AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PLANETARIUM

Aller en bas 
AuteurMessage
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: PLANETARIUM   Jeu 1 Oct - 10:52

Comme Vik l'a suggéré, je vais créer ici le Planétarium du forum !

Soleil :


Mercure :


Venus :


Terre : (avec la face cachée de la lune)


Mars :


Jupiter :


Saturne :


Uranus :


Neptune :


Pluton : (même si déclassée depuis 2006)


Et quelques amis plus ou moins proches...

Andromède :


Nébuleuse du Crabe :


Nébuleuse d'Orion:


Les Pléiades :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7247
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 1 Oct - 14:49

Hé bien, j'accueille avec plaisir l'inauguration de ce Planétarium !
Mais quel sera son but exactement ? Parler en détails de chacun de ces astres ?

La nébuleuse d'Orion est superbe, on peut y "voir" beaucoup de choses dans ces volutes et ces "nuages"... Les Pléiades sont très apaisantes, oniriques, avec ce bleu et cette luminosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 1 Oct - 17:20

Montrer les nouvelles images de notre système solaire et les merveilles de l'univers.

Je pourrais aussi les décortiquer une à une afin qu'on ai aussi des infos récentes sur ces astres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 1 Oct - 17:50

LE SOLEIL : Notre étoile brille depuis un peu moins de 5 milliards d'années (environ) et il lui reste 5 milliards d'années à vivre.
Pour ses caractéristique voir wikipedia.

Ce qui nous intéresse là c'est comment il va finir sa vie d'étoile. En fait il fait devenir de plus en plus lumineux (et donc plus puissant). On estime que dans 1 milliard d'année il fera littéralement cuire la terre à petit feu, la température moyenne sera de 100°c (qui fera passer pour une vulgaire blague le réchauffement climatique actuel !) faisant évaporer les océans, rendant donc la Terre stérile.

Puis; quand il aura épuisé ses réserve d'hélium, sa structure va alors se déformer pour devenir une géante rouge par "vague" un peu comme un ballon que l'on gonfle de façon saccadé. Mercure et Venus seront absorbés (après avoir été transformés en morceau de charbon).

Et la Terre ?
Selon certains astrophysiciens elle pourrait échapper à ce funeste destin grâce a un subtil effet (dont le terme m'échappe complétement) de marée et d'effet lié au magnétisme. (un truc du genre)
Et, si ils ont faux elle serait à son tour vaporisée... L’humanité à 1 milliard d'année pour fuir (sinon nous seront cuits avant la Terre).

Voilà un petit aperçu de sa future évolution :



Voilà un aperçu comparatif de sa taille vs les planètes :
Énorme, hein ? Et pourtant notre soleil est un nabot comparé aux monstrueuses autres étoiles qu'on croise dans l'univers :



Le soleil vit selon des cycles de 11 mois ou il passe d'une activité réduite à un pic d'activité intense.
Le hasard fait que le soleil et la lune ont un ratio identique (la lune est 400 fois plus petite que le soleil mais situé 400 fois plus prés que lui de la Terre) ce qui explique que la Lune masque parfois le soleil : c'est l’éclipse.

Note d'Albatur : ces chiffres sont donnés de tête mais je crois que c'est ça.

Le soleil nous envoie parfois des "vents solaires",  un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil qui sont heureusement déviés par l'héliosphère de la Terre. Là ou le champ est plus faible (aux pôles) cela génère les magnifiques aurores. Sans cela ces vents nous tueraient en éjectant dans l'espace notre atmosphère. (D’après des chercheurs c'est ce qui expliquerait l'état actuel de Mars qui n'ayant pas de magnétosphère aurait au fur et à mesure des millions d'années perdu son atmosphère de cette façon là.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3325
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 1 Oct - 18:41

Merci Albatur, très belle réactivité !
L'idée du planetarium est venue avec la photo de Pluton postée sur la Taverne, qui nous a fait prendre conscience que des progrès incroyables en photo avaient été faits depuis les 80's. D'où l'idée de rassembler ici les dernières photos actualisées des principaux astres.

Car Pluton dans les livres des 80's, c'était ça :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Sam 3 Oct - 10:30

MERCURE :


Vue par Messenger en 2008

La planète la plus proche du Soleil. Connue de nous depuis le temps des Sumériens (3000 ans avant J.C)
Son nom lui aurait été donné par les Romains qui voyait en elle le symbole du Dieu Mercure (le messager) et sa célèbre célérité.

Trois fois plus petite et presque vingt fois moins massive que la Terre mais presque aussi dense. Mercure tourne 59 fois moins vite sur elle-même que la Terre. Mercure ne présente donc pas toujours la même face au Soleil.



Un véritable enfer : elle possède une température moyenne de 179°c (Pas l'idéal pour un humain Razz )

Sa rotation autour du soleil est étrange : (source wikipedia) Pour garder une telle période de rotation en étant aussi proche du Soleil, Mercure dispose d'une orbite elliptique inclinée de 3,4° (par rapport à l'équateur solaire), ainsi qu'une forte excentricité — 0,2 — ce qui en fait la planète la plus excentrique. La raison pour laquelle les astronomes pensaient que Mercure était verrouillée avec le Soleil est qu'à chaque fois que Mercure était la mieux placée pour être observée, elle se trouvait toujours au même point sur son orbite (en résonance 3:2), présentant ainsi la même face à chaque fois ; ce qui serait aussi le cas si elle était totalement synchronisée avec le Soleil. Cette erreur peut être imputée à la difficulté d'observation de la planète avec les moyens de l'époque.

En raison de sa résonance 3:2, bien qu'un jour sidéral (la période de rotation) dure environ 58,7 jours terrestres, le jour solaire (durée entre deux retours successifs du Soleil au méridien local) dure 176 jours terrestres, c'est-à-dire deux années mercuriennes. Ce qui fait qu'une journée, ainsi qu'une nuit, sur Mercure valent exactement une année chacune, soit 88 jours terrestres (presque un trimestre).

Il en résulte une journée mercurienne plutôt « étrange » pour un observateur qui serait situé à la surface de Mercure. À certains endroits, celui-ci verra le Soleil se lever puis se recoucher, puis se relever à l'horizon Est ; et à la fin de la journée à l'Ouest, le Soleil se couchera puis se relèvera, pour se recoucher. Ce phénomène s'explique par la variation de la vitesse orbitale de Mercure. Quatre jours avant le périhélie, la vitesse (angulaire) orbitale de Mercure est exactement égale à sa vitesse (angulaire) de rotation ; le mouvement du Soleil semble s'arrêter. Puis aux alentours du périhélie, la vitesse orbitale de Mercure excède sa vitesse de rotation et le Soleil semble alors avoir un mouvement rétrograde ; il apparaît retourner là d'où il vient, traversant le ciel d'ouest en est, durant environ quatre jours, avant de reprendre un mouvement apparent normal, c'est-à-dire se déplaçant d'est en ouest.

Elle ne possède pas d'atmosphère mais une faible magnétosphère. C'est en 1975 que Mariner 10 survola Mercure et apporta aux hommes des images incroyables d'une surface criblée de cratères. Et cette dernière n'avait cartographiée que 45% de la surface de la planète. Il faudra attendre 2008 et la sonde Messenger pour enfin avoir la totalité de la planète. Elle finira sa mission le 30 avril 2015 en s'écrasant sur la planète tout en ayant durant cette longue mission envoyé 277 000 photos.

Prochaine mission : BepiColombo (Lancement en 2016 pour arrivée prévue en 2022) qui devrait placer 2 sondes pendant un an autour de Mercure. Pour étudier la magnétosphère et essayer de découvrir la nature du noyau de Mercure (liquide ou solide) et au passage cartographier encore plus finement sa surface, découvrir si de la glace s'y trouve et aussi comprendre les anomalies de son orbite autour du soleil.


Mercure et le soleil (si si regardez le minuscule point noir, c'est Mercure !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 8 Oct - 12:23

VENUS : 2eme planète de notre système solaire.



Venus devant le soleil.

Elle est connue des hommes depuis 3 millénaires environ.
C'est une planète tellurique comme La Terre, Mars ou Mercure. Elle ne possède pas de satellite naturel mais elle est la seule avec Uranus à avoir une rotation rétrograde.
Les causes de la rotation rétrograde de Vénus sont encore mal comprises. L'explication qui a été le plus souvent avancée est une collision gigantesque avec un autre corps de grande taille, pendant la phase de formation des planètes du Système solaire.
Elle est quasiment aussi grande que la Terre et est souvent appelée "sœur jumelle de la Terre".
D'ailleurs si cette dernière venait a nous percuter ce serait la fin des 2 astres qui seraient tous deux pulvérisé par le choc (Alors qu'une collision avec Mars nous occasionnerait des dégâts graves mais la Terre y survivrait)
L’atmosphère de Venus est 100 fois plus massive et dans le futur les astrophysiciens espèrent envoyer des sondes gonflées à l'hélium pour supporter l'effroyable gravité.
Lorsque Vénus est visible, elle apparaît toujours la première dans le ciel du soir et disparaît la dernière dans le ciel du matin. C’est l’astre le plus brillant du ciel, après le Soleil et la Lune. Cette particularité la rendait utile aux bergers, car ils pouvaient s’orienter en la voyant : le soir, elle se trouve toujours dans la direction ouest ; le matin, toujours vers l’est. D’où son surnom "D'étoile du berger".

Venus a une activité volcanique entrainant parfois des apparitions de lave en fusion.

L’exploration de Venus a commencé dans les années 60 avec la sonde Mariner 2. Elle permit de découvrir sa température de surface, infernale, autour de 700 K, ainsi que la température de la couche nuageuse. La sonde ne détecte pas de champ magnétique au voisinage de la planète et met en évidence la quasi-absence d'eau dans l'atmosphère vénusienne. Il y a eu depuis une vingtaine de survol et de mission vers Venus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3264
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 8 Oct - 18:56

Albatur a écrit:
(Alors qu'une collision avec Mars nous occasionnerait des dégâts graves mais la Terre y survivrait)

La Terre oui mais toutes formes de vie sur Terre seraient anéanties, ce serait l'apocalypse sur Terre...


Venus porte mal son nom car son climat est épouvantable. C'est la planète la plus chaude du système solaire, il peut y faire plus de 470°C . Les épais nuages, font pleuvoir de l'acide sulfurique, mais ses pluies s'évaporent à cause de la chaleur avant d'atteindre la surface. Comme si cela ne suffisait pas, l'ensemble de ces conditions provoquent un effet de serre empêchant les rayons du Soleil de retraverser les nuages en sens inverse. Ceux-ci flottant à une cinquantaine de kilomètres du sol vénusien, la concentration de chaleur est telle qu'on pourrait y faire fondre du plomb. La température moyenne de Vénus est deux fois plus élevée que celle de Mercure, plus éloignée du Soleil pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 8 Oct - 19:27

Warlock a écrit:
Albatur a écrit:
(Alors qu'une collision avec Mars nous occasionnerait des dégâts graves mais la Terre y survivrait)
La Terre oui mais toutes formes de vie sur Terre seraient anéanties, ce serait l'apocalypse sur Terre...

Pas grave ça, ce serait même une bonne nouvelle pour la Terre si l'humain n'était plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang

avatar

Masculin Messages : 1269
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Ven 9 Oct - 12:01

Warlock a écrit:
Albatur a écrit:
(Alors qu'une collision avec Mars nous occasionnerait des dégâts graves mais la Terre y survivrait)

La Terre oui mais toutes formes de vie sur Terre seraient anéanties
Il resterait quand même les bactéries. C'est résistant, ces trucs là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 15 Oct - 12:33

MARS : Et oui, je zappe notre bonne vieille Terre et je passe à cette planète rouge qui a tant fait fantasmer les hommes (les fameux Martiens par exemple Laughing )

4eme du système solaire et là encore une ancienne jumelle de la Terre.
Visible depuis la Terre à l’œil nu même si elle est plus difficile à voir que Venus. C'est la planète la plus proche de la Terre. C'est sa couleur sang qui fit que dans l'antiquité elle fut associée au Dieu Arès et son équivalent Romain : Mars.

Elle reçoit 3 fois moins d’énergie que la Terre et la température moyenne sur Mars est de -65 °C.
Mars possède deux petits satellites naturels, Phobos et Déimos. Ce qui est "rigolo" c'est que Mars un jour sera sans satellite car les 2 sont condamnés : Phobos se rapproche sous l'effet des marées et s'écrasera sur Mars dans environ 11 millions d'années alors que Deimos lui s'éloigne doucement...

Mars a une période de rotation similaire à la terre et sa faible atmosphère est parcouru par des nuages et de redoutables tempêtes de poussière qui obscurcissent parfois la planète entière.



Tempête de l'été 2001 vu par Hubble. On voit nettement la différence entre les 2 clichés.

Mars a été survolée par de nombreuses missions et récemment des robots ont parcouru sa surface offrant aux hommes des précisions sur son sol. Le survol de Mars par Mariner 4 en 1965 a mis fin au fantasme de nombreux Terriens : pas d’eau ni de Martien…
Par contre on a découvert un sol cratérisé (comme la lune) et une absence de champ magnétique.
C’est parce que Mars a tant de similitude avec la Terre que les missions d’explorations ont été nombreuses,  et depuis peu on a découvert des écoulements qui seraient constitués de chlorate et perchlorate de magnésium et de perchlorate de sodium et une infime quantité d’eau.
La sonde Mariner 9, qui a permis de cartographier la presque totalité de la surface martienne mais la connaissance de la topographie martienne a fait un bond spectaculaire à la fin des années 1990 grâce à l'instrument MOLA (Mars Orbiter Laser Altimeter) de la sonde Mars Global Surveyor, qui a permis d'accéder à des relevés altimétriques d'une très grande précision sur la totalité de la surface martienne.



Coucher de soleil vu du cratère Gusev par le rover Spirit le 19 mai 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3325
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 15 Oct - 23:03

La dernière photo a beau dater de 10 ans, elle est quelque part émouvante. Si la lune a été la première étape, Mars sera la seconde, et la première planète visitée par l'homme.
Mars, objet de bien des fantasmes... Profitons-en pour relire un grand classique de la SF, les Chroniques Martiennes, de Ray Bradbury. L'un des premiers auteurs de SF à avoir été reconnu et à réussir à réconcilier littérature et SF, avec sa touche poétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3264
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Jeu 15 Oct - 23:09

Effectivement la dernière photo est assez incroyable, quand on pense qu'elle a été prise sur Mars et non sur Terre, ça laisse songeur et rêveur. Quand je vois une photo comme celle là j'ai envie de parcourir ces grandes étendues vierges et de découvrir les merveilles insoupçonnées de la planète rouge. Oui c'est vraiment émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Sam 17 Oct - 15:52

JUPITER : 5eme planète de notre système et aussi la plus grosse.  

C’est une géante gazeuse. Selon certains astrophysiciens, Jupiter serait une étoile ratée. (Elle en possède les caractéristiques primaires)
Comme Mars ou Venus elle est visible à l’œil nu depuis la Terre et est connue depuis l'Antiquité.  

En janvier 1610, Galilée découvre les quatre satellites qui portent son nom, en braquant sa lunette vers la planète. Cette observation des premiers corps tournant autour d'un autre corps que la Terre sera pour lui une indication de la validité de la théorie héliocentrique.  Son soutien de cette théorie lui a valu les persécutions de l'Inquisition.

Comme sur les autres planètes gazeuses, des vents violents, de près de 600 km/h, parcourent les couches supérieures de la planète.
La Grande Tache rouge, un anticyclone qui fait trois fois la taille de la Terre, est une zone de surpression qui est observée au moins depuis le XVIIe siècle (voir peut être depuis 1665). Mais depuis quelques temps (confirmé récemment par Hubble, cette tempête se calme et perdrait en surface… (Passant de plus de 40.000 km dans sa plus grande longueur vers 1880 à environ 22.500 km aujourd’hui).
Jupiter rayonne plus d'énergie qu'elle n'en reçoit du Soleil. La quantité de chaleur produite à l'intérieur de la planète est presque égale à celle reçue du Soleil. Le rayonnement additionnel est généré par le mécanisme de Kelvin-Helmholtz, par contraction adiabatique. Ce processus conduit la planète à rétrécir de 2 cm chaque année
Lorsque Jupiter s'est formée, elle était nettement plus chaude et son diamètre était double.

La planète possède de fins anneaux (insignifiants par rapport à ceux de sa proche voisine Saturne)
Jupiter possède un champ magnétique, 14 fois plus puissant que celui de la Terre, allant de 4,2 G à l'équateur à 10 à 14 G aux pôles, ce qui en fait le plus intense du Système solaire (à l'exception des taches solaires)
La planète boucle une orbite autour du soleil en 11,86 ans

Jupiter possède 67 satellites naturels confirmés dont 50 nommés. Europe interesse les scientifiques du monde entier à cause de présnce d’eau sur ce dernier.
Avec celle du Soleil, l'influence gravitationnelle de Jupiter a modelé le Système solaire. Les orbites de la plupart des planètes sont plus proches du plan orbital de Jupiter que du plan équatorial du Soleil (Mercure est la seule qui fasse exception). Les lacunes de Kirkwood dans la ceinture d'astéroïdes sont probablement dues à Jupiter et il est possible que la planète soit responsable du grand bombardement tardif que les planètes internes ont connu à un moment de leur histoire.

À partir de 1973, plusieurs sondes spatiales ont effectué des manœuvres de survol qui les ont placées à portée d'observation de Jupiter. Les missions Pioneer 10 et Pioneer 11 obtinrent les premières images rapprochées de l'atmosphère de Jupiter et de plusieurs de ses lunes. Elles décrivirent que les champs électromagnétiques dans l'entourage de la planète étaient plus importants qu'attendus, mais les deux sondes y survécurent sans dommage. Les trajectoires des engins permirent d'affiner les estimations de masse du système jovien. Les occultations de leurs signaux radios par la planète géante conduisirent à de meilleures mesures du diamètre et de l'aplatissement polaire.

Puis elle fut survolée par les 2 sondes Voyager 1 et 2. Puis plus rien jusqu’en 1992 et la sonde Ulysses puis Cassini en 2000 et New Horizons (celle qui survola Pluton il y a peu) en 2007.
La sonde Juno devrait se placer en orbite en 2016.

Entre le 16 juillet et le 22 juillet 1994, l'impact de la comète Shoemaker-Levy 9 sur Jupiter permet de recueillir de nombreuses nouvelles données sur la composition atmosphérique de la planète. Plus de 20 fragments de la comète sont entrés en collision avec l'hémisphère sud de Jupiter, fournissant la première observation directe d'une collision entre deux objets du Système solaire. L'évènement, qui constitue une première dans l'histoire de l'astronomie, a été suivi par des astronomes du monde entier.


Soleil vu depuis Jupiter…

Jupiter a aussi un rôle important : bouclier. Elle attire pas mal d'objets célestes et nous protège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 370
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 39

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Sam 17 Oct - 17:33

Albatur a écrit:

Et la Terre ?
Selon certains astrophysiciens elle pourrait échapper à ce funeste destin grâce a un subtil effet (dont le terme m'échappe complétement) de marée et d'effet lié au magnétisme. (un truc du genre)
Et, si ils ont faux elle serait à son tour vaporisée... L’humanité à 1 milliard d'année pour fuir (sinon nous seront cuits avant la Terre).

Pas d'inquiétude...il y aura bien les américains pour sauver le reste du monde... Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Mar 20 Oct - 13:02

SATURNE : 6eme planète de notre système solaire.

Là encore on peut la voir à l’œil nu depuis la Terre.  Connue depuis la préhistoire, elle aura son nom actuel durant l’antiquité, Saturne étant un dieu Romain.
A cause de son éloignement par rapport au Soleil, sa température moyenne est  -180 °C.
Elle en fait le tour en 29 ans.

Comme Jupiter c’est une géante gazeuse dont la particularité est de posséder de gigantesque anneaux (800 000 km de long) mais fins (moins de quelques mètres pour les plus fins à quelques kilomètres pour les plus épais) et qui sont nommé par des lettres (A à G)
Ces derniers sont visibles avec des bonnes jumelles ou un petit télescope amateur.

Elle est la 2eme plus grosse planète derrière Jupiter.  Et comme Jupiter elle produit plus d’énergie qu’elle n’en reçoit du soleil.

Sa masse volumique est étonnante : la planète est plus légère que l’eau et si on trouvait une étendue suffisamment vaste, elle flotterait comme un vulgaire ballon !
Le champ magnétique de Saturne est plus faible que celui de Jupiter (mais néanmoins plus intense que celui de la Terre) et sa magnétosphère est plus petite.
La vitesse du vent sur Saturne peut atteindre 1 800 kilomètres par heure, une valeur supérieure à celles relevées sur Jupiter mais moindre que sur Neptune.

Elle possède de nombreux satellites dont le plus connu des amateurs de LDVELH : Titan ^^
Ce dernier est plus gros que Mercure et possèderait une atmosphère significative.

Saturne fut visitée par plusieurs sondes spatiales : Pioneer 11 en 1979, Voyager 1 en 1980 et Voyager 2 en 1981. La sonde Cassini-Huygens s'est placée en orbite autour de Saturne le 1er juillet 2004 afin d'étudier le système saturnien, avec une attention particulière pour Titan. Depuis elle ne cesse de donner des informations sur Saturne, ses anneaux  et ses satellites.  En avril 2013, Cassini enregistre les images d'un vaste ouragan frappant le pôle nord de Saturne dont l'œil, de 2 000 kilomètres de diamètre, est 20 fois plus large que celui des ouragans terrestres, avec des vents supérieurs à 530 km/h. Il se peut qu'il soit là depuis plusieurs années…


Énorme orage vu depuis Cassini en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2259
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PLANETARIUM   Mar 5 Juil - 16:53

https://lejournal.cnrs.fr/articles/lorigine-des-lunes-martiennes-elucidee-0

Article qui explique (en théorie) la formation des deux lunes de Mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PLANETARIUM   

Revenir en haut Aller en bas
 
PLANETARIUM
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PLANETARIUM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'astronome-
Sauter vers: