AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BARRY LYNDON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 10:23


On a pas encore parlé de ce monument ? Est-ce possible ?
Sorti en 1975, film historique de Stanley Kubrick, Barry Lyndon retrace la vie d'un intriguant opportuniste irlandais, parti de rien et qui va s'intégrer à la haute société anglaise, devenir riche et influent, épouser une Lady avant de tout perdre et de connaître la déchéance. Splendeur et misère...

On passe sur l'histoire (Longue et riche), Tatie Wikie se fera un plaisir de vous la décrire. Non, intéressons-nous au film en lui-même. Typique de ces années 1970, il offre une esthétique incroyable : paysages superbes, brumeux et éthérés, décors et châteaux historiques, costumes, coiffures et maquillage, tout sonne vrai, authentique (1 an et demi de travail pour les costumes...) Il ne faut surtout pas oublier le traitement de la lumière, fabuleux. Tout a été tourné en lumière naturelle, y compris les scènes d'intérieur, uniquement éclairées à la bougie comme à l'époque. De ce point de vue, la fameuse scène de la partie de cartes est restée célèbre :

(Photo de/by movingimagesource.us)


Résultat, une photographie incroyable, l'impression d'être dans un tableau de Reynolds ou Gainsborough ou une photo de Hamilton.
La musique ? Là encore, Kubrick choisit l'authenticité, toute la musique est d'époque, du folklore irlandais aux pièces majeures des maîtres du classique. Et puis, c'est bien joué, avec des acteurs et actrices qui savent jouer, on retiendra la beauté mélancolique de Marisa Berenson en Lady Lyndon, Marry Kean qui incarne la mère du "héros" et qui semble parfois être le seul personnage vraiment vivant, pétulant, dynamique, dans un monde évaporé et mélancolique, sans oublier la scène du duel entre Barry et son beau-fils, vibrante de haine et de tension dramatique...

Quatre oscars pour un film qui, aujourd'hui, peut susciter une certaine perplexité. On dira que c'est trop long, trop mélo, trop esthétique. Déjà à l'époque, les critiques reconnaissaient la beauté visuelle de l'oeuvre, mais y voyaient plus un documentaire qu'autre chose et Kubrick en fût très blessé. C'est évanescent, on dirait un tableau aux couleurs un peu passées par moments. Mais putain, que ça reste beau !




Dernière édition par Voyageur Solitaire le Dim 7 Juin - 14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 12:24

Voyageur Solitaire a écrit:

La musique ? Là encore, Kubrick choisit l'authenticité, toute la musique est d'époque, du folklore irlandais aux pièces majeures des maîtres du classique.

On retiendra notamment la fameuse Sarabande de Haendel qui colle parfaitement avec l'atmosphère du film et qui est bien dans le ton très romantique du XVIIIe siècle anglais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 14:52

Pour moi, je retiens (Entre autres !) la beauté romantique et éthérée de Marisa Berenson :


Une actrice à l'arbre généalogique assez fourni : son père était un comte, médium et féru d'occultisme, sa grand-mère maternelle la célèbre couturière Elsa Schiaparelli, et elle est l'arrière petite nièce d'un astronome italien et d'un expert d'art célèbre ! Mais elle fût encore la belle-soeur d'Anthony Perkins qui avait épousé la soeur cadette de Marisa, soeur cadette morte dans le crash d'un des deux avions lors des attentats du 11 septembre...
Ancienne mannequin, elle a également tourné avec Visconti et elle est aujourd'hui écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 17:23

Les images que tu as tirées de ce film feraient de superbes avatars pour un forum JDR sur le XVIIIe siècle.

C'est une idée à creuser, tiens... je vais y travailler. Je vois bien une sorte d'enquête policière à la Nicolas Le Floch.
En espérant que tu sois intéressé d'y participer, sinon je laisse tomber. Je vais pas me faire un JDR à moi tout seul. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2489
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 18:51

Je suis partagé avec ce film, autant la première partie est plaisante, riche, prenante. Autant à partir du moment ou Barry Lyndon s'installe, a son enfant, le rythme ralenti, le film devient plus sombre, plus glauque et j'accroche beaucoup moins.

L'esthétisme est superbe, la photographie également, et l'atmosphère très 70's. Néanmoins je trouve que vers la fin le film traine en longueur.

Même si je reconnais la qualité du film de Kubrick je lui préfère Les sentiers de la gloire, Spartacus et son chef d'oeuvre Shining.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Dim 7 Juin - 19:06

Barry Lyndon a des longueurs, il faut bien le reconnaître et par moments, on a envie d'appuyer sur "avance rapide"...
Il est vrai que la seconde partie est assez sombre, avec la belle Lady neurasthénique, mélancolique et dépressive, une famille où couve la tension, la haine... Le film prend alors un aspect psychologique, une tension dramatique assez lourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BARRY LYNDON   Aujourd'hui à 21:27

Revenir en haut Aller en bas
 
BARRY LYNDON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The British Grenadiers
» BARRY LYNDON
» BARRY WINDSOR SMITH
» My name is Barry Allen and I am the fastest man alive. ~ [Terminé]
» (m) barry sloane ›› come with me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries historiques-
Sauter vers: