AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA CASA BATLLO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LA CASA BATLLO   Ven 30 Sep - 19:09

Construite de 1904 à 1906 à Barcelone, cette maison, œuvre de Gaudi, est l'expression étonnante de l'Art Nouveau mêlé à la fantaisie et aux couleurs vibrantes de l'Espagne.

La façade


(photo de/by : Wikipédia)

Etonnante, colorée, elle est faîte de pierre, de fer forgé, de verre, de grès et de céramiques. Au premier étage, les fenêtres du salon principal évoquent la forme d'ailes de chauve-souris déployées :


(photo de/by : Wikipédia)

Tout le reste est richement orné de tesselles, d'éclats de pierre colorée, de verre, de céramiques, évoquant l'eau, la mer, les fleurs... Ainsi, une partie de la décoration de cette façade est un hommage aux nymphéas de Monet :


(photo de/by : Wikipédia)

Entre ces motifs sont installés les balcons, aux lignes fluides et aériennes et évoquant des crânes. Certains y voient des masques vénitiens, entourés par les tesselles évoquant alors des confettis :


(photo de/by : expédia.fr)


Les escaliers

Ils forment la colonne vertébrale de la maison, s'élevant depuis le hall d'entrée (étonnamment sobre) en un mouvement spiralé. Gaudi n'a voulu aucun angle, aucun coin, tout devait être fluide, aérien. L'ensemble est en chêne massif et symbolise les vertèbres et la colonne d'un dragon. Comme on le verra plus loin, les piliers et colonnes de la façade participent à ce symbolisme, représentant les os et fémurs du dragon. Situés entre deux jardins intérieurs, les escaliers reçoivent un éclairage important, de même qu'au dernier étage où de grandes ouvertures nervurées les inondent de lumière :



(photos de/by : casabatllo.es)

Les patios

Situés de parts et d'autres des escaliers, ils forment, comme le voulait Gaudi, un "puits de lumière", éclairant les escaliers mais également les pièces de la maison par l'intermédiaire de leurs 32 fenêtres. Ils sont entièrement tapissés de céramique, en dégradé, partant du blanc en bas pour atteindre le bleu cobalt en haut. Cependant, par un génial effet chromatique et de perspective, lorsque l'on est en bas et qu'on regarde vers le haut, le blanc disparaît et tout le patio nous apparaît en bleu... Les deux patios servent également à ventiler la maison, maintenant ainsi une certaine fraîcheur lors des étés brûlants :


(photo de/by : Wikipédia)


Le salon principal

Le salon principal du premier étage serait inspiré du Nautilus de Jules Verne avec ses formes fluides et ses grandes fenêtres. La décoration de la verrière est à base de vitraux circulaires comportant différentes tonalités de bleus dans la partie supérieure. Les fenêtres sont coulissantes, elles s'ouvrent en montant vers le haut. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a aucun montant entre chaque fenêtre de sorte que lorsque ces dernières sont toutes ouvertes, elles ne forment qu'une seule ouverture.
Le plafond est en spirale, rappelant celles des coquillages mais aussi les vagues et orné en son centre d'un grand lustre. A chaque extrémité du salon, une porte rehaussée de verre et de vitraux donne sur un autre salon, plus petit :




(photos de/by : casabatllo.es)

Les toits

Très élaborés, ils participent à la symbolique du dragon qui imprègne toute la maison. Nous avons vu que les escaliers suggéraient la colonne vertébrale du monstre, que les piliers et colonnes des façades évoquaient les fémurs, vertèbres et os du même dragon. Le toit est lui surmonté d'une crête, ornée par endroits de plaques colorées évoquant des carapaces de tortue et de nombreuses cheminées, le tout évoquant la crête osseuse du dragon. Les nombreuses tesselles et tuiles évoquent, elles, les écailles :


(photo de/by : Wikipédia)

Les combles

Sous les toits, les combles nous étonnent par leur sobriété, leur simplicité. Mais non, Gaudi n'a pas manqué d'inspiration : ces 60 arcs blancs représentent les côtes du dragon et les combles sont en fait son ventre.
Plus prosaïquement, ces vastes pièces servaient de dépendances, buanderie, stockage...


(photo de/by : Wikipédia)

On pourrait parler des heures de cette maison incroyable et poster des dizaines de photos, d'autant plus qu'elle est très grande, c'est en fait tout un immeuble et il est difficile de s'en faire une vue d'ensemble. On pourrait encore parler de l'oratoire, de la salle à manger dont les décorations du plafond évoquent la couronne formée par une goutte d'eau qui s'écrase, de l'ascenseur, des portes sculptées de fossiles et de serpents de mer... Le moindre détail, la moindre décoration a sa symbolique, son sens caché. You Tube vous propose des vidéos permettant de saisir toute la richesse de cet endroit incroyable.

L'ensemble évoque puissamment la Nature, la mer, mais aussi la mythologie avec cette image du dragon qui imprègne toute la maison. Ainsi, les piliers ressemblent à des humérus ou à des fémurs, les bases et les chapiteaux ont des formes de vertèbres, les balustrades des balcons du premier étage sont des phalanges , les grilles convexes faites de tubes de fer protègent les yeux des balcons à la manière des cils... (Tatie wikie).
Il y a aussi la tour, ornée d'une croix et qui trône sur le toit. Le dragon représente le Mal. Son échine est la partie supérieure de la façade principale. La tour serait la lance plantée dans son corps — comme le veut la légende de saint Georges, c'est une lance couronnée par une croix et marquée des initiales de la Sainte Famille. C'est un symbole évident de triomphe de la piété et du Bien. Les écailles bleues du dos du dragon deviennent rouges -tachées de sang- sur le côté gauche de la tour (Tatie wikie).
Sans oublier que cette maison était faite pour être habitée : il faut donc imaginer ces pièces emplies du somptueux mobilier Art Nouveau commandé à cette occasion...

Classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité, la Casa Batllo se visite bien sûr et attire des centaines de milliers de touristes chaque année.



Dernière édition par Voyageur Solitaire le Ven 30 Sep - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Ven 30 Sep - 19:42

Merci pour cette très belle visite. J'aime cette maison qui bouleverse les codes, on rentre dans la science-fiction avec elle. Je n'aime pas tout, mais j'apprécie la volonté constante de "faire autrement" ou d'essayer de montrer de l'extraordinaire.
C'est le salon principal inspiré du nautilus que je préfère. J'apprécie les boiseries, les verres et céramiques art nouveau, les baies vitrées, donc de ce côté, je suis servi. Toujours dans le salon principal, je préfère l'audace du lustre évoquant l'oursin (ou la fleur de la passion) plutôt que celui suivant, beaucoup plus classique et vraiment massif, mais qui pour le coup, surcharge totalement la pièce.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Ven 30 Sep - 19:51

Le lustre dont tu parles, dans le petit salon, est en fait une copie. L'original était trop lourd...

Une maison déroutante, déconcertante. Techniquement, c'est un truc de fou, chaque porte, chaque fenêtre, chaque élément décoratif a son sens caché. Et puis, ces patios blancs et bleus qu'on ne voit qu'en bleu, ces fenêtres qui, une fois toutes ouvertes ne créent plus qu'une seule ouverture...
Après, esthétiquement, ça se discute...
Mes goûts me porteraient plus vers les combles, sobres, purs, lumineux. Mais comme toi, j'aime bien le salon principal.
Mais c'est surtout l'escalier qui me plaît, cette envolée, fluide, libre, sans angles ni coins, tout en douceur.
L'extérieur m'évoque bien quelque chose d'osseux, c'est indéniable.

Un lien vers un site qui propose des photos d'époque, en noir et blanc, montrant les pièces principales meublées. On y découvre ainsi que tout un côté du salon principal était occupé par une "armoire-chapelle" derrière les portes de laquelle se trouvait un autel surmonté d'un retable où les occupants pouvaient faire leurs dévotions...



(photo de/by : gaudidesigner.com)


http://www.gaudidesigner.com/fr/casa-batllo-album.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Ven 30 Sep - 21:18

Qui habitait la Casa Battlo ?


Les Battlos formaient une riche et influente famille de Barcelone, ayant fait fortune dans le textile. La maîtresse de maison, elle, était issue d'une grande famille de la presse. Autour d'elle et de son époux, cinq enfants dont le dernier mourût en bas âge.

La maison est achetée en 1900 et c'est en 1904 que la famille demande à Gaudi de l'aménager et la réaménager de fond en comble. La façade fût entièrement refaite, deux étages ajoutés, les combles et les toits repris à zéro.
Battlo, très riche, donna des moyens énormes à Gaudi. Ce dernier s'entoura alors d'assistants, de sculpteurs, d'artistes, de verriers et d'ébénistes, de métallurgistes... Gaudi décida également du mobilier, supervisant tout, du dessin préparatoire du moindre vitrail à la construction du fameux escalier. Il fît en sorte également d'harmoniser la maison avec les autres bâtiments entre lesquels elle est insérée.

L'ensemble est en fait un véritable hôtel particulier, prévu pour une famille nombreuse et ses domestiques. Le rez-de chaussée fût même loué à des commerçants ou des bureaux de banque, la famille se réservant les étages.
Gaudi, profondément inspiré par le Nautilus de Jules Verne, voulait une sorte de "grotte sous-marine", un espace protégé inspiré par la Nature d'où l'on pourrait contempler, en sécurité, le vaste monde au-dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Sam 1 Oct - 16:57

Lors de mon séjour à Barcelone je n'ai pas vu voir cette Casa Battlo, c'est une architecture typique de la Catalogne, une maison vraiment étonnante.

La troisième photo de l'escalier est magnifique, on le croirait sortie d'une maison d'heroic fantasy. Je l'imaginerais bien dans une illustration d'un ldvelh, j'aime beaucoup.

Les patios sont vraiment lumineux, on sent bien cette ambiance méditerranéenne avec ces couleurs bleu et blanche. Par contre j'aime moins les combles, trop sobre et épuré pour moi, pas assez vivant également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Dim 2 Oct - 9:33

D'autres images de la maison :

L'ascenseur (signe de richesse à l'époque pour une maison privée)


(photo de/by : casabatllo.es)


(photo de/by : Neil Howard)

Les fameux patios, vus ici au niveau des derniers étages (je suis pas fan, ça m'évoque une piscine quelque part, je trouve que ça jure avec les boiseries intérieures...)



(photos de/by : comediehumaine.wordpress.com)

Au dernier étage, les patios sont surmontés d'une verrière aux panneaux inclinés. En cas de pluie, les eaux ruissellent et sont évacuées vers une canalisation spécifique qui les redistribue vers le jardin intérieur.

Une des fenêtres donnant sur les patios. En-dessous, des fentes dont l'ouverture est réglable (un peu comme des persiennes que l'on peut ouvrir et fermer) afin de régler la ventilation en air frais de la pièce. Les chambres et appartements sont disposés autour des patios afin de bénéficier de l'éclairage naturel et de la ventilation croisée.


A noter que les portes intérieures de la maison bénéficient du même système.

Une pièce de la maison


(photo de/by : wordpress.com)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Dim 2 Oct - 20:17

Merci. Ayant été, en d'autres années, un arpenteur curieux des rues et des ruelles de Barcelone, je connais assez bien la Casa Batllo, oeuvre de cet architecte de génie qu'est Gaudi.

C'est vraiment un architecte que j'adore. J'adore son style, son imagination, ses couleurs, ses formes... il brise les codes et les règles, il réinvente le monde. C'est cela que j'aime en lui. Ses constructions sont une véritable invitation au voyage.

Entre parenthèses, on dirait une maison de Hobbit. Habiter à l'intérieur, cela doit vous donner une impression de bien-être que l'on ne retrouve pas ailleurs.

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   Lun 3 Oct - 16:16

Je n'aime pas tout chez Gaudi mais je reconnais qu'il est hors-normes.

Il faut imaginer le ressenti des gens de l'époque, vers 1906, en découvrant cette maison, avec son architecture, son ascenseur, ses innovations techniques... A l'époque, la Casa Battlo passait pour futuriste, c'était presque de l'Anticipation. Jules Verne venait de mourir, c'était l'époque des premiers téléphones, des premières voitures, des premiers avions, du cinématographe... Dans l'art, c'était le Cubisme, les peintres "sécessionnistes" de Vienne avec Klimt à leur tête...

Chacun trouvera son bonheur dans cette demeure, certaines parties font penser à une maison Heroic Fantasy, d'autres à une ambiance Steampunk ou carrément futuriste... Il paraît que Dali adorait cette maison, ce qui ne m'étonne guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA CASA BATLLO   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CASA BATLLO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» (09) Skana ϟ buenos dias, como esta a la casa?
» Le Casa Olympic
» Nora Pasta Del Casa En Paprika [1OO%]
» Bravo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'architecte-
Sauter vers: