AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MAGAZINE METAL HURLANT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Ven 15 Fév - 21:49

Métal Hurlant, la Machine à rêver


Métal hurlant est un magazine français de bande dessinée de science-fiction qui a été édité par Les Humanoïdes Associés de janvier 1975 à juillet 1987, (puis de juillet 2002 à octobre 2004, avec un ultime numéro en 2006).

Créé sous l'impulsion de Jean-Pierre Dionnet, son rédacteur en chef de 1975 à 1985, les dessinateurs Philippe Druilllet et Moebius, Métal hurlant apparaît comme une des revues majeures de la presse adulte, un véritable laboratoire d'où sont sortis quelques chefs-d'œuvre et un bon nombre de grands noms de la bande dessinée contemporaine.
Disons le carrément, Métal Hurlant a révolutionné l'univers de la BD, et on l'a parfois comparé à Canal Plus pour l'esprit novateur.

À l'époque, il n'y avait que 3 chaînes de TV. Côté BD, les références étaient les magazines Spirou, ou Pilote (sous la houlette de Gosciny), autour de la ligne claire.
Métal Hurlant est venu chambouler tout ça, et changea à jamais l'univers de la BD francophone, rayonnant hors des frontières, retentissant même jusqu'aux States :
La revue de bande dessinée américaine Heavy Metal, dont le premier numéro est paru en avril 1977, est à l'origine une version américaine de Métal hurlant, bien que l'équipe rédactionnelle française n'y ait jamais été directement impliquée.
Moebius fait des travaux pour le film Dune qui ne sortira jamais, puis pour Alien de Ridley Scott. Sa BD The Long Tomorrow, à l'origine de l'Incal, sera la source d'inspiration de Scott pour Blade Runner. Stan Lee invite même Moebius a dessiner le Surfer d'Argent. La French touch s'exporte.


le N°1, couverture de Moebius

Histoire :

Jean-Pierre Dionnet, jeune critique, fan de SF, scénariste de bande dessinée passé par les fanzines et Pilote, désirait créer un magazine de bande dessinée consacré à la science-fiction. Poussé par Nikita Mandryka (l'auteur du Concombre Masqué), il s'associe en décembre 1974 à ses amis auteurs Philippe Druillet et Mœbius et à l'homme d'affaire Bernard Farkas avec lesquels il fonde Les Humanoïdes Associés, afin de publier une revue de science-fiction trimestrielle, et de rééditer Le Bandard fou de Mebius.



Farkas, Dionnet, Druillet et Moebius

En janvier suivant, paraît le premier numéro de la revue trimestrielle Métal hurlant, maquetté par Étienne Robial, dans lequel les associés livrent leurs propre production, comme Arzach de Mœbius, qui remporte un énorme succès. Moebius, l'alter égo de Gyr, alias Jean Giraud, le dessinateur de Blueberry qui publiait chez Pilote, est alors fasciné par Druillet. Ce dernier, avec "les Voyages de Lone Sloane", vient de transformer la BD avec ses planches pleine page créées comme de véritables tableaux, son déluge de couleur et ses univers, au point de recevoir les éloges de Hergé lui-même.


Le N°2, couverture de Druillet

Au fil des numéros, la liberté de ton et l'esprit fou des années 80 sont à leur apogée.
On parle SF, sexe, drogue, rock'n roll, bondage, hétéro ou gai : il n'y a plus de tabou, vive la liberté et la création.
Métal Hurlant impose ses couvertures osées, comme celles de Nicollet.
La publication est réservée aux adultes, et ce jusqu'en janvier 1978.

On retrouvera dans la revue, outre Moebius et Druillet :
- Corben, Alexis, Marcel Gotlib, Nikita Mandryka, Jacques Tardi, Enki Bilal, Caza, F'Murr, Jean-Claude Forest, Yves Got, Jacques Lob, Paul Gillon, René Pétillon, Francis Masse, etc...
- de jeunes prometteurs : Serge Clerc, Frank Margerin, Dominique Hé, Chantal Montellier, Michel Crespin, François Schuiten, Denis Sire, etc...
- quelques étrangers encore peu connus : Vaughn Bodé, Alain Voss, Sergio Macedo, Daniel Ceppi...

Le magazine propose des critiques et commentaires de romans de science-fiction, de polars et de disques, écrits par Jean-Pierre Dionnet, Stan Barets, Jacques Goimard et d'autres. Avec l'arrivée de Philippe Manœuvre en 1976, le rock s'installe dans la revue.

Sans oublier le rôle joué par Doug Headline, qui partira de Métal pour fonder le mag de ciné Starfix.

Dans les années suivantes, outre l'arrivée en 1980 de Hugo Pratt pour ses séries hors Corto Maltese, la revue confirme son rôle de découvreur de talents, révélant Luc Cornillon, Yves Chaland, Jeronaton, Alejandro Jodorowsky (avec Mœbius) en 1978, Tramber et Jano, Loustal en 1979, Dodo et Ben Radis, Jean-Louis Floch, Jacques Terpant en 1980, Arno, Max, Ouin, Eberoni en 1981, Gauckler en 1982, Beb-Deum, Charles Burns en 1983, Cadelo, Laurent Theureau et Pirus en 1984. Des auteurs emblématiques quittent cependant la revue : Druillet en 1981, Schuiten (définitivement) en 1984, Jodorowsky, Arno, Mœbius, Denis Sire et Gillon en 1985. Dionnet lui-même, qui s'en était éloigné lorsqu'il avait commencé à travailler dans la télévision (pour les Enfants du Rock, entre autre) quitte la direction en 1985.


le N°8, couverture de Nicollet

Au final, Métal Hurlant fut maintes fois copié par d'autres mags, et a révolutionné la BD.
Pépinière de talents, véritable ruche bordélique créative, elle incarne la liberté de ton jamais égalée des années 80, mais aussi avec tous ses excès :
nuits parisiennes folles de Dionnet, drogue en coulisse des artistes, alcool à gogo... certains n'y résisteront pas.

En 2005, Gilles Poussin et Christian Marmonnier publient aux Éditions Denoël, Métal hurlant 1975-1987, la machine à rêver, un livre de près de 300 pages, racontant la genèse et l'histoire du journal :


Mon avis :

outre la fin de l'ouvrage reproduisant en miniature l'intégralité des couvertures, ainsi qu'un best-off de chaque numéro, l'essentiel de ce gros livre est l'histoire racontée du journal. C'est une plongée au coeur de la Machine à rêver, dont on dévoile les rouages.
Grâce à une multitude d'interview réunis sous forme de mosaïque, nous découvrons les coulisses de l'intérieur, les problèmes financiers ou de management, et c'est tout bonnement passionnant.

On suit l'histoire d'une entreprise, d'un journal, de plusieurs journaux même, d'un éditeur (Les Humanoïdes Associés), et des acteurs impliqués, dont beaucoup sont aujourd'hui des références.

Malgré ses excès bordéliques, Métal Hurlant, c'était sacrément créatif.
On ne peut tirer qu'un seul constat aujourd'hui.
Nous sommes à l'époque de la langue de bois, des conventions, et d'auto-censure.

À tel point que, plutôt que de lire des périodiques actuels, je me demande si je ne vais pas plonger dans ces vieux Métal Hurlant.
Comme quoi, on peut être nostalgique d'un journal que l'on n'avait jamais lu avant.
De nos jours, la liberté de ton des années 80 est sacrément rafraichissante.
Vivement la prochaine révolution...



Dernière édition par VIC le Ven 15 Fév - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5717
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: BANDE DESSINEE SF   Ven 15 Fév - 22:17

Un grand merci pour cette présentation. Je connaissais, mais sans plus. Merci de nous faire découvrir l'envers de cette oeuvre.
Je vais dévier un peu du sujet mais... Je crois que les gens de notre génération, qui étaient adolescents ou un peu plus à l'époque, ont vraiment eu de la chance de vivre cette liberté de ton, cette explosion créative, ce bouillonement bordélique qui caractérisait ces inimitables années 80. Oh bien sûr, les censeurs et bien-pensants pousseront des cris d'orfraie, parleront de drogue, d'alcool et d'excès, de sexualité débridée et de scandale. Loin de moi l'idée de faire l'apologie de certains modes de vie et je n'ai rien d'un révolutionnaire.
Non, je déplore simplement moi aussi le formatage et le politiquement correct de notre époque, si ennuyeuse, si terne. Et j'apprécie d'autant plus ces bouffées de nostalgie, nostalgie d'une époque si différente, si bouillonnante, si riche, si inventive. Une époque flamboyante, insolente et inimitable, même si elle était condamnée à mourir de ses propres excès, condamnée d'avoir tout voulu, trop fort, trop loin.
Merci pour ce sujet. Je le répête, je n'ai rien d'un révolutionnaire. Mais si ce forum nous permet de temps en temps de retrouver par bouffées, à travers ses sujets, un peu du parfum de ces années... J'en suis très heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire



Masculin Messages : 959
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Sam 16 Fév - 9:06

Tout comme Voyageur Solitaire, un grand merci pour cette présentation!

Je connaissais le journal de nom et je me rappelle très bien avoir vu les dernières couvertures en librairie... Mais je ne l'ai jamais lu. Ce magazine, ou plutôt son nom, est devenu pour moi une sorte d’icône irréelle (non représentable) me servant à définir d'emblée un genre, une catégorie, un mouvement : la S.F. rock. Je découvre ici tout ce qu'il a de plus et de plus grand^^.

Mais je n'ai jamais réussi à véritablement accrocher à ces auteurs - étrangement. J'ai lu l'Incal, la caste des méta-barons, vu pas mal de couvertures de Druillet ou de Nicollet et je n'accroche pas. Il est néanmoins assez probable que dans mon cas, ce soi typiquement un manque de culture, manque qui nuit à l'appréciation des qualités. Cet article donne l'envie de le combler!

J'ai particulièrement apprécié la photo en noir et blanc et la réflexion critique sur ces années 80, réflexion à creuser...

Un grand bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
metal-hurlant



Masculin Lion Messages : 48
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 50

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Sam 16 Fév - 9:16

merci pour l'historique de la revue, à l'époque je m'interressai pas à elle et un jour j'ai découvert l'univers de Druillet et ce fut un choc; j'ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois (je me suis même fait prendre en photo avec lui Wink ), c'est quelqu'un de très sympa, pas langue de bois du tout et pas avare pour raconter des anecdotes (sa rencontre avec Jodorowsky pour le film DUNE); j'ai rencontrer aussi Caza, un grand monsieur aussi, j'en reparlerai.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Sam 16 Fév - 11:10

metal-hurlant a écrit:
... j'ai rencontré aussi Caza, un grand monsieur aussi, j'en reparlerai.............

Excellent, je suis curieux de lire ton futur article sur Caza, surtout que je l'imagine perdu toujours dans sa campagne, un peu reclus et inaccessible.
Et j'aime beaucoup certaines de ses oeuvres...

@Astre*Solitaire : ce n'est pas évident d'accrocher avec certains de ces artistes, je le reconnais volontiers. Et ce d'autant plus que 30 ans plus tard, leurs oeuvres et leur style ont été copiés, voir banalisés. Si quelqu'un lisait aujourd'hui Les Voyages de Lone Sloane (Druillet), ou bien Arzach (Moebius), sans connaître l'histoire et le contexte, je pense qu'il passerait à côté d'une grand partie de l'oeuvre. Ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi et comment ces deux BD ont révolutionné le genre à l'époque.

J'ai oublié de dire que beaucoup d'artistes de la revue Metal Hurlant s'inspirait évidemment des comics US d'une part, et surtout, principalement, de la BD underground américaine.
Celle-ci était symbolisée par Robert Crumb, dont je reparlerais dans les jours à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youpi l'alchimiste



Masculin Messages : 502
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Dim 17 Fév - 2:52

Je découvre moi aussi cette revue, en fait j'en avait entendu parlé à de nombreuses reprises mais n'avais cherché plus loin. Dans ma jeunesse je n'accrochais pas trop à la BD adulte, peut être aujourd'hui devrais je y faire un tour. D'un autre coté ce n'est pas trop étonnant, comme le mentionne Métal-hurlant Druillet c'est un choc, du brutal graphiquement et émotionellement. On est loin de la BD facile à lire, j'ai fait l'impasse jusqu'à présent peut être dans quelques années quand je serais grand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel



Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Mer 20 Mar - 22:20

Vous me faites plaisir d'écrire sur Metal Hurlant et Druillet. Et il y a même eu des chanceux parmi vous qui l'ont rencontré!
Je connaissais et me suis procuré quelques numéros de la revue en PDF.
Gamin j'ai découvert les albums de Druillet et Corben à la bibliothèque municipale...une grosse claque!

Sinon, j'ai également vu le film "Heavy Metal"....

Beaucoup d'émotions qui me font un peu regretter de ne pas avoir vécu cet age d'or ou les fanzines étaient légion et la musique était psyché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Mer 20 Mar - 23:42

Paul Le Puel a écrit:
Vous me faites plaisir d'écrire sur Metal Hurlant et Druillet. Et il y a même eu des chanceux parmi vous qui l'ont rencontré!
Je connaissais et me suis procuré quelques numéros de la revue en PDF.
Gamin j'ai découvert les albums de Druillet et Corben à la bibliothèque municipale...une grosse claque!

Sinon, j'ai également vu le film "Heavy Metal"....

Beaucoup d'émotions qui me font un peu regretter de ne pas avoir vécu cet age d'or ou les fanzines étaient légion et la musique était psyché.

C'est évidemment plus facile à Paris pour les rencontres. À Lyon est quand même basé Nicollet où je crois qu'il enseigne (ses couvertures pour Metal Hurlant, de Howard ou de Clark Ashton Smith m'ont marqué). Druillet et Nicollet sont amis de longue date, d'avant même les débuts de Metal Hurlant.

Le film Heavy Metal était surtout une production américaine, pas forcément fidèle à l'esprit du Metal Hurlant français, dont il était dérivé. Je ne l'ai jamais vu.
Des pdf Metal Hurlant ? Il faudra que je creuse cette piste.



Youpi l'alchimiste a écrit:
La guerre éternelle

"La Guerre éternelle est beaucoup plus un ouvrage dénonçant la guerre qu'un roman antimilitariste. Je suis contre la guerre, pas contre les soldats. Bien sûr, j'ai pu être dur pour une classe particulière de militaires, les officiers. Personne ne s'en est jamais plaint." Joe Haldeman
J'avais lu cette BD dans les années 80 et j'avais bien aimé le graphisme, mais je ne l'ai jamais relue.
Le roman est un classique de la SF que j'avais lu lors de sa sortie chez J'ai Lu en 1985. Ce livre a raflé le Hugo et le Nebula (les 2 prix de SF les plus prestigieux), et le Locus. Un bouquin assez atypique et intéressant, qui pose le questionnement de la guerre. Il a écrit une suite, ou plutôt un prolongement, plusieurs années après, dont je n'ai pas grand souvenir.
Joe Haldeman devait écrire assez peu car pendant longtemps, seule La Guerre Éternelle et l'un de ses recueils de nouvelles (d'ailleurs pas très marquant), étaient disponibles en français.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel



Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Jeu 21 Mar - 11:48

VIC a écrit:


Le film Heavy Metal était surtout une production américaine, pas forcément fidèle à l'esprit du Metal Hurlant français, dont il était dérivé.

Oui tout à fait...N'empêche que je l'ai revu récemment et je lui trouve beaucoup de qualités. C'est du kitsch, du old school pur et dur autant du point de vue de l'animation, des styles graphiques, des scénarii et de la BO...mais, ça remue et l'atmosphère est là. Bon, okay, les histoires sont de qualité et d'intérêt assez inégales.

C'est le genre de film techniquement dépassé qui marche encore pour moi. Là dessus, je le rapprocherai aussi d'un Fritz the cat (pourtant dézingué et renié par Crumb lui même) et des Maîtres du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Jeu 21 Mar - 12:19

[quote="Paul Le Puel"]
VIC a écrit:

...
C'est le genre de film techniquement dépassé qui marche encore pour moi. Là dessus, je le rapprocherai aussi d'un Fritz the cat (pourtant dézingué et renié par Crumb lui même) et des Maîtres du temps.
Il faudrait que je puisse le découvrir un jour, alors...
J'aime beaucoup Crumb mais pour certaines choses uniquement comme ses pochettes de disques, ou ce qu'il a fait en rapport avec la musique. D'autant que j'aime assez souvent les disques dont il a fait les pochettes (de blues ou autres).
Dans Metal Hurlant 120, se trouve une BD de Crumb de 8 pages sur " l'expérience religieuse de Philip K.Dick". Amateurs de Crumb, de K.Dick, ou de psyché, ça vaut le coup d'oeil !
Dans le n°79, il y a l'incroyable édito suicidaire, haineux, et d'une connerie abyssale d'un Philippe Maneuvre pathétique sur Blade Runner, le film adapté d'un K.Dick. Doug Headline n'avait pas du tout apprécié à l'époque, jugeant Manoeuvre irresponsable de flinguer le film le plus fidèle à l'esprit Metal Hurlant.
Il faudra que j'en reparle dans un sujet consacré à Blade Runner...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel



Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Dim 31 Mar - 18:46

J'aurai très bien pu vous présenter Lupus sur un coin de ma table tant cette BD m'a marqué mais autant faire vivre ce topic.



LUPUS, de Frederik PEETERS, est une BD en 4 tomes racontant l'histoire d'un étudiant en botanique parti faire le tour de l'espace accompagné de son ami Tony. Le but de cette escapade: planer avec, entre autres, le lichen agarical, se paumer sur des planètes diverses et variées, sans rechercher quelque chose de précis... L’espace est là. Avec ses masses de noir profondes, ses formes extravagantes inconnues, ses plantes et ses espèces étranges. Alors on se laisse flotter au gré de ces dessins noirs et blancs, dans le rythme des pensés et pérégrinations de Lupus. Le trait, les cases et les planches nous invitent dans la jungle touffue ou dans le vide interstellaire, dans les rêves et dans la réalité.



les pensées de Lupus, ce personnage attachant, ses paroles, ses questions et ses doutes. On se régale totalement, et en même temps on est touché par l’intimité partagée avec cette personne.



Et comme les paroles ne sont pas toujours nécessaires, et qu’elles ne disent sûrement pas tout, le dessin est là. De magnifiques cases sans bulle, un personnage qui flotte dans le vide, un visage, un sourire. Dans ces moments, le trait exprime tout avec une grande profondeur et une superbe simplicité ; et le silence, loin de constituer un vide, joue à plein et investit la page pour nous permettre de respirer, d’inspirer, de nous poser avec notre héros que nous accompagnons dans ses doutes et ses épreuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Lun 1 Avr - 18:10

Intéressant, je ne connaissais pas du tout, et je note.
Je n'ai jamais lu d'autre BD sans parole que celle de Moebius : Arzach.
C'est une senstation très curieuse d'ailleurs, que de recomposer une histoire à partir des images seules...


Moebius : Arzach (1976)




Arzach est un album de bande dessinée de 35 planches en couleur de Mœbius (alias Jean Giraud), publié à l’origine par épisodes en 1975 et 1976 dans le magazine Métal hurlant. Il paraît aux Humanoïdes Associés en 1976.

Arzach fut une révolution pour la bande dessinée de l'époque. Elle est constituée d'une série de cinq histoires autonomes, sortes de « nouvelles graphiques » de quelques planches chacune. Sa particularité réside tout d'abord en son absence totale de dialogues : on y croise un voire deux personnages récurrents (Arzach et son Ptéroïde, sorte de ptérodactyle) mais apparemment muets, en tout cas l'auteur ne leur autorise pas la parole pour s'exprimer. Le lecteur est dérangé, on ne lui donne pas de récit linéaire et explicite. D'ailleurs l’ambiance est souvent assez sombre, entre des personnages moroses et d’immenses étendues minérales.

De même, l'auteur s'amuse à changer l'orthographe du titre à chaque fois : on passe d’Arzach à Harzak, Harzack ou Harzach, sans qu'on sache jamais vraiment à quoi fait référence ce mot.

Mœbius a dit lui-même que Arzach avait consisté pour lui à libérer par le dessin quelque chose de très personnel comme ses propres sensations inconscientes, avec des scènes de l'ordre de l'onirisme.






Suites et adaptations :

En 1994 paraît Arzach made in USA, un recueil d’illustrations de différents auteurs américains en hommage à Arzach.

En 2002, Mœbius écrit et réalise d'après Arzach une série de dessins animés de très courte durée pour la télévision (France 2), sous le nom d’Arzak Rhapsody.
Certaines planches ont servi d'inspiration à la dernière histoire du film d'animation Métal Hurlant.

En 2009 sort un nouvel album de Mœbius, "Arzak : Destination Tassili", aux éditions Stardom, mais cette fois-ci accompagné de textes en marge des dessins.
En 2010, ce même album est réédité en grand format et en couleurs sous le titre "L'Arpenteur" chez Glénat. Les textes ont été incorporés à des phylactères dans les planches et il constitue le premier d'une série de 3 albums. La disparition prématurée de l'auteur (en mars 2012) laissera à jamais inachevée cette nouvelle trilogie.

Quant au Arzach original, l'album a été classé en 2012 à la 9ème place du classement des 50 BD essentielles établi par le magazine LIRE.

(Sources : wikipedia)


Je précise qu'il existe beaucoup de versions d'Arzach disponibles dans les librairies spécialisées en BD, entre les anciennes, les nouvelles, avec ou sans bulles, voir les romans graphiques.
Ma préférence va à l'originale colorisée, sans bulle, pour être plus proche de la BD originale pour essayer de se mettre dans le contexte de ce qui fut bien une révolution à l'époque, et un vrai succès en librairie. Aujourd'hui, sans cet aspect historique, il est plus difficile d'apprécier la portée de l'œuvre.
À l'époque, Giraud essayait de devenir "Mœbius" en explorant les possibilités de la SF. L'histoire est sans parole car l'auteur, lorsqu'il était enfant, lisait passionnément des comics américains sans pratiquer l'anglais. Il était donc "forcé" d'inventer une histoire puisqu'il ne comprenait pas les bulles. Il en a résulté que Mœbius a gardé une certaine fascination pour ce type d'histoire sans parole, où l'imaginaire est censé combler les vides. Le résultat est assez poétique...


(Sources : préface d'Arzach par Mœbius, entre autres )






_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel



Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Dim 7 Avr - 10:31

Juste pour info, VIC: Lupus, que j'ai présenté précédemment, est loin d'être vierge de tout dialogue, mais je voulais juste dire par là que de nombreuses planches sont muettes et que cela ne nuit pas (bien au contraire) à la qualité de l'oeuvre.

Quant à Arzach, je connaissais juste de nom mais tu m'as donné envie d'approfondir tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Dim 7 Avr - 13:21

Merci pour ces précisions. Concernant Arzach, je pense que 36 plus tard, cette BD a perdu le côté révolutionnaire et novateur qu'elle avait à l'époque. Mais bon, c'est toujours intéressant du point de vue historique...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Mar 4 Juin - 22:09

ATTENTION LES AMIS,

Dimanche prochain 9 Juin, Druillet et Nicollet remettent ça pour des rencontres-dédicaces !
Mais ils ne sont pas seuls, avec quelques anciens compères de Métal Hurlant :



Donc avis aux amateurs du forum que je croise de temps à autres, je peux acheter et dédicacer des ouvrages pour vous.
Merci de me prévenir à l'avance pour que je puisse réserver les livres, car la dernière fois il n'y avait pas assez de stock.
Dans l'idéal, j'aimerais y aller jeudi pour faire mes emplettes tranquilles sans la bousculade de dimanche.

Nous avions parlé de La Nuit de Druillet :

Voyageur Solitaire a écrit:
Histoire assez désespérée dirait-on... Une sorte de fuite en avant ou de course à l'abîme ? Au vu de ton message, on pourrait même parler d'existentialisme, vivre, vivre totalement, jusqu'au bout, quitte à se détruire. Si la mort de la femme de l'auteur explique cela, je note également la date (1976) : on est en plein dans les 70's, la contestation, la révolte, un certain bouillonement créatif...
Peut-on encore la trouver facilement ?
On devrait pouvoir la trouver normalement. Elle est même sur mes tablettes, ayant déjà "Les 6 Voyages de Lone Sloane".

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel



Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 40
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Mer 5 Juin - 5:50

ça se passe à Paris?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2732
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: MAGAZINE METAL HURLANT   Mer 5 Juin - 13:49

Oui c'est à Paris.
Mais bon, la Poste ou d'autres solutions sont du domaine du possible entropiquement envisageable.
Je peux attendre le prochain passage de VS à Paris pour lui remettre un livre, ce qu'on a déjà fait, même si je ne crois pas qu'il fasse ce voyage ces 3 ou 4 prochains mois...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAGAZINE METAL HURLANT   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
MAGAZINE METAL HURLANT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La presse se déchaine: un magazine de plus dans les kiosques
» Fairyland ! (Metal).
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» FORBES Magazine: What Haiti Needs: An Entrepreneurial Revolution
» Nashville hockey magazine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: