AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cdang

avatar

Masculin Messages : 1095
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   Ven 24 Juil - 10:34

Il était grand temps d'ouvrir un sujet sur ce monument du film de S.-F.

Le Jour où le Terre s'arrêta (The Day the Earth Stood Still), Robert Wise, 1951 (20th Century Fox, N&B, 1h30 env.)


Synopsis

Une soucoupe volante atterrit à Washington D.C. Un être humanoïde nommé Klaatu (Michael Rennie) en sort, accompagné de Gort, un robot invincible, pour faire une annonce aux peuples de la Terre. Mais un soldat prend peur et lui tire dessus.

S'ensuit une situation confuse : le gouvernement étatsunien est tiraillé entre volonté de s'attirer les bonnes grâces de ce peuple à la technologie puissante et en présentant les soviétiques comme des fauteurs de trouble ; mais il cherche aussi à éviter la panique dans sa population et à garder Klaatu prisonnier. Klaatu veut comprendre les mentalités terriennes et se fond dans la population ; il se lie d'amitié avec Mme Benson (Patricia Neal), veuve de guerre, et surtout son fils, Bobby. Mais il désire également transmettre son message aux peuples de la Terre et, n'ayant pu obtenir une réunion de l'ONU, cherche à rencontrer la communauté scientifique mondiale par le biais du Pr. Barnhardt.


Avis

On est en plein dans la guerre froide. Le film est une charge contre le militarisme, chaque camp en prenant pour son grade, et aussi contre le racisme : la peur de l'autre, de l'inconnu qui engendre la haine. C'est aussi un manifeste scientiste : on sent l'espoir que la science résoudra un grand nombre de problèmes, allongera la vie (un germe de transhumanisme ?), et l'espoir (naïf) que les scientifiques sont des gens raisonnables capables de s'entendre là où les politiciens se bloquent mutuellement. Par contre, je trouve personnellement le paradigme de l'organisation intergalactique — les méchants sont irrémédiablement détruits par une police robotique, donc personne n'est méchant — assez discutable moralement.

Esthétiquement, c'est très marqué par l'époque, mais les effets spéciaux ne sont pas ridicules. Et c'est un film d'avant la dictature du rythme, le film prend le temps de poser les personnages et les situations.

Le film a donne une phrase culte, en dialecte extra-terrestre : « Gort, Klaatu barada nikto ». On la retrouve par exemple placardée dans le box du bureau de Tron (1982), et c'est la formule magique de Evil Dead.

Un très grand film donc, un des pionniers de la S.-F. avec Planète interdite (Fred M. Wilcox, 1956) et Metropolis (Fritz Lang, 1927). Faut dire, Robert Wise n'est pas n'importe qui : il a réalisé des choses aussi diverses que Le Récupérateur de cadavres (The Body Snatcher, 1947, d'après une nouvelle de Robert Louis Stevenson), L'odyssée du sous-marin Nerka (Run Silent, Run Deep, 1958), West Side Story (Roméo et Juliette version comédie musicale dans les bas-fonds de New York, 1961), La Maison du diable (The Haunting, 1961), La Mélodie du bonheur (The Sound of Music, 1965), La canonnière du Yang-Tsé (The Sand Pebbles, 1966), L'odyssée du Hindenburg (The Hindenburg, 1975), et Star Trek, le film (Star Trek: The Motion Picture, 1979, avec John Dykstra aux effest spéciaux et Isaac Asimov en conseiller scientifique).

'scusez du peu.


À noter : il existe une resucée faite en 2008 par Scott Derrickson avec Keanu Reeves (et que je n'ai pas vue).


Dernière édition par cdang le Lun 27 Juil - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3045
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   Ven 24 Juil - 18:41

J'avoue, je ne l'ai pas encore vu, et c'est une erreur que j'entends bien réparer.
cdang a écrit:

Le film a donne une phrase culte, en dialecte extra-terrestre : « Gort, Klaatu barada nikto ». On la retrouve par exemple placardée dans le box du bureau de Tron (1982), et c'est la formule magique de Evil Dead.
Klaatu Barada Nikto c'est aussi les 3 noms des gardes de Jabba The Hut dans Le Retour du Jedï :

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1260
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   Lun 27 Juil - 9:08

C'est justement par le biais du film de 2008 que j'ai découvert l'existence de son prédécesseur. Le film avec Reeves est plutôt moyen, moyen, voire un peu fadasse. J'en attendais donc beaucoup de cette première version (car bien souvent, les remakes) et ta critique est très encourageante.
Je savais pour Tron, mais je n'avais jamais fait le rapprochement avec Evil Dead (le trois, non ?) - trop fort ^^.
J'ai donc vu Planète interdite, West Side Story, La Maison du diable, La canonnière du Yang-Tsé, L'odyssée du Hindenburg et Star Trek... Effectivement, de très bons, voire grands films. Planète interdite et Star Trek restent de très loin mes préférés, même si le Hindenburg a été, il y a fort longtemps, un réel plaisir de cinéma (mais vu à la télé). C'est ce film, avant L'aventure du Poséidon (1972) et La tour infernale (1974) qui seront visionné peu de temps après, qui m'a donné le goût des films catastrophes. Mais je ne les ai pas revus depuis plus de 20 ans...
J'ignorais totalement qu'Asimov avait été le conseiller scientifique pour Star Trek - super info ^^ - merci cdang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1095
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   Lun 27 Juil - 13:24

Astre*Solitaire a écrit:

J'ai donc vu Planète interdite
Attention, j'ai cité Planète interdite comme pilier fondateur des films de S.-F., mais ce n'est pas un film de Robert Wise.

Au final, tu en as vu plus que moi de Wise ^_^.


Astre*Solitaire a écrit:

J'ignorais totalement qu'Asimov avait été le conseiller scientifique pour Star Trek
C'est mon côté « j'ai pas d'ami et je reste à regarder le générique jusqu'à la fin quand tout le monde est déjà parti et que le personnel d'entretien hésite à prévenir la sécurité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   Lun 27 Juil - 20:27

De Robert Wise je retiens surtout le film Star trek (on est bien dans l'ambiance 70's avec ce film) et l'odyssée du sous marin Nerka. Qui est l'un des meilleurs films sur les sous marins, avec l'affrontement entre Burt Lancaster et Clark Gable, un très bon film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)
» Jour 1: La Terre volée
» « Si quelqu’un t’a fait du mal, assieds-toi au bord de la rivière. Un jour, tu verras passer son cadavre. » || Robert Whitman
» C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour. le vingt-six janvier à 11h
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ♦ PRIVATE ~ LILIETH"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: