AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SUR LA TERRASSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 9:58

De toute façon ce sont toujours une poignée de casses-pieds qui gênent de grands projets. Si ces gars là avaient été là à l'invention de la roue ils n'en auraient pas voulu non plus. Ca fait 50 ans que ce dossier traine, il est temps d'en finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 10:23

Voyageur Solitaire a écrit:
Pour moi, c'est devenu une entité indéfinissable, absente, incapable de s'entendre et de parler d'une seule voix.
Pour moi, je pense au contraire que c'est une nécessité historique. Dans les 1950, au sortir de la guerre, que dis-je, de deux guerres mondiales (et des conflits précédents), il n'y avait strictement aucune chance qu'on se mette d'accord politiquement avec l'Allemagne (ou même avec le Royaume-Uni). Aucune. Dans cette période de reconstruction chapeautée par les États-Unis et le plan Marshall, il n'y avait guerre que le charbon et l'acier. Pour moi, la construction n'a pu se faire que par l'économie, le marché unique, le système/serpent monétaire européen (SME, qui a donné l'ECU puis l'euro).

Maintenant, il faut aller au-delà et, effectivement, passer à une union politique, militaire, sociale, diplomatique. Mais à 28 ou même 27, ça multiplie encore plus les problèmes de se mettre d'accord. D'où l'idée de traités plus restreints, par exemple aux 6 historiques (ou 5 maintenant). Mais dans le contexte actuel, je ne crois pas qu'en France on soit prêt à plus de fédéralisme.

Concernant l'inflation à 28 : faut pas oublier d'où viennent les nouveaux. Que jusqu'en 1989, il y avait un Rideau de fer. Et que certains pays sont restés dans le giron de la Russie. Quand on voit le merdier ukrainien ou tchétchène, je me dis : vaut-il mieux se fader un voisin dans notre espace commun ou bien qu'il soit sous influence poutinienne ? (Même question pour la Turquie d'ailleurs, et son jeu trouble avec son voisin syrien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 10:36

Albatur a écrit:
De toute façon ce sont toujours une poignée de casses-pieds qui gênent de grands projets. Si ces gars là avaient été là à l'invention de la roue ils n'en auraient pas voulu non plus. Ca fait 50 ans que ce dossier traine, il est temps d'en finir.

Mouarf, toujours les mêmes clichés sur les écolos. Faut peut-être se rendre compte que la Terre fait 6400 km de rayon, et que le kérosène c'est le passé, pas l'avenir. Qu'un projet n'est pas forcément bon parce qu'il est grand, voire même que parfois c'est le contraire.

Sur le référendum, moi je me fais trois réflexions :

  • le fait que les communes directement concernées aient voté massivement non, ça sent le gros nimby, not in my backyard, « on vous met la merde chez vous mais vous mouftez pas »  ;
  • le fait que le projet concerne le Grand Ouest, mais qu'un certain nombre de payeurs (comme les Bretons par exemple) n'aient pas été consultés ;
  • l'argument « le peuple est souverain » ; oui, c'est vrai, mais ce n'est pas le vote qui garantit l'égalité et la légalité, par exemple, élire les juges n'a jamais été garant d'une justice juste ; la frontière entre démocratie et démagogie est souvent floue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 12:29

cdang a écrit:
Albatur a écrit:
De toute façon ce sont toujours une poignée de casses-pieds qui gênent de grands projets. Si ces gars là avaient été là à l'invention de la roue ils n'en auraient pas voulu non plus. Ca fait 50 ans que ce dossier traine, il est temps d'en finir.

Mouarf, toujours les mêmes clichés sur les écolos. Faut peut-être se rendre compte que la Terre fait 6400 km de rayon, et que le kérosène c'est le passé, pas l'avenir. Qu'un projet n'est pas forcément bon parce qu'il est grand, voire même que parfois c'est le contraire.

Il n’empêche que si on avait du attendre que tout le monde soit d'accord pour faire quelque chose on serait encore dans des grottes à tailler des silex (et encore pas sur, je suis sûr que des anti-silex devait déjà être présent). Razz

Et tu le remplace par quoi le kérosène ? Les avions volent pas (encore) au solaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 13:43

Albatur a écrit:

Il n’empêche que si on avait du attendre que tout le monde soit d'accord pour faire quelque chose on serait encore dans des grottes à tailler des silex (et encore pas sur, je suis sûr que des anti-silex devait déjà être présent). Razz
Mmmm, réduire les écolos à des anti-technologie, ou anti-progrès (si tant est que la technologie soit toujours un progrès), ce que l'on appelle un paralogisme de l'homme de paille. Et ça revient au fond à dire que la technologie est nécessairement un progrès, ce qui est un paralogisme de la prémisse cachée, et de la généralisation hâtive (la technologie a apporté des progrès donc tout dans la technologie est progrès).

Sinon, on a aussi le droit de débattre sereinement en utilisant des arguments rationnels.

Albatur a écrit:
Et tu le remplace par quoi le kérosène ? Les avions volent pas (encore) au solaire...
Il y a une chose importante enseignée en BTS industriel et en école d'ingénieur : la notion de service rendu. Ce qui est important, ce n'est pas la solution technologique, c'est le service rendu.

Bien.

Donc, l'avion, c'est utile pour voyager loin en une durée jugée raisonnable.

Première question : est-il utile de voyager loin ? Dans ma boîte, pour des raisons de coût, on essaye de remplacer la plupart des déplacements par des téléconférences.

Et puis : le tourisme. L'explosion du trafic provient des low cost qui permettent à des personnes mins riches d'aller aux Baléares. Il ne s'agit pas de se plaindre de la démocratisation des transports, mais de se demander si le service rendu = le plaisir éprouvé par les vacances nécessite d'aller aussi loin. Il ne s'agit pas d'imposer quoi que ce soit à quiconque, mais à chacun de réfléchir. Perso, essentiellement pour des raisons financières, ma destination la plus lointaine depuis 1994, c'est Berlin (habitant en France métropolitaine), et depuis 1994, je n'ai pris que 2 fois l'avion à titre perso (une dizaine de fois à titre pro).

Deuxième question : qu'est-ce qu'une durée raisonnable pour voyager loin ? Les aéroports sont hors agglo, donc habituellement loin du domicile et du lieu de destination réel. Si je met 2h pour aller à l'aéroport, 1h pour l'enregistrement et les contrôles de sécu, et 2h pour sortir de l'aéroport et rejoindre son but, ça fait 5h en plus du voyage. Pour un trajet de 2000 km ou plus, ça vaut le coup. Pour moins de 1000 km, faut commencer à mettre ça en balance avec les autres moyens de transport.

Dans le même ordre d'idée : pour certains (hors région parisienne), le bonheur d'être proprio, c'est une maison avec 1000 m² de terrain, ce qui nécessite d'habiter loin du lieu de travail, et donc génère des coûts (transports), pollution (transports), contraintes (tondre la pelouse, trouver des activités aux enfants le mercredi, passer du temps en transports). Moi, j'ai préféré habiter en ville, acheter une baraque de 1850 à retaper, avec juste 100 m² de terrain en copropriété (suffisant pour que les enfants jouent et pour les barbec). On ne fait qu'un plein par mois (et encore). Donc, pour moi, une maison de ville me rend plus de services qu'une maison à la campagne, mais pour moi, hein, encore une fois, c'est à chacun de réfléchir avant de faire ses choix.

Donc : penser service rendu et réfléchir à tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 14:44

Même hors agglo comme tu le dis les nuisances sonores vont là bien plus loin, je vis dans le 95 pas loin de Gonesse et on entend très bien (hélas) les avions, que ce soit jour ou nuit (car oui le gouvernement et ADP jouent sur les mots avec le "plus d'avion après 23h et ce jusqu'à 5h00" car en fait c'est plus d'avions de passagers mais on se tape quand même les vols de fret.

Les rares fois ou j'ai pris l'avion c'était parce que "trop loin" : USA - Canada - Japon. Ca me viendrait pas à l'esprit de prendre un avion juste pour faire Paris-Nice.

La campagne c'est bien, c'est joli et calme mais souvent t'as rien : docteur/hôpital à des km tout comme pas mal de services. Ma cousine se plaint souvent de ça (elle habite un trou dans la Somme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 16:55

Pour aller aux Baléares, il n'y a pas besoin de prendre l'avion. On peut y aller par bateau.

Mais pour de plus longues distances, effectivement on a pas encore d'autre alternative que de prendre l'avion.

Pour les entreprises, oui, les télé-conférences sont préférables à organiser que de multiplier les trajets par avion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 17:14

Le plus simple serait d'agrandir l'aéroport déjà existant de Nantes. C'est possible, il y a de la place pour l'agrandissement de l'aéroport Nantes Atlantique.

Mais non on veut délocaliser ça encore plus loin, trouver l'excuse de la création de boulots pour contrer l'argument des opposants. Et encore une fois saccager la faune et la flore locale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 19:52

Triste nouvelle que j'ai apprise ce soir...

L'écrivain Maurice Dantec est mort à l'âge de 57 ans



La mort de l'auteur sulfureux a été annoncée par sa maison d'édition sur Facebook. Auteur protéiforme, il mêlait polar et science-fiction. Il venait d'avoir 57 ans.

"Il est mort chez lui à Montréal, dans la nuit de samedi à dimanche, a confié à L'Express un des cofondateurs des éditions Inculte. Il était malade depuis longtemps, son corps a lâché. On peut dire qu'il est mort tranquillement."

Français naturalisé canadien, Dantec publie dans les années 90 des premiers romans dont l'intrigue se déroule dans la banlieue parisienne, à l'instar de La Sirène rouge (1993, Gallimard) ou Les Racines du mal (1995, Gallimard). Un espace périurbain qu'il connaît bien. Scolarisé au lycée Romain-Rolland d'Ivry-sur-Seine, il passe son enfance dans la ceinture de municipalités communistes appelée la "banlieue rouge".

Féru de Céline, Joyce ou Dostoïevski, il se sentait proche de Houellebecq et mêlait dans ses oeuvres roman, polar et science-fiction. "Dantec est l'un de nos meilleurs écrivains d'anticipation, écrivait en 2007 le critique François Busnel. Techniquement, Dantec est un maître."

>> Lire la suite sur l'Express.fr

-------------

Un auteur que j'adorais. Mélange SF/Polar, des univers high-tech sombres et pesants et des intrigues mélangeant l'anticipation et la politique.

J'aimais son style. C'était un auteur vraiment libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 20:40

Hé bien... Rarement vu autant de monde sur la terrasse pour y discuter avec animation, mais de façon posée aussi, voilà qui me fait plaisir.
Pour les points communs entre Angleterre et USA, merci à Vic de nous avoir rappelé cet incontournable : leur bouffe est dégueulasse (et c'est pas un gourmand qui parle pourtant...)
Pour le référendum de Notre Dame Sauvez-nous de ce merdier, si j'ai bien compris, 55% ont voté oui, mais sur place, à Notre Dame des Landes même, les gens ont voté massivement non... On serait dans cette spécialité bien française du :"ça ne me dérange pas tant que c'est pas chez moi". De toutes façons, ceux qui sont sur place s'en branlent et ont déjà annoncé clairement qu'ils ne partiraient pas. La rentrée promet d'être chaude...

L'avion ? J'adore. Autant il faut me torturer pour mettre un orteil sur un bateau, autant je prends l'avion les yeux fermés. J'adore les aéroports, rêver devant le tableau des départs, regarder les avions prendre leur envol... Voyageur dans l'âme, je trouve fantastique de pouvoir être à l'autre bout du monde, de franchir les océans, de survoler les montagnes, en quelques heures... J'ai même longtemps collectionné les coupons de mes cartes d'embarquement. Hé puis merde ! L'avion, c'est voler quand-même ! On est là, assis, immobile, alors qu'en fait on file à une vitesse incroyable dans les airs. Je n'oublierai jamais une scène de mon film culte, Out of Africa où Denis Finch Hatton fait monter Karen Blixen dans son avion (et en 1920, c'était encore exceptionnel, incroyable) et lui fait survoler la plaine africaine. L'héroïne écrivît plus tard :"il me fît un incroyable cadeau... Voir le monde avec l'œil de Dieu".
Dieu (auquel je ne crois pas) mis à part, je ressens à chaque fois la même excitation. J'ai pris l'avion des dizaines de fois et toujours avec le même plaisir. Même coincé pendant des heures en classe économique dans un siège trop petit pour ma grande taille, même en pleines turbulences, même avec un voisin qui me fait chier avec sa veilleuse alors que je veux dormir, même avec le gamin de devant qui chiale, j'adore. A l'embarquement, franchir l'espace infime entre la passerelle et l'avion, c'est changer d'état, changer de monde... Le décollage m'enchante, c'est le départ, ça y est, je m'envole et dans quelques heures, je serai à New York, en Argentine ou sous le soleil de l'Afrique...
Et on peut rencontrer aussi d'autres voyageurs, échanger des expériences, des souvenirs, parfois dans d'autres langues... On peut tomber sur des casse-couilles aussi... "Excusez-moi Monsieur, ça vous dérange d'échanger votre place avec ma femme ? Elle est oppressée si elle est pas dans le siège du milieu... Merci, c'est gentil... (et là, bien sûr, au moment où tu changes de place, il y a l'hôtesse qui passe avec son putain de chariot), vous allez à Rome aussi ? (ben oui connard, je vais pas sauter en parachute avant), vous connaissez ? C'est joli hein ? Attendez, je vais vous montrer les photos qu'on a pris l'an dernier... Alors là, c'est mon fils devant le Colisée..."

Enfin, bon : j'adore prendre l'avion, pour moi, c'est 50% de l'excitation d'un voyage. Mon rêve serait de pouvoir un jour m'offrir un vol long-courrier en Business Class... Et mon rêve absolu : faire un vol en jet privé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 21:09

Voyageur Solitaire a écrit:

L'avion ? J'adore. Autant il faut me torturer pour mettre un orteil sur un bateau, autant je prends l'avion les yeux fermés. J'adore les aéroports, rêver devant le tableau des départs, regarder les avions prendre leur envol...

J'aime bien aussi prendre l'avion et les aéroports. C'est peut-être même, pour moi, la partie la plus intéressante d'un voyage... les départs m'excitent toujours.

Je suis un habitué de la Lufthansa : toujours à l'heure, confort et service impeccable. A l'allemande, quoi. Seul défaut : la bouffe qui n'est pas toujours au "top".

En revanche, le point que j'apprécie le plus sur Air France, c'est l'apéro à volonté (bien français, ça ! Smile ... je me souviens d'un Paris-Boston sur lequel je m'étais enfilé deux ou trois whiskys. Je me suis endormi ensuite comme un bébé et j'ai même pas vu le vol passer ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 21:21

Moi c'est l'inverse de VS, autant j'adore les voyages en bateau autant j'ai beaucoup de mal avec l'avion. En bateau je profite du voyage, je peux bouger sur le pont (si le bateau est grand), regarder l'immensité de la mer ou de l'Océan, voir les cotes à l'horizon. En avion je trouve l'espace trop étriqué, surtout si le voyage est long.

Et puis je rêve de voyager en bateau jusqu'à New York, voir les buildings de la Big apple se découper peu à peu sous mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Lun 27 Juin - 21:36

Le bateau, je peux pas, j'ai la gerbe au bout de 5 minutes. Souvenir épouvantable de 8 heures de ferry entre Athènes et Santorin, j'ai nourri les mouettes et les poissons tout le long... Comme en plus je suis médiocre nageur et que j'ai peur de l'eau...

Certains aéroports sont un véritable monde à part aussi... JFK à New York reste impressionnant (souvenir d'un tout jeune VS de 19 ans y débarquant pour son premier véritable grand voyage)... C'est d'ailleurs la seule fois où j'ai été appelé au haut-parleur dans un aéroport... J'avais une correspondance pour San Francisco, je m'étais perdu, j'étais à la bourre... Je venais enfin de trouver le terminal grâce à une hôtesse sympa et là... "Your attention please... Mister M. David, flight number... to San Francisco, please proceed immediatly to gate number... for immediate boarding !"
Et là, tu t'arrêtes et tu te dis :"Merde, mais c'est moi !"
Course de fou à travers le terminal, les portiques à passer... Vas-y, mets les clopes, le briquet, la monnaie, les clefs dans le petit panier... C'est bon, le mec te refile tout ton merdier que tu fous n'importe comment dans tes poches, tu cours comme un taré... La passerelle d'embarquement... Je revois encore cette grande black en uniforme :"Come on ! Hurry !" Elle m'arrache littéralement mon billet, me pousse dans la pente, je manque me casser la gueule, j'arrive enfin à bord... Des centaines d'yeux qui te regardent, l'air de dire :"Alors ça y est connard, t'es là, on peut décoller maintenant ?"
Et bien sûr, j'ai la place près du hublot et bien sûr, les deux autres sièges sont occupés par deux gros tas qui doivent se lever et bloquent tout le couloir... "Excuse me... Thank you..."
Grand moment de solitude... Je crois même que le commandant a lancé une vanne lors de son annonce de décollage, mais j'avais trop la honte, lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Youpi l'alchimiste



Masculin Messages : 504
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 2:42

Personnellement le départ m’ennuie un peu, ils sont techniques : arriver à l’heure, sortir les passeports, donner les valises ect. Pas vraiment d’émotions, même mon premier voyage en avion finalement n’a pas laissé tant de traces.
En fait c’est l’arrivée qui me marque, c’est aussi une affaire de premières fois. L’impression de découvrir un nouveau monde. Ma première fois à Montréal en février, ma première fois au printemps à Téhéran, à Londre, San Fransisco ou Rome.

Les odeurs, les sons, la lumière tout change. Les préjugés qui tombent, être pris au dépourvu. J’aime vraiment la sensation que l’arrivée procure. Après plusieurs voyages cela s’estompe un peu, mais cela reste comme une rencontre avec quelqu’un. Cela peut être le coup de foudre,  une amitié durable, peut être une incompréhension total et la détestation  mais je ne l’ai pas encore vécu (heureusement).

Finalement en avion, bateau ou a cheval ce n’est pas très important du moment que je peux me perdre quelque part.



Sinon pour rester dans les aéroports, Montréal en a 2, dont un qui en surface de terrain occupé a longtemps été le plus grand du monde (environ 400km2).
Après l’exposition universelle de 1967 il a été décidé de construire un grand aéroport en prévision de la croissance de la ville, de nombreuses personnes ont été expropriées pour pouvoir construire le site. Malheureusement, avec la crise pétrolière, Toronto qui lui a piqué ses clients le trafique n’a jamais décollé (-200000 passagers pour 50 millions de prévus).
Finalement les vols commerciaux ont été stoppés début 2000. Actuellement une partie a été démolie. Il y a encore quelques vols et de la maintenance mais franchement quel gâchis. J’espère qu’avant d’installer un aéroport a notre Dame des landes ils ont bien réfléchit parce ici que l’aéroport de Mirabel c’est un bon gros fiasco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 6:48

Triste disparition... Sad

Bud Spencer est décédé à l'âge de 86 ans



Carlo Pedersoli de son vrai nom, est décédé lundi 27 janvier à Rome à l'âge de 86 ans.

Connu pour ses duos comiques au cinéma avec Terence Hill, l'acteur napolitain né le 31 octobre 1929 s'est éteint dans un hôpital de la capitale italienne, selon le quotidien La Republica.

À l'instar de nombreux cinéphiles, Matteo Renzi a rendu hommage à la carrière prolifique de cet artiste à la carrure imposante, qui mesurait 1,92m pour 130 kg. "Ciao Bud Spencer, nous t'avons tous tellement aimé", s'est ému le Premier ministre italien sur Twitter. Le ministre de la Culture Dario Franceschini a salué quant à lui "un grand interprète de notre cinéma, qui au cours de sa longue carrière a réussi à divertir des générations entières et à conquérir son public avec un grand professionnalisme".


>> Lire la suite sur RTL.fr



Ses films ont bercé une grande partie de mon enfance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 6:54

RIP Bud Spencer, l'acteur italien de western spaghetti célèbre pour son duo avec Terence Hill.
Un morceau de mon enfance qui part en fumée.
Favorablement surpris par les hommages reçus inattendus (Russel Crowes ...) et la couverture médiatique.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 8:28

Pareil que Vic pour Bud Spencer... (Aah les scènes des claques... Very Happy)

Sinon pour l'avion la grande panique fut en 2010 (car bien sur cette saleté de volcan islandais nous avaient fait faire un gros détour pour éviter le panache de cendre), on est arrivé à Washington 30mn avant notre correspondance (au lieu d'un truc du style 1h45) donc pareil course contre la montre avec cette connerie de douane à franchir. Je passe dans les 5 premiers de notre groupe (coup de bol) donc étant aussi le plus rapide à la course je dis aux autres :
"je sprinte et je vais prévenir les hôtesses devant l'embarquement que vous arrivez"
Et là je fais LE sprint le plus long du monde (car bien sur on était arrivé genre porte A6 et on devait aller à la porte Z42 situé à plusieurs de km de là).
J'arrive devant la porte (en ayant transpiré 6 litres de sueur) haletant, tout rouge et à moitié chancelant à cause d'un point de coté et là on me dit :
"Ah dommage l'avion vient juste de fermer ses portes, désolé". Mad
Je suis reparti lentement en arrière pour annoncer aux autres de plus courir que c'était fichu. On a du attendre un autre vol le lendemain à 16h00 ! (Dois-je préciser que pour notre bonheur il devait être 18h30)... Razz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 9:57

Voyageur Solitaire a écrit:
On serait dans cette spécialité bien française du :"ça ne me dérange pas tant que c'est pas chez moi".
S'il existe un acronyme anglais, nimby (not in my backyard), c'est bien que ce n'est pas si typiquement français que ça comme attitude ;-P

Sinon, ne vous trompez pas, je ne nie pas l'intérêt de l'avion. J'ai même fait le Paris-Nice mentionné même si j'aurai préféré prendre le train ; mais un A/R dans la journée depuis Le Havre (crémation de ma grand-mère), ça le faisait pas autrement (j'aime bien les trains de nuit mais ça n'existe quasi plus).

Par contre, les Français qui vont à l'étranger non pas pour découvrir le pays et sa culture mais pour avoir un hôtel avec piscine et boys à dispo, je me dis qu'ils feraient mieux de rester en France. J'ai un collègue qui a passé des vacances au Viêtnam, et tout ce qu'il a retenu, c'est que la plage était chouette et le whisky pas cher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 10:50

Dommage pour les trains de nuit car c'était bien pratique pour voyager avec Victor quand il était petit (ca évite les sempiternels "On arrive quand ?").

En effet si c'est tout ce qu'il a retenu du Vietnam c'est vraiment un voyage gâché. C'est nul de rester coincé dans un hôtel (si beau soit-il).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Youpi l'alchimiste



Masculin Messages : 504
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 15:27

On a les même ici au Canada, on les déverses par charter a Cuba, au Mexique ou en république Dominicaine, se bourrent la gueule une semaine et hop retour dans le grand nord.

Dans un autre genre, j'ai croisé un gars de Grenoble qui partait dans les rocheuses pour skier, bien sur il ne parlait pas anglais. Les rocheuses valent le détours mais de la à faire 7000 km...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 17:06

Bud Spencer, des souvenirs d'enfance et d'adolescence, son duo avec Terence Hill, des moments de franche rigolade, divertissant et sans prétention.

R.I.P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 19:28

Warlock a écrit:
Bud Spencer, des souvenirs d'enfance et d'adolescence, son duo avec Terence Hill, des moments de franche rigolade, divertissant et sans prétention.

R.I.P

Ils me faisaient penser à Astérix et Obélix. C'était très "cartoonesque". Un mélange de comédie, d'aventure et de baston. Ce sont les premiers films que je louais en vidéo-club... quand les vidéo-club existaient encore. Que de souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mar 28 Juin - 22:48

Oui un mélange sympathique et fun sans prise de tête. Des scènes comiques et des bagarres, des films divertissants. Que ce soit les deux "Super flics" ou encore le surréaliste "Salut l'ami adieu de trésor".

Des films qu'on pouvait voir pour se détendre tranquillement devant sa TV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mer 29 Juin - 7:11

Et les musiques de leurs films étaient sympa aussi :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Mer 29 Juin - 7:36

Warlock a écrit:
Oui un mélange sympathique et fun sans prise de tête. Des scènes comiques et des bagarres, des films divertissants. Que ce soit les deux "Super flics" ou encore le surréaliste "Salut l'ami adieu de trésor".

Des films qu'on pouvait voir pour se détendre tranquillement devant sa TV.

Oui voilà c'était LES films du siècles mais juste des films a regarder comme ça pour se relaxer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUR LA TERRASSE   Aujourd'hui à 13:33

Revenir en haut Aller en bas
 
SUR LA TERRASSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La postière sur le terrasse avec la coupe de granité. {Open}
» Jardiner sur un balcon ou une terrasse
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON PRINCIPAL :: Le salon-
Sauter vers: