AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE TRAIN DES FRANCAIS (ETHIOPIE-DJIBOUTI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6563
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LE TRAIN DES FRANCAIS (ETHIOPIE-DJIBOUTI)   Lun 30 Juin - 17:34


En mal d'aventure, vous trouvez l'Orient-Express trop feutré et luxueux et le parcours du Transsibérien trop long et trop froid ? Pourquoi ne pas alors embarquer sur "le train des français" ?

Le train des français est une ligne reliant Djibouti à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie. Construite entre 1897 et 1917, elle fût inaugurée le 9 mai 1917. Compagnie impériale des chemins de fer éthiopiens à l'origine, elle fût majoritairement financée par des français, d'où son nom.

C'est l'empereur Ménélik II qui en décide la construction. A cette époque, l'Afrique est un gâteau que se partagent les puissances occidentales, sauf l'Ethiopie qui reste libre et indépendante (les éthiopiens actuels en tirent encore une grande fierté). Mais devant les menées coloniales des européens, les empereurs décident de moderniser leurs infrastructures, d'où la création de cette ligne sur ordre de Ménélik II.
Ce dernier n'est pas n'importe qui : en 1896, à Adoua, il met en déroute à la tête de l'armée impériale les troupes italiennes qui lorgnaient déjà vers l'empire des Négus, ce qui stupéfia en Europe. A la suite de cette victoire, les français lui accordent l'autorisation de faire passer son train sur le territoire de la Côte française des Somalis.

L'empereur se heurte très vite aux caravaniers et nomades de son empire qui craignent de perdre leur monopole (et les juteux bénéfices qui vont avec), mais il obtient finalement leur accord en leur offrant la gratuité pour eux et leurs clans. Mais l'empereur a vu trop grand, les retards s'accumulent, les dépenses explosent et, en 1908, en rechignant, Sa Majesté Impériale signe un accord avec la France, seule possibilité de poursuivre ce chantier pharaonique.
C'est la Banque d'Indochine qui va financer la ligne. En échange, la France obtient "toute autorité" sur tout le trajet, ce qui rend furieux les grands dignitaires de la cour impériale et fragilise le pouvoir de l'empereur.

784 kilomètres de voie de Djibouti à l'Ethiopie, à travers la Corne de l'Afrique, "un point terminal partant de Djibouti pour arriver à Harar, une étape intermédiaire qui relierait Harar au comptoir d’Enttoto, et un dernier tronçon parcourant l’Afrique Nilotique".
Bien que soumise aux aléas de l'histoire (déroutée ou coupée pendant l'occupation italienne et la Seconde Guerre Mondiale, trafic interrompu en raison des tensions épisodiques de la région, sabotage, attaques de rebelles...), cette ligne existe toujours. Elle a cependant énormément perdu de son éclat, sévèrement concurrencée par l'avion et surtout par la route désormais. L'obligation exigée autrefois de parler français pour travailler sur le chantier fait que, encore aujourd'hui, une majorité du personnel de bord parle notre langue.

Avec un peu d'imagination, on peut toujours se rêver à bord, emporté dans un panache de fumée par une locomotive à vapeur à travers les étendues brûlées de lumière, en route vers la lointaine cour des empereurs éthiopiens...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LE TRAIN DES FRANCAIS (ETHIOPIE-DJIBOUTI)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How train your dragon
» Assise dans le train
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.
» besoin conseil pour avant train
» Ayiti et l''Ethiopie sous le gouvernement du Président Nord Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: D'autres lieux-
Sauter vers: