AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'IRAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: L'IRAN   Sam 20 Sep - 2:55

L'IRAN

Téhéran




C’est par Téhéran que le voyageur moderne commence aujourd’hui  la visite de l’Iran. Une grande ville très peuplée (16 millions d’habitants). Elle est nichée au pied de la chaine de montagne Alborz qui lui fait un écrin assez spectaculaire. Le climat y est chaud en été mais il y neige parfois en hiver.  Le peuplement du site est très ancien, La ville est plutôt associée à l’histoire moderne de l’Iran puisque elle n’est la capitale du pays que depuis 1778, elle peut cependant se vanter d'avoir plus de 5000 ans d'histoire. D’autres villes présentent un patrimoine architectural plus ancien et plus important mais les Shahs d’Iran ont laissé le marque et quelques beau monuments dans la ville.



Le Palais Golestan

Le palais a servi jusqu’à récemment pour les réceptions officielles et le couronnement des Pahlavi. Il contient plusieurs expositions peintures, de miniatures et d’objets liés à la monarchie. Une partie a été détruite par Reza Shah entre 1925 et 1945 pour laisser la place à des bâtiments administratifs. Dans le même temps le complexe de palais de Sad abad était développé au nord de Téhéran. La décoration fait largement appel à la peinture sur céramique.





Palais de Saadabad


Cet ensemble de palais date du 19ieme siècle mais il n’a vraiment été utilisé qu’à partir du date du 20ième siècle, situé au nord dans les hauteurs de Téhéran il est inclus dans un grand parc arboré. Le climat y est plus doux est on y est loin de l’agitation du centre-ville, c’est un site très agréable. Le Shah y a installé ses appartements privé (dans le palais blanc) ainsi que son bureau (le palais vert).





Les différents bâtiments sont désormais des musés. On y trouve de nombreux objets représentatifs de l’art iranien mais aussi beaucoup de cadeaux provenant d’Europe. Porcelaine de France, meubles de différentes époques et styles, argenterie, des petits cadeaux entre amis.
Parmi les salles sortant de l’ordinaire, certaines sont entièrement décorées de miroirs intégrés dans le stuc.








Le bazar

De tous temps il a été un des centres économiques de la ville, encore aujourd’hui quand les bazaari font la grève on les écoute. C’est l’endroit idéal pour faire ses courses ou prendre un bain de foule. Il possède différentes zones, chacune regroupant des articles précis. Les tissus, les tapis, les bijoutiers, les chaudronniers ont chacun leurs zones.  Il est très facile d’accès le métro passe à côté.




Pour visiter la ville


Le métro est très pratique, il y a 3 lignes (propre et récent) qui permettent d’éviter le lourd trafic en surface.  Les gens y sont très courtois et laissent souvent la place aux femmes aux enfants et aux personnes âgées.
Pour le reste des déplacements les taxis collectifs sont très abordables mais nécessite un peu de connaissance de la langue pour arriver à bon port. Détail important, dans les rues le code de la route est  en option. Pour traverser une rue,  piétons et automobilistes jouent  au chat et à la souris en permanence. Le pire c’est qu’on s’habitue et que l’on finit par faire pareil (en tant que piéton).
Si on oublie les voitures, les rue de la ville sont sures et restent très animées le soir (les magasins ferment vers 21-22h), comme dans de nombreux pays chaud les gens s’abritent en début d’après-midi en attendant des températures plus clémentes.
La ville elle-même a  évoluée depuis quelques années, les maisons de 2 étages laissent leurs places à des immeubles de d’appartements de 5-6 étages avec des façades en marbre parfois de grandes tours.  Malgré les sanctions économiques qui ne facilitent pas la vie la ville se développe et se modernise.


Dans les rues


Chose particulière, on peut voir sur certaines façades peintes dans la ville avec de grands portraits. Souvent  des  martyres de la guerre Iran-Irak, parfois Khomeiny lui-même. Depuis quelques années des fresques plus bucoliques et plus joyeuses représentant des paysages ou des animaux reprennent l’espace. Ces dernières années des plaques plus petites ont été placées dans les rues et devant les maisons qui ont perdues quelqu'un. Il y en a malheureusement beaucoup.



Si les femmes sont obligées de se couvrir, la mode vestimentaire féminine est étonnamment variée. La mode est de toute évidence un secteur qui marche bien là-bas. Le noir des tchadors traditionnels est loin d’être le seul. Du noir élégant à l’italienne (le foulard en plus), des vêtements de couleurs et des broderies sont très courants. La mode d’apparence futile est une forme d’expression, les maquillages, les couleurs et les mèches débordants du foulard sont autant d’indices sur la personnalité, moderne ou plus traditionnelle.




De manière générale, les gens sont souvent très heureux d’accueillir un visiteur étranger, on s’y sent bienvenue. Marcher dans les rues de Téhéran est particulièrement agréable le soir, les rues s'animent, les gens sortent pour manger et faire leurs achats. C'est un moment de détente familiale ou entre amis.


Le pays étant grand comme 3 fois la France, aller d’une ville à l’autre est un peu long. Les bus sont confortables et la conduite sur autoroute  plus raisonnable que les taxis des villes. Par contre il faut assez vite songer à l’avions pour faire les longs trajets et ne pas perdre son temps dans les allés retour.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3012
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 8:05

J'avoue que je ne m'attendais pas trop à ce que Téhéran soit attrayant, mais tes photos et tes commentaires me prouvent le contraire.
J'avais aussi dans l'idée que le pays était globalement fermé aux touristes.
Est-ce compliqué d'y aller ? Des démarches particulières à faire ?

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 9:44

Vaste sujet pour un vaste pays, héritier d'une civilisation millénaire, celle de l'ancienne Perse. Et puis, les fastes des 1001 nuits, "l'occidentalisation" du pays sous l'impulsion du dernier Shah, les miniatures persanes... Très content de l'ouverture de ce sujet, j'attends avec impatience les sujets sur Persépolis ou Chirâz. Je reste surpris par l'image de Téhéran sous la neige, on a tellement l'image d'un pays désertique écrasé de chaleur. Un cliché de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1227
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 13:30

J'avais une amie qui était d'origine iranienne et qui tous les ans partait en vacances là-bas, dans la famille. Mais il y a quelques années, elle m'avait raconté comment les choses évoluaient et elle hésitait de plus en plus à y retourner (nous étions en 1998 - 1999). Un exemple parmi tant d'autres : pour aller faire du ski, avant, il n'y avait qu'une file pour les remontés mécaniques. Puis vers cette époque, elles sont passés à deux : une pour les hommes, une autres pour les femmes. Mais elle me disait aussi que si avant, elle pouvait marcher dans la rue tête nue, ce n'était plus que difficilement envisageable et qu'elle, elle ne le faisait plus. Une impression d'un retour à un certain conservatisme donc. Mais c'était il y a 15 ans (j'ai perdu le contact avec elle vers 2001) et les choses ont pu beaucoup changé depuis.
En tous les cas, ce sont de très belles images que tu nous offres là Youpi, grand merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 14:15

Pour le port du voile, l'image choisie par Youpi est très révélatrice : la femme qui regarde par la vitrine est intégralement voilée et drapée de noir, mais les jeunes filles qui passent à côté ne portent qu'un foulard et posé assez en arrière. Un long dossier dans un magazine de voyage consacré à l'Iran il y a peu le confirmait : certaines femmes se contentent d'un foulard, souvent coloré, noué autour de la tête et laissant voir les cheveux, accordé à un maquillage appuyé. Le magazine insistait également sur les rues très animées de la capitale le soir, avec hommes et femmes se côtoyant et bavardant, alors qu'en général, les deux sexes sont sensés rester chacun de leur côtés. Sans parler du portable qui permet de communiquer discrètement, petite révolution non prévue par les autorités. Sinon, le magazine parlait aussi d'une ville assez polluée et très embouteillée.
A toi Youpi de confirmer ou d'infirmer ces faits Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 16:06

Pour faire court, le pays n’est pas fermé aux touristes, on doit juste demander un visa et justifier sa présence (tourisme, visite familiale, affaire). Le plus simple est de passer par une agence si on a pas de contact, voyager de manière indépendante est sans doute plus compliqué si on a pas de famille ou d’amis sur place. Le mieux est de demander à l’ambassade cela dépend des pays. Un passeport Français devrait faciliter les choses.

Le climat est c’est vrai assez sec en fait l’humidité de la mer caspienne arrose l’Alborz d’un coté qui est très vert et couvert de rizières. Téhéran, Isfahan, Shiraz sont beaucoup plus sec mais l’altitude de Téhéran varie entre 1100 et 1700 mètres, il n’est pas surprenant qu’en hiver l’humidité qui passe finisse en neige.

Concernant les changements je peux juste parler des 10 dernières années. Les immeubles remplacent les maisons, les véhicules trop polluants ont été mis au rencard. La ville étant largement entouré de montagne il y a quand même un effet de cuvette et la pollution reste un des problème. L’Internet, les portables et la télé satellite et une diaspora d’environ 6 millions de personne fait que les gens connaissent parfaitement le monde extérieur. C’est par là que la société évolue par petite touche, si les autobus ont deux compartiments séparés hommes femmes, le métro comprend la section femme et la section mixte.
Le foulard est toujours de mise mais en dix ans il est de plus en plus relâché. Il y a quelques années nous sommes allé dans un Café, prendre un verre. On devait être le seul couple marié, comme quoi un endroit tranquille, un portable et hop roulez jeunesse. Allez donc essayer de contrôler une population jeune, nombreuse, avec des portables (les parents me comprendront). D’ailleurs le gouvernement a d’autres chats à fouetter, la vie est chère, l’embargo rend les choses plus compliquées, faut lâcher du lest quelque part. C’est vraiment un beau pays à visiter, peut être pas facile d’accès a cause de la langue et de la paperasse mais une fois là bas on trouve toujours quelqu’un parlant anglais ou français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 16:22

Comme quoi, on est loin de l'image réductrice du pays refermé sur lui-même et isolé. Il l'est par l'embargo international mais comme tu le soulignes, les gens ont les moyens de voir ce qui se passe ailleurs dans le monde.
Une question (difficile et délicate...) : y a-t-il une nostalgie de l'époque du Shâh ? Je reste fasciné par cette dynastie séculaire disparue à la fin des années 1970. Ici, en Occident, on a tendance à y voir un âge d'or avec un Iran "occidentalisé" et "moderne" comparé aux "vilains méchants" d'aujourd'hui... Quelques recherches m'ont démontré que rien n'était si facile et que le règne du Shâh avait eu ses ratés et ses ombres également. Mais je me demande toujours quel est le sentiment des iraniens actuels par rapport à cette époque de leur histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2798
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: L'IRAN   Sam 20 Sep - 20:27

Sujet intéressant. Il est sur que les médias français ne font rien pour arranger l'image de l'Iran, diabolisant le pays, le montrant arriéré, vindicatif et intolérant, c'est limite si il ne le montre pas comme l'un des pays des plus fermés du monde. Alors qu'il y a bien pire, mais les médias et la désinformation...

Les images sont évocatrices, j'ai toujours adoré les ambiances des bazars, cette foule bigarrée, ces multiples étals, cette atmosphère si orientale, ça invite au voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Dim 28 Sep - 5:21

Ispahan (Esfahan)



Cap vers le sud, direction Ispahan (Esfahan) à 350 km de Téhéran, quelques heures de bus ou une heure d’avion suffisent à rejoindre cette magnifique citée.  Elle fut la capitale de la Perse du 16 ieme au 18 ieme siècle, la dynastie Safavide y ayant installé le siège de son pouvoir. La ville est très agréable, et particulièrement riche en monuments, elle est traversé par la rivière Zayandeh qui transforme la ville en oasis au beau milieu d’un plateau aride.
La ville revient de loin en 1387 Tamerlan mis sac la citée avec une grande brutalité. En 1588 sous l’impulsion de Chah Abbas Ier la ville reprit de sa superbe. Si Ispahan a de tous temps été un centre d’art et d’artisanat, Chah Abbas met en place les conditions pour un renouveau artistique et culturel de la citée. Durant les siècles qui suivent la ville bâtie un patrimoine artistique et culturel exceptionnel.

Place Naghsh e Jahan


Cette immense place rectangulaire est classée au patrimoine mondial de l’humanité. Longue de 500 mètres et large de 160 mètre, chaque côté de la place nous offre un attrait particulier.

Palais Ali Qapu



Le palais de 48 mètres de haut offre est le monument central du côté ouest de la place, outre l’architecture typique et les peintures, ce palais possède une très belle salle de musique dont la voûte est ouvrage de manière spectaculaire. De la terrasse les convives pouvaient se reposer et assister aux courses de chevaux et aux événements ayant lieu sur la place.


Mosquée du Cheikh Lotfallah



C’est ce bâtiment qui tient la côté est de la place, il a été construit début 17ieme siècle. Cette mosquée était destinée au Shah et sa cours. Elle est très richement décorée, la céramique bleue y est en vedette, complexité et finesse des détails,  un très bel exemple d’art islamique.



Mosquée du Chah


La pièce maitresse du côté sud est la mosquée du Shah. Comme son nom ne l’indique pas, elle était destinée au peuple. Elle a été construite à la même époque que la Cheikh Lotfallah. Pour la décoration,  7 couleurs sont présente avec deux tons de bleus prédominants ainsi que blanc, noire, vert, jaune et ``biscuit``. La vivacité des couleurs est liée au climat sec de l’Iran qui dégrade moins les pigments et permet des contrastes importants et durables qu’en Europe à la même époque.



La porte du bazar (porte nord)

Ispahan est la ville de l’art et de l’artisanat par excellence. Nulle part ailleurs en Iran on ne produit autant  de tapis, de marqueterie, de travail du métal en quantité et en qualité. Sous chacune des arches de la place se cachent des magasins, du côté de la porte, le bazar s’enfonce dans la ville rajoutant des rues entières réservée au commerce. Les vendeurs sont souvent artisans eux même, on peut y voir des peintres des chaudronnier martelant d’énormes marmites en cuivres le tout protégé du soleil par des arches centenaires.




Tchehel Setoun


Ce palais servait au entre autre aux réceptions et aux fêtes. Il présente de nombreuses fresques murales et bien sur une architecture typique de l’art persan. On le surnomme les quarante colonnes, en effet si la façade ne présente que 20 colonnes de bois, celle-ci se reflètent parfaitement dans le bassin aux eaux calmes devant l’entrée, doublant ainsi le nombre de colonnes.



Pont Khwaju



Si la verdure et l’eau vous manque c’est le moment d’aller au bord de la rivière Zayandeh et de visiter le pont Khwaju. Grace à la rivière, Ispahan peut entretenir de nombreux parcs et jardins, pour la traverser on peut emprunter le pont Khwaju, un pont sur deux niveau comprenant un joli pavillon central et un système de vannes pour contrôler le niveau de la rivière et irriguer. L’ombre des arches et rivière en font un endroit idéal pour flâner.

Cathédral  Vank



Ispahan possède plusieurs églises et une petite communauté de chrétiens. Les arméniens chassé et persécuté par les Ottomans trouvèrent refuge auprès du Shah Abbas 1er. A l’époque les chrétiens avaient le droit de produire du vin. La cathédrale Vank fourmille de détail et de couleurs, en particulier la spectaculaire représentation du ciel et de l’enfer  qui permet au croyant de faire les bon choix pour la suite de sa vie.





Hôtel Abbassi



C’est à l’ origine un caravansérail du 17ieme siècle, un quadrilatère avec un grand espace central. Les marchands d’hier ont laissé la place aux gens d’affaire et aux touristes, le lieu est un hôtel en activité. Il est clairement cher pour le standard local mais il renferme quelques trésors qui ne sont pas si inaccessible si on prend la chambre de base. Des peintures murales d’époque, un mobilier de prestige mettant en valeur l’habileté des artisans (marqueterie, peinture sculpture). Un grand jardin central pour finir en beauté la soirée, sirotant un thé et respirant le délicat parfum des massifs de fleurs.



Pour les personnes et chanceuses et fortunées, les suites de l’hôtel permettent de devenir roi et reine d’un soir.





La liste des monuments est loin d’être exhaustive, on peut citer un temple du feu (zoroastriens a priori) de la période préislamique sous les Sassanides qui offre une belle vu sur la ville. Plusieurs maisons privées qui sont à elles seules des petits musées. Le minaret qui bouge (quand un visiteur s’agite dans le premier minaret le second se met en mouvement), l’avenue chahar bagh enfin la vie et l’ambiance dans les rues en général. Une ville à voir et à revoir, dont le nom est connu de tous mais qui mérite surtout votre visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3012
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Dim 28 Sep - 7:07

Superbe présentation, merci beaucoup Youpi !

Pour ma part j'ai dîné vendredi dans un restaurant inspiré de la cuisine des alentours de l'Iran à ce que j'ai compris (c'était plutôt estampillé "route de la Soie").
Plats ici :

http://chalizar.fr/

Un plat assez étonnant, le Chirine polo :
riz basmati aux carottes, pistaches, amandes, zeste d’orange et safran accompagné de poulet
Le zeste d'orange donne parfois une touche acidulée dans ce mélange très parfumé.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: L'IRAN   Dim 28 Sep - 9:07

Dépaysement total, le rafinement de l'ancienne Perse. Splendide. Merci !
Certaines images m'ont fait resurgir des "correspondances" avec d'autres lieux : le bazar m'a irrésistiblement fait penser à celui d'Istanbul. J'imagine qu'au delà des différences entre civilisations, il doit y avoir un "modèle" pour ce genre de bâtiment. La succession des arcades bleues aux motifs floraux est vraiment superbe. Et là, nouvelle correspondance : ça me fait penser à certains monuments des villes de la Route de la Soie, Samarcande ou Tashkent...
La mosquée du Shah est superbe, j'aime l'alliance de ce bleu ciel avec les roses du premier plan. Ispahan était célèbre pour ses roses je crois.
Et la peinture de la cathédrale qui fait furieusement penser au Jugement Dernier de Michel-Ange, à des milliers de kilomètres de distance... Dieu, Jésus, la Vierge, les saints et bienheureux en haut, les humains au milieu et l'Enfer et les damnés en bas...
Le pont Kwaju est impressionnant, lieu de promenade atypique, assurément.

Un dépaysement total dans un Orient qui change des fastes chargés d'histoire d'Istanbul, des vestiges de Syrie ou du Liban. On sent la proximité des steppes quelque part, des montagnes et des déserts de la Route de la Soie... Mais aussi la fraîcheur de l'eau et le parfum des roses en plein désert... Très évocateur, vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: L'IRAN   Jeu 27 Nov - 20:07

Shiraz,


En continuant notre voyage 350 km vers le sud nous voici arrivé à Shiraz, une ville dont on trouve des traces sur des tablettes de Persepolis vielles de 4000 ans. Elle est particulièrement connue pour la beauté de ses jardins et de ses fleurs, les roses en particulier.  Le climat chaud et la présence d’eau en quantité suffisante ont fait de cette ville un petit oasis.
Shiraz a aussi accueillie de nombreux penseurs philosophes et poètes, notamment Saadi et Hafez dont la notoriété a dépassé les frontières. C’est la cité par excellence de la culture et de la littérature en Iran.
La ville a connu des hauts et des bas passant plusieurs centaines de milliers d’habitants au 11 ieme siècle a seulement 50000 au 18ieme. Contrairement à Ispahan qui résista a Tamerlan et en paya le prix (70000 morts) Shiraz se soumis et n’eut pas à subir la colère du conquérant.
C’est aussi semble-t-il la ville qui serait la source du cépage Syrah, la viticulture était déjà  pratiquée  durant dynastie Achéménide (et même avant, on a retrouvé une jarre de vin datant de 7000 ans). Même après avoir adopté l’Islam, le vin resta très présent dans la littérature et les traditions Perses.


Dans le jardin des roses, hier, l'aube pointait.
La nuit passée, dans mon ivresse, s'effaçait.
J'étais pareil au rossignol.
Des amis, un flacon de vin, du loisir, un livre, un coin parmi les fleurs...
Je n'échangerai pas cette joie pour un monde, présent ou à venir.
Que m'importent les tulipes et les roses,
puisque par la pitié du Ciel,
j'ai, pour moi seul, tout le jardin.
Si, comme Alexandre, tu prétends à la vie éternelle, cherche-la sur les lèvres roses de cette ravissante beauté.
Rien n'est meilleur que le plaisir, fête au jardin, le vin, les roses
Où est passé notre serveur? Il tarde à venir. Qu'attend-il
Hafez (~1325-~1390 )

Hafez est toujours très lu en Iran, sa tombe à Shiraz est un lieu de promenade prisé, son recueil de poèmes sert de livre de divination: si on a une question sur l'avenir, on ouvre le livre au hasard et on lit un poème pour avoir la réponse, il suffit alors d’en interpréter le contenu.

Jardin Eram (jardin du paradis)

Jadin du 19ieme siecle, entourant un Palais de la dynastie Kadjar.



Mausolé de saadi


Mausolé de Hafez

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0d/Hafez_880714_095.jpg/280px-Hafez_880714_095.jpg
Forteresse Karim Khan

Une forteresse massive du 18ieme qui servie en son temps de Palais pour les Kadjar puis comme siege du gouverneur. Dérriere ces mures de 12 mètres de haut et 3 mètres d épaisseur ce on trouve un musée un musée.



Persepolis


Située à  70 km de Shiraz, fut la capitale de l’empire Perse de  550-330 avant JC. Le site choisi par Cyrus le grand mais la cite fut construite par son fils Darius 1er et son petit-fils Xerxès (Darius le grand a été un grand roi, brillant administrateur, bâtisseur et tolérant. Il est très populaire encore aujourd’hui).
Elle était le centre politique et administratif de la Perse, le roi y reçoit les tribus de ses vassaux. La citée est impressionnante elle comporte de nombreux palais et bâtiments majestueux et ornés. Ils sont utilisés par la cours ou les ambassadeurs. On y trouve aussi des inscriptions en différentes langues, en cunéiforme vieux persan ou Babylonien l’empire Perse. Sous la dynastie Achéménide l’empire est déjà très étendu.





Alexandre le Grand met à sac la citée en 330 avant JC, y causant de grands dommages et dégradations volontaires. Alexandre met ainsi fin à la dynastie Achéménide qui avait menacé à 2 reprises la Grèce.


Pasargadae, Bishapur, and Firouzabad.

Plusieurs cités aussi anciennes que Persepolis se trouvent à proximité Pasargadae, Bishapur et Firouzabad. Pasargadae est la premiere capitale de l’empire Perse, on y trouve le tombeau de Cyrus 1er Sur ca tombe on peut lire « Passant, Je suis Cyrus le Grand, J'ai donné aux Perses un Empire et J'ai régné sur l'Asie, Alors ne jalouse pas ma tombe. »









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'IRAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'IRAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Embargo contre l'Iran ?
» LA MOSQUEE DU CHEIKH LOTFOLLAH (IRAN)
» Benazir Bhutto assassinée
» Carton rouge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: EN ROUTE VERS... :: D'autres lieux-
Sauter vers: