AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TRILLIUM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Long John Silver

avatar

Masculin Poissons Messages : 200
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 44
Localisation : Lille au trésor
Humeur : claudiquante

MessageSujet: TRILLIUM   Mar 16 Fév - 11:40

Jeff Lemire est un scénariste canadien plutôt en vogue chez DC comics en ce moment. Mais c'est également un dessinateur, voici l'une de ses œuvres : Trillium. Je ne suis pas un grand fan de son trait mais j'étais curieux de voir ce qu'il donne hors du carcan de la continuité.

Dans ce livre l'on suit l'histoire de deux personnages. En 3797 l’humanité se meurt, victime d’un virus que rien ne peut arrêter excepté une plante, le trillium. Une scientifique, Nika Temsmith, cherche sur une planète perdue à l'autre bout de la galaxie à entrer en contact avec un peuple autochtone, les Athabitiennes, afin de récupérer du trillium. Mais le temps presse, il reste 4000 humains et le virus approche.
Parallèlement, sur Terre, au cœur de l’Amazonie, en 1921, William Pike, soldat rescapé et traumatisé de la première guerre, explore la jungle à la recherche de temples incas censés receler un trésor.
Voilà le début d'une histoire qui a de quoi contenter les fans de space opéra, de civilisations perdues, de trous noirs cosmiques, de romance impossible et de poésie graphique.

Mais ce qui doit avant tout vous amener à lire ce livre c'est sont agencement. En effet il est difficile de savoir si le dessin est au service de la narration ou bien si c'est l'inverse dans ce roman graphique. Chaque épisode est agencé différemment et oblige à tourner et retourner le livre pour suivre l'histoire. Ce qui contribue à simuler les déplacements à travers l'espace et le temps ainsi que le vertige ressenti par les personnages.
Par exemple dans le premier numéro les deux histoires se font faces. Celle de Nika commence normalement par la première page mais pour suivre celle de William il faut retourner le comics et commencer par la fin. Ces deux histoires se rejoignant au centre pour un événement commun. Autre exemple (mon préféré) le cinquième épisode se lit uniquement sur la moitié haute du comics. On commence par suivre l'histoire de Nika uniquement sur le haut des pages. Arrivé à la fin on retourne le comics pour suivre l'histoire de William qui était sur le bas de la page (mais est alors en haut). Ainsi les deux histoires se retrouvent symétriques et miroirs l'une de l'autre, pas uniquement dans la position des planches mais également dans les personnages et les situations. (Ce n'est pas sans me rappeler un certain palindrome graphique croisé dans les Watchmen il y a fort longtemps de cela).
Voilà si vous avez compris bravo. Sinon allez y jeter un coup d’œil ce sera plus clair.

J'ai beaucoup aimé ce livre non seulement pour sa construction mais aussi pour la poésie de son histoire (je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer l'intrigue). Toutefois de part son agencement il peut être pénible au bout d'un moment de bouger régulièrement le livre pour suivre l'histoire. Le format comics était bien plus adapté que le format relié pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TRILLIUM   Mar 16 Fév - 15:55

Le scénario est alléchant, le côté "Space Opera, civilisations perdues, romance impossible" a tout pour me plaire.
Par contre, le coup de retourner le bouquin dans tous les sens ne m'emballe pas du tout, c'est le genre d'originalité que je n'apprécie pas vraiment dans un livre. Surtout si ça devient une contrainte et vient donc interrompre le plaisir de la lecture, ne serait-ce qu'un instant.
Et puis, les romans graphiques... J'ai eu une douche froide avec Carnal de Nightrhino : ses illustrations, prises une par une, m'ont fait tomber à genoux, puissamment évocatrices, païennes, envoûtantes. Et quand j'ai eu le bouquin entre les mains, j'ai été énormément déçu, l'impression d'un truc bancal, cherchant son chemin entre roman et BD. Du coup, je reste méfiant face à ce format.

Et comme ça, à première vue, le dessin ne me plaît pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Long John Silver

avatar

Masculin Poissons Messages : 200
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 44
Localisation : Lille au trésor
Humeur : claudiquante

MessageSujet: Re: TRILLIUM   Mar 16 Fév - 16:05

Si le dessin ne te plait pas et surtout si tu n'as pas envie de secouer ton bouquin laisse tomber. Par contre l'histoire est simple et n'est pas du tout bancale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TRILLIUM   

Revenir en haut Aller en bas
 
TRILLIUM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section générale :: Les Comics-
Sauter vers: