AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LAWRENCE D'ARABIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LAWRENCE D'ARABIE   Jeu 31 Déc - 18:13


1957. Le réalisateur David Lean n'a plus rien à prouver, venant de connaître le triomphe avec Le pont de la rivière Kwaï. Pourtant, notre homme veut plus, il rêve d'un biopic avant l'heure, un grand portrait cinématographique d'un personnage de légende. Tenté un moment par Gandhi, il abandonne, cherchant un personnage plus complexe, plus sombre et ambigu. C'est alors qu'il pense à T.L Lawrence, cet agent britannique à l'existence des plus troubles qui rêva, pendant la Première Guerre Mondiale, de réunir et d'unifier les peuples arabes, alors soumis à l'empire ottoman, pour fonder une nouvelle civilisation, un nouveau monde arabe. Aventure qui prendra fin en 1935 quand Lawrence perdra la vie dans un accident de moto.

Décidé, Lean part pour la Jordanie tourner les scènes d'extérieur, s'attachant à magnifier la beauté, l'immensité et la solitude du désert en des images somptueuses. L'armée jordanienne lui fournira les milliers de figurants. Manquent deux choses : les acteurs principaux.
Lean ne veut pas d'acteurs connus, partant du principe que le vrai Lawrence était inconnu avant d'entrer dans l'Histoire. Son choix se porte alors sur un inconnu habitué des seconds rôles, un certain Peter O'Toole qui l'emballe au bout de 10 minutes d'essai :"Vous êtes Lawrence !"
Pour l'autre rôle majeur, ce sera Omar Sharif, superstar en Egypte mais inconnu partout ailleurs.

Le résultat sera, en 1963, une incroyable épopée, une fresque historique magistrale, servie par un Peter O'Toole littéralement habité, hanté par son rôle. Il est véritablement Lawrence d'Arabie, personnage fou, charismatique et visionnaire, idéaliste complexe et ambigu qui rêvait de changer la face du monde.
L'autre héros du film, c'est le désert, sublimé, magnifié par une photographie sublime qui rend toute son immensité, sa lumière, sa solitude.
La première a lieu devant la reine Elizabeth II et le film, acclamé par la critique et le public, récolte sept Oscars. Lean déclarera par la suite :"Maintenant, je peux mourir en paix".

Les spectateurs d'aujourd'hui trouveront sans doute l'ensemble trop long (04 heures à l'origine, mais l'oeuvre sera raccourcie pour être adaptée) et il faut s'intéresser à l'histoire, "être dedans" comme pour Le dernier empereur.
Mais ça reste une grande et fabuleuse fresque historique comme on en fait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2468
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Ven 1 Jan - 19:58

Une grande fresque historique et épique, l'un des grands classiques du cinéma. Qui reste aujourd'hui comme l'un des meilleurs du genre, qu'on ne présente plus. Plus qu'un film, c'est un hymne au désert et à la liberté humaine, à l'aventure, mais aussi à une certaine démesure de l'esprit humain. Quand l'idée passe au dessus de l'homme et qu'il ne s'appartient plus. C'est un peu le destin de Lawrence d'Arabie.

Peter O'Toole restera toute sa vie prisonnier de ce rôle marquant et majeur. Il habite ce personnage, il ne fait qu'un avec lui, c'est assez frappant d'ailleurs. Outre Omar Sharif on retrouve une très belle distribution, Alec Guinness, Anthony Quinn, Jack Hawkins, Anthony Quayle, Claude Rains et Arthur Kennedy, qui renforce encore plus le coté prestigieux du film.

La musique de Maurice Jarre est à l'unisson, forte et marquante. Lean l'homme des films épiques était alors au sommet de son art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Sam 2 Jan - 10:55

Pour l'anecdote, Lean avait démarché pas mal d'acteurs pour le rôle principal, dont Marlon Brando, en plein triomphe d'Un tramway nommé désir. Mais l'acteur avait refusé pour accepter alors Les révoltés du Bounty.
Finalement, Lean en avait été soulagé, Brando passant à l'époque pour difficilement gérable et rebelle sur les plateaux.

A savoir que le film fût également taxé de mysogine, puisqu'il n'y a aucune femme ou héroïne féminine. Mais bon, dans la vie du vrai Lawrence et dans son épopée, il n'y en avait pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2468
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Sam 2 Jan - 21:11

C'était souvent le cas dans les grosses productions de ce type des 60's, pas de personnages féminins, pas de romance. Un film d'homme, pas de fioriture, et c'est pas plus mal.

Sinon qui dit Lawrence d'Arabie dit aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Dim 3 Jan - 10:11

J'ai pas osé, j'attendais que l'un d'entre vous le fasse...
Ceci étant, j'aime bien cette chanson et le clip est sympa, je le reconnais (sauf à la fin ou la voiture n'est pas vraiment d'époque 1915, on est plus dans un véhicule des années 1930 sauf erreur...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2468
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Dim 3 Jan - 18:24

Comme souvent les clips de l'époque étaient bien ficelés, avec une certaine magie, une histoire, un petit film en moins de 5 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LAWRENCE D'ARABIE   Aujourd'hui à 12:37

Revenir en haut Aller en bas
 
LAWRENCE D'ARABIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la 13 en arabie saoudite
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» SUIVI-HAÏTI:SECRET POLITIQUE-COMPLICITÉ OU SOUMISSION?
» Le livre
» Le pétrole de l'Arabie Saoudite raffiné bientôt en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries historiques-
Sauter vers: