AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CRUISING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: CRUISING   Sam 15 Oct - 20:17


Attention : film réservé à un public averti !



J'ai beaucoup hésité avant de vous proposer ce film qui, aujourd'hui encore, reste dérangeant.
Mais c'est le genre de film qui n'existait qu'à cette époque, le tournant des années 70/80, un film qui serait impossible aujourd'hui. Et c'est aussi une incroyable performance d'Al Pacino, même si ce dernier a reconnu ne jamais avoir été à l'aise avec ce film et l'a même rejeté...

Tourné en 1980, Cruising raconte l'histoire d'un flic, Steve Burns (Al Pacino donc), chargé de résoudre une série de meurtres dans le milieu gay SM de New York. Son chef l'a choisi car Steve a le physique que semble rechercher le tueur. Notre flic s'installe donc avec sa compagne dans le quartier gay où ont eu lieu les meurtres et se lie d'amitié avec Ted, son voisin.
Ce dernier l'entraîne dans le milieu de la nuit gay, version cuir. Réticent au début, Steve s'habitue à ces soirées, y fait des connaissances tandis que Nancy, sa compagne, devient de plus en plus curieuse et fascinée, malgré elle, par ce milieu que fréquente Steve, lui posant questions sur questions. Steve n'en oublie pas pour autant sa mission et parvient à appréhender le tueur. Alors que l'enquête est terminée et le coupable arrêté, Ted, le voisin du couple est sauvagement assassiné...
Le film se termine ici, sur l'image de Steve. Il se rase, le regard dans le vague alors que Nancy découvre sa tenue de cuir et l'essaie...

A la sortie de Cruising, la critique se déchaîna, accusant William Friedkin de chercher le scandale. Mais quand on a été le réalisateur de films comme L'exorciste, French Connection ou Le convoi de la peur... La communauté gay de l'époque cria elle aussi au scandale, accusant Friedkin de la montrer sous un jour glauque et malsain. Le réalisateur répliqua en rappelant cyniquement qu'il avait tourné le film dans de vrais clubs avec des figurants qui étaient de vrais clients et habitués, se contentant de filmer ce qu'il voyait. Al Pacino lui-même renia le film et se brouilla avec Friedkin.
Alors, au-delà du sujet, au-delà de la polémique, de certaines images hard qui furent censurées, que reste-t-il de Cruising ?
Un film sombre, glauque, crû et surtout dérangeant. Une atmosphère claustrophobique, étouffante pour une plongée en apnée dans les tréfonds de l'âme humaine, ses pulsions et désirs les plus secrets, ses refoulements. Mais c'est surtout une prestation époustouflante d'Al Pacino qui, de soirées en rencontres, en vient à s'interroger sur lui-même, sur sa propre sexualité. Déstabilisé, son personnage découvre au fil de son enquête un côté de sa personnalité qu'il ignorait. Troublant, troublé, entre fascination inexpliquée et répulsion, notre homme s'interroge...
Avec Cruising (inspiré d'un fait divers authentique), Friedkin ose, comme on osait à cette époque. Au-delà du sujet sulfureux et d'une provocation assumée, ce film reste un polar incroyablement noir, dérangeant, oppressant et avec un Al Pacino incroyable, troublé et troublant, lentement effrayé et fasciné par ce qu'il découvre en lui au fil de son enquête. Un film anti-commercial, anticonformiste, comme il ne pouvait y en avoir qu'à cette époque, celle des Taxi driver, Delivrance ou Midnight Express.

La version originale durait un peu plus de deux heures mais a été ramenée à 01h40, charcutée par la censure de certaines scènes. La version censurée reste quand-même réservée à un public averti au vu du sujet traité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire



Masculin Messages : 959
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: CRUISING   Dim 16 Oct - 12:56

Pas vu, mais ton sujet est intéressant et me donne envie d'y plonger.
Je ne sais pas pour vous, mais de fait il y a certains films que je m'interdis parce que mon petit cœur ne le supporterait pas, du genre Canibal Holocaust, Hostel ou la série des Saw ... Le pire que j'ai pu voir fut Les martyrs (film français) et je n'ai pas pu le finir ... c'est vous dire.
Mais là, je ne pense pas que l'on sombre dans ce genre d'atmosphère - à lire ta description, il s'agit davantage d'une intrusion dans une psyché humaine, d'une réflexion, un peu provocatrice peut-être, sur les rapports que l'on peut avoir avec notre libido ou la manière dont on perçoit celle des autres. Ce qui est intéressant, c'est le fait de mettre cette réflexion en rapport avec l'élucidation de crimes : c'est déjà quelque part porter un jugement dans la mesure où la réprobation du crime se décalque par contamination sur le groupe représenté. Alors bien sûr, je n'ai pas vu le film... donc je ne peux pas me prononcer là-dessus, mais c'est la sensation que donne la courte description que tu en fais VS.
Bizarre qu' Al Pacino ait rejeté le film. C'est un acteur. Jouer un rôle ne veut pas dire qu'on le cautionne, ni que l'on est responsable du résultat final. Pacino est juste responsable de sa prestation d'acteur ... On n'aurait plus de meurtrier et de serial killer sinon, ou de films qui n'hésiteraient pas à prendre des risques et à bousculer le spectateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: CRUISING   Dim 16 Oct - 13:13

J'ai avant tout proposé ce film parce que, comme écrit plus haut, ce genre de film n'existe plus. Aucun réalisateur, aucun acteur n'oserait aujourd'hui ou alors le film sortirait directement en vidéo, bardé d'avertissements.
Cruising est le témoin d'une époque, celle du tournant années 70/80 où l'on osait, où l'on osait des films comme Delivrance, Midnight Express, Taxi Driver...

Le film a été censuré parce que dans certaines scènes, tournées dans les bars SM de l'époque, on apercevait des scènes "hard" non simulées (bien que beaucoup fûrent déjà supprimées au premier montage). Le fait de traiter cet aspect de la communauté gay a aussi fait scandale mais comme Freidkin l'a dit : "y aurait-il eu un tel tollé si le film se déroulait dans le milieu SM hétéro ?"
La police de l'époque n'a pas aimé non plus, surtout les personnages des deux flics se faisant offrir des avantages en nature par des travestis en échange de leur "protection".
Alors, c'est évident que l'on peut être réticent à certaines scènes, je ne juge pas, chacun est libre. Mais de manière la plus objective possible, en mettant cet aspect sulfureux de côté, c'est pour moi un bon film, noir, sombre, dérangeant et qui nous rappelle que personne n'est ni tout blanc ni tout noir et que la psyché humaine est bien plus complexe que ça. La scène du meurtre dans le cinéma porno avec le couteau qui s'abat et le sang qui gicle sur l'écran est assez forte, on pense inévitablement à la scène culte de Psychose. Et encore une fois, pour moi Al Pacino est très bon dans ce rôle, ambigu, trouble... Au cours de son enquête, il semble se couler si facilement dans ce milieu que par moments, on en vient à se demander s'il n'en était pas déjà familier auparavant...
La fin reste aussi ambiguë : qui a tué Ted alors que l'enquête est close et l'assassin arrêté ? Y aurait-il plusieurs assassins ? Est-ce Steve et dans ce cas, pourquoi ? Pour punir Ted de lui avoir fait découvrir ce milieu et ses propres doutes sur lui-même ? Pour exorciser ce qu'il a vu et vécu lors de ces soirées ?
A chacun sa réponse.

Par contre, esthétiquement, c'est certain, ça a parfois mal vieilli avec ce look très années 70/80 qui paraît aujourd'hui complètement ringard ou kitsh, genre caricature...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CRUISING   Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
 
CRUISING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: