AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Ven 14 Sep - 15:12



"Shallow Space" de James TURRELL (1971)


Un artiste contemporain qui sait manipuler les bords et les surfaces avec de la lumière moulée, inventant des espaces apparents de profondeur perceptive presque infinis.

Un voyage dans le cosmos ?

Ou une plongée dans les profondeurs océaniques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Jeu 1 Nov - 0:24

CITYSCAPE #1

Richard DIEBENKORN



"Cityscape #1" est une huile sur toile du peintre américain Richard Diebenkorn (1922-1993), réalisée en 1963 et exposée au Musée d'Art Moderne de San Francisco.

Alors qu'il vivait à cette époque à Berkeley, en Californie, Richard Diebenkorn eut l'idée de peindre un groupe de toiles représentant des vues de la ville et du paysage environnant. 

Ici, nous voyons une rue bordée d'un côté par une rangée d'immeubles et de l'autre par des champs ouverts et des terrains vides. La ligne d'horizon est haute et la palette de couleurs dominée par des teintes froides, compensées par la tache de terre sablonneuse à droite et une petite zone rouge dans le coin extrême gauche.

La base de cette peinture est un paysage existant mais Diebenkorn s'est laissée à une libre interprétation née de son imagination où il livre une composition beaucoup plus plane et géométrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Jeu 1 Nov - 14:00

"Les Numéros Maléfiques"

Fabio MAURI (1978)




Fabio Mauri est un artiste-plasticien italien, né à Rome en 1926 et décédé dans cette même ville en 2009.

Il était âgé d'à peine vingt ans, lorsqu'il découvrit pour la première fois des photographies des camps de concentration nazis. Leur horreur incommunicable l'a dès lors poussé à enquêter toute sa vie durant sur les logiques perfides qui peuvent lier l'art et les idéologies totalitaires. Ainsi, en marge du mouvement Arte Povera qui dominait l'art italien pendant les années 1960, les œuvres de Mauri préféraient explorer l'histoire filtrée à travers l'individu. 

Son installation, "Les Numéro Maléfiques" - I Numeri Malefici - utilise l'erreur de calcul humaine pour réévaluer le rapport existant entre l'homme et l'histoire. Un tableau portant l'équation mathématique pg = g (p) 2 (p + a) n reste sans réponse ; avec elle, la promesse mathématique aboutissant à une vérité supérieure, une loi unique unifiant l'hétérogénéité de toute entreprise humaine, et qui reste à réaliser. 

Un enregistrement audio accompagne cette oeuvre. Il s'agit d'un enregistrement d'un poème de Pasolini, intitulé la Guinea et publié pour la première fois en 1964. Le poème, qui était à l'origine un hommage vibrant de Pasolini à l'Italie rurale, devient chez Mauri une ode élégiaque à celui qui fut son ami d'enfance et proche collaborateur, assassiné en 1975. 

Tout au long de sa carrière, Fabio Mauri a créé des dessins comportant le mots "Fine" - ce qui signifie "Fin" en Italien - ou arborant des emblèmes, des égratignures ou des griffures. 

Mauri, en empruntant le langage cinématographique, tente de retenir le dernier moment de la vie avant que l'écran ne devienne noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Mar 6 Nov - 10:40

"Art History Lesson N°6"

Luis CAMNITZER (2000)



Il s'agit d'une oeuvre composées de plusieurs projecteurs de diapositives - objets rappelant une salle de conférence - disposés en arc de cercle et projetant chacun un rectangle blanc sur les murs. 

L'artiste uruguayen, Luis Camnitzer, veut montrer que l'histoire de l'art est toujours écrite par les détendeurs du pouvoir, lesquels s'ingénient à exclure d'autres récits, notamment ceux d'Amérique latine, du canon autour duquel la discipline s'organise. 

Les rectangles blancs projetés sur les murs invitent le public à imaginer sa propre histoire et éventuellement d'autres récits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 370
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Mar 6 Nov - 11:03

Neutral Euh comment dire...??...je vois pas en quoi toutes ces choses sont des œuvres... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Mar 6 Nov - 11:37

dav-ID a écrit:
Neutral Euh comment dire...??...je vois pas en quoi toutes ces choses sont des œuvres... scratch

Disons que, pour comprendre une telle oeuvre, il faut plus tenir compte du concept que des objets en eux-mêmes.

Ce qui est important, c'est ce que l'artiste exprime par son travail. Qu'est-ce qu'il a à nous dire ? 

L'art conceptuel met d'abord en valeur les idées plutôt que les objets. 

Donc, si tu veux comprendre une telle oeuvre, regarde-là dans sa globalité. Pose-toi la question de savoir ce que l'artiste a voulu exprimer par la disposition des objets, ou pourquoi joue-t-il avec telle ou telle forme, comment il aménage l'espace et dans quel but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Mar 13 Nov - 9:53

Laissez-moi vous présenter "Structures en Bleu" de Rubela DAVILA :


Rubela Davila est un artiste-plasticien péruvien appartenant à cette génération post-soixante-huitarde, inspirée par le néo-plasticisme et le mouvement "Hard Edge" si caractéristique de l'école new-yorkaise. Un mouvement dont le but est de faire bouger les lignes en matière de peinture, de sculpture ou de gravure, transgressant tous les codes académiques traditionnels.


"Structures en Bleu" est une oeuvre qui se place dans la lignée de ce mouvement. 


Elle présente tout un jeu chromatique obtenu par l'inégalité interne des champs circulaires qui, dans sa relation avec les variations des nuances de bleu et l'éclairage de son ensemble, permet d'obtenir des ombres claires  se déplaçant d'un cercle à l'autre, générant une fine mobilité, comparable aux phases de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1619
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Dim 18 Nov - 22:59

Autant je n'apprécie pas du tout la n° 6, autant j'aime assez le parcours qui mène aux numéros maléfiques et j'aime beaucoup les Structures en Bleu qui me font penser aux Outrenoirs de Pierre Soulage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Lun 19 Nov - 8:49

Pierre Soulages appartient à cette même école post-moderne, donc, oui, il est normal de relever quelques similitudes avec l'oeuvre de Davila.

Moi aussi, j'aime bien quand il y a un travail sur les couleurs, les nuances de couleurs, quand on joue avec les formes et les illusions d'optique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   Lun 19 Nov - 9:09

"3 décembre 1966"

de Pierre SOULAGES




Huile sur toile, 159,1 x 201,9 cm


L'artiste Pierre Soulages a consacré toute sa carrière d'artiste à composer des formes et modeler l'espace où le noir tient une place essentielle. D'où ce sentiment de permanence et de lourdeur dans son travail. Comme si la lumière était tout entière absorbée par les ténèbres et nous happait dans ce tourbillon, sans aucun moyen de faire marche arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
ART ABSTRAIT/CONTEMPORAIN
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» JB ♦ "J'aimerai être contemporain autant qu'intemporel"
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Y A T IL LA PRISON PREVENTIVE PROLONGEE EN HAITI ??
» Gavriil le Marionnettiste
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: