AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edward BURNE-JONES (1833-1898)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4469
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Edward BURNE-JONES (1833-1898)   Lun 22 Sep - 17:17


Ce peintre anglais fut d'abord élève de Rossetti, avant de subir l'influence des grands maîtres vénitiens du XVIIIe siècle.

Son oeuvre est avant tout poétique. Il traite surtout de sujets inspirés des vieilles légendes celtiques et anglo-saxonnes avec emphase et lyrisme. Il a un souci du détail qui frise parfois la manie obsessionelle.

La plupart de ses compositions ressemblent à des cartons de vitrail ou a des agrandissements de miniatures, mais elles n'en dégagent pas moins un indéniable sentiment de poésie. Quelques unes, comme la Laus Veneris ou le Roi Cophetua sont à mon avis de purs chefs-d'oeuvre :




Un petit florilège, en musique, des autres oeuvres de Burne-Jones. Personnellement, j'en suis fan. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6436
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: Edward BURNE-JONES (1833-1898)   Lun 22 Sep - 18:13

J'aime beaucoup les peintres préraphaélites et leur univers, si poétique, onirique même. Mais j'avoue avoir du mal avec Burne-Jones, sur deux points principalement : son bleu, très présent dans les vêtements et que je trouve... métallique, tirant sur le gris. Et le jaune du teint de beaucoup de ses personnages, qui leur donne l'air d'être malade. La deuxième illustration que tu as posté illustre parfaitement mon propos.
Je préfère largement John Waterhouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4469
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: Edward BURNE-JONES (1833-1898)   Lun 22 Sep - 19:54

Voyageur Solitaire a écrit:

Je préfère largement John Waterhouse.

Oui, effectivement. Si on compare les deux, Waterhouse est bien supérieur :


A côté, Burne-Jones est beaucoup plus "plat" et manque un peu de relief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6436
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: Edward BURNE-JONES (1833-1898)   Lun 22 Sep - 21:35

Je dirais que Burne-Jones fait plus figé, plus "posé là"... Ses personnages manquent de vie, de mouvement par moments, je le trouve très académique en fait.
Waterhouse me paraît moins figé et plus vivant, plus dynamique.
Mais Burne-Jones reste un grand et certaines de ses oeuvres sont remarquables, c'est indéniable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward BURNE-JONES (1833-1898)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward BURNE-JONES (1833-1898)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward BURNE-JONES (1833-1898)
» LES VERRERIES DE TIFFANY
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Kathleen Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA GALERIE DES ILLUSTRATEURS :: Les peintres du merveilleux-
Sauter vers: