AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FIGHT CLUB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6031
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 17:48


Je suis venu à ce film suite à nos échanges à moi et Donald sur le krav-maga et la boxe. Nous avions tout deux écrit que ces pratiques nous avaient, toutes proportions gardées, donné l'impression de nous sentir "vivants", de ressentir notre corps différemment, de renouer avec un corps en quelque sorte "anesthésié" par la vie moderne.

Et c'est bien cette problématique, ce concept, que propose Fight Club, bien qu'ici poussé à l'extrême.

Le narrateur du film est un expert en assurances. Trentenaire, célibataire, désillusionné par la vie, il souffre d'insomnie chronique et cherche une façon de s'évader d'une existence monotone. Refusant de l'assister par médication, son médecin lui suggère de participer à des thérapies de groupe. Il rejoint donc un groupe de victimes du cancer et s'aperçoit que se faire passer pour une victime lui permet de se sentir mieux et de soigner son problème récurrent d'insomnie. Il y prend goût et décide d'intégrer d'autres groupes d'entraide.
C'est alors qu'il fait la connaissance de Tyler Durden. C'est un charismatique vendeur de savon qui lui laisse sa carte de visite. De retour chez lui, le narrateur découvre que son appartement a été détruit par une explosion. Il décide de téléphoner à Tyler et les deux hommes se rencontrent dans un bar. Leur discussion sur le consumérisme amène le narrateur à se faire inviter chez Tyler pour y passer la nuit. En sortant du bar, ce dernier lui propose de le frapper. D'abord hésitant, le narrateur se décide à lui donner un coup de poing. Il s'ensuit une bagarre entre eux qu'il trouve particulièrement vivifiante. Puis Tyler l'emmène dans la maison délabrée où il vit et où le narrateur prend rapidement ses quartiers. Les jours suivants, les deux hommes prennent l'habitude de se battre derrière le bar, ce qui finit par attirer l'attention de quelques clients qui demandent à participer. Tyler et le narrateur décident alors de former le Fight Club, un cercle exclusivement composé d'hommes, axé autour de combats ultra-violents se déroulant dans les sous-sols du bar.

Voici pour la trame principale de ce film de David Fincher, sorti en 1999 et adapté d'un roman.
Un film qui a connu l'échec aux USA et a été mieux accepté à l'étranger. Un film qui a surtout beaucoup dérangé par le concept qu'il pose : des personnages blasés, anesthésiés par la vie moderne, retrouvent la sensation d'exister, d'être vivant, par la souffrance, le combat, la violence. Certes, le concept est ici poussé à l'extrême, mais il n'en dérange pas moins et soulève les questions qui gênent : notre société est-elle devenue trop policée, trop correcte ? Avons-nous perdu notre instinct, endormis par le confort et le progrès ? La violence en est-elle venue à nous manquer ? Peut-on arriver à la réalisation de soi à travers la violence ?

Pour être franc, ce n'est pas le film que j'ai tant apprécié, mais bel et bien le dilemme qu'il pose. Dans ma pratique du krav-maga, le fait, dans des proportions raisonnables, de prendre des coups, d'en baver, de me battre, m'a beaucoup apporté, l'impression de ressentir à nouveau mon corps, mes forces, mes limites. Comprenons-nous bien : je ne fais ici nullement l'apologie de la violence et je ne suis pas non plus maso. C'est là d'ailleurs le danger du film qui, pour des esprits fragiles ou influençables, pourrait passer pour un modèle ou une incitation. Et c'est bien pour ça qu'il reste controversé, film culte pour certains et décrié par d'autres. Mais il invite à réfléchir sur un sujet pas forcément plaisant, sur la notion de révolte, d'autodestruction, de refoulement, et de ce côté là, Fincher a pour moi réussi un coup de maître.

Le débat reste ouvert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1020
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 18:09

C'est un des excellents David Fincher (avec Alien³ et Se7en ; The Game est correct sans plus, et il paraît que Gone Girl est bien ; Panic Room est vraiment très moyen, pas vu les autres). La fin est géniale (mais on s'abstiendra de la révéler).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6031
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 18:14

Certes. Et bien que pas vraiment fan de Brad Pitt, sa prestation y est très bonne je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2680
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 19:55

Vu une fois et c'est vraiment un film particulier à part, une sort d'ovni, qui a acquis avec les années le statut de film culte.

Avant que je le regarde on n'en avait beaucoup parlé, et c'est un film qui revenait souvent dans les films les plus marquants de ces 20 dernières années.

Je reconnais son coté différent, singulier, étrange, mais je reste mitigé, sympa pour l'originalité, mais faut vraiment aimer ce genre de film métaphysique. Ce n'est pas le genre de film que je re regarderais, par contre le twist final vaut le coup d'oeil.

De Fincher j'ai préféré Alien3 et Panic Room.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6031
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 20:10

Panic Room, je suis comme cdang, je trouve ça vraiment moyen. Pour moi, Fincher c'est Seven.

Un OVNI Fight Club ? Oui, je suis d'accord. Je pense que ce film est un peu comme le bon vin, il faut le laisser vieillir un moment avant d'y revenir. Il fait partie de ces films qui se développent au fil des ans dans l'inconscient collectif et finissent par s'imposer comme culte alors qu'ils étaient décriés et méprisés au départ. Pour moi, ça reste une bonne incitation à la réflexion sur un sujet dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2063
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   Jeu 11 Déc - 20:34

Il était génial ce film !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FIGHT CLUB   

Revenir en haut Aller en bas
 
FIGHT CLUB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clubs et associations ∞ La première règle du Fight Club est "il est interdit de parler du Fight Club".
» Tar'ta gueule à la récré !
» Citations de vos films préférés.
» Un Fight Club made in Fairy Tail ça vous tente ?
» [Rôles] Les Personnages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: