AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MESURES ANCIENNES ET DE MARINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3006
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Lun 3 Aoû - 17:51


Dès que l'on se plonge dans un ouvrage un tant soit peu ancien, on est susceptible de tomber nez à nez avec un pouce ou un pied, parfois dans une botte de sept lieues. Voici une brève présentation des principales différentes mesures que l'on rencontrer dans la littérature, afin d'avoir une vague idée de ce qu'elles représentent. En tout cas, elles sont indissociables de leurs époques et ont aujourd'hui le parfum des mystères oubliés. C'est encore plus vrai pour l'univers maritime qui possède aussi un vocabulaire extrêmement riche.


Aune :
L'aune du XVIe siècle attestée dès la fin de l’Antiquité est une coudée de quatre pieds. Soit un peu moins de 1,20 m

Arpent : mesure agraire de superficie. L'arpent de Paris valait 34,19 ares, soit 3419 m2.

Boisseau
: pour les matières sèches. 12,7 L.

Brasse : mesure de longueur ou de profondeur, correspondant à 2 bras étendus. 1m80

Coudée : vieille de plusieurs milliers d'années. Longueur allant du coude jusqu'à l'extrémité du majeur. 45 cm environ.

Encablure : mesure de longueur en mer, de 12 brasses, soit un peu plus de 200m.

Lieue : la lieue de Paris valait 2000 toises, soit 3,898 kms. Presque 4 km donc.

Pied : 30,5 cm

Pinte : la pinte de Paris valait 0,95 L, environ deux fois plus que la pinte anglaise qui vaut 0,56 L.

Pouce : 2,54 cm.

Toise : 1,94 m. On peut s'en souvenir en pensant que quelqu'un qui mesure 2m peut toiser les gens de haut.

Vous pouvez compléter ou m'en soumettre d'autres. Le but est simplement d'avoir quelques points de repères lorsque l'on croise ces termes dans la littérature... Ce qui est aussi utile aux écrivains qui voudraient parler du passé. Voire même aux écrivains de fantasy : écrire une lieue me semble plus approprié qu'un kilomètre, à mon avis, et c'est aussi plus imagé.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Mar 4 Aoû - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2794
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Lun 3 Aoû - 18:20

On a aussi la coudée.

Coudée : La coudée est une unité de longueur vieille de plusieurs milliers d'années. Elle a comme base la longueur allant du coude jusqu'à l'extrémité du majeur. Elle correspond à 45 cm environ.

Aune :
L'aune du XVIe siècle attestée dès la fin de l’Antiquité est une coudée de quatre pieds. Soit un peu moins de 1,20 m, de la hanche gauche par exemple, à l'extrémité de la main droite, le bras levé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3006
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Mar 4 Aoû - 11:40

Merci Warlock, j'édite mon premier message.
Bien que le justificatif paraisse risqué, je constate qu'on peut faire un doigt d'honneur en proclamant qu'on mesurait en fait une coudée ^^

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 154
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Mer 5 Aoû - 17:56

Savez-vous pourquoi dans les bars parisiens on appelle un demi l'équivalent d'un quart de litre ? On a l'impression qu'il s'agit d'une demi-pinte (métrique, britannique ou américaine), mais pourquoi alors utiliser le masculin ? Il existait autrefois une unité de capacité appelée le setier, dont la définition a beaucoup varié avec les siècles. Au XVIIIe siècle, à Paris, le setier était l'autre nom de la chopine (encore un terme à définir) et correspondait à une demi-pinte parisienne (1 pinte parisienne = 952 ml). Le demi-sentier, l'équivalent de notre demi, correspondait à environ un quart de litre. Le demi a depuis été arrondi à 25 cl.

http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/setier/68507
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1223
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Ven 7 Aoû - 18:46

Merci de l'explication - je m'étais toujours posé la question, surtout que depuis que j'habite l'Allemagne, lorsque je rentre en France et que je demande un demi, je suis déçu. Il me faut une pinte, la mesure conventionnelle allemande. Quoi que... Quoi que... Je ne crois pas qu'il y ait de nom pour la pinte en Allemagne, car jamais personne ne dit "pinte". C'est le contexte (ou la bière) qui défini la mesure. En Bavière, dans un Biergarten, tu demandes eine Maß (une mass), t'as un litre, ein Bier (une bière), t'as 50 cl. Plus petit, cela n'existe pas. Tu vas dans un bar et tu demandes une bière, encore 50 cl mais que pour la Helles (une blonde) et la Weiß (une bière à la levure). Si c'est une Pils, c'est 33 cl, et si c'est ein Kölsch (une bière de fermentation haute brassée), c'est du 20 cl (encore qu'une kölsch, en Bavière, j'y crois pas). Le litre ne se fait normalement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1223
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   Ven 7 Aoû - 19:37

Excellente - je me répète - une vraiment très excellente idée de sujet. Je me souviens d'un temps où j'usais du calepin et l'en-tête étais noirci des unités anciennes, improbables et multiples (lieue, toise, boisseau et encablure).
J'en profite pour affirmer que je déteste les mesures anglo-saxonnes, vielles reliques du passé qui ne correspondent à rien (j'avoue, je fais acte de mauvaise foi ^^) - mais avouez qu'un bout de pouce, une vague enjambée, la taille relative d'un tonneau fabriqué en 1236 à Gloucester dans la marine à voile, c'est confusément obsolète. C'est comme si aujourd'hui je vous indiquais que j'ai parcourus 15 lieues, en sachant qu'il y en a pas moins de 20 différentes et qu'elles correspondent à des toises, qui correspondent à des pieds, qui correspondent à des aunes... On n'en sort pas. Je ne comprends pas l'attachement à un système de mesure imprécis, redondant (trois gallons différents par exemple), démodé - non, dépassé - et surtout, redéfini, dans un soucis de précision, par rapport aux unités du système international (SI). Le comble. Alors oui, comme le disais notre ami Rousseau : “Les hommes préfèreront toujours une mauvaise manière de savoir à une meilleure manière d’apprendre.” M'enfin, quand même, tout comme nous au temps de Napoléon ou de l'Euro, il y a des États là pour nous permettre de moderniser un système dépassé.
Mais même le SI doit faire des progrès, puisque le kilogramme reste encore aujourd'hui "la seule unité SI de base qui soit toujours directement définie par un objet matériel plutôt que par une propriété physique fondamentale pouvant être reproduite dans différents laboratoires. Quatre des sept unités de base du système international sont définies par rapport au kilogramme et sa stabilité est donc importante." (Wikipédia), c'est un système stable, cohérent, uni, défini et qui a la même valeur pour tout le monde.
Par contre, en littérature, user de vielles mesures ne me dérange normalement pas, sauf dans certains cas où c'est pour faire mais que justement, cela ne le fait pas. ^^

Voici un site pour se poiler avec l'histoire des mesures : http://www.podcastscience.fm/dossiers/2013/01/31/la-mesure-de-toute-chose-partie-1-pourquoi-il-nous-fallait-le-metre/ et d'où j'ai éhontément pompé la citation de Rousseau ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MESURES ANCIENNES ET DE MARINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
MESURES ANCIENNES ET DE MARINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» La marine doit comprendre certaines choses ...
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: EN ROUTE VERS... :: D'autres lieux-
Sauter vers: