AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 XXème SIECLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 1 Déc - 19:38

Moi, je pense que l'on devrait partager le monde en deux : d'un côté les Anti-racistes avec un "A" sur le coeur comme dans Amour et de l'autre les racistes, avec un "C" sur la poitrine comme dans "Connards".

Non, le racisme n'est pas une opinion, c'est juste le symptôme grave d'une maladie mentale...



Désolé, c'est peut-être démago d'écrire ça, mais c'est sincère et ça vient du coeur. Jamais pu supporter le racisme... tous les racismes d'ailleurs.
Classer des gens par couleur de peau, de cheveux, selon la religion, l'idéologie, la biologie et j'en passe, il y a rien de plus crétin.

Merde à la fin, ce sont nos différences qui rendent ce monde vivant. Il y a tant de richesses à découvrir et la vie est si courte.
Profitons-en pour nous tendre la main plutôt que de se foutre sur la poire pour des motifs aussi cons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Sam 2 Jan - 11:25

Lawrence d'Arabie


Il se nommait Thomas Edward Lawrence, mais il est resté dans l'Histoire comme Lawrence d'Arabie. Né en 1888, cet anglais mêlé d'irlandais fût officier, espion, poète, archéologue et écrivain.

C'est pendant la Première Guerre Mondiale, alors qu'il est en mission en Afrique du Nord, qu'il tombe amoureux fou du désert. Travaillant dans le Renseignement, il est aux premières loges de la grande Révolte Arabe contre l'Empire Ottoman, alors empêtré dans le conflit aux côtés de l'Allemagne. Notre homme se prend de passion pour la cause et rêve alors de libérer et réunifier le monde arabe en une seule entité, de restaurer une civilisation, une nation arabe unie et forte.

Son rôle reste assez flou... Officiellement, il est chargé de convaincre les arabes de se soulever contre les ottomans et d'appuyer ainsi les efforts de guerre britanniques. Mais l'Etat-Major s'interroge sur ses motivations réelles, sur son projet qualifié de "visionnaire" par certains, de "fou et chimérique" par d'autres.
La personnalité de Lawrence reste complexe, difficile à cerner. Visionnaire, utopiste, exalté ? Toujours est-il qu'il est vu et considéré comme un égal par les princes arabes, surnommé "l'arabe blanc". L'Etat-Major le voit "rebelle", "indiscipliné" et se méfie de lui. On cherche à le rabaisser, on murmure qu'il est homosexuel (aucune femme dans sa vie), que capturé par des rebelles, il aurait été violé, qu'il a des tendances masochistes... Ce dernier point a d'ailleurs été vérifié à travers témoignages et écrits fiables et il est désormais admis par tous ses biographes.

Insaisissable Lawrence... Espion, officier, écrivain et poète (il a écrit Les sept piliers de la sagesse), érudit, polyglotte, féru d'archéologie et de civilisations disparues... Une vie d'aventure, la guerre, les intrigues, le désert...

Son rêve ne se réalisera pas, mais Lawrence n'en a pas fini avec l'Orient : lors des négociations de paix, il intrigue pour obtenir la couronne d'Iraq au prince Fayçal, un ami. On raconte que, déguisé en ermite prédicateur, il sème le trouble en Afghanistan, qu'il rôde ici et là, de prince en chef de tribu, qu'il est agent double, triple... On ne prête qu'aux riches.

Il ne manquait plus qu'une mort inhabituelle pour clôre une telle vie. Passionné de moto, Lawrence se tue dans un accident en 1935. Et les rumeurs repartent de plus belle : on l'a tué, il en savait trop, il connaissait trop de secrets, trop de choses, trop de gens influents...
Un personnage hors-normes, romanesque et mystérieux, à jamais immortalisé par Peter O'Toole au cinéma. Hugo Pratt le mentionnera également dans certaines aventures de Corto Maltese et je me demande si Howard, son contemporain, ne se serait pas inspiré de lui pour son personnage d'El Borak...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mer 3 Fév - 13:14

Ces Européens qui sont restés en Algérie après 1962

5 juillet 1962 : proclamation officielle de l'indépendance algérienne. Après huit ans de guerre. Plus d'un million d'Européens abandonnent tout pour venir en France, dans un pays que beaucoup ne connaissaient pas.

Certains sont restés là où ils étaient nés...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 16 Fév - 8:07

Les Usines Peugeot à Sochaux : plus d'un siècle d'Histoire

La célèbre firme automobile est connue dans le monde entier, aujourd'hui, mais connaissez-vous ses débuts ? Débuts fort modestes à l'origine comme le montre cette petite vidéo 3D réalisée par des élèves ingénieurs de l'IDHES.

Peugeot-Sochaux : une "success-story" à l'Américaine made in Franche-Comté :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Lun 29 Fév - 22:42

Le "putsch" d'Alger de 1961 dévoilé

Ou comment le général de Gaulle et ses amis ont utilisé un non-événement pour changer les institutions selon une vaste opération de communication bien rôdée. Des révélations assez étonnantes...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 1 Mar - 9:47

Mmmmm, non-événement… Je peux t'assurer que mon père, dans son cantonnement du Sahara, quand il a entendu ça, il a confisqué les radios et interdit toutes les sorties. Black out total jusqu'à ce que ça se clarifie.

Je ne dis pas que le putsch aurait pu mettre en danger le gouvernement en France, quoi que, l'OAS a montré une certaine capacité d'action sur le territoire métropolitain. Mais non-événement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 1 Mar - 12:56

En métropole, c'était un non-événement. L'OAS, certes, pouvait fomenter des attentats mais quant à être en mesure de prendre le pouvoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Sphigx



Masculin Messages : 133
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 1 Mar - 19:34

Voyageur Solitaire a écrit:
Lawrence d'Arabie

Son rêve ne se réalisera pas, [...]

Le problème est que le gouvernement britannique jouait sur deux tableaux : unification des Arabes contre les Ottomans et foyer juif en Palestine. C'est la dernière option qui sera retenue avec la déclaration Balfour de 1917.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx



Masculin Messages : 133
Date d'inscription : 25/08/2012

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mar 1 Mar - 19:41

Gorak a écrit:
Ces Européens qui sont restés en Algérie après 1962

5 juillet 1962 : proclamation officielle de l'indépendance algérienne. Après huit ans de guerre. Plus d'un million d'Européens abandonnent tout pour venir en France, dans un pays que beaucoup ne connaissaient pas.

Certains sont restés là où ils étaient nés...

Il existe une troisième catégorie très marginale : les Français qui se sont installés en Algérie après la déclaration d'indépendance. Un cousin de ma grand-mère et sa femme en font partie. Malheureusement, ils ont disparu en septembre 1962, comme beaucoup de Français restés dans le pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mer 30 Mar - 7:08

En hommage au grand historien Alain Decaux qui nous a quittés il y a peu, ce très beau documentaire finement narré sur l'Empire colonial français :


Une histoire qui, quoiqu'on en dise, ne présente rien de comparable avec l'empire britannique. L'aventure coloniale française était somme toute différente. Ce documentaire le prouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Mer 30 Mar - 22:04

Les Gardiens de l'Empire


Pour garder son immense empire colonial, la France constitua des corps indigènes. Le Soudan surtout semblait un réservoir inépuisable de guerriers qu'on utilisait même pour compléter les effectifs de l'armée française, devenus insuffisants par suite de la faiblesse de la natalité : les "troupes noires" rendirent les plus précieux services à la France au cours des deux guerres mondiales.

Il est certain que les Noirs du Soudan furent de valeureux et de merveilleux combattants, d'un dévouement, d'une endurance et d'une bravoure à toute épreuve.

Les troupes coloniales comprenaient une infanterie (tirailleurs) et une cavalerie (les spahis) ; les cadres étaient français, mais la moitié des places de lieutenant, sous-lieutenant et de sous-officiers étaient réservées aux indigènes.

La plupart de ces sous-officiers indigènes, médaillés, chevronnés, étaient parfois de "vieux briscards" ayant connu plusieurs campagnes, en particulier celle du Maroc entre 1907 et 1914.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Dim 3 Avr - 13:12

LE COUP D'AGADIR & LA CRISE FRANCO-ALLEMANDE AU MAROC (1911)

L'accord économique signé entre la France et l'Allemagne en 1909 fit long feu : l'Allemagne n'attendait qu'une occasion pour manifester son irritation et c'est la France qui la lui fournit elle-même : en avril 1911, à la demande du sultan marocain qui s'y trouvait assiégé par des rebelles, le gouvernement français lança une expédition sur Fès.


Les Allemands estimèrent que la France dépassait par cette initiative le cadre des opérations de police qu'elle était autorisée à mener dans les ports marocains, tel qu'il avait été fixé à la conférence d'Algésiras en 1906.
Aussi, le 1er juillet 1911, le gouvernement français reçut un avis officiel stipulant qu'un navire de guerre allemand avait jeté l'ancre dans le port d'Agadir ; sa mission : protéger les entreprises allemandes présentes dans la région. En réalité, l'Allemagne affirmait sa présence à Agadir et entendait contraindre les Français à lui offrir des compensations au cas où ceux-ci voudraient établir leur protectorat sur le Maroc.


Le "coup d'Agadir" provoqua une émotion outrée en France mais aussi en Grande-Bretagne, beaucoup plus vive qu'on ne l'avait prévue à Berlin.
Le 21 juillet 1911, au cours d'un banquet public, le Premier ministre britannique, Llyod George, fit une déclaration menaçante à l'égard de l'Allemagne :

" ... si une situation nous était imposée, dans laquelle la paix ne pourrait être maintenue que par le renoncement à la grande et bienfaisante situation que l'Angleterre a conquise en des siècles d'efforts héroïques couronnés de succès et par le fait que l'Angleterre, dans des questions touchant ses intérêts vitaux, serait traitée comme si elle n'avait plus de poids dans le conseil des nations - j'insiste -, alors une paix à vil prix serait un abaissement qu'un grand pays comme le nôtre ne pourrait accepter."

Dans ce contexte, au milieu des plus âpres campagnes de presse, s'ouvrirent des pourparlers difficiles.


Mais le président du Conseil français, Joseph Caillaux, était partisan d'un accord avec l'Allemagne. D'autre part, celle-ci, devant la résistance qu'elle rencontrait, rabattait ses exigences.
En fin de compte, l'affaire s'acheva par un traité signé le 4 novembre 1911 par lequel la France s'engageait, en échange de sa liberté d'action au Maroc, à céder à l'Allemagne une partie du Congo.

La guerre fut évitée de justesse mais l'antagonisme franco-allemand fut ravivé avec force :

- Les Allemands eurent le sentiment de s'être laissés duper ;
- En France, l'opinion reprocha au gouvernement d'avoir cédé un morceau de l'empire colonial, en pleine paix et sans aucune menace de guerre ; Caillaux, vilipendé par la presse nationaliste, fut contraint de démissionner et il fut aussitôt remplacé, dès janvier 1912, par Raymond Poincaré, qui avait la réputation d'être un "homme à poigne" et d'être beaucoup plus ferme à l'égard de l'Allemagne.

En Allemagne, pendant ce temps, le Reichstag votait de nouvelles lois militaires alors que Poincaré travaillait à resserrer l'entente avec l'Angleterre (novembre 1912) et l'alliance franco-russe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Lun 30 Mai - 13:19

Je profite du centenaire de la bataille de Verdun (21 février – 19 décembre 1916, 300 000 morts dans les deux camps confondus, au total 700 000 victimes mortes, blessées ou disparues) pour évoquer Émile Driant (11 septembre 1855 – 22 février 1916).


Il commence une carrière de militaire, traumatisé par la défaite de 1870. Il épouse la fille du général Boulanger. Il quitte l'armée, devient écrivain sous le pseudonyme de Danrit, puis se fait élire député. C'est un personnage assez peu sympathique à mes yeux : droite nationaliste (anti-dreyfusard, boulangiste) et très catholique, il joue du péril jaune (L’Invasion jaune, 1905) et laïc (un des méchants est un instituteur traître à la nation). On le considère comme le « Jules Verne militaire », ses écrits d'anticipation on parfois une certaine clairvoyance (il relate en 1910 une attaque japonaise sur Pearl Harbour…).

Bien évidemment, c'est un va-t-en-guerre, opposé à Jean Jaurès. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il s'engage volontairement, alors que seuls les députés de moins de 43 ans sont mobilisés (il en a 59).

En poste à Verdun, il s'inquiète de la faiblesse du dispositif. Le général Foch planifie en effet une offensive dans la Somme avec les britanniques, et il dépeuple les fortifications de leur hommes et de leurs canons pour préparer la bataille ; par ailleurs, il est persuadé que Verdun est trop loin de Paris (320 km), et que si les Allemands devaient mener une offensive, ça serait en Champagne.

Driant fait appel à ses collègues députés, mais Foch s'obstine ; à cette époque, le commandement militaire est un second État qui n'hésite pas à tenir tête à l'exécutif et au législatif. Lorsque les rapports des espions et les photos aériennes indiquent la préparation d'une offensive majeure, et même une fois la bataille commencée, Foch pense à une manœuvre d'intoxication allemande. Driant obtient tout de même l'envoi de renforts ; leur arrivée est prévue le 25 février, et le mauvais temps est avec les Français puisque l'offensive ne commence que le 21 alors qu'elle était prévue initialement le 12.

Driant est en première ligne, il meurt le 2e jour des combats. Il est célébré en héros à l'époque, mais son côté droite extrême et va-t-en-guerre l'on fait tomber dans l'oubli.

Stéphanie Duncan et Jean-Yves Le Naour, « Driant, le sacrifié de Verdun », Autant en emporte l'Histoire, © France Inter, 29 mai 2016.


Dernière édition par cdang le Mar 7 Juin - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Jeu 2 Juin - 15:05

Ça concerne toutes les époques, mais faut bien trouver un endroit où le mettre Cool

Guide pour essayer de déterminer l'âge d'une mappemonde non datée (en anglais)



Cliquer ci-dessous pour avoir l'image en pleine résolution

http://xkcd.com/1688/large/

Bon mine de rien, ça retrace l'évolution géopolitique du monde du XIXe au XXIe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Ven 3 Juin - 6:56

Joséphine Baker, artiste de music-hall et héroïne de la France Libre.


Née le 3 juin 1906 dans une famille pauvre descendant d'esclaves africains à Saint-Louis, dans le Missouri, elle connut la misère et le racisme avant de commencer, dès l'âge de 13 ans, une carrière artistique. Elle débarque ainsi à Paris, à 19 ans, pour entamer un nouveau spectacle sur les Champs-Elysées, la Revue Nègre, avec 12 musiciens et une troupe de 8 danseurs dont elle fit partie.

Très vite, elle conquit le coeur des Parisiens, puis des Français. Amour réciproque qu'elle évoqua dans le refrain d'une de ses chansons les plus célèbres : "'J'ai deux amours, Mon pays et Paris. Par eux toujours, mon coeur est ravie."


Elle devint dès lors l'icône des Années-Folles, donnant une touche d'exotisme, d'érotisme et de négritude dans cette France à peine sortie de la Grande Guerre et qui avait envie de plaisir et de légèreté.

En 1937, elle se marie une première fois et acquiert la nationalité française. Lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, fidèle à son pays d'adoption qui l'a accueillie et qui lui a tant donné, elle ne supporte pas de le voir foulé par les bottes d'un envahisseur à la sombre idéologie raciste. Elle prend alors le parti de la France Libre et fut l'une des premières à rejoindre le général de Gaulle, pour lequel, toute sa vie, elle lui témoignera toujours un grand respect et un grand attachement. Elle devint un agent de liaison et une héroïne de la Résistance.

Après la guerre, tandis que son étoile sur scène décline, elle achète le château des Milandes, sur la Dordogne, où elle se retire. Mais restée fidèle à son esprit généreux et ouvert, elle choisit d'y accueillir une douzaine d'enfants venus de toutes les régions défavorisées du monde qu'elle élève comme les siens.

Elle meurt à Paris, le 12 avril 1975, à l'âge de 69 ans.

Une Grande Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Ven 3 Juin - 15:31

Signalons que sa Revue Nègre fût très mal reçue aux USA, son pays natal, qui poussa les hauts cris et hurla au scandale alors qu'elle avait été acclamée à Paris. Ce qui ne fût sans doute pas pour rien dans l'affection qu'elle avait pour la France.

Une France qui ne se préoccupa pourtant guère de son sort lorsqu'après la guerre, elle connût de graves problèmes financiers. Elle ne s'en sortît que grâce à l'appui de deux femmes, Brigitte Bardot qui lui envoya un gros chèque et surtout Grace Kelly, devenue Princesse de Monaco qui lui fît don d'un logement à vie à Roquebrune et l'aida financièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Ven 3 Juin - 16:57

Voyageur Solitaire a écrit:
Signalons que sa Revue Nègre fût très mal reçue aux USA, son pays natal, qui poussa les hauts cris et hurla au scandale alors qu'elle avait été acclamée à Paris. Ce qui ne fût sans doute pas pour rien dans l'affection qu'elle avait pour la France.

Et surtout dans son engagement pour la France libre. Elle qui avait connu le racisme dans ce vieux Sud des Etats-Unis, elle avait trouvé, en France, une société beaucoup plus ouverte et tolérante. D'où son amour pour la France.
Je pense que voir sa patrie d'adoption se faire occuper par une puissance qui avait érigé le racisme en système politique, ça a du la toucher bien plus que si elle avait été Française de naissance.

En tout cas, de son action dans la Résistance, elle n'en a jamais parlé. Et c'est assez récemment, en ressortant des archives, que l'on en a eu connaissance. Cette discrétion est tout à son honneur.

Citation :
Une France qui ne se préoccupa pourtant guère de son sort lorsqu'après la guerre, elle connût de graves problèmes financiers. Elle ne s'en sortît que grâce à l'appui de deux femmes, Brigitte Bardot qui lui envoya un gros chèque et surtout Grace Kelly, devenue Princesse de Monaco qui lui fît don d'un logement à vie à Roquebrune et l'aida financièrement.

Oh ça, par contre, c'est typiquement Français... dès que tu n'es plus dans la lumière des projecteurs, on a vite fait de t'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Lun 6 Juin - 20:40

HENRI FERTET

Fusillé par les troupes allemandes le 26 septembre 1943 à Besançon. Il était âgé de 17 ans.


Lors de ses vacances d’été 1942, Henri Fertet (fils d’un instituteur de Velotte, quartier de Besançon) entre dans un groupe de résistance à Larnod, village situé près de Besançon. Ce groupe constitué dés juin 1940 est dirigé par un certain Marcel Simon. En février 1943, il compte une trentaine de personnes et intègre l’organisation des Francs-tireurs et partisans (FTP). Il prend alors le nom de Groupe-Franc Guy Moquet en hommage au lycéen fusillé par les nazis en octobre 1941 au camp de Châteaubriant. La hiérarchie comprend un chef de détachement, des chefs de groupe et des chefs d’équipe.

En tant que chef d’équipe, Henri Fertet participe à trois opérations :

16 avril 1943 : attaque du poste de garde du Fort de Montfaucon aux fins de se saisir d’un dépôt d’explosifs.

7 mai 1943 : destruction d’un pylône haute tension, près de Besançon.

12 juin 1943 : sur la route Besançon-Quingey, attaque du commissaire des douanes allemand aux fins de lui prendre arme, uniforme et papiers. Henri Fertet blesse l’Allemand, mais il doit prendre la fuite suite à l’arrivée impromptue d’une moto.

Jusqu’à sa dissolution en juillet 1943, le groupe effectua plusieurs coups de main contre les nazis. Le 3 juillet, Henri Fertet est arrêté chez ses parents, conduit à la prison de la Butte, jugé par un tribunal de guerre allemand et fusillé le 26 septembre 1943 à la Citadelle de Besançon. Il est inhumé avec d’autres fusillés au cimetière de Saint-Ferjeux (quartier de Besançon). Les sépultures porteront simplement des numéros. Nonobstant les interdictions nazies, elles seront constamment fleuries jusqu’à la Libération.

Douze membres du groupe Guy Moquet ainsi que quatre membres du groupe Marius Vallet ont été fusillés ce 26 septembre. Sept autres résistants ont été déportés dont quatre ne reviendront pas.

Le Suisse André Montavon avait été initialement condamné à mort, mais du fait de sa nationalité, il sera déporté.

Sur un piton rocheux surplombant la vallée du Doubs, au lieu-dit "Le Rocher de Valmy" est érigée une stèle où figurent les noms des résistants fusillés ou morts en déportation.

Peu de temps avant sa mort, Henri Fertet écrit une lettre à ses parents. Lettre qui sera citée en exemple par de Gaulle. On peut y lire, entre autres :

«…Je meurs pour ma patrie, je veux une France libre et des Français heureux, non pas une France orgueilleuse et première nation du monde, mais une France travailleuse, laborieuse et honnête…»
«...Les soldats viennent me chercher. Je hâte le pas. Mon écriture est peut-être tremblée, mais c'est parce que j'ai un petit crayon. Je n'ai pas peur de la mort, j'ai la conscience tellement tranquille...»


En forêt de Chailluz, près de Besançon, Pierre Fertet, le frère d’Henri, et sa mère octogénaire se suicident, le 27 novembre 1980, en s’asphyxiant avec les gaz de leur véhicule.

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Lun 24 Oct - 6:55

24 octobre 1940



La poignée de main de la honte


Le maréchal Pétain, chef de l'Etat français, rencontre officiellement le chancelier Adolf Hitler en gare de Montoire. Suite à leur entretien, Pétain accepte de devenir l'allié des forces de l'Axe et s'oppose désormais à l'Angleterre. Le gouvernement de Vichy est désormais reconnu comme la seule autorité légale en France.

Dans une allocution radiodiffusée, Pétain appelle tous les Français à une "collaboration" intégrale avec l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Sam 26 Nov - 13:10

25 novembre 2016 : la mort de Fidel Castro, la fin d'un chapitre de l'histoire du XXe siècle ?



Fidel Castro, le père de la Révolution cubaine, qui a tenu son île d'une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d'un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raul, est mort vendredi soir à l'âge de 90 ans.

"Conformément à la volonté exprimée par le camarade Fidel, sa dépouille sera incinérée dans les premières heures" de la journée de samedi, a annoncé Raul Castro en lisant une déclaration sur l'antenne de la télévision nationale. "L'organisation de l'hommage funèbre qui lui sera rendu sera précisée" ultérieurement, a-t-il ajouté dans cette brève allocution conclue par un tonitruant: "Jusqu'à la victoire, toujours! " ("Hasta la victoria, siempre"), l'antienne bien connue du Comandante.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: XXème SIECLE   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
XXème SIECLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» FRANS MASEREEL (1889-1972)
» XXème SIECLE
» petite dagounette XII et XIII eme siecle !!
» LE JUKEBOX DU SIECLE
» XIXème SIECLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES DECOUVERTES :: Chez l'historien-
Sauter vers: