AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 WISHBONE ASH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: WISHBONE ASH   Mar 13 Oct - 18:43


Wishbone Ash

Bon, je préviens tout de suite, il s'agit d'un de mes groupes préférés alors vous aurez droit à une tartine plus épaisse que la page wikipedia française, car ce groupe le vaut bien !

Quel groupe anglais formé en 1969 et toujours en activité, compte 25 albums à son actif, et reste quasiment méconnu en France ?
Wishbone Ash.
Un groupe qui n'a pas la reconnaissance internationale qu'il mérite, et qui reste condamné à un anonymat hexagonal vu qu'il n'est diffusé sur aucune radio française à ma connaissance et ce depuis des années. Et pourtant, ce groupe est une référence pour les musiciens ou amateurs éclairés de rock.

L'originalité du groupe est la remarquable entente de ses deux guitaristes et leur jeu varié. Par sa technique de duels de guitares lors des solos, Wishbone Ash a influencé des groupes de hard rock, notamment Iron Maiden. Le duo de guitaristes est souvent cité dans la presse spécialisée dans les classements des guitaristes les plus influents. Leur musique contient une touche de rock progressif, une recherche de mélodies, de nombreux solos de guitares inspirés et généralement un ou deux instrumentaux par album.
Mais commençons par le commencement :

Wishbone Ash est donc un groupe de rock britannique formé en 1969.
Martin Turner (bassiste et chanteur) et son frère Glen Turner (guitariste), et Steve Upton (batteur), montent à Londres et rencontrent Miles Copeland qui devient leur manager. Frère aîné de Stewart Copeland, il deviendra plus tard le manager de Police et de Squeeze. Glen ne se plaît pas dans la capitale et préfère rentrer dans sa ville natale. Miles leur propose, pour trouver un remplaçant, de passer une annonce dans le Melody Maker : « LEAD GUITARIST : Positive thinking, creative and adaptable, for strongly backed group with great future ».

Lors des auditions, Martin et Steve se trouvent confrontés à un dilemme. Alors qu'ils ne pensaient recruter qu'un seul musicien, ils se trouvent face à deux très bons guitaristes, Andy Powell et David « Ted » Turner. Lequel prendre ? Finalement, n'arrivant pas à se décider, les deux seront gardés.
Ils développent la technique de « twin-guitarists » (« guitaristes jumeaux »), enchaînent les concerts, jouent en première partie de Deep Purple, et signent un contrat avec la maison de disques MCA puis sortent leur premier album en 1970. Première tournée internationale, première partie des Who, et sort le deuxième album. La formule des deux guitares avec la basse très en avant qui joue presque comme une troisième guitare s’affirme.

En 1972, le groupe sort son troisième opus, Argus. C'est le plus grand succès du groupe qui est élu meilleur espoir 1973 par le Melody Maker et Argus meilleur album de l'année. Argus, c'est le disque maître-étalon que les puristes vont comparer à tous les suivants, en disant que c'était mieux avant. (Curieusement, ce n'est pas mon album préféré, mais passons)



Avec Wishbone Four, leur 4è album, changement de producteur et les guitares jumelles sont délaissées pour une orientation très folk avec des arrangements vocaux qui sont mis en avant. La tournée qui suit est l'occasion d'un double album en public Live dates, un succès important et une référence, souvent cité comme l'un des meilleurs disques de concert rock de l'époque.

Lors d'une nouvelle tournée aux États-Unis en 1974, Ted Turner quitte le groupe. Powell appelle Laurie Wisefield, guitariste du groupe Home, en remplacement, qui apporte sa technique sur le cinquième album : There's The Rub, enregistré à Miami sous la direction de Bill Szymczyk, producteur des Eagles. Le dernier morceau instrumental F.U.B.B., témoigne de la technique des quatre musiciens, une jam session qui s'en va crescendo vers un final explosif.

Wishbone Ash est à son sommet, tournant partout dans le monde devant des milliers de personnes. Miles Copeland met sur pied une tournée des festivals européens, avec Santana, Tina Turner... À l'origine, la tête d'affiche de cette organisation devait être Lou Reed. Mais ce dernier se retire à la dernière minute et met Miles Copeland dans une situation financière délicate, et indirectement en 1975, à la rupture entre Miles Copeland et Wishbone Ash.
Sans direction musicale, Locked In sort en 1976, orienté vers une musique pop américaine assez molle. La presse et les fans boudent l'album, puis plus tard le groupe lui-même, et avec raison selon moi.

En 1976, leur nouvel album New England rectifie le tir. Le disque est acclamé aussi bien par la presse que par les fans. Dans la même veine, il est suivi par Front Pages News, troisième et dernier disque de la trilogie produite aux USA.

Mais c'est en 1978 avec No Smoke Without Fire qu'a lieu le retour aux sources, et le retour du producteur d'Argus, Derek Lawrence.
Le disque est saignant et l'un des plus rock du groupe, en mettant de côté les 2 disques ratés de la future période heavy metal.
Just Testing suit en 1980. Sous la pression de MCA qui désire une orientation plus commerciale, Martin Turner est sommé de se cantonner à la basse et de laisser la place de chanteur à un autre. Martin Turner décide de quitter le groupe.



logo du groupe.
Bon d'accord, en français, "bréchet" ça ne le fait pas du tout comme nom de groupe.
Andy Powell a comme guitare emblématique une Flying V, dont la forme me rappelle celle de leur emblème.



Période d'instabilité dans la composition du groupe lors des albums suivants
:

Number the Brave premier album sans Martin Turner, est assez inégal mais il contient quelques bon titres.
En 1982 avec Twin Barrels Burning , puis Raw to the Bone en 1985, les deux albums de la triste période "heavy metal":
L'alchimie du groupe est méconnaissable, l'inspiration absente, le style caricatural, et les ventes s'en ressentent fort justement.



Réunion et nouveaux départs :

In 1987,  Miles Copeland veut lancer une série d'albums instrumentaux pour lancer un nouveau label, et approche les 4 membres originels de Wishbone Ash (sans Andy Powell) pour inaugurer cette série. Nouveau Calls sans aucune partie chantée, sort donc en 1988.
Dans la foulée, Andy Powell, Ted et Martin Turner se retrouvent enfin pour Here to Hear en 1989.
Mais le groupe est surpris quand leur batteur depuis toujours, Steve Upton, annonce qu'il met fin à sa carrière de musicien professionnel.
Strange Affair sort sans lui, en 1991.
Martin Turner et Ted Turner quittent le groupe respectivement en 1991 et en 1994.


Andy Powell reste seul membre originel :

Martin Turner continuera de son côté en prenant le nom de Martin Turner 's Wisbone Ash à partir de 2004, mais l'utilisation du groupe se règlera au tribunal en 2013.
Auparavant, et à partir de la sortie du très bon Illuminations en 1995, qui sera la bonne surprise de la décennie 90 pour le groupe, c'est Andy Powell et sa guitare "flying V" qui devient donc son dernier membre historique.

Trance Visionary en 1997 puis Psychic Terrorism l'année suivante sont deux ovnis dans la discographie du groupe : ce sont carrément des disques d'electro, sous la houlette de Mike Bennett. Cela n'a plus rien à voir avec le Wishbone Ash des débuts au grand désarroi des premiers fans, mais les disques connaissent pas mal de succès dans le milieu electro où certains morceaux sont samplés et figurent dans le Top 100 des "dance charts".

Pour beaucoup, le Wishbone Ash des débuts semble alors condamné et le groupe perdu. Erreur !  

Bona Fide en 2002, 21è album du groupe, est aussi le premier d'une série de 5 albums qui vont du bon au très bon, tous intéressants à leur manière, ce qui était déjà le cas avec Illuminations.
Leur musique est souvent inventive, les morceaux parfois inspirés, les mélodies entêtantes, et rien que pour les guitares, l'écoute des ces albums en vaut largement la peine. Ce qui est étonnant avec ce groupe, c'est qu'il arrive encore à innover musicalement sans se répéter, grâce à une touche de progressif, mais de prog "pas chiant".

En 2014 sort Blue Horizon, le 25è album du groupe. Et là, même les puristes de la première heure le reconnaissent. Jamais un album n'a autant rappelé la période d'Argus. Une très belle réussite à laquelle il manque juste une touche de rock un peu plus nerveux.

La qualité des derniers albums des années 2000 n'est sans doute pas étrangère à la stabilité que le groupe a trouvée enfin peu à peu avec :

   Andy Powell – guitare, voix (1969–présent)
   Bob Skeat – basse, voix (1997–présent)
   Muddy Manninen – guitare, voix (2004–présent)
   Joe Crabtree – batterie (2007–présent)


Je mets en gras les albums qui me semblent les plus prioritaires en dehors des 4 premiers :

   Wishbone Ash (1970) avec Ted et Martin Turner, Andy Powell, Steve Upton
   Pilgrimage (1971) avec Ted et Martin Turner, Andy Powell, Steve Upton
   Argus (1972) avec Ted et Martin Turner, Andy Powell, Steve Upton
   Wishbone Four (1973) avec Ted et Martin Turner, Andy Powell, Steve Upton

   There's the Rub (1974) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Locked In (1976) avec Laurie Wisefield (gtr)
   New England (1976) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Front Page News (1977) avec Laurie Wisefield (gtr)
   No Smoke Without Fire (1978) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Just Testing (1980) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Number the Brave (1981) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Twin Barrels Burning (1982) avec Laurie Wisefield (gtr)
   Raw to the Bone (1985) avec Laurie Wisefield (gtr)

   Nouveau Calls (1987) avec line-up originel sans Andy Powell
   Here to Hear (1989) avec Ted et Martin Turner, Andy Powell, Steve Upton
   Strange Affair (1991) avecTed et Martin Turner, Andy Powell

   Illuminations (1996) avec Andy Powell
   Trance Visionary (1997) (electronic re-recordings)
   Psychic Terrorism (1998) (electronic re-recordings)
   Bare Bones (1999) (acoustic re-recordings)

   Bona Fide (2002)
   Clan Destiny (2006)
   Power of Eternity (2007)[1]
   Elegant Stealth (2011)
   Blue Horizon (2014)

Extraits musicaux dans le message suivant...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Sam 30 Jan - 21:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: WISHBONE ASH   Mar 13 Oct - 18:46

The King will come, tiré d'Argus, morceau emblématique du groupe avec son riff de guitares jumelles et son côté progressif, tiré de son album le plus connu. 1972 :


FUBB, un instrumental au final d'anthologie résumant bien le rôle de la basse très en avant et des guitares jumelles ou qui se répondent. 1974 :


Moonshine, le morceau qui sort du lot du 6è album, grâce à son riff de pistoleros, 1976 :



You See Red, sur l'un des albums les plus saignants du groupe, 1978 :



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
WISHBONE ASH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Musique rock-
Sauter vers: