AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA LUTTE INDIENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6027
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LA LUTTE INDIENNE   Mer 26 Fév - 17:58

La lutte indienne


Tout comme en Turquie, la lutte est très importante et très prisée en Inde, avec des champions souvent considérés comme des stars et des tournois pouvant attirer plus de 10 000 personnes dans un village isolé. La lutte traditionnelle, nommée Kushti est très ancienne et introduite autrefois par les perses.
Les lutteurs, uniquement vêtus d'un pagne (le langot), se recouvrent de terre rouge avant d'engager le combat dans une arène de terre et d'argile. Le but est de plaquer au sol les deux épaules de l'adversaire. Il est interdit d'étrangler et de frapper l'autre.

Bien sûr, dans un pays spirituel comme l'Inde, le Kushti a vite pris une dimension presque sacrée. C'est ainsi que cet art est placé sous la protection de Hanuman le dieu-singe dont la statue orne chaque Akhara, l'école où vivent et s'entraînent les lutteurs. Ces derniers y vivent en moyenne 10 ans, s'entraînant deux fois par jour six jours sur sept, dans une atmosphère quasi familiale, formant une petite communauté assez soudée. Souvent, les akhara sont situées dans l'enceinte d'un temple. Les combattants doivent être "sans colère" et la vie en commun est soumise à des règles bien précises. Dans un pays où le mariage et fonder un foyer sont obligatoires, les lutteurs sont à part, se voyant conseiller d'éviter la gent féminine supposée "absorber" leur force et vitalité.

Mais surtout, l'akhara est le seul lieu où se trouve aboli la stricte hiérarchie des castes qui, bien qu'officiellement abolie, reste très vivace en Inde. Ici, tous se retrouvent unis dans la même communion avec le divin au travers de la lutte et les castes n'existent plus. On peut y voir un Brahmane (l'une des castes les plus élevées) masser les pieds d'un homme de basse caste, chose inimaginable en dehors de l'enceinte sacrée. La seule hiérarchie est celle de l'âge et de l'expérience, les plus jeunes et les novices devant servir et respecter les anciens. L'école est ouverte à tous, sans distinction de caste ou d'âge.

Si les lutteurs indiens font souvent figure de colosses, il faut en chercher la raison dans la cuisine : 10 bananes, 3 litres de lait enrichi d'amandes pilées, 500 grammes de viande minimum, du pain et du beurre à volonté.
Je sais ce qu'il me reste à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LA LUTTE INDIENNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA LUTTE INDIENNE
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» LA LUTTE CE RAT SERREE ENTRE MALICE ET KAKAKOK POUR LA MERE RUE DU CAP !
» Claudy Gassant, 1ere victime de la lutte anti-corruption ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: Le gymnase-
Sauter vers: