AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SIN CITY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: SIN CITY   Dim 20 Avr - 22:17


Sin City, "la cité du péché", est une BD en sept tomes de Frank Miller, aux commandes du scénario et du dessin.
Elle a la particularité d'être en noir et blanc avec des dessins très graphiques, épurés au maximum avec de grands "à plat" noirs et un contraste net entre noir et blanc. Un contraste brutal, violent, entre noirceur et lumière au service d'une BD toute aussi dure et violente, au ton très sombre dans une mégalopole pourrie et corrompue.

Les personnages sont nombreux, mais on retiendra surtout Marv, un colosse violent, asocial et solitaire, le type à qui on n'a pas envie de chercher des noises... Il est pourtant aimé par Goldie, une prostituée qu'il cherchera à venger après son assassinat.
Son opposé est Kevin, un psychopate cannibale qui a une prédilection pour les prostituées. Il tue ses victimes avec de petites griffes fixées à ses doigts. C'est lui qui tuera Goldie.

Brut, violente et sans concessions, gore même par moments, Sin City est une BD atypique qui vous pète à la gueule avec son esthétique révolutionnaire, ses graphismes qui claquent et détonnent. Un ovni assez déroutant. On aime ou pas.
Les sept volumes sont :

1- Sin City
2- J'ai tué pour elle
3- Le Grand Carnage
4- Cet Enfant de salaud
5- Valeurs familiales
6- Des filles et des flingues
7- L'Enfer en retour

A noter qu'elle a été adaptée au cinéma avec entre autres Mickey Rourke, Elija Wood, Bruce Willis ou encore Rutger Hauer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Long John Silver

avatar

Masculin Poissons Messages : 196
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 44
Localisation : Lille au trésor
Humeur : claudiquante

MessageSujet: Re: SIN CITY   Lun 21 Avr - 7:27

Pas uniquement en N&B, on y trouve quelques couleurs de ci de là notamment pour le sang ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIN CITY   Lun 21 Avr - 8:52

Oui effectivement, ainsi qu'une touche de jaune un peu inattendue dans Cet enfant de salaud.
Si j'ai du mal, esthétiquement parlant, avec le style de Miller dans cette oeuvre, techniquement, je reste bluffé. Le type arrive à faire passer des émotions, des caractères, avec un minimum de traits, sans hachures ni ombrages ni nuances. Les maîtres de la ligne claire sont vraiment très forts : en quelques traits, ils réussissent à rendre une gamme d'émotions incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Long John Silver

avatar

Masculin Poissons Messages : 196
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 44
Localisation : Lille au trésor
Humeur : claudiquante

MessageSujet: Re: SIN CITY   Lun 21 Avr - 18:01

Personnellement je n'aime pas le style de Miller à trois exception près Sin City justement, 300 et Daredevil où il n'était que le dessinateur.

Sin City est sans conteste son œuvre maîtresse où son style colle à la narration de façon plus qu'efficace. De mon point vu au niveau scénaristique il n'a fait ensuite que des choses bien nulles voire nauséabondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIN CITY   Lun 21 Avr - 18:18

Avis que je partage pleinement. Mais Sin City, c'est l'exception qui confirme la règle, ça pète, ça explose... Rarement vu un style qui colle autant à l'atmosphère de l'oeuvre qu'il illustre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: SIN CITY   Mer 15 Avr - 11:22


SIN CITY


Sin City est une série de comics de Frank Miller (scénario et dessin) comportant 7 tomes publiés entre 1991 et 2000.
Cette série devenue culte se caractérise déjà par l'emploi quasi exclusif du noir et blanc.
Ce qui colle parfaitement à l'ambiance noire du comics, inspiré par les polars "Hard Boiled", dans la grande tradition de Raymond Chandler (détectives, femmes fatales, etc.). Et par la noirceur du ton : Miller n'y v pas de main morte avec Sin City, la cité du vice et du pêché.
Cette mégapole est un nid à vermines, presque l'héroïne de l'histoire.
Ici, presque tout le monde est corrompu, c'est sexe, prostitution, drogue, tortures et surtout, ultra violence. Sans concession.

La série détonne donc avec ce ton très violent et un graphisme en noir & blanc exceptionnel. Au moins sur le point des graphisme, à peu près tout le monde est d'accord : Miller a effectué un extraordinaire travail sur le contraste et la lumière. Moi cela me rappelle un peu le travail au pochoir... mais puissance 10. En fait on peut très bien lire la série d'une traite sans faire gaffe. Mais si on commence à détailler chaque planche avec soin, on apprend beaucoup sur le dessin. C'est fou ce qu'on peut arriver à faire avec du noir & blanc.
Miller glisse parfois un élément de couleur très ponctuellement (yeux bleus d'un personnage, peau jaune d'un protagoniste, etc...) et ça marche plutôt bien pour casser les codes.

Là ou Sin City divise, c'est sur le gore, la surenchère de violence ultra caricaturale. Certains la trouve gratuite, avec la volonté de choquer (comme avec l'emploi du symbole de la svastika). Sans doute. Mais d'un côté, le thème veut ça. Ceci dit, est-ce que les détracteurs ont lu RanXerox ? Alors, violence justifiée ou pas ? Volonté de susciter le dégoût ? Artifice commercial ou artistique ? Ce sera à vous de juger. Miller rajoute une dose d'ironie, de cynisme, et d'humour second degré le long de la saga.


La création de Sin City résulte d'une frustration de Frank Miller à la suite de ses travaux pour les éditeurs vedettes Marvel Comics et DC, ainsi que pour le cinéma (RoboCop 2), qui ne lui laissaient pas suffisamment de contrôle artistique. Miller était ainsi le créateur d'Elektra pour Marvel, mais sans en avoir les droits. Aux EU, les personnages de comics de Marvel ou DC appartiennent à l'éditeur et non à leur créateur. Même si la donne commence à changer avec l'expansion des éditeurs de comics indépendants, mais c'est un autre sujet.
Frank Miller a ainsi souhaité créer sa propre série, dont il possèderait tous les droits.

Sin City a fait l'objet d'un film réalisé en 2005 par Robert Rodriguez et Frank Miller lui-même, comportant une scène réalisée par Quentin Tarantino. Un second film, toujours réalisé par Rodriguez et Miller, Sin City : J'ai tué pour elle, est sorti en 2014.


Les 7 volumes de la série :

Sin City (The Hard Goodbye)  
J'ai tué pour elle (A Dame to Kill for)
Le Grand Carnage (The Big Fat Kill)
Cet Enfant de salaud (That Yellow Bastard)
Valeurs familiales (Family Values)
Des filles et des flingues (Booze, Broads & Bullets)
L'Enfer en retour (Hell and Back)



Mon avis sur les volumes
:

Le premier est une véritable baffe, l'un de ceux où la surenchère de violence est la plus forte car on n'y  est pas forcément préparé. On y croise le premier héros de la série, Marv, une espèce de psychopathe bâti comme Hulk et qui part en croisade pour sauver sa peau et venger la mort d'une prostituée.
Le deuxième et le troisième vont mettre en scène un second héros, Dwight, moins caricatural que Marv, et que j'ai trouvé très intéressant : il est plus ambigu, plus moral, mais violent et pragmatique.
Le quatrième est celui où l'on voit apparaître le 3è héros de la série, Hartigan, un flic intègre de 60 balais devant prendre sa retraite car souffrant de problèmes cardiaques.
Ces 3 personnages ont en commun d'être complètement "hard boiled" : ils peuvent se prendre des pains dans la gueule, des balles dans le buffet : tous partagent une résistance morale exceptionnelle pour supporter la douleur et se dépasser, puisant aux fin fond d'eux-mêmes des forces insoupçonnées, là où les autres auraient abandonné. Ils faut dire que les trois hommes partagent une idée fixe, principalement sauver ou venger quelqu'un. On retrouve donc le même archétype de personnage, ce qui est un peu redondant et répétitif dès le 4è tome. Pour donner une idée, le type Hard Boiled était dans la même veine que Rorschach des Watchmen.

Tout au long de la série, il n'est pas rare de retrouver les autres personnages ou héros, car tout ce petit monde se croise dans Sin City. Avec un certain nombre de flash back, Miller construit une espèce de mosaïque où l'on retrouve parfois quelques pièces de puzzle pour porter un éclairage différent sur une scène que nous connaissions, en donnant un point de vue alternatif par les yeux d'un autre protagoniste. C'est un peu le même procédé utilisé par Tarantino dans Pulp Fiction, et ce n'est pas étonnant si on le retrouve derrière la caméra de Sin City aux côtés de Robert Rodriguez.

En dehors de ces héros à fort taux de testostérone, la part belle est donnée aux filles. Une flopée de filles sensuelles et sexy, prostituées, call-girl, femmes fatales, jalonnent la série. Un vrai festival. Miller créé des filles qui sont loin d'être fragiles. Certaines sont mortelles. Au niveau de leur look, il y a plein de trouvailles : boucles d'oreilles, colliers, vêtements bondage, cuir ou latex. Esthétiquement, je les ai trouvées très réussies. Parfois un petit côté village people féminin, mais on ne va pas faire la fine bouche, Miller sait dessiner des filles diablement sexy.


Pour en revenir à la série, j'ai trouvé les volumes suivants nettement moins intéressants. Déjà, certains sont des mini-récits mis bout à bout, d'autres s'attardent sur des personnages secondaires. Le tout dernier est assez différent et effectue un retour aux sources lorgnant vers les premiers tomes, et est plutôt une bonne conclusion à la saga. Néanmoins, il reste encore en-dessous des premiers volumes. Il faut dire qu'avec eux, tout avait déjà été dit à mon avis. Les trois, voire quatre premiers volumes, constituent le sommet de la saga, et le reste est bien moins inspiré. Qu'on aime ou pas, Sin City est une oeuvre visuelle originale qui choque un peu par son contenu, et qui a marqué la BD de part ses dessins novateurs.



Mon avis sur le premier film :

Très fidèle au comics, extrêmement fidèle, peut-être trop fidèle. Pas de surprise car quasiment aucun ajout. Les dialogues sont quasiment mot pour mot tirés du comics.
Le style visuel est réussi je trouve : le film est en N&B avec des touches de couleurs. C'est nouveau, quelque chose que je n'avais pas vu avant. Cela donne un effet très BD, c'est assez spécial. Pas évident d'adhérer ou de rentrer dedans. Mais en tout cas original.
Côté histoire on va croiser les 3 héros principaux de Sin City, donc trois histoires parallèles, parfois avec des flash back. Du coup, il ne sera pas toujours très facile pour le spectateur qui n'a pas lu le comics de saisir le mélange des 3 histoires, avec l'impression d'avoir plusieurs films en un.
Si le film donne envie de découvrir les comics, tant mieux. Par contre, est-ce qu'il apporte vraiment quelque chose de plus si on les a déjà lus, je ne crois pas. Le film devrait donc ravir les fans. Pour les autres, le film n'est pas incontournable.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1037
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SIN CITY   Mer 15 Avr - 12:34

J'ai vu le film sans avoir lu les BD, et je me suis pris une grande claque dans la gueule. D'après ce que tu dis, on apprécie peut-être mieux le film avant d'avoir lu l'original (sais pas, pô lu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SIN CITY   Mer 15 Avr - 19:36

cdang a écrit:
J'ai vu le film sans avoir lu les BD, et je me suis pris une grande claque dans la gueule. D'après ce que tu dis, on apprécie peut-être mieux le film avant d'avoir lu l'original (sais pas, pô lu).
Faudrait que tu lises les BD pour me le dire, j'aurais bien du mal à te répondre...
Au fait, le premier film reprend les tomes 1, 3 et 4 principalement.
Le second a l'air d'être basé sur le 2è tome.

Sinon, je n'avais pas vu qu'un sujet sur Sin City avait déjà été fait. Tant pis pour les redites.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIN CITY   Mer 15 Avr - 19:52

Pas grave Wink
Sin City est un choc visuel, une claque dans la gueule. C'est brut, c'est fort, sans concession. On aime ou on aime pas je pense. Mais une fois tombé dedans, on n'imagine pas un autre style, un autre graphisme pour cette oeuvre.
Atypique, unique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SIN CITY   Mer 15 Avr - 21:47

Tout à fait d'accord. Tu as lu les 7 ? As-tu été comme moi lassé par un certain côté répétitif ou l'impression que l'essentiel et le meilleur était dans les 4 premiers tomes ?

Le 4 a un héros intéressant et atypique, un Hartigan sexagénaire, ainsi qu'un méchant qu'on n'oublie pas, mais par contre, niveau scénar, je trouve que c'est vraiment trop proche de ce qui avait déjà été fait avant. C'est la même recette. Bon, mais déjà vu.

Par contre, je n'ai pas été convaincu par les 5, 6, et 7, même si ce dernier est meilleur.
Ce qui est bien c'est que la série ne se soit pas poursuivie plus longtemps, alors qu'elle avait déjà perdu beaucoup de souffle. De ce côté, Miller a eu raison de l'arrêter avant de la gâcher.

Sinon, comme Long John Silver l'avait dit, tout n'est pas rose chez Miller. L'auteur de 300 a des opinions politiques vraiment tranchées. Frank Miller se dit fasciné par les armes à feu et son obsession de la violence et de la sécurité met pas mal de monde mal à l'aise.

Alan Moore, l'auteur culte de Watchmen et de tant d'autres, s'est exprimé sur ce sujet :

Alan Moore : "J'ai trouvé que Sin City était d'une irréductible misogynie, que 300 était largement anhistorique, homophobe et parfaitement erroné. Je pense qu'il y a une sensibilité très déplaisante qui se dégage de l'œuvre de Frank Miller depuis assez longtemps"



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1037
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: SIN CITY   Jeu 16 Avr - 10:48

Comme souvent, faut savoir distinguer l'auteur de l’œuvre… De Frank Miller, je ne connais vraiment que les Dark Knight et les Ronin (j'ai aussi lu son Daredevil et son Elektra, mais il y a plus de 20 piges).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: SIN CITY   Jeu 16 Avr - 11:39

Oui, c'est un vieux débat, et pour ma part, je l'ai tranché : je diffère les deux. Par exemple avec Céline et Voyage au bout de la Nuit. Mais je reste vigilant, je guette les dérapages.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: SIN CITY   Jeu 16 Avr - 17:06

Je n'ai vraiment lu que les premiers et j'ai survolé les autres en diagonale, ayant quand-même beaucoup de mal avec ce style atypique. C'est surtout le personnage de Marv qui m'a fasciné, gueule cassée et burinée charismatique à mort, colosse asocial et solitaire, avec une fêlure sous la carapace...
Je distingue aussi l'auteur de son oeuvre et comme toi, si j'apprécie Voyage au bout de la nuit, ce n'est pas pour autant que j'apprécie les idées de Céline.
Quant à 300, c'est pour moi une daube immonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIN CITY   

Revenir en haut Aller en bas
 
SIN CITY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Paradise City
» City of Heroes Freedom
» The Rock City Boy !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La grande bibliothèque :: Les Comics-
Sauter vers: