AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE DERNIER TRAIN DU KATANGA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LE DERNIER TRAIN DU KATANGA   Lun 22 Sep - 19:04



Tiré du livre éponyme de Wilbur Smith, ce film de 1968 (Hé oui, c'est pas tout jeune...) est sans doute la seule adaptation cinématographique de l'oeuvre de Smith qui soit réussie.

Inspiré en partie de faits réels (la décolonisation du Congo belge avec les événements de la rébellion Simba et de l'Opération Dragon rouge mêlés à ceux de la sécession du Katanga), voici un film d'aventure solide et prenant, dans la plus pure tradition du genre. En 1960, dans une Afrique noire en pleine décolonisation, le capitaine Curry, un mercenaire, est chargé par Mwamini Ubi, le président de la toute nouvelle République démocratique du Congo, de conduire un train de militaires dans une région éloignée, le Katanga, pour rapatrier les colons occidentaux menacés par les rebelles du général Moses. Il doit aussi et surtout récupérer 50 millions de dollars en diamants bloqués dans les coffres d'une compagnie minière. Il s'entoure d'une équipe de mercenaires atypique (un bras droit congolais d'origine, un ex-officier nazi, un jeune lieutenant inexpérimenté, un médecin alcoolique...), dont l'épopée ne se déroulera pas vraiment comme prévu...

Critiqué pour sa violence, le film reste fidèle aux évènements et à l'oeuvre de Wilbur Smith. Il ne s'agit pas de faire dans la dentelle quand on parle de ce genre d'évènements dans une Afrique en plein chaos où tout bascule. La violence du film n'est pas gratuite, elle est en accord avec l'histoire, la petite comme la grande et c'est tout.
Au final, pas un chef-d'oeuvre, mais un film nerveux et solide, âpre et violent comme l'a dit Warlock, vision sans concession d'une Afrique qui reste toujours sauvage au fond d'elle-même.
Un classique du genre, plein d'action, d'aventure et d'exotisme et qui a profondément marqué des réalisateurs comme Martin Scorcese ou Quentin Tarantino.
A voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2468
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE DERNIER TRAIN DU KATANGA   Lun 22 Sep - 20:07

Un film marquant en effet, bien dans l'esprit des films du genre de la fin des années 60. La distribution est plutôt solide et réussi avec en tête Rod Taylor et le toujours très bon Jim Brown.
Pour l'époque le film est d'une violence assez rare, un film sombre, sans retenue. Après en effet c'est pas un chef d'oeuvre et il y a mieux, mais ça reste un spectacle divertissant.
Le personnage de l'ancien nazi est infâme et vil à souhait, le genre de type dont on souhaite la mort plus qu'autre chose. La dernière partie montre l'homme dans toute sa sauvagerie, loin des héros habituels du cinéma hollywoodien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE DERNIER TRAIN DU KATANGA   Lun 22 Sep - 21:32

Oui, il y a même une sorte de progression je trouve. Plus on avance dans l'histoire, plus les personnages se font finalement happer par l'Afrique pour devenir aussi sauvage qu'elle au final. C'est aussi un portrait sans concession de la décolonisation, du réveil de la majorité noire face aux grands propriétaires terriens blancs qui accaparaient les terres.
Wilbur Smith l'a vécu dans sa Zambie natale et en a fait le thème d'un de ses livres, Le léopard chasse la nuit avec la fin des grands domaines blancs dans l'ancienne Rhodésie.
La violence du film ne me gêne pas à partir du moment où elle n'est pas gratuite, elle est nécessaire à cette histoire et cette période de désordres et de troubles où tout un continent basculait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE DERNIER TRAIN DU KATANGA   Aujourd'hui à 12:37

Revenir en haut Aller en bas
 
LE DERNIER TRAIN DU KATANGA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE DERNIER TRAIN DU KATANGA
» [CINEMA] Dernier train pour Busan.
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» °×---×° Kazuki Vs Train ... Elle était la mort, il était l'ombre. Elle créait les zombies, il les controlait.°×---×° [PV.Kazuki]
» How train your dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: