jerry Goldsmith ça donnerait :

1) Total Recall
2) Alien
3) Rambo

Total Recall bien au dessus et effectivement un sommet de BO pour ce genre de film, souvent imité jamais égalé, son thème est somptueux, un must en effet. Alien pour son coté sombre, inquiétant, mystérieux, et Rambo un thème principal sympathique. Goldsmith reste l'un des plus grands compositeurs du XXeme siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4469
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 18:26

J'aime bien la musique du Dernier des Mohicans :



Même si, personnellement, ce n'est pas une mélodie que j'aurais employé pour un film dont l'action se passe au Nouveau-Monde.
D'ailleurs, moi-même, je l'utilise pour me créer une ambiance sonore quand je lis un roman d'aventures médiévales ou que je me fais un LDVELH sur ce thème.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 19:55

cdang a écrit:
pour Igor Starvinsky, la musique de film doit être un « papier peint » ; pour d'autres au contraire, c'est un élément constitutif du film au même titre que l'image ou le dialogue.
Cela dépend vraiment je crois de comment on envisage un film, qu'est-ce qu'un film. Pour plagier Aristote, je dirais que le tout dépasse la somme des parties - ou comment avoir une vision holistique de la chose. Plus sérieusement, je pense qu'il n'y à pas a opposer musique de fond/d'accompagnement et musique-telle-un-protagoniste. Il y a des films sans musique - Les oiseaux d'Hitchcock - et des films où tant qu'il n'y a pas la musique, personne n'y croit - de mémoire, Star Wars, le tout premier. La musique est un élément à prendre en compte. Au début du cinéma, pas de son - bruitage, dialogue - mais dès le départ, une musique d'accompagnement. Il y a des films qui ne résonneraient pas pareil - 2001 ou Planète interdite - sans leurs bandes-son si particulières. S'attacher à une position X ou Y me paraît donc hors de propos. La musique doit être, comme les acteurs, le scénario, le réalisateur, les effets spéciaux, etc., au service de l'œuvre. Néanmoins, si c'est de ce point de vue qu'une œuvre est conçue, alors l'absence de musique ou la musique de fond constitue un choix musical raisonné et je rejoindrais dès lors la seconde partie de ta citation, cdang.

Ensuite, dans la pratique, si je connaissais l'existence des musiques temporaires, j'ignorais totalement l'importance quelles ont aujourd'hui. C'est sidérant, bien triste et finalement ne me surprend pas tellement. J'avais depuis 10 ans noté une réelle modification du paysage des musiques de film, mais je la mettais surtout sur le compte des nouvelles approches sonores - école Hans Zimmer dirons-nous - où c'est la force évocatrice du bruit musical qui est convoqué, et non plus l'approche symphonique. Ah mais non, pas que, mon bon monsieur, il y avait aussi la musique temporaire ... ce qui explique malheureusement bien des choses.

Comme commenter ces deux vidéos, tout comme le phénomène Marvel, est assez long, j'y reviendrais plus en détail dans le courant de la semaine ^^.
N'empêche, j'aurais pu siffloter 4 thèmes ... enfin disons 3 jingles et un thème :

Jingle 1 - The Incredible Hulk
(Doit y avoir dans le cœur 20 notes qui se répètent. Après le mouvement s'accélèrent et on a bien un vrai thème)




Jingle 2 - Iron Man
(À partir de la 31ème seconde : on a 10 notes reprises en boucle → Jingle ; le reste, c'est de la soupe)




Jingle 3 - Captain America
(Bon là, c'est pire - 6 notes. Mais cela fait aussi sa force, puisque Silvestri le réutilisera dans Avengers pour notre Captain !)




Thème de film - Avengers
(Là, c'est clair, c'est un vrai thème de film, développé comme il faut, et qui arrache même pas mal.)


Donc, est-ce que dans le reportage ils ont bien montré tout le monde, même ceux qui en connaissaient un ou deux ? ... Mmmm ...


Kenji Kawai et Ghost in the Shell ... méga must. J'adore. Mais je trouve qu'elles prennent toute leur dimension dans les moments oniriques, de glissement, qui se trouvent dans le film. Sinon, j'ai une théorie ultra fumeuse sur cette B.O. J'en reparlerais aussi, car la longue symphonie que tu nous proposes gâche pour moi complètement l'ensemble qui doit nécessairement, impérativement, s'écouter tel qu'il est présenter dans le CD - en oubliant la chanson chinoise de la fin.
Voyage to Avalon, ce n'est pas un jeu vidéo ? Si c'est la cas, je n'en avais entendu que des extraits.


@ Warlock : Ouh là ! On attaque déjà les classements. Argh! T'es dur... Et que trois, reargh ! Bon, je dirais :

1- Total Recall
2- Star Trek, the motion picture
3- Le treizième guerrier

Le problème d'Alien, c'est que c'est un score difficile à écouter sans pause. Mais il y en a tant d'autres. J'hésite à dire le meilleur du XXe siècle - de mon point de vue s'entend. Car on sait tout de suite lorsque l'on écoute un James Horner, un Hans Zimmer, un Silvestri, un Williams, un Badalamenti. Repérer un Goldsmith est bien plus dur, tant son style est varié, sa palette immense, son art incomparable.


@Gorak : pour Le Dernier des Mohicans, j'estime, à tort ou à raison, que l'on a une musique de type romantique, dans le sens de romantisme, c'est-à-dire en ce que la Nature, dans le film, très rustique, brute, sauvage, à vif, est le reflet des sentiments des protagonistes, et que cette musique parvient parfaitement, à son tour, à devenir le reflet de la Nature, double miroir qui illustre cet environnement sauvage, premier, avec une certaine rugosité, âpreté, qu'exprime très bien le violon. Un morceau qui convient donc tout à fait à ces paysages bruts et embrumés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 20:22

La musique Alien est totalement envoutante, on a l'impression d'un incroyable voyage dans un autre monde, un autre univers (à l'image du film). C'est une musique vraiment prenante, typique de la fin des 70's. Certaines sonorités me font penser à du Claude Debussy ou du Erik Satie. Vraiment marquant comme BO.




On reconnaît également le style d'un John Williams, d'un Carpenter, d'un Poledouris et d'un Vangelis également.

En ce qui concerne Zimmer j'ai du mal, c'est l'archétype même de la musique de film de ces dernières années, bien souvent pompeuse. On met une musique symphonique pour faire grandiose, mais elle est bien souvent trop chargée, en faisant des tonnes. Ce qui donne de la surenchère au niveau des mélodies, et rend le résultat banal et bien trop classique. Au final on ne retient plus la mélodie tellement le principe même du genre a été usé et re usé. C'est un peu le reproche que je fais à la musique des films blockbusters de ces dernières années. A l'image d'ailleurs des films eux mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 21:17

Ah, mais je ne conteste pas l'excellence de cette B.O.
Il y a eu d'ailleurs plusieurs éditions de la bête. D'abord de 33 minutes, puis de 35 minutes (sur vinyle), et pour le collectionneur patient, il aura fallu attendre 2000 (21 ans) pour enfin avoir un premier double coffret de 85 minutes ; et finalement, en 2007, est sorti le collector de chez Intrada, et qui nous offre 126 minutes d'horreur dans l'espace.
Ce dernier comporte d'abord les 23 titres composant la B.O., mais dans leur intégralité, restaurés, et tout et tout (exemple : le Main Title passe de 3'37 à 4'12). Puis suivent 7 titres alternatifs, comme le Main Title, à 4'11, mais qui n'est pas celui qui sera finalement utilisé. Puis on retrouve - pour les fans hardcores - les 10 morceaux originaux tels qu'ils étaient livrés sur le vinyle de 1979. Enfin, il y a 7 pistes de bonus qui contiennent : le Main Title version du film (2'44), une prise alternative, trois extraits de démo, un ajout inutilisé et en musique classique, utilisée par Goldsmith, Die Kleine Nachtmusik (Mozart). Ouf.
Mouais, ça fait quand même 4 fois le Main Title (soit 14'44 de Main Title) et au bout d'un moment le Main Title, tu l'emm... Alors je me suis fait ma compil. perso. avec tout mais sans surplus, et qui tient dans un CD classique (elle dure 66 minutes - soit 60 minutes de moins que pour Intrada, et 15 de moins que pour la version de 2000, mais avec juste tous les morceaux en intégral - ce qui me semble largement suffisant pour une écoute de salon). C'est là que je me suis rendu compte qu'un peu plus d'une heure d'Alien, même si c'est un superbe score, ben j'avais du mal. Après 40 minutes, je me lasse. Finalement, parfois, nos vinyles d'antan, y z'avaient du bons ^^.

Pour les compositeurs, j'avais fait une liste comme ça, d'instinct, sans réfléchir.

Zimmer, pour faire court, j'ai d'abord détesté - ses Batman, beurk !, plagiat de Morricone sur le thème de Sherlock Holmes... Et puis il m'a intéressé sur Man of Steel et convaincu sur Interstellar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4469
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 22:33

Moi, les musiques de Hans Zimmer sont parfaites pour donner une touche d'intensité à une oeuvre. Mais aussi à un discours politique.

Si je devais me présenter à la présidentielle, par exemple, le thème du film "Gladiator" est celui que je choisirais pour illustrer chacun de mes discours. Cette musique donne du poids à vos mots. Elle permet de toucher directement le coeur de vos auditeurs :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 2 Mai - 22:34

La BO de Blade runner comme celle d'Alien comporte également une multitude de morceaux, de nombreuses éditions, au bout d'un moment on peut s'y perdre en effet.


La musique de film peut se diviser en deux catégories, la première, symphonique, imposante, vraiment mise en avant comme celle de John Williams, qui tout de suite impose une force "grandiose" au récit.
La seconde une musique plus minimaliste, plus discrète, elle est comme un décor sur une scène, elle renforce l'histoire. Une musique plus invisible, mais qui sans grand orchestre donne une place importante à l'histoire dans le film. Dans cette seconde catégorie on retrouve un compositeur comme John Carpenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1138
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mer 3 Mai - 12:21

Astre*Solitaire a écrit:

Au début du cinéma, pas de son - bruitage, dialogue - mais dès le départ, une musique d'accompagnement.
Ah, là on attaque dans le gras (-:

Pour les première projections Lumière (et les Méliès ?) je pense qu'il n'y avait pas de musique, c'était déjà un tel émerveillement. Et puis effectivement les films muets ont été accompagné au piano, en impro. C'est d'ailleurs assez frappant que le premier film sonorisé soit un film musical : Le Chanteur de jazz d'Alan Crosland en 1927.

Et le film fondamental pour moi est M. le maudit de Fritz Lang en 1933 : il utilise le son pour créer des sensations, en particulier le tic-tac de l'horloge pour appuyer l'attente angoissée de la mère d'Elsie. Et la musique devient un élément central de l'intrigue puisque le criminel est repéré par un aveugle grâce à la mélodie qu'il sifflote.

Astre*Solitaire a écrit:
S'attacher à une position X ou Y me paraît donc hors de propos.
Et pourtant c'était assez tranché dans le bouquin sus-mentionné. Et honnêtement, pour un paquet de films, je suis incapable de me souvenir de la bande-son. Genre La Grande Vadrouille par exemple, en dehors du siffloti Tea for Two. Et pour d'autres films, la bande-son n'a de mémoire aucune importance mais ça imprime le cerveau, genre les thèmes de Vladimir Cosma (Le Grand Blond avec une chaussure noire, La Boom)

Astre*Solitaire a écrit:

Voyage to Avalon, ce n'est pas un jeu vidéo ? Si c'est la cas, je n'en avais entendu que des extraits.
Le thème central du film est effectivement un jeu vidéo immersif en réalité virtuelle. Mais de mémoire, le thème Voyage to Avalon est le final qui se déroule à la Philharmonie de Varsovie, durant un concert ; c'est donc une musique diégétique (c'est-à-dire existant réellement dans la fiction).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Ven 5 Mai - 13:40

@ Gorak : Mais tu as carrément raison. J'ai complètement oublié Gladiator. Un excellent score que je devrais d'ailleurs écouter plus souvent. Outre sa qualité, il me rappelle les lointains souvenirs d'une époque où entre potes, nous sillonnions les routes de France - et un peu d'Allemagne, d'Italie, .... Gros soupirs.

@ Warlock : la B.O. de Blade Runner est une vraie usine à gaz. Une super rapide recherche me fait trouver 36 labels, 5 bootlegs et 4 compilations. J'ai même encore ma cassette d'origine 1982, WEA international, 50002-4, le 4 étant sûrement là pour identifier le support (la cassette audio), puisque le vinyle c'est 50002-1 et le CD 50002-2. Ce qui est intéressant, c'est qu'il s'agit d'une « Orchestral Adaptation of Music » par le New American Orchestra. J'essaierai de faire un court article plus détaillé sur cette B.O. Mais comme j'ai d'abord écouté cette version en premier, je n'ai jamais pu par la suite apprécier la chanson One More Kiss, Dear, car il y a de fait deux interprètes. Malheureusement, mon lecteur de cassette est mort, je ne peux donc pas la réécouter, mais les notes sont précieuses : John Bahler interprète, version introuvable sur le net, alors qu'à partir de 1994, c'est la version de Don Percival qui s'impose et c'est d'ailleurs celle que l'on entend/trouve sur le net.

@cdang : « Ah, là on attaque dans le gras (-: » → Je suis un spécialiste des coups bas ^^.
Sinon, pour reprendre ton type d'argumentaire, il y a un paquet de films dont je suis incapable de me souvenir des dialogues, de la mise en scène, des personnages secondaires, etc. Est-ce que cela veut dire que c'est "catégorie papier peint" ? Je ne pense pas.
Il me semble que la première question qu'il faudrait se poser c'est : pourquoi de la musique ? Je veux dire, tu lis un livre, normalement, pas de musique. Tu vas au théâtre - un art qui s'approche du cinéma par bien des aspects - pas de musique. Alors pourquoi au cinéma y a-t-il une partition musicale ? Déjà, je note qu'à l'opéra, il y a de la musique et que justement, les premiers films muets étaient accompagnés d'un fond musical. Il me semble donc plausible d'avancer l'hypothèse de la continuation d'une tradition, héritée de l'opéra et des habitudes du spectateur de films muets. Le site Le cinéphile anonyme avance au moins une autre hypothèse, le leitmotiv adapté au personnage, afin de les caractériser (ce qui débordera sur les typologies des films). Je vous laisse lire la suite de l'article qui s'écarte peu à peu du pourquoi pour se pencher sur le comment. Mais il y a peut-être d'autres explications. En tous les cas, aujourd'hui, les deux semble indissociables.

De mon point de vue, la musique de film fait partie de la bande sonore d'un film, au même titre que les paroles, les bruitages, les musiques diégétiques, tout comme leur présence ou leur absence. Ce choix va caractériser, imprégner, définir le film, comme le fait le scénario, la mise en scène, le jeu des acteurs, les décors, accessoires et costumes. Je pense que dire que c'est un personnage est une erreur, mais c'est un ingrédient essentiel - pas indispensable - mais essentiel, comme un ingrédient culinaire. On peut très bien faire un gâteau sans sucre (ou produit de type sucré) ; cela restera un gâteau (on va dire, œufs, farine, levure, lait, etc.), mais il aura un goût différent de ceux avec sucre ou de ceux avec trop de sucre. Et c'est pour cela que je trouve le débat « personnage vs papier peint » hors de propos. La musique est un élément, un ingrédient, comme les décors (et on peut faire un film sans décors - je n'ai pas d'exemple là sous la main, mais seulement une scène d'un film où tout décors est absent). Au réalisateur de savoir s'il veut en user et comment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Ven 5 Mai - 21:34

Blade Runner - OST







C'est en juin 1982 que sort en salle le film de Ridley Scott, Blade Runner (ici, sujet que le présent article complète), inspiré du roman de Phillip K. Dick (qui a lui aussi un peti sujet, par ici), Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques. Et c'est Vangelis, au doux nom de Papathanassiou, qui va en composer la musique.
Succès oblige, on s'attend aux premières cassettes, aux premiers vinyles, aux premiers CD pour les vacances. Et rien. Mais rien de rien. Et pendant 12 ans même, alors que cette B.O. sera nominée en 1983 pour un Golden Globe Award. Mais pourquoi un tel vide musical ? La seule réponse officielle, lisible sur le net, donnée par Vangelis lui-même, c'est qu'à l'époque, il a été incapable de publier les enregistrements faits pour ce film. Mmm, douze ans pour éditer des enregistrements, c'est tout de même plutôt long, non.
Et donc que c'est-il passé entre-temps ? Et bien comme les droits de l'époque semblent appartenir à Warner Bross, celui-ci a autorisé une version officielle puisque aucune version vangélienne n'était à l'ordre du jour. Mais comme cette version, non seulement était une interprétation du score de Vangelis et qu'en plus, elle était loin de reprendre l'ensemble des morceaux que l'on pouvait entendre dans le film, des bootlegs (CD non officiels ou dits pirates) ont commencé à apparaître un peu partout. Faisons donc un petit tour d'horizon (non exhaustif – je ne suis d'ailleurs pas certain que cela soit possible).
En fait, la toute première édition du score a été une version privée sur cassette, et qui a commencé à circuler au début du mois de juin 1982 parmi la communauté cinéphile de Los Angeles. Des rumeurs circulaient déjà comme quoi le score ne serait pas édité, ce qui faisait de cette cassette un objet de toutes les convoitises. D'une durée de 55'39, le son semble assez mauvais (audible, mais sans plus). Il n'y a pas d'image de cette rareté, une simple étiquette blanche avec marqué Blade Runner suffisant à l'identifier. Nous avions donc là, déjà, un tout premier Bootleg.
La même année, Warner Bross fait enregistrer par le New American Orchestra, une version symphonique et passablement courte de la B.O. Cette version s'appelle de fait Full Moon, Warner Bross ou WEA (pour les pays en dehors des USA). WEA ? C'est l'acronyme pour le « Warner Elektra Atlantic Record » qui est le nom que le groupe Warner Communication adopte en 1972 pour sa filière musicale, seule représentée à l'étranger. Cette version ne comporte que 8 pistes, pour une durée de 33'16. Et pendant 12 longues années, ce sera la seule version officielle.



Afin de vous faire écouter la différence, très audible, je vous propose une première écoute du End Title original, suivi de celui dirigé par Jack Elliott.





Cette version sera déclinée dans un nombre de supports considérables – vinyles, cassettes, 45 tours (End Title, Love Theme), CD – et dans de très nombreux pays, d'où les innombrables référencements.

Entre cette date et 1992, année où est sorti le Director's cut, il est probable que de nombreux bootlegs furent produits. Sans source précise, je ne peux que conjecturer, et je vous mets donc simplement quelques images de CD, aux dates invérifiables.












Néanmoins, en 1989, Vangelis sort un nouvel album intitulé Theme et qui contient deux titres inédits de Blade Runner :
1. End Titles from “Bladerunner” (4'57)
8. Love Theme from “Bladerunner” (4'55)



On peut noter qu'une troisième piste présente sur cet album fut utilisé dans le film de Ridley Scott : Memories of Green (piste 11- 5'42) qui apparaît en 1980 dans l'album See You Later.
On ne peut que s'interroger : pourquoi Vangelis ne sort pas la B.O. ? Les pistes sont manifestement prêtes. Les mettre sur cet album ne pose apparemment aucun problème de droit. Il semblerait donc que c'est Vangelis, et lui tout seul, qui pour des raisons X ou Y, ait reporté sine die la sortie de l'OST de Blade Runner.


Un an après la director's cut - alors qu'aucune B.O. ne pointe son nez, le label Off World Music sort une édition limitée du score (2000 copies) non officiel du film.



Cet album dure 72'42 et comporte 17 pistes. Parmi les nouvelles pistes (9, 12, 13 et 14) certaines sont de Vangelis, alors que d'autres sont les musiques utilisées pour les bandes-annonce, ou ne sont pas du compositeur, tel Harps of the Ancient Temples, interprété par Gail Laughton et utilisé lors de la séquence à vélo. Un livret de 8 pages accompagne le CD.


1994. Enfin.
Enfin sort le CD tant attendu, la B.O. original du film.



Douze pistes pour une durée de 57'33, avec comme intérêt premier qu'il s'agit bien là des musiques du film, et non de musiques réorchestrées. Il ne s'agit évidemment pas d'une version complète, ni même "Extended", mais nous retrouvons simplement les morceaux principaux, agrémentés d'extraits de dialogues et même de musiques rejetées et donc n'apparaissant pas dans le film. Personnellement, sauf lorsque cela génère un effet particulier s'insérant naturellement dans le morceau, je suis contre ces bouts de dialogue qui viennent inutilement parasiter une musique de film. Ce serait comme de parler ou de commenter du Chopin ou du Brahms pendant que l'orchestre joue. Mais faire deux pistes, dont une avec ces dialogues, alors là oui, avec plaisir. Donc un peu moins d'une heure pour ce premier CD officiel ... on est encore loin du compte. Mais on peut se dire que les bootlegs vont se raréfier.

Que nenni ! En 1995 apparaît le Bootleg Gongo Music, éditée à 3000 exemplaires. Bien que très similaire au bootleg Off-World, cet album contient au moins une piste unique non trouvée sur l'album Off-World. C'est la piste Blimpvert (#13 : 2'52), où l'on entend une femme japonaise qui chante une ancienne chanson traditionnelle. L'album serait d'origine roumaine, mais était probablement destiné au marché américain. Il possède 17 pistes et a une durée de 70'17 minutes.



En 1997, est sorti un CD en extrême petite quantité - on parle de 20 copies - et non commercial : Mémoire 5. Entièrement dédié à Vangelis et à Ridley Scott, il s'agit d'une version d'archive pour collectionneur maladif. À l'époque de sa sortie, un indispensable, puisqu'il y a des morceaux complètement inédits et qui viennent compléter la version officielle. Ce CD a une durée de 59'46 minutes.



En 1999, on peut découvrir au Japon le Blade Runner Memoires 7 - Special Edition de Deck Music. Pressé à une centaine d'exemplaires, l'album comporte 21 pistes et dure 63'07 minutes. Il s'agissait à son époque du complément idéal de la version officielle de 1994. On peut y trouver les morceaux suivants, absent de l'édition Warner Bross : The prelude to Rachael's , Voight Kampff testAnimoid RowTafey Lewis, BarMorning at JF Sebastian's apartment‚ ainsi que le thème alternatif non utilisé Love Theme.



Un an plus tard environ, sort, toujours au Japon, le Blade Runner Deck Definitive Edition. Il comprend 27 pistes que je vous présente ici :
01. The Ladd Company Logo Fanfare 0.26
02. Prologue 2.26
03. Los Angeles in 2019 (Main Titles Theme) 1.29
04. Leon's Voight-Kampff Test 1.10
05. Blimp Advert 2.40
06. Spinner Ascent (Gaff Takes Deckard to Bryant) 1.23
07. To the Police Station/Deckard Meets Rachael/Rachael's Voight-Kampff Test 1.49
08. Rachael's Theme 1:32
09. On The Trail Of Nexus 6/Back To Leon's Hotel Room 1.11
10. Bicycle Riders 2.10
11. Chew's Eye Lab/To Deckard's Apartment/One More Kiss, Dear 1.39
12. Memories in a Picture 1:00
13. Pris' Quest (Blade Runner Blues) 1.50
14. Pris Meets J.F. Sebastian/Sebastian's Apartment/Deckard's Dream/On The Trail Of Nexus 6 4.45
15. Animoid Row/Taffey Lewis' Night Club/Salome's Dance/Chasing Zhora 4.38
16. Zhora's Retirement (Blade Runner Blues Reprise) 1.42
17. Rachael Asks Questions/Morning At The Bradbury/Roy and Pris Need Help/To Tyrell Corporation (The Prodigal Son Brings Death Prelude) 7.38
18. Roy Ends His Maker's Life (The Prodigal Son Brings Death) 1.55
19. To The Bradbury Apartments/Deckard Enters The Bradbury 2.07
20. Prelude To Love Theme/Love Theme 4.14
21. I Dreamt Music 1.52
22. Deckard and Roy's Chase (Wounded Animals)/Roy Saves His Opponent 7:11
23. A Replicant's Time To Die (Tears In Rain) 2.48
24. Deckard and Rachael Escape/End Titles Theme 4.01
25. I Dreamt Music/Replicant's Love Theme (Workprint Version) 4.37
26. A Replicant's Time To Die (Workprint Version) 2.49
27. Blade Runner's Trailer with Alternate Main Titles Theme (Workprint Version) 1:37

Il s'agit principalement d'une version remasterisée et légèrement augmentée du Memoires 7 précédant. Les puristes critiqueront ici l'ordre des musiques qui n'est pas complètement respecté, ou la chanson chinoise Ogi no Mato qui s'étire. Mais ce CD est une référence, ne serait-ce que pour la présence d'une partition de John Williams sur la scène Tears in Rain (piste #23), morceau qui ne s'était encore jamais retrouvé sur aucune des éditions précédentes et qui fut composé à l'époque où l'implication de Vangelis dans ce score n'était pas sûre.




C'est la même année que sort la OWM 2000 et qui représente ce que l'on pourrait appeler une première compilation. En effet, cette édition comporte 3 CD qui reprennent tous les morceaux des versions officielles (WEA incluse - disque 3), plus ceux qui se trouvent sur les bootlegs Gongo, Memoires 7 et Special Deck, tout en supprimant au maximum les dialogues et effets sonores tirés du film. Les puristes lui reprochent essentiellement de modifier profondément l'ordre des pistes et de n'être pas si complet que cela - le Deck Special associé à la version officielle de 1994 semble alors pour eux préférable.


En 2002 arrive le bootleg le plus connu, la version dite Esper. Elle se compose de 2 CD, le premier comportant 15 pistes pour une durée de 55'46, et le second de 18 pistes pour une durée de 57'07. Ce double album comporte non seulement toute les scores déjà sortis, mais il en contient des qui étaient encore jusque là inédits. Très peu d'exemplaires furent distribués.



Entre 2002 et 2007 on peut encore trouver quelques bootlegs très particuliers qui fleurissent ici et là. Énormément de ces éditions reprennent sans le dire, le travail réalisé par l'édition Esper. Je vous en mets trois - tout en étant incertain des dates de parutions - qui me semblent éviter cet écueil.
Le LMS Edition 2011



Le Audio Cut, qui est une sorte de version audio du film



Le Nexus 6 - Volume 2, qui est un repackaging de la version Gongo



Et nous sommes en 2007. Ici, je vais me contenter de citer Wikipédia, qui présente très bien ce nouvel album officiel :
« un ensemble de 3 CD a été publié en 2007 pour coïncider avec la version 5-DVD afin de marquer le 25e anniversaire du film. Il comprend le CD officiel de 1994 avec deux CD bonus, tous deux réalisé à partir du matériel original écrit par Vangelis. Le second disque comprend des morceaux jusqu'à présent officiellement inédit, mais il demeure encore incomplet, puisque, par exemple, la piste Titre principal est omise. Le troisième CD contient quant à lui de nouveaux morceaux inspirés du film Blade Runner. »
Les CD 2 et 3, de 12 pistes chacun, durent respectivement 43'17 et 48'14.



Puisqu'une nouvelle version officielle venait de voir le jour, avec 3 CD, et que malgré cela, elle parvenait à n'être toujours pas intégrale, les éditions Esper remirent ça et sortirent l'édition Esper Retirement de 6 CD - carrément - pour tenter d'approcher ce qu'ils auraient aimé avoir en intégral. Il faut savoir que c'est techniquement la 4e version des éditions Esper - il y en a eu deux autres que j'ai passé sous silence, l'ensemble étant/demeurant des modifications somme toute bénignes. Que dire ici ? Que les modifications, les ajouts, les arrangements et réarrangements sont nombreux, pléthoriques même. Et visent à faire de cette version une sorte « d'Ultimate version » pourBlade Runner.
Voici ici, et en anglais le lien vers le détail de chaque CD de cette édition (trop ?) généreuse.



Était-ce la fin ? Évidemment non. Il y a toujours des fans absolus qui ne cessent d'inventer de nouvelles compilations, de nouveaux bootlegs. Cette fois-ci, je me contenterai de vous mettre les jaquettes ... à vous de rechercher les CD si le cœur vous en dit, en sachant qu'il s'agit de travaux assez récents (2010 et suivant).


















Sources :
Wikipedia ;
Mybladerunner.com ;
Soundtrackcollector.com ;
Vangelishistory.com ;
VangelisRarities.com.


BONUS


Tears In Rain (Unreleased Version) Remastered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3129
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Lun 8 Mai - 16:07

Mais quel article, mes aïeux, quel article ! Merci Astre*Solitaire !

Pour moi, il s'agit de ma BO culte, tout simplement.

J'ai évidemment eu le CD du New American Orchestra en premier, à l'époque. Plutôt bon pour des reprises d'ailleurs, j'en suis même à préférer une ou deux pistes de ce CD à celles de la VO. Mais bon, les reprises sont inégales quand même.

Ensuite, la BO aurait pu me suffire. Aurait pu...

J'ai pris ensuite l'édition 25è anniversaire 3 CD, la trilogie de Vangelis avec de nouvelles compositions.
J'étais presque comblé (certains nouveaux morceaux sont pas mals, mais certains seulement).
Je me suis procuré ensuite les pistes des Bootleg Gongo, Esper etc, enfin pas tous, juste 2 ou 3 en tout je pense.

Il y a quelques années j'ai fini par me faire mon propre CD de la BO de Blade Runner 79mn), en mixant  ce que j'avais, et incluant quelques nouveaux titres de la trilogie. Pourquoi ? Et bien justement parce que j'avais envie de regrouper tout ce que j'aimais sur le même CD, alors que c'était parfois éparpillé.

Je prenais mes versions préférées de chaque interprétation. J'y rajoutais les inédits pirates que j'aimais. Pour la cohérence et avoir un angle d'attaque, j'ai tenté de respecter le déroulement du film avec les musiques qui apparaissent dans l'ordre. Il m'est arrivé de glisser 2 ou 3 pistes vocales, ponctuant les dialogues clé du film, mais elles sont très courtes pour ne pas être gênantes. Je me souviens avoir mis le bruit de la détonation du pistolet de Deckard à un moment. Ou shunté quelques fins de morceaux faute de temps disponible.
Pour clôre le tout, j'ai même fait une jaquette du CD custom, en amateur. Je ne m'étais jamais autant investi sur une compilation, et me suis promis de ne plus tenter ce genre de maniaquerie aussi poussée. Mais je suis content du résultat, j'ai "mon" Blade Runner qui tient sur un CD.

Comment, on me dit qu'il y a encore de nouveaux morceaux qui sortent ? Mais cela ne m'arrange pas du tout moi, ma compilation était ultime^^ !

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Lun 8 Mai - 21:46

Vic : « Mais quel article, mes aïeux, quel article ! Merci Astre*Solitaire ! »

Un grand merci pour ce retour. Je savais que cela te plairait ^^. Tu as quand même pas loin de 6/7 versions ... Pas mal, pas mal du tout.

Vic : « Je prenais mes versions préférées de chaque interprétation. J'y rajoutais les inédits que j'aimais. Pour clôre le tout, j'ai même fait une jaquette du CD custom, en amateur. Je ne m'étais jamais autant investi sur une compilation » : mais on en est tous là, malade que nous sommes. Ma dernière compil en date, c'est celle sur les musiques de film en général, précédée de Predator 2. Le truc le plus fou et le plus long que j'ai jamais fait, cela a été sur Hokuto no Ken - un an de boulot pour un double CD. Mais il faudrait reprendre deux trois trucs, car la compil commence à dater ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Mar 9 Mai - 0:16

Très bel article en effet, je dois avoir gravé la BO de Blade Runner sur mes CD Vangelis. Oui les compils perso je connais aussi, en général je récupère toute la disco d'un artiste je fais un tri et je garde ce qu'il me plait sur CD. Au bout du compte je commence à voir une collection assez importante et imposante de CD.

Puisque tu parles de Ken Astre, de mon coté j'ai 5 CD de morceaux gravés de Saint Seiya, et deux de DG et DBZ.

Pour les musiques de films complètes j'ai surtout celles de Carpenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Ven 12 Mai - 19:53

Merci Warlock ^^.

Pour Saint Seiya, je crois que j'ai 8 albums. Mais seulement deux pour DBZ. La plupart des albums DBZ sont inécoutables pour mes oreilles. Mais il faudrait là que je me fasse une compil., notamment avec celle de Trunks vs Freeza (entendue une seule fois) :


J'aime pas trop Carpenter ... Bien trop minimaliste (mais bon, pourquoi pas), et surtout, j'ai l'impression d'entendre la même musique pendant 90', et quand je dis musique, comme c'est minimaliste, les mêmes 10 notes ^^. Donc par conséquent, je connais mal. De mémoire, il me semble que j'avais bien aimé le thème de New York 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Ven 12 Mai - 23:57

Tu parlais précédemment de style pour un compositeur, et bien justement on reconnaît directement celle de Carpenter dans ses BO. Imprégner dans ses composition une patte un genre facilement reconnaissable c'est pour moi la marque d'un grand.

Les composition des Carpenter ne sont pas toutes minimalistes, c'est un voyage dans les 80's, c'est très évocateur. C'est plus que des musiques, mais une signature, un concept devenu culte. Les grands amoureux et fans de cette époque aiment les musiques, les films et l'esprit Carpenter.

Avec lui on est loin des musiques pompeuses et trop banales à la Zimmer, qui sont plus une question de mode et d'époque qu'autre chose. Zimmer à ses débuts avait un tout autre style, mais il a surfé avec les tendances pour faire ses BO, et la dessus j'ai du mal. Carpenter a toujours fait du Carpenter, même maintenant dans ses albums solo il est resté le même dans ses composition, ce que j'apprécie chez un artiste. Carpenter c'est des musiques sans effets grandiloquents, et redoutablement efficace. Après c'est certain c'est une question de goût.

Des exemples de ses musiques :

Le thème principal et mythique d'Halloween.


Une version studio superbe de New York 1997.


Morceau envoutant de la BO de New York 1997, inspiré d'une composition de Debussy.


De la BO de Christine, un morceau terriblement efficace.


La aussi une bien belle composition de son Jack Burton.


Prince des ténèbres et sa musique si évocatrice, tantôt inquiétante, tantôt émouvante.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1311
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Sam 13 Mai - 0:06

On sent le fan ^^. C'est bien. Mais il est tard, alors je vais écouter tout cela demain tranquille ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2124
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Sam 13 Mai - 8:52

Celle d'Halloween est vraiment bien adaptée je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2871
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Sam 13 Mai - 17:24

Ah ça c'est sur je suis fan de Carpenter devant l'éternel, ça reste mon réalisateur préféré, et j'adore sa musique.

La musique Halloween est un classique du genre, et bien représentative de ce que doit être une BO de film d'horreur, un must have comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1138
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   Jeu 18 Mai - 10:49

Astre*Solitaire a écrit:

Il me semble que la première question qu'il faudrait se poser c'est : pourquoi de la musique ? Je veux dire, tu lis un livre, normalement, pas de musique. Tu vas au théâtre - un art qui s'approche du cinéma par bien des aspects - pas de musique. Alors pourquoi au cinéma y a-t-il une partition musicale ?
Intrinsèquement, le cinématographe, c'est inscrire (graphein) le mouvement (kinêsis). Le cinéma c'est donc l'image en mouvement. Avec ou sans son. Avec ou sans couleur, avec ou sans personnage. (Parfois même sans mouvement, par exemple La Jetée de Chris Marker est au fond un diaporama, mais bon, restons centré.)

Et parfois sans musique. Faudrait que je le revois, mais il me semble bien que Le Dernier combat de Luc Besson (1983), un film sonorisé mais sans parole (les personnages sont muets) est aussi sans musique (mis à part probablement au début et à la fin, Eric Serra étant crédité) ; mais je peux me tromper.

Le terme papier-peint n'est pas de moi mais de Stravinski, mais je trouve qu'il décrit bien par exemple le voyage entre Bree et Rivendell dans La Communauté de l'Anneau (Steve Jackson, 2001). J'ai souvenir d'un ruban visuel et musical qui se déroule, souvenir assez pénible d'ailleurs, même si j'adore les thèmes d'Howard Shore : comme dit dans Dork Tower, « Peter Jackson a réussi l'exploit de me faire acheter un disque d'Enya » Laughing

Sinon :

Une chronique intéressante sur le sujet : Catherine Boullay, « Et si demain vous supervisiez les musiques de film ? », France Inter, 18 mai 2017 (durée : 2 min 11).
Citation :
Cannes, c’est aussi un marché de la musique de film, avec un métier encore rare en France : superviseur musical.

On y aborde le côté mercatique. On y apprend aussi qu'en France, la musique représente entre 0,2 et 0,8 % du budget du film et qu'aux USA c'est largement plus.


Dernière édition par cdang le Jeu 18 Mai - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MUSIQUE DE FILM   

Revenir en haut Aller en bas
 
MUSIQUE DE FILM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Musique du film AVATAR
» Musiques du film
» Musiques de films de fantastique
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» les musique du film spirit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Voyage en musique-
Sauter vers: