AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES TOILES WESTERN DE JAMES BAMA

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7243
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: LES TOILES WESTERN DE JAMES BAMA   Ven 21 Aoû - 16:19


James Bama est un vieux monsieur (il est né en 1926) qui est avant tout un artiste d'un incroyable talent. Né à Manhattan, il vit depuis longtemps dans le Wyoming où il peut donner libre cours à sa passion pour le monde des indiens, cowboys et de l'Ouest sauvage. Le démon de la peinture lui est tombé dessus très tôt puisqu'il a vendu sa première toile à 15 ans.
Issu de la High school of Music and Arts de New York où il perfectionne un talent déjà prometteur, il travaille dans le même temps comme mécanicien et instructeur d'éducation physique dans l'armée de l'air. Quand il s'ennuie, il peint les avions... A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il rentre à New York et étudie l'anatomie et le dessin. A 22 ans, sa carrière s'envole et il commence à vivre de son art, chose assez exceptionnelle à cet âge. Le monde de la Fantasy fait appel à lui et il réalise des couvertures pour Dracula, Frankenstein, King Kong et pas moins de 62 couvertures pour Doc Savage !
Il trouve le temps de se marier en 1964 et c'est en 1966 que survient le déclic : des amis l'invitent, lui et sa femme, à venir passer quelques jours dans leur ranch du Wyoming. C'est le choc, le coup de foudre et le couple Bama s'installe dans cet état la même année. Ce n'est pourtant qu'en 1971 que l'artiste abandonne complètement l'illustration pour se consacrer à son thème de prédilection.

Sa passion du grand Ouest et des indiens apparaît, éclatante, dans ses toiles d'un réalisme stupéfiant, dans un souci du détail, un rendu des textures et tissus incroyable. Petite précision : à 89 ans, James Bama continue à peindre...


 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7243
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES TOILES WESTERN DE JAMES BAMA   Dim 19 Aoû - 20:14

Un aspect moins connu de l'œuvre de Bama : les Pulps.

Si James Bama reste le maître de toiles réalistes ayant le Grand Ouest américain pour thème, un autre aspect de sa carrière n'est pas à négliger, celui des Pulps.


( Photo : pulpinternational.com)

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, pendant laquelle Bama a servi dans l'armée de l'air, ce dernier décide d'utiliser ses primes de départ pour se payer des cours d'art et de dessin. Il s'inscrit alors à la Art Students League de New York où il étudie le dessin et l'anatomie sous la direction de Frank J. Reilly. A l'époque, ce dernier est considéré comme un maître.
C'est à partir de ce moment que James Bama se tourne, comme beaucoup d'illustrateurs de l'époque, vers les fameux Pulps, dont nous avons déjà parlé dans notre bibliothèque. Il devient si talentueux qu'il arrive à Reilly de le laisser donner le cours à sa place. L'artiste en profite pour se lier à deux personnages qui auront une grande influence sur lui, Alex Raymond, créateur de Flash Gordon et Harold Foster, créateur de Prince Vaillant (et qui avait déjà illustré les aventures de Tarzan dans les années 1930). Reilly meurt en 1967 et sa mort affecte profondément notre artiste qui travaille pour son propre compte depuis 1951.

Trois couvertures de Bama, respectivement en 1957, 1958 et 1960 :



( Photos : menspulpmags.com)

Bama rencontre également à cette époque celui qui va devenir son modèle masculin favori, Steve Holland, celui-là même qui incarnera Flash Gordon dans la série des années 1950. Holland devient rapidement l'égérie masculine de Bama qui le représente de très nombreuses fois, le dessinant et peignant d'après photos :



( Photos : menspulpmags.com)


( Photos : brianberley.com)

Une vive amitié se noue entre l'artiste et son modèle, amitié qui durera jusqu'à la mort de Holland, en 1997. Les deux hommes formaient un véritable couple artistique, Holland posant souvent dans son propre appartement où, après la séance, Bama jouait avec ses enfants, bavardait avec sa femme et restait souvent dîner. Pendant cette période, quasiment tous les personnages masculins de Bama ont Steve Holland comme modèle ou inspiration.

Comme écrit plus haut, ce n'est que bien plus tard (en 1966) lors d'un séjour chez des amis avec sa femme, dans le Wyoming, que Bama a le coup de foudre et une "révélation" pour le thème du Grand Ouest américain auquel il se consacre depuis, et avec quel talent :


( Photo : jamesbama.com)


( Photo : eleganthorsepictures.com)

Après tout ce temps, James Bama garde un très bon souvenir de cette époque foisonnante et bouillonnante des Pulps où il illustrait également King Kong, Dracula ou Frankenstein. Il garde également un fort souvenir de Steve Holland, son modèle favori et ami, qui lui permît de connaître un grand succès en illustrant, entre autres, le personnage de Doc Savage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LES TOILES WESTERN DE JAMES BAMA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Le papillon des étoiles
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: