AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'EMPIRE DES SENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: L'EMPIRE DES SENS   Lun 21 Sep - 16:19

Attention : il s'agit ici d'un film érotique dont certaines scènes, très fortes, peuvent heurter la sensibilité de certains spectateurs !


Sorti en 1976, ce film est resté inégalé.
1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et l'entraîner dans une escalade érotique sans limites.
Kichizo a désormais deux maisons : celle qu'il partage avec son épouse et celle qu'il partage avec Sada. Les rapports amoureux et sexuels entre Sada et Kichizo sont désormais épicés par des relations annexes, qui sont pour eux autant de célébrations initiatiques. Progressivement, ils vont avoir de plus en plus de mal à se passer l'un de l'autre, et Sada va de moins en moins tolérer l'idée qu'il puisse y avoir une autre femme dans la vie de son compagnon. Kichizo demande finalement à Sada, pendant un de leurs rapports sexuels, de l'étrangler sans s'arrêter, quitte à le tuer. Sada accepte, l'étrangle jusqu'à ce qu'il meure, avant de l'émasculer puis d'écrire sur la poitrine de son amant, avec le sang de ce dernier :"Sada et Kichi, maintenant unis".

Une plongée en apnée dans l'érotisme et l'esthétique nippon, dans l'érotisme tout court et dont on ne revient pas indemne. La passion charnelle poussée à son paroxysme, au-delà de toute limite, jusqu'à la folie, jusqu'à la mort. Un couple qui, toute raison abolie, se coupe du monde, chacun ne vivant que pour l'autre, en un mélange de passion, de sexe et de violence, de possession. Eros et Thanatos, l'Amour et la Mort, la mort, seule issue possible.
Mélange de raffinement extrême et de violence, chaque nuit, chaque acte sexuel devient une étape initiatique dans une course à l'abîme, voulue, désirée, acceptée dans un abandon total.

Un film unique, formidable succès à l'époque. Un film caractéristique des années 1970 et de l'esprit de l'époque, un film impossible à imaginer aujourd'hui : au pire, on aurait un simple film de cul tendance SM complètement dénaturé, au mieux, on crierait au scandale et au voyeurisme.

A noter que le film s'inspire de faits réels.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang



Masculin Messages : 887
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Lun 21 Sep - 17:11

Bin voilà, on y arrive.

Pour l'analyse finale,
Voyageur Solitaire a écrit:
Un film caractéristique des années 1970 et de l'esprit de l'époque, un film impossible à imaginer aujourd'hui : au pire, on aurait un simple film de cul tendance SM complètement dénaturé, au mieux, on crierait au scandale et au voyeurisme.
elle est pertinente pour les films français. Il y a eu au début des pornos intellos, bon je n'en ai pas vu (des pornos si, mais pas des intellos), mais j'ai entendu parler de Bénazéraf. Cette branche a été flinguée par le système de classement X : comme un film montrant du cul entrait de facto dans un circuit confidentiel, plus personne n'a voulu mettre du fric dedans et on se retrouve avec des films de cul ayant un scénar de merde, des acteurs de merde, une réalisation de merde et une musique de merde.

Par contre, je ne sais pas comment ça s'est passé au Japon. Ils ne traînent pas notre culture judéo-chrétienne, et sont quand même plus libres sur les œuvres pour la jeunesse (ya qu'à voir comment les manga et anime ont été retoqués en arrivant chez nous).

Après, je n'ai vu aucun Gaspard Noé, mais j'ai l'impression que c'est un peu le créneau qu'il vise.

Sinon, pour en revenir au film, je l'ai vu, j'ai bien aimé, mais j'en ai surtout retenu une ambiance étrange, et quelques scènes, en fait surtout deux (une utilisation innovante des baguettes pour manger, et l'image finale). Je pense que les images mettent le cerveau en court-circuit, les fonctions reptiliennes prennent le dessus, ça devient difficile d'avoir un regard posé et des souvenirs précis à la première visualisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Lun 21 Sep - 17:39

Pour l'érotisme nippon, c'est assez ambigu je dirais, d'après mon court passage au Japon. C'est vrai qu'ils n'ont pas cette notion de péché apportée par le judéo-christianisme et que la sexualité y est vue comme quelque chose de sain et naturel, bénéfique. Pourtant, dans le même temps, ils floutent automatiquement les parties, aussi bien masculines que féminines...

Après, on en avait parlé avec Lizy Shadow dans un autre sujet, je suis gêné par ce côté pervers, sadique, qui apparaît parfois, ces lolitas en jupette et uniformes d'écolière violées, soumises, dominées... Un aspect de leur imaginaire érotique qui me met mal à l'aise. Et puis, cette androgynie, cette ambiguité de beaucoup de personnages de mangas érotiques, avec ces hommes efféminés et androgynes aux cheveux longs, étrange confusion des genres... La frontière entre les deux sexes est parfois assez floue, comme dans le théâtre traditionnel où ce sont des hommes qui jouent les rôles de femmes, maquillés, coiffés et parés en femme. A l'inverse, peut-être par réaction, on trouve des mangas (plutôt gay en général) avec des hommes hyper musclés, corpulents et imposants, barbus et cheveux rasés, tendance lutteurs de sumo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Lun 21 Sep - 20:16

Effectivement, le système du classé X a des effets pervers (ah ah ah).
Vivement une adaptation de Druuna avec des scènes X au cinéma.
Sérieusement, il nous manque un grand film (niveau qualité) avec des scènes du cul.
Vraiment, je crois qu'avec les moyens techniques actuels, si quelqu'un osait faire un film type Druuna, ça pourrait être le jackpot. L'étroitesse des esprits, le formatage, et l'auto-censure ça suffit.
Il faut une oeuvre de contre-culture, qui reprenne l'esprit Metal Hurlant, sans tomber dans le film de série B. Il nous faut un film sans langue de bois. Cela se plantera sans doute en salle, mais ça sera culte.
Hélas, on n'est pas prêt de voir ça.

Je prépare un sujet sur l'érotisme sur les couvertures de pulps SF. L'histoire de la censure aux USA a été édifiante sur ce sujet. Le sexe était aussi mal vu que le communisme. On en était encore aux comités de vigilantes du far west garantes des bonnes moeurs. C'est pour ça que Metal Hurlant ou les BD des 80's m'intéressent : il y a là un vent de révolte contre le prêt à penser. La BD a pu faire ses révolutions. Le cinéma, pas encore. Et ça risque d'empirer vu qu'Hollywood tient maintenant un cahier des charges pour que le film soit vu par le public Chinois avec l'accord des autorités de Pékin.



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2489
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Lun 21 Sep - 21:17

Vu ce film une fois il y a longtemps, bon soyons franc c'était pour le cul, et je l'ai vu avec ma copine de l'époque. C'était vraiment pour le délire, pour le reste ce n'est pas un film qui ma marqué. Bien sur il est culte et l'esprit d'une époque avec l'atmosphère japonaise qui va avec. Pour les jeunes ça ne passera pas, avec l'éventail du porno sur le net ils voudront voir autre chose. Après voir un film érotique pour l'érotisme je ne sais pas, c'est pas forcement ce que je recherche dans un film.
Et puis franchement regarder un film érotique ou avec des scènes de cul (mais bien faites) seul, bof quoi. Autant que ça mette du piment dans un couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Mar 22 Sep - 17:10

La nudité ou l'érotisme dans un film ne me gênent pas, à partir du moment où ce n'est pas gratuit, où ça apporte un plus, en accord avec le film. Sinon, si c'est juste pour voir une quéquette qui pendouille ou une foufoune, effectivement, autant se faire un film de cul...

Mais bon, la censure ne date pas d'hier... Aux USA, dans les années 1950, on montrait les couples mariés dans les films dans des lits séparés...
A partir du moment où dans un film, on a une scène avec un couple qui fait l'amour ou un personnage dans son bain, je trouve grotesque de laisser deviner que les acteurs ne sont pas nus. Scène type des soaps genre Les feux de l'amour avec le couple au lit, les deux coiffés et maquillés nickel, le drap bien sagement remonté jusqu'au cou et même pas froissé...
Dans American Gigolo (1980), Richard Gere créa la surprise en apparaissant intégralement nu, le sexe visible, dans une scène. Mais c'est en accord avec la scène : il vient de faire l'amour avec Lauren Hutton, ils discutent au lit et à un moment, Gere se lève pour aller à la fenêtre. Rien de plus grotesque que le même genre de scène où le type sortirait du lit en slip (genre "on vient juste de faire l'amour, mais je me suis rhabillé"...)
J'ai été agréablement surpris par une scène de Shakespeare in love (1995), scène où Gwyneth Paltrow et Ralph Fiennes sont au lit, discutant après l'amour au petit matin et où, par moments, le drap glissant, on voit bien qu'ils sont nus. C'est pour moi tout à fait normal pour une telle scène. Ce genre de scène où tu comprends que les acteurs sont habillés sous les draps, c'est grotesque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2489
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Mar 22 Sep - 20:17

Voyageur Solitaire a écrit:
Ce genre de scène où tu comprends que les acteurs sont habillés sous les draps, c'est grotesque.

J'ai toujours trouvé ça vraiment stupide en effet. Le nombre de fois ou on voit ça, c'est récurent... La nana qui après une folle nuit d'amour (d'après elle ) porte son soutif sous les draps c'est plus que ridicule. Autant jouer la crédibilité dans un film ou une série, si t'es dans un lit après avoir fait l'amour t'es à poil. Mais bon avec la censure et les associations castratrices...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Mar 22 Sep - 22:16

Vous allez certainement vous foutre de moi, mais... la toute première fois que j'ai vu ce film, je croyais que c'était un film de samouraïs. J'avais 11 ans et j'étais branché "films de karaté/arts martiaux".

Ca a été une assez grosse surprise, je vous laisse imaginer... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Mer 23 Sep - 16:08

Après, je peux comprendre qu'une actrice n'ait pas forcément envie de montrer ses seins... Mais dans ce cas, on s'arrange au cadrage ou elle veille à garder le drap contre sa poitrine avec son bras.
A ce propos, une anecdote sur Michèle Mercier qui incarna la (très) belle Angélique. Elle avait elle-même fixé les limites avant chaque scène où elle était allongée nue, à plat ventre. Mais elle s'était rendue vite compte que les cameramen filmaient plus bas que ce qui était convenu... L'actrice aurait alors collé deux grandes bandes de scotch sur ses seins avant la scène. Ainsi, le cameraman ne pouvait descendre trop bas sous crainte que le scotch apparaîsse à l'écran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'EMPIRE DES SENS   Aujourd'hui à 21:26

Revenir en haut Aller en bas
 
L'EMPIRE DES SENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» [platouf Ier]L'ombre de l'empire (l5r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: