AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astre*Solitaire



Masculin Messages : 985
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Mer 23 Juil - 21:15


Les plus belles légendes du Moyen Âge, aux éditions Omnibus, 2009, 955 p., dont 900 de textes et commentaires.
Textes choisis et présentés par Michel Stanesco, décédé en octobre 2008. Il occupait la chaire de littérature médiévale de l'université de Strasbourg. Il est notamment l'auteur d'une Histoire européenne du roman médiéval (avec Michel Zink, PUF, 1992) et d'une vaste anthologie, La légende du Graal (LGF, la Pochothèque, 2006).


Quatrième de couverture :
Le preux Roland et son épée Durandal, les amours de Tristan et Yseut, la geste du roi Arthur, Lancelot et la légende du Graal, les facéties de Renart, les rêves d'Orient, l'amour courtois et l'héroïsme chevaleresque... Autant de thèmes fondateurs de notre culture occidentale. Ainsi l'enchanteur Merlin, né des brumes celtiques du XIIe siècle, anime et inspire l'épopée romanesque anglaise, la littérature de colportage en France, l'opéra allemand du XVIIIe siècle, la poésie romantique du XIXe siècle, la bande dessinée et le cinéma du XXe siècle. Les Plus Belles Légendes du Moyen Âge passent en revue, par des extraits commentés et ordonnés par grands chapitres, les récits qui dominèrent l'imaginaire romanesque des écrivains et troubadours du monde médiéval, du XIIe au XVe siècle. Ouvrage de divertissement pour quiconque est en quête de merveilleux, d'évasion et de pittoresque, la présente anthologie fait également office d'introduction à la connaissance des lettres, non seulement françaises, mais européennes.

Avis :
Lorsque j'ai acheté ce livre, j'avais quelques doutes : les notes paraissaient légères, les extraits très courts et il y avait manifestement un gros travail de réécriture cherchant à gommer les difficultés inhérentes à la lecture de textes écrits en ancien français … mais tellement de textes inconnus que finalement je me suis laissé séduire. Et j'ai très bien fait !
Sur plus de 900 pages, Michel Stanesco nous offre un magnifique panorama de la littérature du Moyen Âge au travers non seulement des légendes originales (Merlin, Mélusine, Jeanne d'Arc, le Prêtre Jean, etc...), mais aussi de textes moins connus qui suscitèrent un engouement à leur époque que nous évaluons mal (Amadis de Gaule, cité par Don Quichotte comme étant le meilleur des chevaliers, par exemple, ou Abélard et Éloïse dont la correspondance servira d'inspiration à Rousseau pour sa Nouvelle Éloïse, le plus gros succès littéraire du XVIIIe siècle) et bien sûr des chefs d'œuvres littéraires qui encore et toujours sont et seront repris comme La Chanson de Roland, La Chambre de beautés (dans le Roman de Troie) ou le Roman de la Rose. Les extraits ne sont pas toujours choisis pour leurs qualités littéraires, justement, mais pour leur pertinence à nous conter la légende. C'est notamment le cas du long extrait de la Chanson de Roland qui nous narre la terrible bataille de Roncevaux contre les Sarrasins. C'est très répétitif (comme toute chanson de geste) et pourrait lasser, mais au contraire, la débauche de sang, de violence, d'affrontements marque au fer rouge les raisons de la légende et emporte l'adhésion. Notons aussi que la plupart des traductions sont inédites, le fait de Michel Stanesco qui nous ouvre parfois pour la première fois l'accès à des textes encore jamais traduit en français moderne pour un réel plaisir de lecture.
Néanmoins, je ne serais pas sans quelques petites critiques. Les notes introductives de chaque chapitre et de chaque texte sont réellement succinctes et parfois assez imprécises comme avec le Roman de la Rose où l'on ne parle que du roman de Lorris, ce qui est assez réducteur. Mais je pense que ce fait comme celui de présenter les textes dans un français moderne procèdent de la même volonté : celle d'offrir, dans le format le plus clair et le plus accessible possible, ces légendes vieilles de plus de 500 ans à notre regard et de nous les rendre immédiates. Plus gênant est l'absence de notes en bas de page pour expliquer un mot ancien, une relation d'écriture, une contextualité qui aujourd'hui nous fait défaut. C'est le gros point noir de cette somme et le seul vrai reproche que je lui fait. Enfin, au vu d'une telle anthologie, on ne peut que regretter l'impasse - évidemment volontaire - sur deux trois genres comme le roman réaliste qui fait appel aux contes folkloriques, ou le renouveau poétique avec des œuvres comme La Belle Dame sans merci. C'est évidemment volontaire. L'objectif est de présenter les mythes et non le panorama exhaustif de la littérature française du Moyen Âge. D'ailleurs, des textes d'Italie, d'Espagne émaillent ce recueil et offrent ainsi un point de vue plus cosmopolite qui est le bienvenu.
Mais je chipote vraiment au vu des découvertes que j'y ai faite. C'est ainsi que je n'hésite pas à qualifier cette anthologie d'incontournable pour celle ou celui qui veut découvrir nos légendes littéraires. Un moment hors du monde, dans celui de nos ancêtres.

Vous trouverez avec ce lien une des rares bonnes critiques pour ce livre.

Je vous offre ici le sommaire afin de vous faire une petite idée du nombre de récits abordés.

Sommaire
Le temps des « bonnes chanson » par Michel Stanesco
Note au lecteur

HÉRITAGE DE L'ANTIQUITÉ GRÉCO-LATINE
Le Roman de Troie
Alexandre
Le Roman de Thèbes
Le Roman d'Énéas
Apollonius de Tyr

DIABLERIES ET MIRACLES : MOTIFS FOLKLORIQUES DANS L'HAGIOGRAPHIE
Les Miracles de Notre-Dame
Le jongleur de Notre-Dame
Le Jeu de saint Nicolas
Scènes infernales
Robert le Diable

L'HÉROÏSME CHEVALERESQUE
Le Voyage de Charlemagne
L'enfance de Rolandin
Une rencontre amoureuse de Roland
Le sacrifice de Roland

CHANSOND DE GESTE
Berthe aux grands pieds
Aymeri de Narbonne et Les Narbonnais
--Aymeri de Narbonne
--Les Narbonnais
Guillaume au Court Nez
--La Prise d'Orange
--Aliscans
--Moniage Guillaume
Hugues Capet
Le cycle de la première croisade
--La Chanson d'Antioche
--La Conquête de Jérusalem
La Chanson des Nibelungen

L'AMOUR COURTOIS
Troubadours et trouvères
--Bernard de Ventadour
--Raimbaut d'Orange
--Peire Vidal, le poète fou
--Jaufré Rudel
--Guilhelm de Cabestanh
Dante, Vita Nova
Lai de Tydorel
Le lai de sire Orfée

JARDIN D'AMOUR
Le Roman de la Rose
Le Livre du Cœur d'Amour épris

LA PASSION AMOUREUSE
Tristant et Isalde
Le lai du philtre de douleur
La folie Tristan
Mort de Tristan
Un lai féerique : les deux amants
Aucassin et Nicolette

LA LETTRE D'AMOUR
Abélard et Héloïse
Tristane et Yseut

LA COUR DU ROI ARTHUR
Arthur
La table ronde
La forêt de Brocéliande

L'AVENTURE CHEVALERESQUE
Le Roman d'Yvain
Érec et Énide
Le Chevalier de la charrette ou Le Roman de Lancelot
Guiron le Courtois

LE GRAAL
Perceval le Gallois ou le Conte du Graal
Galaad, héros de la quête du Saint Graal
Le chevalier Gauvain
Parzival
La Mort du roi Arthur

L'ORIENT
Saladin
La troisième croisade
--Aliénor d'Aquitaine aime Saladin de folles amours
--Saladin fait chevalier
Le Prêtre Jean
Le Vieux de la montagne
--Chez Ambroise
--Chez Joinville
--Dans Baudouin de Sebourc
Le Livre des Merveilles
Le Devisement du monde

LE FANTASTIQUE
Auberon
La mesnie Hellequin
Le Charivari
Le Chevalier au Cygne
La naissance de Merlin
Mélusine
La Nef des fous

LE MONDE ANIMAL
La licorne
Bayard
Le lion du chevalier
L'hyppogriffe
Le Roman de Renart
Guillaume au faucon

ÉCRITURES DE L'HISTOIRE
Le jeune roi d'Angleterre
Richard Cœur de Lion
--Troisième croisade
--Arrestation du roi
--Un ménestrel découvre la prison du roi
Saint Louis et son temps racontés par Joinville
Froissart Chroniqueur
La Pucelle
--Chronique de la Pucelle
--Pontus Heuterus prévôt d'Arnhe-en-Gueldre

LES ROMANS DE CHEVALERIE
Le Chevalier au Papegau
Tirant le Blanc
Amadis de Gaule
Les neuf preux

Notes bibliographiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Mer 23 Juil - 22:13

Voilà qui m'intéresse hautement. Je suis toujours très méfiant avec les best sellers à la mode du graal dont quelques amis historiens m'avaient fortement déconseillé. Ici, tout le contraire : pas tape-à-l'œil, et ça a l'air beaucoup plus sérieux : un panorama très complet, cosmopolite, et surtout proche des textes originaux, qui permettent donc de se rapprocher des origines des mythes.
Je ne sais pas quand est-ce que j'aurai le temps de le lire et sûrement pas tout d'un coup, mais c'est bien noté. Merci pour le lien.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Mer 23 Juil - 23:23

Je note moi aussi.

De toute façon, pour le travail de réécriture, on y échappe pas. La langue médiévale est très particulière et nécessite une "traduction" en français moderne. D'autant qu'il y a de nombreux mots qui sont oubliés aujourd'hui.
Mais il est bon de connaître le sens des mots employés au Moyen Age car bien souvent il n'était pas le même qu'aujourd'hui. Il est utile aussi de connaître le contexte dans lequel ils étaient utilisés.

Je vais essayer d'éviter les dépenses avant de partir en vacances. Mais à la rentrée, je vais voir pour me le procurer ou en libraire ou sur mon site habituel (chapitre.com pour ne point le nommer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Mer 23 Juil - 23:32

VIC a écrit:
Je suis toujours très méfiant avec les best sellers à la mode du graal

En général, on le repère très vite un livre de ce genre... la couverture est souvent tape-à-l'oeil avec un titre gothique et une illustration très fantasy qui a plus rapport avec l'univers du Seigneur des Anneaux que du Saint Graal.

Les livres du regretté Jean Markale, qui était un spécialiste de l'histoire celtique, sont une bonne introduction en la matière :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Jeu 24 Juil - 6:40

Gorak a écrit:


Je vais essayer d'éviter les dépenses avant de partir en vacances. Mais à la rentrée, je vais voir pour me le procurer ou en libraire ou sur mon site habituel (chapitre.com pour ne point le nommer).

Ils existent encore , Chapitre.com ? Je croyais qu'ils avaient fermé ces derniers mois.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3860
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Jeu 24 Juil - 12:12

VIC a écrit:
Gorak a écrit:


Je vais essayer d'éviter les dépenses avant de partir en vacances. Mais à la rentrée, je vais voir pour me le procurer ou en libraire ou sur mon site habituel (chapitre.com pour ne point le nommer).

Ils existent encore , Chapitre.com ? Je croyais qu'ils avaient fermé ces derniers mois.

Les librairies ont fermé. Mais le site internet existe encore. C'est là que je passe commande le plus souvent.

http://www.chapitre.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Astre*Solitaire



Masculin Messages : 985
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Dim 27 Juil - 20:07

VIC a écrit:
et surtout proche des textes originaux, qui permettent donc de se rapprocher des origines des mythes.

Je me suis probablement mal exprimé : ce sont bien les textes originaux, simplement traduits de l'ancien français en français moderne. Or, dans ce domaine, on peut trouver plusieurs niveaux de traduction : de celle qui retouche le moins possible (et où des tonnes de notes sont indispensables pour suivre l'idée du texte et comprendre le sens de certains mots ; surtout utilisé pour la poésie), jusqu'à celle où l'on se demande si l'on est bien en train de lire un texte du XIIIe siècle. Et ici nous avons à faire à un mélange qui tend davantage vers la dernière possibilité que la première : les traductions semblent toujours chercher le plus possible à s'approcher du français moderne, même si certaines formules ou tournures de phrases conservent leur caractère « moyenâgeux » ou si certaines traductions fort célèbres (telle celle de Bédier pour la Chanson de Roland, qui fait référence, mais qui date de 1920 quand même) sont reprises d'office. Et si Michel Stanesco a traduit beaucoup de textes, il n'est pas seul dans cette anthologie. Pour ne citer qu'un exemple, le Roman de Troie est traduit par Émannuèle Baumgartner (décédée en 2005 et, je cite ici Wikipédia, « agrégée de grammaire, spécialiste de la légende Arthurienne, ayant fait un doctorat d'état sur le Tristan en prose (dir.Jean Frappier), a été professeur à l'université de Paris X à Nanterre, puis à partir de 1990 à l'université de la Sorbonne nouvelle »). Ce sont donc toujours d'éminents chercheurs et professeurs qui sont choisis pour nous offrir le meilleur des textes du Moyen Âge. Néanmoins, si je devais simplifier, les traductions nouvelles / actuelles ont été reprises par M. Stanesco, alors que les œuvres n'ayant pas eu la chance d'être ainsi retravaillées se sont vu traduites par ce dernier. Prenons l'exemple d'Aymeri de Narbonnes, dont la publication utilisée est celle des Firmin Didot par Louis Demaison (vous pouvez lire le texte original de cette publication ici). C'est, comme vous pourrez le constater, particulièrement difficile à lire. Michel Staneco nous offre ainsi une traduction fraîche, moderne, j'oserais dire pimpante et qui d'emblée conquis car, tout en respectant le style et les caractères de l'écriture de cette époque, met à la portée de tous, sans exception, nos textes fondateurs, nos légendes, que nous ne connaissions qu'au travers des adaptations d'adaptations.
Mais - je l'avais déjà signalé - à trop vouloir simplifier, à vouloir absolument rendre le texte accessible, on en arrive à des choix extrêmes parfois critiquables. C'est le cas des notes de bas de pages. C'est vrai que de telles notes alourdissent le texte, ralentissent la lecture, brisent sa fluidité, et que ne pas comprendre un mot ou un détail précis n'empêche en rien de saisir l'ensemble et de goûter cette prose. Mais tout de même, il demeure nombre de mots qui ne nous sont que peu connus, voire pas connus du tout : tinel (une massue), brochet (un cheval), gagatrôme (une pierre précieuse), citovaut (une épice), etc... Il est dommage qu'une solution n'ai pas été trouvée pour les rendre accessibles au commun des lecteurs que nous sommes, que cela soit par le biais de notes ou d'un lexique, même très léger. Par exemple, sur les 100 pages, environ, qui traitent de l'héritage de l'antiquité gréco-latine, nous ne retrouvons que deux notes : une pour le galingal (mais pas la zédoaire) et une autre pour le muid. Dommage, dommage... Mais c'est bien là ma seule critique réelle. Le reste, ce n'est que du bonheur.


Dernière édition par Astre*Solitaire le Lun 28 Juil - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2748
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Dim 27 Juil - 21:04

Astre*Solitaire a écrit:
... tinel (une massue), brochet (un cheval), gagatrôme (une pierre précieuse), citovaut (une épice), etc... Il est dommage qu'une solution n'est pas été trouvée pour les rendre accessibles au commun des lecteurs que nous sommes, que cela soit par le biais de notes ou d'un lexique, même très léger. Par exemple, sur les 100 pages, environ, qui traitent de l'héritage de l'antiquité gréco-latine, nous ne retrouvons que deux notes : une pour le galingal (mais pas la zédoaire) et une autre pour le muid. Dommage, dommage... Mais c'est bien là ma seule critique réelle. Le reste, ce n'est que du bonheur.
Houlà c'est assez embêtant en effet, vu que tous les noms que tu cites m'étaient inconnus.

Devinette : qu'est qu'on peut acheter pour manger chez certains bouchers ou chez un poissonnier ?

réponse : un tehcorb

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge   Aujourd'hui à 21:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michel STANESCO / Les plus belles légendes du Moyen Âge
» légendes du pays des vikings... suite
» Michel Martelly fait campagne à Montréal
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» hommage à michel Corringe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La grande bibliothèque :: Les bouquins-
Sauter vers: