AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Ven 18 Sep - 7:24


Attention : Druuna est une bande dessinée pour public adulte.


Druuna est une série de BD de Paolo Eleuteri Serpieri mêlant science-fiction et érotisme pour certains, scènes pornographiques pour d'autres.
Le Vénitien Paolo Eleuteri Serpieri, né en 1944, est d'abord peintre à partir de 1966, avant de se tourner vers la bande dessinée en 1975.
Grand amateur de westerns, Serpieri coécrit L'Histoire du Far-West, une série de plusieurs volumes.
En 1985, il crée la série « Druuna », qui lui apporte une renommée internationale.

La série raconte les aventures de la très sensuelle Druuna dans un monde futuriste post-apocalyptique corrompu où existe un dangereux virus qui transforme les êtres humains en monstrueux mutants assoiffés de sang. L'intrigue très complexe semble souvent être un prétexte pour conduire à diverses scènes pornographiques plus ou moins explicites mettant en scène Druuna.

La série comprend 8 volumes publiés entre 1985 et 2003 :
Morbus Gravis, Morbus Gravis 2 : Druuna, Creatura, Carnivora, Mandragora, Aphrodisia, La Planète oubliée et Clone.
Serpieri a enfin récupéré ses droits sur Druuna. La réédition des 8 tomes vient de commencer, en diptyque. VOL 1 déja disponible Vol 2 en Mai 2015 Vol 3 en décembre 2015 Vol 4 en janvier 2016 Et surtout sortie de l'inédit, Druuna T0 en Novembre 2015.


Mon avis :

Je n'ai pas lu les 2 derniers tomes, dont les critiques sur la toile concordent sur le scénario plutôt brouillon et difficile à suivre.
J'ai préféré m'arrêter au 6 tome, qui se concluait sur la première "vraie" fin, marquée en toute lettre.
Visiblement Serpieri a rempilé par la suite.
Je ne vais pas m'attarder sur le côté X, il suffit d'aller faire une recherche image de Druuna sur la toile pour en avoir un aperçu.
Je précise quand même que chaque album a son lot de plusieurs scènes érotiques/X à intervalle régulier.
Serpieri de ce côté là maîtrise son sujet, et une bonne partie du catalogue va y passer (voyeurisme, S.M., etc...) et même au-delà, vu que l'auteur ne s'embarrasse pas de tabous. Là, on va aussi avoir du sexe avec des tentacules, des monstres mutants, etc ...

Pour moi, Druuna est une série à deux visages. Si la série est surtout connue pour le sexe, elle ne doit pas faire oublier le reste de l'histoire.
Une histoire de SF, qui s'avère au fil des tomes, complexe à suivre même pour les familiers de la SF.
Le décor est post-apocalyptique : un monde pourri, des mutants et des monstres horribles qui n'ont rien à envier à des mort-vivants, on pourrait se croire dans un mélange d'AlienS tant par la variété de monstres et leurs cycles, et de films d'horreur... en plus chaotique !
La sensation de chaos est aussi due au scénario. Si l'histoire reste claire dans les deux premiers tomes, elle va faire appel de plus en plus à des concepts plus ardus : espace-temps, métaphysique, et surtout réalité virtuelle (à la fois informatique, mais aussi psychique -façon Inception pour donner une référence-). Donc, le récit ne va pas toujours être évident à suivre, notamment à cause de ces réalités secondaires, que n'aurait pas renié notre bon Philip K.Dick.

Les deux premiers tomes sont un peu à part et plantent le décor d'un univers cohérent où pourraient évoluer d'autres histoires.
Gros spoilers :
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Le troisième est pour moi le tome pivot et sans doute le plus proche des films comme AlienS ou The Thing.
Les problèmes d'espace-temps et de réalité virtuelle prennent leur envol et vont être assez déroutants, car le lecteur ne sait plus très bien où se situe la réalité et les rêves. Au passage, on y découvre Serpieri qui s'est représenté sous les traits de Doc.

Les tomes 4, 5, et 6 font durer le plaisir on va dire, et vont être encore plus difficiles à suivre. Pas mes préférés dans le lot, car j'ai eu l'impression que le récit s'étirait trop. Il me semble que deux tomes auraient été peut-être suffisants pour conclure l'histoire sur le même rythme que les précédents.
Du coup, je n'ai pas eu une envie frénétique de lire les tomes 7 et 8, qui d'après les critiques semblent avoir une histoire un peu plus bancale.

Un mot encore sur Druuna, l'héroïne (qui au passage a eu droit à plusieurs port-folios érotiques hors-série rien que pour elle, et que je n'ai pas lus).
Réduite le plus souvent à l'état de femme-objet en fuite, je trouve qu'elle manque d'épaisseur. Je ne parle pas de ses courbes.


Au total :

La série Druuna est un pur produit des années 80's, mélange sans complexe et tabou de scènes X, et des films post-apocalypiques, d'horreur, AlienS en tête. Le tout avec beaucoup de concepts de SF complexes, les réalités virtuelles en tête. Le cocktail qui en résulte est donc très particulier. Je l'appréhende vraiment comme une oeuvre très personnelle de la part de son auteur, qui nous livre à la fois ses fantasmes et sa vision artistique de son Enfer de Dante.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Dim 11 Oct - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Ven 18 Sep - 11:48

Les grands esprits se rencontrent : j'avais en tête un sujet sur les deux artistes que je considère comme les maîtres du corps féminin, Serpieri et Manara...
Le premier, maître des hachures, traits croisés et ombrages, le second, maître de la ligne claire et du trait net, tous deux opposés et complémentaires, pour une oeuvre unique : la femme.

Serpieri donc... Il faut aller plus loin que la vision réductrice et faussement mysogine de cet artiste. Car Serpieri aime les femmes, la femme. Il a expliqué les courbes opulentes et les formes pulpeuses de son héroïne comme une réponse, un exorcisme à ses propres peurs, celles de la maladie et de la mort principalement. Druuna est la femme ultime, la vie, éclatante de beauté païenne, de santé (bien qu'elle ne donne pas la vie). Dans un univers morbide, sinistre, Druuna reste la vie, la beauté, la flamme dans les ténèbres.

Mais réduire Serpieri à Druuna serait une grave erreur. Fasciné par les indiens d'Amérique, notre artiste s'est consacré à des BD somptueuses sur ce thème, aux dessins magnifiques.
J'y reviendrai très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Ven 18 Sep - 12:49

Aha, je comptais aussi dire un mot ou deux dans les prochaines semaines sur ses dessins des Indiens d'Amérique. mais je ne suis pas encore prêt pour ça. En milieu d'octobre je pense...

Sinon oui, Druuna traverse toute cette épopée monstrueuse comme l'incarnation de la Femme. Les hommes et les autres femmes de la série sont pour beaucoup des pourritures, qui n'est rien face à l'appétit sexuel de Druuna. On retrouve donc un thème (ou une justification?) fréquent dans les films de zombies à ce qu'il paraît, à savoir que ce sont les humains les vrais monstres de l'histoire. On arrive donc à un étrange paradoxe : Druuna m'apparaît comme une Sainte Vierge martyre (virginale de par son côté humain, sans méchanceté, égoïsme, vénalité ...) et prostituée assumée par nécessité, la survie. Sans spoiler, elle reste fidèle à l'image de son amant : beaucoup de ses autres rapports sont contraints sous l'effet de drogue.
Mais elle est complètement décomplexée par rapport à son corps. Je pense que cette série n'a pas fini d'intéresser des sociologues.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Ven 18 Sep - 16:18

C'est toujours la vieille théorie de la différence entre physique et sentiment : certains voient le sentiment bien supérieur à l'acte physique et les passades avec d'autres sont alors sans importance. C'est vrai, ça peut paraître un peu facile et le prétexte à aller voir ailleurs sans états d'âme... Mais ça peut être vrai je pense. Et c'est peut-être le cas de Druuna, elle reste fidèle à son amant, sentimentalement parlant, ses relations physiques à côté étant sans importance à ses yeux.

Parallèle avec une histoire de Conan, Les ombres de Zamboula : le cimmérien rencontre dans les rues une jeune femme fuyant son amant (rendu fou par une drogue) et qui cherche à la tuer. Le cimmérien accepte de l'aider à maîtriser le forcené si en échange, elle se donne à lui. Le marché conclu, ils trouvent l'homme en question, le cimmérien l'assomme et le porte vers sa maison, accompagné par la jeune beauté. Et là, Howard écrit :
"La jeune fille murmura quelques mots tendres à l'oreille de l'homme inconscient et il n'y avait nulle hypocrisie dans son attitude. Quel qu'il fût, l'arrangement qu'elle contracterait avec Conan n'aurait aucune incidence sur sa relation avec Alafdhal. Dans ce domaine, les femmes se montrent plus positives que les hommes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Dim 11 Oct - 12:49

LAKOTA, l'un des "westerns" de Serpieri, fait partie des histoires de l'auteur qui sont rééditées chez Mosquito.

Couverture en couleur mais intérieur en N&B, avec planches et présentation sur le site de l'éditeur (attention le scénario n'est pas signé Serpieri, seulement les dessins) :

Lakota raconte la terrible bataille de Little Big Horn, qui opposa les Sioux Lakota au 7ème régiment de cavalerie des Etats-Unis, à travers ses principaux protagonistes : Custer, Sitting Bull, Little Big Man et Crazy Horse.

http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=180


Mon avis :

Les dessins de Serpieri en N&B sont intéressants, ils sont assez réalistes avec beaucoup de soins apportés au détail. Côté scénario, cela ne concerne pas uniquement la bataille de Little Big Horn, mais ça parle aussi "un peu" de ce qui c'est passé avant et après, ainsi que des réserves. C'est une approche historique qui se veut objective. La bataille sera racontée sous deux angles, Sioux et Américains. Si l'approche historique est louable, en ne voulant se focaliser sur les faits et sans prendre partie, on arrive à un résultat que j'ai trouvé un peu mitigé : j'ai eu un manque d'empathie avec les chefs indiens (idem de l'autre côté, mais c'est plus normal). Je connaissais déjà l'histoire des protagonistes des 2 côtés et de Little Big Horn, mais je n'ai pas vraiment vibré à ce récit dont je connaissais déjà un peu la fin.

Je pense qu'il aurait été plus malin de remonter encore aux origines de Crazy Horse et celles de Custer, en remontant dans leurs biographies respectives. Cela aurait pu permettre une identification accrue à Crazy Horse, par exemple. Le drame et les privations subies par les indiens, de même que les vengeances des Indiens, si elles ont été évoquées, n'ont pas eu l'importance quelles méritaient à mon avis. Du coup, la lecture est un peu froide et factuelle, je n'ai pas vraiment vibré à des héros dont les motivations étaient peu claires.

Du côté de Custer, je crois qu'il aurait été intéressant de parler plus tôt de son ambition, de son orgueil, bref qu'on nous mette encore plus en avant sa vision des choses, car Little Big Horn est en grande partie sa défaite, résultat de son aveuglement, et même de sa désobéissance. Il y a une énorme différence entre le traitement du "Général Tête Jaune" dans Blueberry, qui nous avait appris à le détester cordialement.
Du coup, je me plais à imaginer un scénario tout différent, celui de deux biographies historiques séparées (le livre pouvant se lire par la fin pour l'un des deux) remontant bien avant dans leur existences et pour montrer leurs racines, et leurs visions du monde, qui s'opposent. Et le clash de la rencontre.
Malgré tout l'intérêt que j'ai pour ce thème, j'ai trouvé qu'"il manquait quelque chose" au scénario qui est peut-être trop factuel pour emballer l'imaginaire. Reste que l'ouvrage mérite d'être lu pour l'aspect historique et les dessins de Serpieri, ce qui est déjà beaucoup.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Jeu 19 Nov - 11:24

John and Mary, Mary and John, l'un des "westerns" de Serpieri, fait partie des histoires de l'auteur qui sont rééditées chez Mosquito.

Couverture en couleur mais intérieur en N&B, avec planches et présentation sur le site de l'éditeur :
http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=235


Citation :

En remontant le fleuve
Le long du Mississipi les barges charrient peaux, whisky et explorateurs. Le monde change et le vieux trappeur Danley, ami des Pieds-Noirs sent que la vie qu'il a connue va disparaître. Celui qui a vécu avec l'ancienne squaw du chef Loup Jaune décide de (...)

John and Mary, Mary and John
John est trappeur. Il a bourlingué toute sa vie entre convois, saloons et montagnes. Il a frôlé la mort, l'a donnée parfois.
Mary vie recluse dans une grotte. Enlevée par des Indiens, achetée par un odieux colon, elle aussi a commis l'irréparable.
(...)

Empreintes
Un tueur à gages nommé Buttler part pour son ultime mission. Un simple formalité pense-t-il, mais les fantômes de son passé vont le rattraper. (...)


Mon avis :

Un volume que j'ai bien plus apprécié que Lakota. Ici nous avons 3 histoires qui traitent plutôt des pionniers et des oubliés anonymes de l'Ouest.
Soit le destin de 4 blancs, (puisque l'on va suivre celui de Jonh et aussi celui de Mary, l'histoire la plus longue du volume).  Des destins plutôt tragiques avec l'ombre de la mort qui rôde, d'où un côté assez crépusculaire. Les indiens sont également présents mais n'occupent pas le devant de la scène dans ce volume. Intéressant de voir un peu le western du point de vue de ces trappeurs et pionniers, souvent les seconds couteaux de l'Histoire de l'ouest. Et notamment celui de Mary, femme de colon enlevée par les Indiens. Des parcours de vie souvent brisés.[/quote]

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Mer 23 Déc - 18:43

Chaman, un autre "western" de Serpieri, fait aussi partie des histoires de l'auteur qui sont rééditées chez Mosquito.
Chaman regroupe 4 histoires parues entre 1978 et 1983, dont 3 sont signées R.Ambrosio au scénario.

Couverture en couleur mais intérieur en N&B pour 3 histoires sur 4, avec planches et présentation sur le site de l'éditeur :
http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=197



Bâton de feu (N&B)
Citation :
Les temps sont durs, le gibier plus rare et méfiant. Osha recueille dans sa tribu un trappeur blessé. Pour le remercier, celui-ci lui laisse son fusil. La chasse devient alors plus facile...


L'homme médecine (N&B)

Citation :
Woquini, un grand guerrier Cheyenne défie encore et encore les troupes envoyées pour le mater. Il déroute sans cesse les soldats blancs par son sens du combat et sa magie puissante...

Chaman (en couleur)
Dans cette histoire en couleurs, Faucon d'Argent rencontre son frère Catwakee, espérant arriver à le convaincre d'abandonner sa liberté pour se rendre dans une réserve indienne.

Or Maudit (N&B)

Citation :
Dans le désert mexicain, la soleil et la soif de l'or ont eu raison des derniers scrupules de Bernie ...


Mon avis :

Pour l'instant, c'est le Serpieri "western" que j'ai préféré, étant davantage sensible aux histoires des indiens, et notamment pour le côté chamanique, présent dans 3 histoires sur 4. Cet opus est donc véritablement consacré aux indiens qui sont donc au tout premier plan des histoires.
L'imaginaire et l'irréel s'introduit donc dans ces récits qui restent centrés sur la rencontre des peaux-rouges avec les blancs, et le fossé culturel qui les sépare.
4 histoires pour une soixantaine de pages font que les histoires paraissent souvent trop courtes, mais c'était souvent le cas pour les BDs de l'époque avec ces histoires qui sortaient pour les périodiques. J'ai une préférence pour la première histoire, curieusement celle où le chamanisme est le moins présent.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS   Aujourd'hui à 21:29

Revenir en haut Aller en bas
 
SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SERPIERI : DRUUNA (érotique) + WESTERNS
» Mathérotiques
» Le pire film pseudo-érotique de tous les temps...
» Le Résumé officiel des INTRIGUES [A consulter régulièrement]
» Ici DiGiDiX ! ('tention, vulgarités basique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: