AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MACBETH (2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: MACBETH (2015)   Ven 27 Nov - 22:40


Une nouvelle version de la célèbre tragédie de Shakespeare, réalisée par Justin Kurzel.

Ecosse, XIème siècle : Macbeth revient victorieux d'une guerre qui ensanglante le pays. C'est à ce moment qu'il rencontre trois sorcières qui lui prédisent sa prochaine accession au trône. Assoiffé de pouvoir, Macbeth assassine le roi Duncan et trouve en sa nouvelle épouse une complice, une inspiratrice même. Désormais monarque, Macbeth s'enfonce dans la folie la plus sanglante tandis que sa femme elle, bascule dans le remords et l'expiation...

Adapter une pièce de Shakespeare, c'est casse-gueule. Surtout en maintenant les dialogues originaux du dramaturge et pendant presque deux heures... Même pour quelqu'un qui comme moi parle anglais couramment, c'est pas évident.
Pourtant, j'ai beaucoup aimé.

Alors c'est vrai, pas mal de scènes de batailles un peu trop "Seigneur des anneaux" avec des ralentis pas forcément utiles, pas mal de clichés avec la grande musique héroïque en fond sonore et un ensemble très "plein de bruit et de fureur, mais que voulez-vous c'est normal, c'est une tragédie, c'est l'histoire d'un couple maudit, rongé par la folie, on va pas faire dans les fleurs et la dentelle..." Avec en prime de superbes paysages de l'Ecosse qu'on aime, brumeuse, mystérieuse, envoûtante.
Les décors sont réduits au minimum, très sobres, ça fait un peu pauvre ou aseptisé parfois je trouve. On répondra que ça permet de se concentrer sur l'essentiel, les dialogues, le jeu mortel de ce couple infernal, entre un homme sauvage, barbare, assoiffé de pouvoir et sa femme complice, d'une ambition tout aussi féroce mais glacée et qui va pourtant être rongée par la culpabilité et le remords.
Et c'est là que tout se joue et le choix des acteurs me paraît très bon. Je ne suis pas fan de Marion Cotillard, bien qu'elle ait amplement mérité son Oscar pour La môme. Je dirais quand-même qu'elle sait jouer, là c'est évident. Mais pour moi, celui qui tient le film, c'est bien Michael Fassbender, hallucinant en géant tourmenté, en colosse fou et sanguinaire qui bascule dans la folie et le sang. Ce type a une présence énorme, de par son physique, sa beauté brute.
Ces deux là sont nominés pour les Oscars des meilleurs acteurs et actrices, je suis d'accord.

Alors, au final ?
N'y allez pas si vous pensez voir un remake de Braveheart, c'est pas ça du tout. Malgré les scènes de bataille, c'est une tragédie digne de l'Antique, un film "psychologique", une plongée dans les tréfonds de l'âme humaine, au sein d'un couple uni dans la même folie, dans la même course à l'abîme. A la base, c'est du théâtre, c'est une étude psychologique, une réflexion sur le pouvoir qui rend fou, pas un film de divertissement.
Et c'est là que le bât blesse... Car du coup, les scènes de batailles, la grande musique et tout ça, ça fait "pièces rajoutées", on sent que le réalisateur a mis ça en plus pour attirer du monde, pour vendre son film et pour ne pas en faire un film "chiant" ou "intello" qui intéresserait personne. C'est du moins l'effet que j'ai eu. Et du coup, le décalage entre ces scènes d'action et la majeure partie du film, plus intimiste et "cérébrale" n'en est que plus évident. Le parti de garder le texte original, sans l'adapter, est franchement risqué, c'est pas évident par moments et sur presque deux heures, c'est lourd...
Mais au final, j'aime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Fuchsia



Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: MACBETH (2015)   Sam 28 Nov - 0:37

J'adore et admire Shakespeare. Et Macbeth est l'une de mes pièces préférées.
Il est vrai qu'adapter Shakespeare au cinéma est un exercice difficile... je crois que le problème de nombreuses adaptations est justement d'être trop fidèles aux pièces, comme s'ils tenaient Shakespeare à distance au lieu de l'embrasser pleinement. Et pourtant, je suis de celles qui sont très frileuses concernant les adaptations et qui demandent une fidélité à toute épreuve ! Par exemple, je déteste Romeo + Juliet de Baz Luhrman (j'espère ne pas me tromper dans l'orthographe de son nom), même si les mots du Barde sont respectés.

J'avoue que j'avais décidé, lors de sa mise en chantier, de ne pas le voir. J'étais très énervée à l'idée que les producteurs parlent d'adapter Macbeth en disant qu'il y avait "moyen de faire des batailles". Comment peut-on dire ça ???  Evil or Very Mad

Que l'on coupe certains dialogues ne me dérange pas, tant que l'on garde l'essence de la pièce, ses motifs importants. Après avoir vu la bande-annonce il y a quelques temps, j'ai maintenant envie de le voir. Ton avis me conforte dans cette idée.
Fassbender a l'air bon. Je crois que c'est le peu que j'ai vu de lui qui me donne envie. Il y a une fièvre en lui qui me plait (toujours d'après le peu que j'ai vu, mais ce que tu en dis me conforte encore une fois dans ce ressenti). Et puis certaines images sont très belles, je le reconnais. Je n'aime pas beaucoup -moi non plus- Marion Cottilard, mais peut-être me surprendra-t-elle. Deux rôles difficiles et tragiques, et intenses.  

Je viendrais déposer mon avis dès que je l'aurais vu. Smile
Je ne sais pas s'il surpassera la version de Roman Polanski, une des meilleures adaptations que je connaisse ; en tout cas l'une de mes préférées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: MACBETH (2015)   Sam 28 Nov - 10:13

Adapter une pièce de théâtre au cinéma, c'est redoutable. Le théâtre est plus intimiste, tout est regroupé, condensé, en une unité de lieu et de temps très souvent. Une pièce est réduite à l'essentiel et les dialogues priment sur l'action, du moins c'est mon ressenti. Au théâtre, il n'y a pas plusieurs prises, pas d'effets spéciaux ou de musique pour souligner telle ou telle scène, le décor est réduit au minimum, tout est dans le jeu des acteurs, dans leur intensité.
De plus, beaucoup considèrent le rôle de Lady Macbeth comme l'un des rôles féminins les plus difficiles du répertoire classique, celui d'une femme dévorée d'ambition et complice de son mari et qui bascule dans le remords et la culpabilité, en vient à faire des crises de somnambulisme, à avoir des hallucinations ou à se laver compulsivement les mains plusieurs fois par jour, les imaginant couvertes de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: MACBETH (2015)   Lun 30 Nov - 14:46

Concernant les adaptation cinématographiques de Macbeth, il y a l'incontournable Le Château de l'Airaignée (蜘蛛巣城, Kumo no Sujō) d'Akira Kurosawa (1957). En N&B, version Japon médiéval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MACBETH (2015)   Aujourd'hui à 13:29

Revenir en haut Aller en bas
 
MACBETH (2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orica Green-Edge 2015
» meilleurs passeurs 2014-2015
» [FM 2015] Buteur en Or
» 8.1.2015
» meilleurs buteurs 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries historiques-
Sauter vers: