AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 THE POGUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3129
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: THE POGUES   Lun 12 Sep - 8:51





THE POGUES

Pourquoi mettre les Pogues dans la section Voyage en musique ? Et bien parce que la seule évocation du groupe nous renvoie les images des pubs Irlandais, de la fête de la Saint Patrick avec la Guinness, de la musique traditionnelle Irlandaise survitaminée façon rock avec un esprit rebelle. Leur musique est inspiré par l'histoire, les traditions, et forcément la révolution Irlandaises.

The Pogues est un groupe de folk rock originaire de Londres. Le groupe était spécialisé dans la musique folk irlandaise souvent jouée avec l'énergie de la scène punk rock, d'où plusieurs des membres du groupe étaient originaires.

Leur musique, unique, teintée de politique était partiellement inspirée par The Clash, avec lesquels ils avaient joué (Joe Strummer avait produit un de leurs albums). Les Pogues employaient des instruments traditionnels irlandais tels que le tin whistle, le banjo, la mandoline, l'accordéon, et bien d'autres. Ce qui prend complètement à contre-courant les années 80, règne des synthétiseurs et boîtes à rythme. Et pourtant, les Pogues m'apparaissent aujourd'hui incontournables de la bande son de la fin des 80's. Dans d'autres incarnations du groupe, après le départ de Shane MacGowan, des instruments électroniques tels que la guitare électrique devinrent plus courants.


Les Pogues furent fondés à Londres en 1982 sous le nom Pogue Mahone. Ce nom était une transcription à l'anglaise de l'expression irlandaise póg mo thóin, qui signifie « embrasse mon cul ». Shane MacGowan (chant), James Fearnley (accordéon), et Spider Stacy (flûte irlandaise) en étaient les membres originaux, à l'époque où ils faisaient la manche dans les rues de Londres. Ils sont rejoints par Jeremy Finer (guitare, banjo), Cait O'Riordan (guitare basse) et Andrew Ranken (percussions et harmonica). Le groupe développa rapidement une réputation, commença à faire des morceaux originaux et finit par faire l'ouverture des Clash lors de leur tournée de 1984. Ils durent raccourcir leur nom pour devenir « The Pogues », parce que le juron dans leur nom les faisait refuser par certaines radios, et sortirent leur premier album, Red Roses for Me  en 1985.

Phil Chevron (guitare) se joignit au groupe peu après. Ensuite, avec l'aide d'Elvis Costello, le parrain du punk et de la new wave, ils enregistrèrent leur second disque Rum, Sodomy & the Lash (« Rhum, sodomie et fouet ») en 1985. (Le titre de l'album est un clin d'œil à une citation attribuée à Winston Churchill, dans laquelle il critiquait les traditions de la marine britannique). La couverture de l'album est un détournement du tableau Le Radeau de la Méduse.
Alors que le premier album était surtout centré sur des chansons traditionnelles, Shane MacGowan développa ses talents d'auteur avec ce disque, qui présente quelques chansons à texte remarquablement poétiques. Le succès international vient avec une reprise de Ewan MacColl Dirty Old Town.

Après ce succès, les Pogues commencèrent par refuser d'enregistrer un autre album (en proposant à la place le EP Poguetry in Motion, . O'Riordan épousa E. Costello et quitta le groupe, pour être remplacée par le bassiste Darryl Hunt. Ils ajoutèrent un multi-instrumentiste en la personne de Terry Woods. La façon de vivre de plus en plus erratique du chanteur, auteur principal et meneur spirituel du groupe Shane MacGowan troubla la vie du groupe. Shane se noyait dans l'alcool (binge drinking, arrestation pour usage d'héroïne en 2001, dénoncé par Sinéad O'Connor pour qu'il en décroche).

Le groupe joue en 1987 dans le film d'Alex Cox, Straight to Hell, en compagnie notamment de Joe Strummer, Grace Jones, Elvis Costello, Courtney Love et Dennis Hopper. Ils interprètent dans ce western spaghetti une bande de buveurs de café. Ils composent par ailleurs une bonne partie de la bande son, dont une reprise de The Good, The Bad and The Ugly d'Ennio Morricone.

Les Pogues enregistrent ensuite If I Should Fall from Grace with God en 1988 avec son tube, le chant de Noël Fairytale of New York, chanté en duo par Shane MacGowan et Kirsty MacColl. Le morceau fut numéro 1 en Irlande et numéro 2 au Royaume-Uni. C'est un très grand classique festif évoquant des immigrés irlandais à New-York qui se rencontrent le jour de Noël juste après la Seconde Guerre mondiale, puis leur déchéance et leurs désillusions par l'alcool et la drogue. Ce tube est souvent considéré comme le plus grand chant de Noël de l'histoire rock.
L'abum contient aussi la chanson instrumentale Fiesta, connue en France comme générique d'une émission de Patrick Sébastien. Shane détestait ce type titre.

Peace and Love suit en 1989 avec sa pochette qu'on voyait partout, figurant un boxeur polydactyle. Le groupe était au summum de son succès commercial, mais MacGowan devenait de plus en plus incontrôlable. De plus, ses goûts musicaux le portaient alors sur la house music, incompatible avec la musique des Pogues. Sur leur album suivant, Hell's Ditch en 1990, produit par Joe Strummer des Clash, on peut entendre Stacy et Finer chanter dans plusieurs chansons à la place de MacGowan. Celui-ci quitta le groupe en 1991.

Avec son départ, le groupe perdit de sa vigueur. Joe Strummer fit les chants pendant un certain temps pour assurer les concerts, jusqu'à ce que Stacy en prenne la succession, jusqu'à la fin. Deux albums, poliment reçus mais décevants, suivirent avant la dissolution des Pogues en 1996.
Shane MacGowan resta le seul membre du groupe sous l'attention des médias et il fonda The Popes, et continue sa carrière.
Depuis l'an 2000, Les Pogues se reforment épisodiquement avec Shane le temps de quelques concerts.




Mon avis : Je n'ai pas écouté les deux derniers albums des Pogues sans leur leader chanteur compositeur Shane et qui ne sont pas très réputés. Le tout premier album des Pogues est celui qui collera le plus au concept du concert de rock irlandais à écouter dans un bar: beaucoup de reprises et d'énergie, l'album ne s'éloigne pas trop des musiques traditionnelles irlandaises contrairement aux suivant. Il est idéal pour faire la fête même si le meilleur reste à venir.

Les opus 2 et 3 sont justement vus comme les deux meilleurs albums des Pogues (avis que je partage totalement), suivis des 1er et 4è albums. Là je ne suis pas d'accord, car je trouve leur 5è et dernier album avec Shane, Hell's Ditch, bien plus intéressant que le 4è.  Hell's Ditch a le mérite en effet d'avoir quelques très morceaux qui se détachent du lot et élargissent les horizons musicaux des Pogues (Lorca's Lovena, Summer in Siam, Rainbow Man...). Certes il part un peu dans tous les sens notamment au niveau du chant, mais il contient quelques perles que je n'ai pas trouvées dans Peace & Love. Pour moi, s'il ne devait en rester qu'un, je conseillerais le 3è, If I Should Fall from Grace with God, pour sa qualité globale, et qui contient en plus leur plus grand tube, sans oublier l'un de mes morceaux préférés, Turkish Song of The Damned.


Discographie (classement au Royaume-Uni):

   1984 : Red Roses for Me (no 89)
   1985 : Rum, Sodomy, and the Lash (no 13)
   1988 : If I Should Fall from Grace with God (no 3)
   1989 : Peace and Love (no 5)
   1990 : Hell's Ditch (no 12)

   1993 : Waiting for Herb (no 20)
   1996 : Pogue Mahone

Les Pogues en 5 chansons, les 3 dernières pour montrer leur diversité musicale :

Dirty Old Town
Fairytale of New York
Turkish Song of The Damned
Lorca's Lovena
Summer in Siam


Signalons que les 5 premiers albums sont vendus ensemble en série économique (Original Séries) pour un prix autour de 16 euros pour le lot.
Préférez toutefois les 5 albums séparément qui ont été réédités chacun avec au moins 6 titres bonus. Ainsi, le EP Pogues in Motion est reproduit à la fin de Rum, Sodomy, and the Lash . Ces rééditions augmentées bénéficient aussi de préfaces et d'articles témoignage. Les textes des chansons sont présents sauf dans le premier, et c'est important pour ceux qui souhaiteraient apprécier la veine poétique des textes de Shane (qui avait Tom Waits entre autre modèle, et pas que pour l'auto-destruction).

En conclusion, la musique des Pogues reste aujourd'hui puissamment évocatrice, elle parle au corps et à l'âme grâce à son énergie, et à ses racines historiques et traditionnelles.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2868
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: THE POGUES   Lun 12 Sep - 23:13

Pas le groupe que je préfère ou que je connais le mieux, mais c'est sans doute le groupe le plus emblématique de l'Irlande. Du son et de l'âme irlandaise, dans ce que l'on imagine de la belle et verte Irlande.
Les amoureux des voyages irlandais, de l'esprit irlandais apprécieront ce groupe, qui est plutôt méconnu en France.


Si je devais retenir deux chansons du groupe, bien sur je pense directement à Fairytale Of New York avec la regrettée Kirsty MacColl, véritable hymne Irlandais de Noël. Mais aussi à la chanson Tuesday Morning, sans Shane MacGowan, avec Spider Stacy, mais très efficace et percutante. Un morceau qu'on peut entendre dans la BO du film Blown Away, avec Jeff Bridges.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1310
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: THE POGUES   Mar 13 Sep - 19:28

O.K., la preuve est faite, j'ai définitivement une carence culturelle en musique punk/rock/pop et autres dérivés. Jamais entendu parlé du groupe et les extraits proposés me sont totalement inconnus. Faut dire aussi que j'ai jamais beaucoup fréquenté les pubs irlandais... ou non irlandais d'ailleurs.

Merci à toi VIC pour ce petit compte-rendu. J'apprécie particulièrement la fin où tu donnes ton avis, proposes des choix d'écoute et où tu fais un petit topo des albums disponibles - j'aime bien ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4461
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: THE POGUES   Mar 13 Sep - 21:04

Comment évoquer les Pogues sans parler de ce qui est, selon moi, l'un de leurs meilleurs titres : "Sally McLennane" ?


Un morceau qui te donne envie de danser sur les tables, un bock de Guiness à la main jusqu'au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THE POGUES   

Revenir en haut Aller en bas
 
THE POGUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE POGUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Voyage en musique-
Sauter vers: