AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ERNEST HEMINGWAY

Aller en bas 
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5317
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: ERNEST HEMINGWAY   Sam 19 Sep - 17:49


Auteur américain, né en 1894, prix Nobel de littérature en 1954, a pris une part active à la Première Guerre mondiale, avant de vivre dans le Paris fatigué de l'après-guerre qu'il décrit dans son premier roman, Le soleil se lève aussi, paru en 1926.

L'Adieu aux armes (1929) et Pour qui sonne le glas (1940), se passent respectivement pendant la Première Guerre mondiale et pendant la guerre civile espagnole.

En avoir ou pas (1937) décrit le milieu très cruel des gangsters.

Hemingway a ceci de particulier qu'il excelle à décrire les réactions primitives des hommes quand ils se trouvent confrontés à l'amour ou à la mort et c'est pourquoi il choisit souvent des thèmes à sensations : chasse au gros poisson, comme dans le Vieil Homme et la Mer (1953), courses de taureaux, etc.
Son style clair et plein de maîtrise communique d'une façon suggestive l'expérience du réel et, par sa concision, se trouve dépouillé de toute expression directe, subjective, d'émotion.

Un style qui est devenu un modèle pour l'école "dure" aussi bien en Europe qu'en Amérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3264
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: ERNEST HEMINGWAY   Sam 19 Sep - 18:58

Hemingway sur le fond plus que sur la forme c'est un style qui est dépassé (et heureusement). Quand il parle de la chasse, de la tauromachie, qu'il met en avant et en exergue ce n'est plus dans l'air du temps. Mais c'était la mentalité d'une époque heureusement révolue chez beaucoup. C'était une homme torturé qui a terminé sa vie comme il l'a vécu. Dans la souffrance et dans tous les excès humains, et le coté en effet primal et primitif de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5317
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ERNEST HEMINGWAY   Jeu 15 Nov - 7:35


Pourquoi Hemingway est-il devenu une légende ?

Parce qu'il a su la forger, cette légende. Hemingway n'a jamais été à son aise dans le monde moderne ; il l'a reconnu lui-même dans son plus célèbre ouvrage, Le Vieil Homme et la Mer, qui est une sorte de confession romancée.
Pour lui, il n'y a que dans la nature sauvage et dans la jeunesse que l'on puisse trouver une quelconque rédemption à la vie.
C'est pourquoi, tout au long de son existence, il n'aura de cesse de s'engager dans des luttes et des combats pour un idéal de justice. Même sans espoir de le réaliser. Ce qui lui importait vraiment, c'était la lutte face à la mort - "l'unique chose au monde qui ne trompe pas", avait-il coutume de dire - tel était le meilleur moyen d'oublier la misère morale et la solitude, qui sont le lot de tout être vivant.

Tous ses personnages, dans ses romans, sont d'ailleurs des hommes solitaires, mal insérés dans le monde où ils vivent, créés à son image : écrivain exilé, soldat déserteur, révolutionnaire engagé dans une cause et qui finit dans une guerre civile aux côtés des vaincus ou encore vieux pêcheur cerné par les requins et qui revient "bredouile", traînant derrière son bateau la seule carcasse du poisson.

Mais l'échec, Hemingway l'assume : il est pour lui aussi noble et enrichissant que la victoire. Car la vie est un jeu cruel ; mais reste un jeu, au véritable sens du terme. On joue pour vaincre son adversaire, mais on en tire autant de satisfaction lorsque l'on perd la partie.
Hemingway aimait à citer cette devise de Guillaume le Taciturne : "Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer."

On a pas fini de relire et de méditer Hemingway.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ERNEST HEMINGWAY   

Revenir en haut Aller en bas
 
ERNEST HEMINGWAY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fouille de la tombe d'Ernest Chausson.
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» L'expérimentation archéologique
» Le trafic du cafe a la frontiere Haiti-Rep. Dominicaine nuit
» Mentir comme un BHL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section générale :: Les bouquins-
Sauter vers: