AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les BD musicales de FRANTZ DUCHAZEAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Les BD musicales de FRANTZ DUCHAZEAU   Dim 25 Jan - 20:22

De son vrai nom, Frantz Duchazeaubeneix est né en octobre 1971 à Angoulême, ville phare de la BD. C'est d'ailleurs grâce à un professeur fan de BD qui faisait venir des auteurs de BD au collège que Frantz découvert cet univers.

En début 1993 il s'installe à Paris et débute dans divers journaux et magasines comme Spirou et Mickey. En 2002, il sort le premier volet de la série "Igor et les monstres" chez dargaud. Vient ensuite un double album intitulé Gilgamesh. Puis il enchaîne plusieurs albums avec Fabien Vehlmann: La Nuit de l'inca, Dieu qui pue dieu qui pète, Les 5 conteurs de Bagdad, Le Diable amoureux.
Il se lance dans une carrière solo en 2006 avec plusieurs albums tels que Les Vaincus, et notamment une série d'albums où la musique joue un rôle central, et où son style s'est affirmé : Frantz Duchazeau délaisse la couleur pour laisser la place au noir et blanc, qui permet une belle palette d'expressivité. Noir et blanc, une évidence pour cet amateur de Charlie Chaplin.

Je vous propose de découvrir les univers de ses dernières BD.



Rêve de Meteor Slim (Le)

One shot en 2008
Petite perle en ce qui me concerne, l'album du virage de style en N&B pour l'auteur qui découvre le blues et son univers. Sans en être un grand spécialiste au départ, il se documente, écoute du blues encore et encore, et laisse une grande part d'improvisation laisser faire le reste : quand Frantz commence une BD, il ne sait jamais où il va précisément. L'improvisation, ça tombe bien, car c'est aussi comme ça que font les musiciens.
Rapidement, l'univers des débuts du blues fascine l'auteur, qui évite les clichés et les survole avec maîtrise. Et une grande poésie. Frantz est très fort sur ce point. Ses dessins en N&B donnent parfois l'impression d'être juste des esquisses, mais il en ressort une très grande expressivité. Un peu comme les dessins de Crumb, dans un style très différent. Crumb la référence de la BD musicale et qui était si fort pour rendre ses personnages vivants et expressifs.
Meteor Slim, c'est le rêve classique du jeune guitariste de blues qui plaque tout et espère les filles et le succès, pour se sortir de la misère.
Je n'en dirais pas plus.

Si vous aimez le blues et la BD, vous aimerez sans doute le Rêve de Meteor Slim.
Moi j'adore, ça me parle, ça me prend aux tripes. Merci Frantz.

Existe en série limitée signée à 1000 exemplaire avec un disque vinyl et divers goodies.








Jumeaux de Conoco Station (Les)
One shot en2009
Un peu l'équivalent country du Rêve de Meteor, ce titre nous présente donc un groupe de country - donc blanc - autour d'un duo de frangin tarés un peu dans l'esprit des Dalton et du film O'Brothers, vu que ce sont aussi des ex-taulards. Plongée réussie là aussi dans l'univers des ploucs, sauf que le duo de frangin est si détestable qu'il est impossible de s'identifier à eux ou de leurs trouver des circonstances atténuantes. Souvent drôle, acide, mais inquiétant et malsain, avec un côté Deliverance prononcé. Du coup, difficile de s'attacher à des héros aussi antipathiques et c'est surtout ce que j'ai regretté.




Diable amoureux et autres films jamais tournés par Méliès (Le)
One shot en 2010
Pas encore lu. Il s'agit de films inventés de toutes pièces. Duchazeau aime le cinéma muet, je ne doute pas qu'il y a là un sujet où il pourra "faire parler" sa poésie.




Lomax
One shot en 2011
Publié chez Dargaud, ce Lomax a demandé beaucoup de travail de documentation à l'auteur. Faut dire que Lomax, c'est un sommet. Lomax père et fils sont partis collecter et enregistrer les chants traditionnels et les blues des blacks du Mississippi, en plein ségrégation. Alan Lomax, le fils, est ainsi devenu l'ethnologue et musicologue qui a transmis des milliers d'enregistrements et de témoignages d'une valeur inestimables sur ce sujet. Auteur de plusieurs livres, Alan Lomax est notamment celui du "Pays où naquit le Blues", que je présenterai sur le forum dans quelques semaines. Lomax y était et nous permet de voir à travers ses yeux, et d'entendre avec ses oreilles, et d'avoir une meilleur idée de la ségrégation raciale aux USA à cette époque.
La BD s'inspire donc assez librement des débuts des deux Lomax, du temps où le père initiait le jeune Alan à ses premiers enregistrements mobiles (le matos était stocké dans une voiture qui sillonnait les régions). Les Lomax doivent louvoyer avec les autorités, les shérifs du coin, et toute la bande sudiste qui voit d'un très mauvais oeil qu'on s'intéresse à la musique des "nègres". Avec un sujet pareil, une mine d'or, la BD ne déçoit pas et l'on retrouve un peu de la magie de Meteor Slim. Lecture vivement recommandée ne serait-ce que pour l'approche historique. Si Meteor Slim combrear les bluesman, pas besoin d'en être un pour savourer Lomax. Cette BD vous plongera ailleurs, dans une Amérique qui n'est plus, mais aux mythes vivaces. Dépaysement garanti.






Blackface Banjo
One shot en 2013
Petit dernier en date, Blackface Banjo et sa couverture très réussie nous propose de suivre le parcours des minstrells shows et d'un jeune black unijambiste, Blackface Banjo, qui a un talent certain pour faire des pirouettes sur lui-même et jouer du ... banjo. Le voilà donc héros de shows où il doit amuser des blancs. Duchazeau souhaitait au départ faire une histoire presque sans parole et il n'est pas loin d'y être arrivé. En tout cas par endroit car effectivement, les bulles sont remplacées par moment par de simples dessins comme un rébus. Le récit est poétique avec un Blackface Banjo funambule, sorte de Charlie Chaplin noir, aidé d'un Sioux visionnaire. Ils croiseront sur leur route d'autres artistes dont une étrange bande de "frêres jacques" spécialistes en pyrotechnie. Moins prenant qu'un Meteor Slim ou qu'un Lomax, ce récit m'a semblé moins ambitieux. C'est par contre le plus poétique de tous, avec des passages qui m'ont fait penser à Sempé.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les BD musicales de FRANTZ DUCHAZEAU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les BD musicales de FRANTZ DUCHAZEAU
» Par Frantz Verella, ministre des TPTC
» EDITO de Frantz Duval : Si nos chefs savaient...
» Ptites trouvailles musicales
» Frantz, LSM, à votre service.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: