AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RANXEROX & LIBERATORE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: RANXEROX & LIBERATORE ...   Mer 11 Nov - 13:33



RanXerox & Liberatore

Attention : sujet pour public averti

RanXerox (ou Ranx) est un androïde créé à partir des pièces d'un photocopieur, personnage principal de trois bandes dessinées cyberpunk éponymes, dessinées par l'italien Tanino Liberatore. Les scénarios sont de Stefano Tamburini pour les deux premiers tomes parus au début des années 80. Alain Chabat signe l'essentiel du troisième et dernier réalisé une quinzaine d'années plus tard, qui donne une suite là où l'histoire semblait inachevée.


Couverture de la récente dernière intégrale qui réunit les 3 tomes et divers bonus :
Citation :

Ranx est un colosse dans un monde de brutes. Ranx est un robot entouré d humains.
Depuis un malencontreux court-circuit, il est victime d un simili-sentiment amoureux pour une petite peste de 12 ans shootée en permanence et au caractère exécrable, Lubna.
Pour lui trouver de la drogue, se débarrasser de ses amants, lui faire plaisir, Ranx ira du massacre collectif à la performance au music-hall.
Ranx n a peur de rien, et surtout pas du ridicule. Au-delà de la provocation et du défoulement libérateur, ne cherchez pas de sens à ces histoires épiques : elles sont un prétexte pour que vous explose en pleine figure une dose létale de cyberpunk, d'ultra violence crue et d'érotisme, dans une espèce de parodie du monde moderne, de sa perdition dans la consommation et l'égoïsme.
Retrouvez enfin ce monument de la bande dessinée trash (lauréat du prix Alfred presse à Angoulême en 1983) dans une intégrale grand format, idéale pour apprécier la puissance de l'incroyable dessin hyper réaliste de Liberatore. Ne ratez pas Ranx, car lui ne vous ratera pas !

Mon avis :

RanXerox, c'est un vrai coup de poing dans la gueule. Pour moi, RanXeroxest l'Orange Mécanique de la BD.
Un choc, même aujourd'hui, alors il faut essayer d'imaginer le côté novateur lors des 80's, en plein boom.
RanXerox faisait ses classes dans L'Echo des Savanes, alors que, paradoxalement, il était emblématique des valeurs portées par Metal Hurlant.
Alors oui, c'est l'un des fondateur du mouvement cyberpunk : ville futuriste, dystopie (donc sombre), et Ranx est une machine.
Une machine inhumaine et qui bugue souvent, avec son niveau d'agressivité au maximum, et qui peut massacrer à tour de bras.
Le marmot qui vous dérange dans le métro parce qu'il chiale ? Pas de problème, Ranx transforme sa tête en purée de framboise.
Ultra-violent, donc, et je renvoie à Orange Mécanique. Car il n'y a pas que Ranx la machine qui soit ultra violente, le reste de l'humanité l'est également. La violence de la BD n'est que le reflet de la société, la BD sert à le dénoncer. D'ailleurs les êtres humains de la BD ne valent pas mieux que Ranx.
Pas de tabou dans cette BD, le but est de choquer : dans la lignée de Lolita de Nabokov, RanXerox couche avec Lubna, la femme de sa vie, qui n'a que 12 ans, et la BD contient quelques passage X. Lubna est elle-même droguée. Question drogue, c'est cocaïne et héro. Mais bon, ils sont à peu près tous drogués dans cette BD.

Il ne faut surtout pas juger les dessins sur les premières pages du récit de l'intégrale : en N&B, c'est une sorte d'intro au trait très underground, fait clairement pour les zines.
Ensuite, le talent de Liberatore éclate avec des dessins en couleur qui n'ont plus rien à voir  avec ceux du début, et son vrai style explose.
Revenons-en sur ces premières pages. D'emblée, on a envie de refermer car on est écoeuré par cette violence gratuite et l'absence de tabou.
Ensuite, on assiste à une épopée sauvage et bestiale, Ranx ayant un côté très simiesque d'ailleurs, mais ce robot à la musculature de gorille ne cherche pas vraiment à imiter les humains. De toute façon, les humains de la BD font comme lui, sexe, drogue, et violence.
Les amateurs de SF auront noté les petits clin d'oeil à Asimov (dont les Lois de la Robotique sont bafouées joyeusement) et à Ballard (Crash, mêlant sexe et accidents de voiture).

Passé le premier écoeurement, certains -comme moi- diront que la violence de cette BD sera toujours inférieure à la réalité.
Pendant ce temps, l'homme torture, tue, viole, pour son plaisir ou pour l'argent.
Sinon, la lecture est aussi un certain défouloir face à la censure et à l'hypocrisie générale, et le formatage actuel.
En conséquence, une BD à ne pas mettre en toute les mains, et pour lecteurs avertis.




_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Mer 11 Nov - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: RANXEROX & LIBERATORE ...   Mer 11 Nov - 17:16

J'avais commencé à en lire un mais j'avais pas accroché à ce perso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: RANXEROX & LIBERATORE ...   Mer 11 Nov - 17:56

Quelques années plus tôt je n'aurais certainement pas accroché non plus. Et je ne suis pas sûr d'ailleurs de le faire aujourd'hui, ni même qu'on doive "accrocher". C'est une BD qui provoque, la lecture n'est pas forcément un plaisir. Tout comme le visionnage d'Orange Mécanique, c'est pour ça que je tiens à cette comparaison.
Dans les deux cas, c'est à appréhender en tant qu'adulte, quand on a bien les pieds sur terre, avec une certaine distance, que ce soit par la critique ou par l'humour.
Reste que cette BD a marqué à sa manière le 9è art, et pour des raisons historiques, j'avais envie de connaître ce phénomène.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: RANXEROX & LIBERATORE ...   Mer 11 Nov - 19:00

Je l'avais lu il y a bien 25 ans donc je devais avoir 15 ou 16 ans, j'étais surement pas le coeur de cible de cette bd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RANXEROX & LIBERATORE ...   Aujourd'hui à 13:33

Revenir en haut Aller en bas
 
RANXEROX & LIBERATORE ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RANXEROX & LIBERATORE ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: