AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GENESIS et ses musiciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 16:36


On va parler de Genesis ici, mais aussi prochainement des disques solos des divers musiciens qui ont participé au groupe. Exception faite pour Peter Gabriel qui a déjà son propre sujet. Je posterai donc plus tard sur les premiers albums de Phillips, et de Hackett... Mais nous verrons que Genesis a été un vivier d'excellents musiciens qui ont souvent réalisé de très bons albums à côté. Hum, d'ailleurs, rien qu'avec les carrières solos de Gabriel et de Collins, je pense qu'on est déjà dans le groupe des records et des superlatifs en ce sens.

Genesis est un groupe britannique de rock pionnier du genre progressif, qui a connu un succès important à partir des années 1970 et 1980.
Avec environ 150 millions d'albums vendus de par le monde, Genesis se classe dans les trente artistes et groupes ayant vendu le plus d'albums de tous les temps
Genesis fut fondé en 1967 par Peter Gabriel, Mike Rutherford, Tony Banks et le guitariste Anthony Phillips.

C'est l'échec commercial complet pour leur premier album studio, entre autres à cause d'un titre à consonance religieuse, associé au nom du groupe (la Génèse), qui fait que les disquaires ne savent où ranger.
Les chose s'arrangent avec leur 2è album, Trespass, qui glisse vers le style progressif. Mais Anthony Phillips quitte toutefois le groupe en 1970 après sa sortie, en raison de désaccords sur la direction musicale du groupe, de problèmes de santé et surtout d'excès de trac sur scène. Le batteur John Mayhew, jugé techniquement trop faible pour les ambitions musicales du groupe, disparaît aussi de la formation.

Phil Collins répond bientôt à une annonce passée par Genesis dans le journal Melody Maker ; le groupe est à la recherche d'un batteur « sensible à la guitare douze cordes ». Collins est choisi car, contrairement aux autres prétendants, il n'essaie pas d'impressionner les membres du groupe par sa technique. Peter Gabriel appelle ensuite Steve Hackett, à la lecture de l'annonce que ce dernier a posté dans le Melody Maker.

La formation se stabilise donc avec cinq membres entre 1971 et 1975 : Peter Gabriel au chant et à la flûte, Phil Collins à la batterie et aux chœurs, Tony Banks aux claviers et occasionnellement à la guitare acoustique et aux chœurs, Mike Rutherford à la basse et à la guitare, Steve Hackett à la guitare.

Durant cette période, la plus progressive, Genesis produit quatre albums studio et un live.

En 1972, l'album Foxtrot, dans lequel on trouve le morceau de vingt-trois minutes intitulé Supper's Ready (œuvre emblématique du rock progressif selon certains), ainsi que le titre Watcher of the Skies inspiré par Arthur C. Clarke, assoit la réputation de Genesis. La présence théâtrale exubérante de Peter Gabriel sur scène, qui change de nombreuses fois de costumes et raconte des histoires surréalistes en introduction à certaines chansons, fait rapidement du groupe l'un des plus populaires de la scène britannique des années 1970.

1975, un tournant :

Peter Gabriel quitte le groupe en 1975, après la tournée et le lancement du concept-album The Lamb Lies Down on Broadway paru en 1974.
Il se sent de plus en plus rejeté par le groupe et son mariage ainsi que la naissance de son premier enfant n'ont fait qu'ajouter à son inconfort personnel. Il a bien failli ne jamais voir sa fille car les premières semaines qui ont suivi sa naissance, elle était entre la vie et la mort et cette période fut très éprouvante pour lui et sa femme. Les autres membres écrivent pratiquement toutes les musiques de ce double album sans la participation de Gabriel qui se charge de son côté de concevoir l'histoire et de la totalité des paroles. Hackett se sent par ailleurs à l'étroit et sort son premier album solo, Voyage of the Acolyte, en 1975. Peter Gabriel écrit seul, de son côté, l'histoire et les paroles tenant lieu de fil conducteur. Le premier album solo de Gabriel (Peter Gabriel) sort en 1977, et inclut le titre Solsbury Hill, une allégorie de son départ du groupe et de la période sombre qui l'a précédé.

Quand Peter Gabriel quitte le groupe, 200 chanteurs auraient été auditionnés, dont beaucoup d'excentriques qui voulaient suivre les traces scéniques de Gabriel. Finalement, on demande à Phil Collins, qui assurait déjà au chant derrière Gabriel, de chanter sur les démos. Puis on lui propose de devenir le chanteur principal, car il avait le bon timbre et s'en tirait mieux que tous les auditionnés. Réticent, Collins commence par refuser, car il a peur de perdre sa place de batteur, notamment sur scène.. Une solution est trouvée : Collins continuera d'assurer la batterie pour les albums. Pour les concerts, deux batteries sont présentes : un deuxième batteur recruté joue pendant que Phil chante. Lors des instrumentaux, Collins retourne derrière les fûts, les deux batteries jouant en duo, ce qui en fait des temps forts des concerts.

Côté album, c'est un ouf de soulagement car le groupe survit au départ de Gabriel, et livre même deux excellent albums en 1976 :
A Trick of the Tail , et le glacé Wind and Wuthering.

En 1977, Steve Hackett s'en va à son tour, déçu que ses compositions ne soient pas assez retenues.
Mike Rutherford se concentre sur les guitares et le groupe devient alors un trio (Collins, Banks, Rutherford), fait reflété par le titre de leur album … And Then There Were Three sorti en 1978, avec des synthés bien présents. Cet album (que j'aime beaucoup) marque une nouvelle orientation musicale, avec des morceaux courts, bien éloignés de leur épopée progressive avec des morceaux de dix minutes et plus. C'est à ce moment-là qu'apparaissent leurs premiers succès sur les radios américaines. Vient ensuite l'album Duke, relativement dans la même veine.



Les années 80, un nouveau tournant :

Un nouveau virage est alors pris, celui des années 80, des concerts géants, de l'abandon du côté progressif, pour une musique plus commerciale, qui a certes perdu de son originalité, mais qui est une véritable machine à tubes. Les trois membres (Banks, Rutherford, Collins) composent en studio, et sont rejoints par d'autres musiciens supplémentaire en tournée. Cette formule correspond aux plus grand succès commerciaux du groupe. Phil Collins mène parallèlement sa carrière solo avec tout le succès que l'on sait. Mike Rutherford également avec son groupe Mike + The Mechanics.
Le dernier album du trio Banks, Rutherford, Collins survient en 1991. Collins se concentre sur sa carrière solo et le dernier album de Genesis, en 1997, se fera avec un autre chanteur.

Aujourd'hui, les chances de tournées communes avec réunion de Gabriel et de Collins sont quasiment nulles. Il serait indélicat pour Gabriel de chanter sur les morceaux composés après sont départ, et Collins, souffrant de graves cervicalgies depuis quelques années (mal très fréquent chez les batteurs), a une interdiction formelle de pratiquer la batterie.


Discographie complète :

1969 : From Genesis to Revelation (Gabriel, Banks, Rutherford, Phillips, Silver) => à part, le groupe se cherche et copie ses idoles

1970 : Trespass (Gabriel, Banks, Rutherford, Phillips, Mayhew)
1971 : Nursery Cryme (Gabriel, Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1972 : Foxtrot (Gabriel, Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1973 : Selling England by the Pound (Gabriel, Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1974 : The Lamb Lies Down on Broadway (Gabriel, Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
=> fin de la période Gabriel et la plus progressive, et expérimentale (parfois aussi un peu gonflante, à mon humble avis)

1976 : A Trick of the Tail (Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1976 : Wind and Wuthering (Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1977 : Spot the Pigeon (maxi 45T - 3 titres) (Banks, Rutherford, Hackett, Collins)
1978 : ... And Then There Were Three... (Banks, Rutherford, Collins)
1980 : Duke (Banks, Rutherford, Collins)
=> 4 bon albums pour le Genesis 2è époque, pour moi la synthèse du prog mélodique et accessible quand même, avant le virage commercial des 80's et ses poids lourds :

1981 : Abacab (Banks, Rutherford, Collins)
1983 : Genesis (Banks, Rutherford, Collins)
1986 : Invisible Touch (Banks, Rutherford, Collins), le plus gros succès commercial du groupe. 6 millions d'exemplaires vendus rien qu'aux USA.
1991 : We Can't Dance (Banks, Rutherford, Collins)
1997 : Calling All Stations (Banks, Rutherford, Wilson) = à part. Sans Collins, c'est assez incongru, et c'est les 90's maintenant...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Jeu 12 Nov - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1095
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 16:43

À titre personnel, j'ai une grande tendresse pour les Trespass, Nursery Crime et Foxtrot, que je trouve graphiquement et musicalement géniaux, très progressifs. À part ça, je connais quelques tubes avec Phil Collins, c'est de la pop agréable, bien composée, bien interprétée et assez originale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 16:51

Les 3 que tu cites sont emblématiques du progressif et des classiques du groupe.
Je n'aime pas tout sur ces disques, hélas, ce n'est pas faute d'avoir essayé.
Mais il y a des perles dessus, si on aime le genre.
Le Genesis prog, pour moi c'est un son unique, une alchimie curieuse. Aucun groupe ne leur ressemble tant au niveau des sonorités que de l'inspiration. Et puis il y a ses mélodies, et son univers. Univers graphique effectivement assez inspiré par les comptines anglaises, et l'emploi des guitares et instruments un peu médiévaux, notamment avec Phillips ou Hackett. Mais j'en reparlerai dans quelques jours, car il y a deux pépites du genre que je veux vous faire partager ...

En attendant, vous pouvez discuter de vos albums préférés de Genesis.
@Warlock : si tu veux te charger de Mike & the Mechanics, n'hésite pas ...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6288
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 17:02

Je ne connais en gros de Genesis que les années 1980, les années Phil Collins (comme en plus j'ai jamais accroché avec Peter Gabriel...)
La chanson qui m'a vraiment marqué, c'est bien sûr Mama... Sombre, dérangeante, avec le rire sardonique de Phil Collins... La chanson qui fout la pétoche, sérieux.

Par contre, j'aime énormément le travail de Mike Rutherford et Paul Carrack. Si on fait l'effort d'aller plus loin que l'incontournable Over my shoulders, on trouve des petites pépites, souvent intimistes et un peu feutrées, qui sonnent authentiques je dirais. J'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 19:46

J'ai un peu de mal avec le Genesis du début que je trouve trop intellectuel, pas assez mélodique à mes yeux. A partir de la fin des 70's j'ai commencé a apprécié le groupe, avec des morceaux que j'ai trouvé plus accrocheurs, plus percutants. Néanmoins j'ai toujours préféré les membres de Genesis en solo ou avec d'autres groupes. Surtout Peter Gabriel et Steve Hackett qui sont mes deux artistes préférés du groupe. Phil Collins en solo ?  Je n'aime pas tout, surtout quand il tombe dans le trop grand commercial, il reste je trouve moins prolifique et moins créatif que Gabriel et Hackett.
Ca reste cependant un groupe culte et l'une des références du genre, avec des morceaux emblématiques devenus des classiques du Rock.



Parmi les morceaux que je retiens du groupe.


Le romantique et mélodique Follow you, follow me.



Le rythmique et accrocheur Turn it on again.



Enfin la version 99 de The Carpet Crawlers que je préfère à l'originale (ce qui est rare chez moi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6288
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 21:15

Je suis d'accord sur Phil Collins en solo : bon musicien, mais vraiment trop commercial parfois, allant jusqu'à la déchéance avec l'écoeurante platitude de la bande-son du roi lion...(comme Elton John, passé par là lui aussi, comme pour se faire pardonner la créativité de sa période folle, de ses frasques et excès...)
Seule exception, Against all odds, que j'aime énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 21:29

Phil Collins est un très bon batteur, mais il a eu trop tendance à tomber dans le commercial facile. Alors oui il a un sens inné pour la mélodie, mais son coté trop accessible m'a souvent lassé.

Par contre il me semble que la BO disney de Collins c'est celle de Tarzan et non celle du Roi lion, tu me diras c'est pas mieux.


Cela étant j'aime beaucoup sa ballade Groovy Kind of Love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6288
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 21:53

Je sais pas si c'est pas Frère des ours en fait... Enfin bon, tu me diras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Jeu 12 Nov - 23:50

Mon frère était fan de Genesis, donc j'en ai entendu quelques albums, mais moi je n'ai jamais beaucoup aimé, à part quelques morceaux, dont un de Steve Hackett, "Firth of fifth", que je jouais à la guitare en me passant le disque. C'est un très beau morceau, et je dirais bien que c'est le plus beau de Genesis mais les fans qui connaissent le groupe mieux que moi ne seront pas forcément d'accord. J'ai écouté quelques albums solo de Hackett, y a des trucs pas mal, que j'ai enregistrés d'ailleurs, mais je ne les écoute vraiment pas souvent car depuis des années je suis passé à la musique classique. Et j'ai arrêté la guitare... hélas pour mes ex-futurs fans lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Ven 13 Nov - 0:08

Steve Hackett



Stephen Richard Hackett est né dans le quartier de Pimlico, au centre de Londres, le 12 février 1950. Durant sa jeunesse, Steve Hackett tate de différents instruments avant de porter sa préférence sur la guitare. Ses influences viennent de la musique classique et du blues anglais du fameux british blues boom symbolisé par John Mayall et The Yardbirds.
Après avoir participé aux obscurs groupes de rock progressif Canterburry Glass et Sarabande, il sort un premier album en 1970 avec Quiet World. C'est en répondant à une petite annonce de Peter Gabriel, que Steve Hackett remplace en décembre 1970 Anthony Phillips, le guitariste originel de Genesis. Il participe alors à l'âge d'or du groupe avec les albums Nursery Crime ou Foxtrot. Moins à l'aise sur le répertoire de The Lamb Lies Down on Broadway, Steve Hackett est le premier membre du groupe à s'exprimer en solo avec Voyage of the Acolyte en 1975.

Après le départ de Peter Gabriel, Steve Hackett est de plus en plus frustré par son manque de liberté dans le groupe et quitte Genesis en octobre 1977. Sa carrière solo débute par une série d'albums de rock progressif très réussis comme Please Don't Touch (1978), le très bon Spectral Mornings (1979), et Defector (1980). Après un passage plus pop rock avec Cured en 1981,  Steve Hackett innove avec Bay of Kings en 1983, un album où il renoue avec son amour de la guitare classique. Highly Strung qui sort en 1983, est lui aussi un album de Rock progressif de qualité.
En 1985, Steve Hackett forme le super-groupe de rock progressif GTR, avec le guitariste Steve Howe de Yes. GTR sort un album studio éponyme en 1986 qui se classe numéro onze aux Etats-Unis. Cette parenthèse refermée rapidement, Steve Hackett reprend une carrière solo où il n'hésite pas à explorer de nouveaux territoires comme avec le très sombre Guitar Noir en 1993, ou encore, Hackett: A Midsummer Night Dream (1997), inspiré d'une pièce de William Shakespeare. Après son divorce douloureux en 2008 avec Kim Poor, artiste brésilienne d'origine japonaise qui partage sa vie et réalise ses pochettes d'album depuis 1976, Steve Hackett exorcise sa douleur avec Out of the Tunnel's Mouth en 2009, un album très original lui aussi, qui explore divers couleurs musicales.
En 2011, Steve Hackett fait de nouveau preuve d'audace avec le double album, Beyond the Shrouded Horizon où il est accompagné de son frère cadet John Hackett (flûte, chant), ainsi que de Simon Phillips (batterie) et Chris Squire (basse). Un album éclectique et très évocateur ou niveau de ses sonorités.
Excellent guitariste, sortant tout au long de sa carrière solo de très bons et diversifiés albums, dans un jeu tout en sobriété. Mettant en avant l'harmonie musicale, la diversité et un certain rythme mélodique.


















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Ven 13 Nov - 10:21

Henri a écrit:
Et j'ai arrêté la guitare... hélas pour mes ex-futurs fans lol!
Bienvenue au club ! Même si je continue de jouer, une fois par mois...

J'enchaîne donc avec un focus sur le premier album solo de Steve Hackett, Voyage of the Acolyte , sorti en 1975.
Il est souvent considéré par les fans comme un "lost alum" de Genesis. D'ailleurs, Mike Rutherford et Phil Collins apparaissent sur ce disque.
Sally Oldfield, la sœur de Mike Oldfield, apparait au chant sur " Shadow of the hierophant ", cette dernière pièce a été composée en 1972 et jouée pendant les répétitions de Foxtrot.
C'est l'une des perles que je citais dans le premier message. Un album vraiment original qui, à l'image de son titre, incite au voyage, vers l'ailleurs et l'étrange.
Les titres des chansons de cet album sont inspirées des cartes de tarot, ce qui en fait un concept album.
L'illustration de la pochette, qui gagna l'Album Cover of the Year 1976, est de l'artiste brésilienne Kim Poor, la future épouse d'Hackett, qui en réalisera d'autres pour Steve.

Bonn écoute !


_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Ven 13 Nov - 10:43

La chanson "Till these eyes", que je ne connaissais pas, rappelle fortement les Moody Blues des années 67- 73, un groupe dont j'étais très fan à cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   Sam 21 Nov - 11:42

Anthony Phillips


Anthony Edwin Phillips, surnommé Ant, est né 1951 à Londres. Il fut l'un des membres fondateurs de Genesis en 1967.

Poly-instrumentiste, connu pour son travail sur la guitare douze cordes, il participe au premier opus du groupe, From Genesis to Revelation. Il joue de la guitare et chante les secondes voix. Il quitte le groupe après l'enregistrement du second album du group, Trespass en 1970. Il souffrait d'un trac paralysant au moment de monter en scène avec le groupe: son médecin lui a recommandé de quitter le groupe.

Après son départ, il poursuit une carrière solo. Son premier album, The Geese and the Ghost, est sorti en 1977.
Très prolifique, il compte environ une trentaine d'albums solos.


The geese and the ghost est l'une des perles méconnues du grand public et que je voulais mettre en avant en créant ce sujet.
Conçu au départ pour être un album co-écrit avec Mike Rutherford, ce dernier n'eut finalement pas assez de temps pour se consacrer totalement au projet au niveau de l'écriture, mais jouera plusieurs instruments sur l'ablum. Phil Collins chantera également deux titres :

Anthony Phillips - guitars, bass guitar, dulcimer, bouzouki, synthesizer, mellotron, keyboards, piano, celesta, drums, percussion, vocals (track 7)
Mike Rutherford - guitars, bass guitar, keyboards, synthesizers, drums, percussion
Phil Collins - vocals (tracks 2 and 4)

L'album contient d'ailleurs extrêmement peu de titres chantés, mais ils sont très mélodiques. Les mélodies justement sont souvent confiées à des instruments classiques, ce qui me fait penser parfois à Ennio Morricone, avec certaines reprises de thème également. Un concept album d'ailleurs constitué de quelques grandes suites musicales à plusieurs mouvements, à l'image de la musique classique.
Le ton de l'album est à l'image de sa très belle pochette médiévale : l'emploi de divers instruments par Phillips donne une tonalité médiévale à l'album.
Surtout, il en émane une grande douceur, une nostalgie fragile, une alliance élégante entre délicatesse et rock progressif.
L'écoute peut dérouter au premier abord, mais on y prend furieusement goût au fil des écoutes.
Au final, un album original avec son propre univers musical qui ne ressemble pas aux autres, qui aurait idéalement figuré dans la section des "Voyages en Musique" tant il nous transporte ailleurs et dans le temps.

L'album a été réédité et remastérisé cette année en un coffret luxueux de 3 CD, (un de démo et d'inédit, et le 3è un CD-dvd pour un son optimal paraît-il). Du côté des inédits, nous avons un très beau morceau, Master of Time, prévu initialement pour figurer sur l'album. Celui-ci reste toutefois un peu à l'état de démo au niveau de la voix de Phillips qui ne m'a pas semblé très sûre : c'est vraiment dommage car si ce titre avait été finalisé et rajouté à l'album, celui-ci aurait été encore meilleur.
Deux autres morceaux sont carrément inédits de Genesis avec Collins au chant : l'un d'eux est bon, et l'autre très bon. Seulement, ils ont un son plus rock, surtout au niveau de la batterie, qui fait qu'ils ne s'accordent pas de manière optimale à la tonalité de The geese and the ghost .

Place à la musique maintenant, et si vous ne connaissiez pas cet album, je vous souhaite une bonne écoute :





   "Wind-Tales" – 1:02
   "Which Way the Wind Blows" – 5:51/5:15
   "Henry: Portraits from Tudor Times"(Phillips, Mike Rutherford) – 14:02
       "Fanfare" – 0:56/1:03
       "Lute’s Chorus" – 2:00/1:37
       "Misty Battlements" – 1:15/2:22
       "Lute's Chorus Reprise" – 0:52
       "Henry Goes to War" – 3:36/4:02
       "Death of a Knight" – 2:33/2:10
       "Triumphant Return" – 1:46/1:52
   "God If I Saw Her Now" – 4:09
   "Chinese Mushroom Cloud" (Phillips, Rutherford) – 0:46
   "The Geese and the Ghost" (Phillips, Rutherford) – 15:40
       "Part I" – 8:01
       "Part II" – 7:39
   "Collections" – 3:07
   "Sleepfall: The Geese Fly West" – 4:33

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GENESIS et ses musiciens   

Revenir en haut Aller en bas
 
GENESIS et ses musiciens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GENESIS et ses musiciens
» Un grand bravo aux musiciens de Kreyol la
» genesis-hockey.forumactif.com
» Marine VS Révolutionnaires: Genesis [Terminé]
» Genesis Rhapsodos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Musique rock-
Sauter vers: