AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 YUKIO MISHIMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 17:09


Un géant de la littérature japonaise et de la littérature tout court, nominé trois fois pour le Nobel, mais ambigu, fascinant, dérangeant, complexe...

Yukio Mishima, né le 14 janvier 1925, grandit entre une grand-mère incroyablement cultivée (parlant français et allemand), un père autoritaire et dur, brutal, sans oublier une mère adorée et possessive qui l'encourage à lire et écrire. Au grand dam du père qui accuse sa femme de "féminiser" son fils.

Cette dualité va profondément marquer Mishima, développant une personnalité ambigüe et dualiste : une passion effrénée pour l'honneur, la rigueur, la morale et dans le même temps, un goût prononcé pour l'art, la littérature, une certaine féminité, une sensibilité certaine. Même dualité au niveau physique : chétif, fragile (il échappe à l'armée pour raisons de santé), il finira par se bâtir un corps d'athlète à force d'exercices et d'efforts. Dans ses sentiments, il se marie, a des enfants, mais s'adonne à son homosexualité et à son attirance pour le corps masculin.

Les études sont brillantes, il écrit beaucoup, encouragé par sa mère. A 24 ans, il connait le succès. Les succès s'enchaînent, sa notoriété l'emmène aux USA, en Europe, le Japon s'enorgueillit d'avoir un tel auteur qui fait rayonner la littérature nippone, surtout dans ces difficiles années d'après 1945.
Notre homme devient acteur également, fréquente les grands cercles littéraires japonais et occidentaux, mais sa personnalité devient de plus en plus tourmentée... En porte à faux avec lui-même, tiraillé par son amour des hommes, Mishima devient conservateur, réactionnaire. L'esthète érudit se replie sur lui-même, méprise la "décadence morale" du Japon et va jusqu'à former une sorte de milice guerrière, censée refléter l'honneur et la rigueur des samouraï (milice dont certains membres ont été ses amants).

Le 25 novembre 1970, Mishima investit avec ses hommes l'école militaire de Tokyo, prend son commandant en otage et livre aux soldats un discours assez fou en faveur du "vrai Japon" et de l'empereur. Devant les huées et les insultes, Mishima se donne la mort par Seppuku (Hara-Kiri), s'ouvrant le ventre avant de se faire décapiter...

Romans, essais, pièces de théâtre... L'oeuvre de Yukio Mishima est frappée du sceau de l'ambiguité, à son image. Dandy et esthète vivant à l'occidentale, lisant l'anglais, le français et les classiques grecs, il était dans le même temps très traditionnaliste, très attaché aux valeurs du Japon "éternel". Son attirance pour les hommes, parfois acceptée, parfois refoulée, transparaît également dans ses écrits, de même qu'une fascination un peu dérangeante pour la souffrance, les fins tragiques et un pessimisme certain. On y retrouve cette dualité toute japonaise, celle d'une civilisation parmi les plus raffinées, esthétiques, poétiques et dans le même temps, cruelle, dure et impitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Donald S



Masculin Gémeaux Messages : 290
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 38
Localisation : Colline '937'
Emploi/loisirs : Spécialiste en viandes et abats...
Humeur : "Platoonique"

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 17:33

Le genre de personnage atypique comme je les aime.Va falloir vraiment que je m'intéresse à son oeuvre un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 18:08

Un personnage plus que complexe, déviant, dérangeant, hors norme.

Le genre de personnalité qui ne laisse pas indifférent, l'un des plus grands auteurs japonais de l'histoire.

Il est même cité dans le film les trois frères des Inconnus, c'est pour tout dire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 18:23

Comme pour Cocteau, j'ai peu lu de lui et c'est le personnage qui me fascine plus que l'oeuvre. Même si les deux sont étroitement imbriqués...
Mishima pour moi, c'est l'équivalent littéraire de films comme Furyo ou L'Empire des sens, l'incarnation de l'esprit nippon. Une esthétique, une conception de la beauté qui va jusqu'à l'épure, l'abstraction et dans le même temps, un côté dérangeant, un certain fétichisme, une certaine souffrance, malsaine parfois.
Mishima était probablement tourmenté par son homosexualité, ce tiraillement illustré par ses parents entre le père très dur, brutal et la mère aimante et qui l'encourageait à lire, écrire, s'adonner à son art. Je me demande si finalement, sa mort (mise en scène de façon inattendue et incroyable) n'était pas la seule solution qui lui restait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 18:28

Mishima c'est le symbole de l'éternelle dualité japonaise.

Un pays rempli de traditions, de moralité, mais en même temps une certaine déviance pour le sexe, les plaisirs de la chair. Une liberté d'esprit loin des canons japonais, tout en les respectant au final.

De quoi perdre la tête et la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 19:25

Je pense que Mishima était à la fois fasciné et horrifié par la modernité, d'où son ambiguité.

Il était conscient de l'évolution nécessaire des choses, en même temps il continuait de rêver à une société japonaise traditionnelle qui n'existait déjà plus.

Un véritable mystère ce personnage. D'où l'intérêt qu'on lui porte encore aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Donald S



Masculin Gémeaux Messages : 290
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 38
Localisation : Colline '937'
Emploi/loisirs : Spécialiste en viandes et abats...
Humeur : "Platoonique"

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 19:31

Warlock a écrit:


Il est même cité dans le film les trois frères des Inconnus, c'est pour tout dire Razz

C'est vrai?tiens faudrait que tu balances le lien un de ses quatres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 19:40

Je n'en ai lu qu'un seul, il y a longtemps : Confession d'un Masque.
Je l'ai trouvé excellent. C'est un roman d'inspiration autobiographique qui raconte son enfance, son homosexualité qui l'interpelle, ses interrogations, tout en étant un très bon éclairage sur la société nipponne de l'époque. Vraiment un bon bouquin, assez touchant, plutôt original.
Je sais que j'en lirai d'autres de cet auteur.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 19:46

D'après Tatie Wikie, il a vécu jusque dans les années 1960 à l'occidentale si l'on ose dire, habillé en costume plutôt élégant, dans une maison très moderne, fréquentant les cercles littéraires, les cafés, les salons...
Et puis, il change, comme si l'autre part de sa personnalité prenait le dessus, il tombe dans un conservatisme forcené, le Japon qu'il voit se dessiner le dégoûte, il rêve d'un pays plus "héroïque", plus "fort"...

Pour en revenir à la littérature, j'ai lu de lui (et beaucoup aimé) Une soif d'amour et Les amours interdites, magistral (et comme par hasard traduit par Forbidden colors en anglais...) Et vu le contenu du livre, le lien avec Furyo me semble évident...
J'y reviendrai bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Ven 26 Fév - 21:20

Une soif d'amour


Ecrit en 1950, c'est un diagnostic au laser de la société japonaise d'après 1945, encore pétrie de traditions et de rigidité. Mishima y rajoute l'amour, la passion, le sexe et la souffrance.

Une jeune veuve de haut rang, Etsuko, s'est installée dans la maison où vit sa belle-famille, les Sugimoto, dans la campagne en banlieue d'Osaka, après la mort de son mari infidèle. Elle devient l'amante passive de son beau-père Yakichi et tombe dans le même temps folle amoureuse de Sabouro, un domestique. Domestique qui reste aveugle à ce sentiment et met enceinte une autre servante qu'Etsuko, furieuse, fera congédier.

La tradition est là, omniprésente. La tradition qui veut qu'une veuve soit soumise à sa belle-famille à la mort de son époux.
La souffrance est là. Celle du mari d'Etsuko qui vit une terrible agonie, celle d'Etsuko, trahie par un mari volage, soumise au désir de son beau-père et qui voit sa passion pour Sabouro non payée de retour.
Les conventions sociales, les différences ville/campagne, et le sexe, le désir, omniprésent, refoulé, secret. Une famille malsaine où personne n'est vraiment heureux et épanoui, une ambiance de refoulement, de regrets...

Les amours interdites


Magistral. Paru en 1953, c'est du Mishima dans toute son ambiguité, sa déchirure. Dans le Japon des années suivant 1945, une ronde des sentiments et des passions, une analyse sans fards des relations hommes-femmes dans une société encore très traditionnaliste et figée et, en filigrane, l'homosexualité masculine.

Shunsuké, un vieil écrivain, célèbre mais aigri et sans illusions, pactise avec Yûichi Minami, un jeune garçon d'une grande beauté, pour se venger des femmes qui l'ont trahies.
Alors que son vieux mentor le pousse dans un mariage de raison et une série d'aventures amoureuses sans issue, Yûichi va chercher le réconfort physique et affectif dans le secret univers homosexuel du Japon de l'après guerre.
Yûichi, traversant ce monde avec ses lieux secrets peuplés de maîtres chanteurs, de proxénètes et de prostitués, se trouve lui-même aussi vulnérable et sans défense que les femmes auxquelles il doit s'attaquer. Shunsuké pense qu'il pourra manipuler le beau Yûichi comme une marionnette, mais il s'y brûlera les ailes...

On pourrait penser à Furyo au vu de la traduction anglaise du titre, Forbidden colors (et Riuchi Sakamoto y a peut-être pensé avec le titre de cette chanson).
Mais on pensera plus aux Liaisons dangereuses avec cet homme qui en manipule un autre pour mieux se venger des femmes, cet homme qui, comme Valmont, n'a plus d'illusion et ne voit plus l'amour que sous l'angle du cynisme et de la manipulation. Avant de se perdre à ce petit jeu...

Dans ce jeu cynique se mêlent misogynie, manipulation, désir et au final, la vie et la mort. La vie, symbolisée par la jeunesse éclatante et la trop grande beauté de Yûichi, la mort par la vieillesse désabusée et la laideur de Shunsuké.
Il y a aussi bien sûr l'homosexualité, celle du jeune Yûichi, mais aussi, plus insidieuse, celle de Shunsuké qui, obsédé par son mépris des femmes en vient à s'attacher à ce trop beau jeune homme dont il se sert pourtant. Tout en le méprisant puisqu'il le sait incapable d'aimer une femme.

Et puis, le personnage de Yûichi, en quête d'identité et en qui il est difficile de ne pas reconnaître Mishima lui-même. C'est l'occasion d'une plongée dans un monde inconnu, celui du milieu gay très secret et très fermé de l'époque, un monde pas très reluisant, sordide parfois à force de secret, d'amertume et de refoulement mais où notre jeune homme finira pourtant par trouver sa place. Il y découvrira au passage sa propre fragilité, aussi démuni que ces femmes dont il pensait pouvoir se jouer quand lui aussi connaitra la trahison, l'abandon ou l'indifférence. Inversion des rôles : de par son homosexualité, de chasseur, Yûichi devient la proie.

Comme dans une partie de jeu de Go, chacun avance ses pions, chacun médite son prochain coup. Mais à vouloir jouer avec l'amour et le désir, grand est le risque de se brûler et même de se consumer... Une étude psychologique magistrale de la sexualité de toute une société, en pleine dualité entre tradition, honneur, morale et désir, passion et sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Sam 27 Fév - 18:36

Donald S a écrit:

C'est vrai?tiens faudrait que tu balances le lien un de ses quatres...

Il n'y a pas de lien de cette partie il me semble. C'est au moment ou ils veulent sauter de la falaise, Bourdon parle de Mishima, en disant "Shishima".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: YUKIO MISHIMA   Aujourd'hui à 22:50

Revenir en haut Aller en bas
 
YUKIO MISHIMA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Artiste] Mishima Kurone
» Yukio Murasaki
» Miyata Yukio + E N D !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La grande bibliothèque :: Les bouquins-
Sauter vers: