AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE CHATEAU DE VERSAILLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Sam 11 Oct - 9:02

Ha, on a un point commun : j'ai toujours détesté ces jardins plantés au cordeau, géométriques et si soigneusement ordonnés. Marie-Antoinette a opéré une véritable révolution en privilégiant le jardin à l'anglaise, "naturel" (Je mets des guillemets car c'est un type de jardin beaucoup moins spontané et bien plus étudié qu'il n'y paraît au premier abord). C'est la raison pour laquelle je privilégie son domaine lors de mes visites.

Versailles ne me fait pas rêver non plus. Je reconnais le tour de force d'avoir édifié un tel ensemble, mais esthétiquement, c'est vraiment pas mon truc. Si je devais avoir un type de château "modèle", ce serait plus volontiers Chenonceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 20:07

La chambre de Louis XV

A partir de 1738, Louis XV choisit de s'installer dans cette pièce plus petite que celle de son aïeul, Louis XIV. Mais il n'en continua pas pour autant à poursuivre les cérémonies du lever et du coucher.
C'est dans cette même pièce que, le 10 mai 1774, il mourut de la petite vérole.




C'est aussi dans cette chambre que Louis XVI coucha pour la dernière fois à Versailles, dans la nuit du 5 au 6 octobre 1789.

Poursuivons notre visite des petits appartements du Roi par le fameux cabinet de la pendule :


Plusieurs fois transformé, il ne prit son aspect définitif qu'en 1760 pour mettre en valeur cette pendule astronomique conçue par Passemant, placée ici depuis 1754. Grâce à un mécanisme complexe, elle indique l'heure, le jour, le moins et son quantième, l'année et le quartier de la lune jusqu'en 9999. Dans le globe de cristal qui le couronne, on peut y voir les planètes opérer leur révolution autour du soleil selon le principe de Copernic.

Une véritable prouesse technique, d'autant que l'ensemble du mécanisme est actionné par le mouvement d'un seul balancier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 20:20

La chambre de Louis XIV était devenue une chambre de parade, réservée aux cérémonies du lever et du coucher. Louis XV, plus intimiste que son arrière grand-père, s'était fait aménager des appartements privés plus à son goût et n'utilisait la chambre de parade qu'à de rares occasions.

Quant au cabinet de la pendule, on dit que Louis XVI avait pris l'habitude d'y observer les derniers moments de l'année, chaque 31 décembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 20:48

J'adore cette pendule. J'aime toutes les pendules, de toute façon. Je suis un peu comme Louis XVI, les micro-mécanismes me fascinent.

Si c'était à refaire, je crois que je deviendrais horloger. Remarque, il n'est pas encore trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 21:30

Alors franchement, moi les pendules... A part donner l'heure...
Et pitié, pas ces inévitables pendules sous cloche de verre avec les trois boules dorées qui tournent en-dessous et qu'on a tous vu au moins une fois chez nos grand-mères !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 22:17

Voyageur Solitaire a écrit:
Alors franchement, moi les pendules... A part donner l'heure...

C'est pourtant fascinant le mécanisme des pendules. Mais quand je dis pendule, cela touche aussi toute la micro-mécanique.

J'aime bien les automates, par exemple.

Citation :
Et pitié, pas ces inévitables pendules sous cloche de verre avec les trois boules dorées qui tournent en-dessous et qu'on a tous vu au moins une fois chez nos grand-mères !

Trop tard ! J'en ai une qui tourne sur les rayonnages de ma bibliothèque ! lol!

Je sais, oui, tu peux le dire : j'ai des goûts de vieux... tu ne seras pas le premier ni le dernier. J'entends cela depuis des années. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 22:26

Non franchement Gorak... La pendule de mémé, quand-même... On est à Versailles là, merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 13 Oct - 22:30

Voyageur Solitaire a écrit:
Non franchement Gorak... La pendule de mémé, quand-même... On est à Versailles là, merde !

Et c'était vraiment à mémé... Laughing

Oui, je suis connu comme l'antiquaire de la famille : tout ce que l'on veut se débarasser, ça part chez Gorak. D'ailleurs, mes parents se sont toujours demandé si j'étais bien leur fils à ce sujet. Surtout mon père qui a horreur de ce qu'il nomme des "ramasse-poussières". lol!

C'est vrai que je pourrais être brocanteur ou ferrailleur. J'aime les vieilleries autant que les vieux bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 20 Jan - 13:20

Le Hameau de la reine


C'est certainement l'endroit le plus inattendu et atypique de Versailles. Une sorte de petit village, de retraite bucolique à 10 minutes à pied à peine des ors glacés du grand château. Petit retour en arrière...

Les années 1780 marquent un tournant chez Marie Antoinette : les frasques et les excès s'apaisent, disparaissent progressivement. La naissance de son premier enfant a donné un sens à sa vie. Déjà propriétaire du Petit Trianon (Louis XVI le lui a offert un peu plus tôt), la reine veut du naturel, de la simplicité. Ayant en horreur le grand château et la cour, en quête de tranquillité et d'intimité, elle décide donc en 1783 de se faire aménager ce fameux hameau, réplique d'un "village normand" (Qu'elle n'a jamais vu d'ailleurs...)
Coupée du monde réel, Marie Antoinette se fait des illusions sur ses bons paysans qui vivent heureux à la campagne, buvant le lait frais et vivant dans de charmantes chaumières... C'est cette vision idéalisée et naïve qu'elle fait construire avec le hameau.

On creuse un étang, on édifie une tour, une grange, une ferme, une étable... Il y a un pigeonnier, des poules, des moutons, un moulin... Sur la rive ouest de l'étang, la reine se réserve un pavillon, deux maisons en fait reliées par une galerie de bois. On rajoute 12 chaumières fleuries ornées de "fausses lézardes" pour faire "plus vrai"...



Le Hameau n'est pas un lieu de vie (Il ne comporte pas de chambre). C'est le rêve, le jouet d'une reine un peu trop rêveuse... Mais un jouet qui fonctionne : le moulin tourne, on y fabrique du pain, mais aussi des laitages dans une laiterie toute proche, on tond les moutons, on récolte les oeufs des poules, on trait les vaches... Le tout sous la direction du fermier Valy Bussard, arrivé de Touraine avec sa famille en 1785 et qui vit sur place.

Marie Antoinette se promène volontiers dans son hameau, avec ses amis et plus encore avec ses enfants. Lorsqu'elle reçoit à dîner, elle est très fière de faire servir ses oeufs, ses fromages, ses fruits et légumes, produits sur place. Alors que son impopularité ne fait qu'augmenter, elle se réfugie dans son petit monde bucolique :"Ici, je ne suis plus reine, je suis moi".

Le Hameau passera très mal aux yeux du peuple alors que la popularité de Marie Antoinette est déjà sérieusement entamée. Il coûtera cher (Même si on est loin des millions évoqués par le Tribunal Révolutionnaire lors du procès de la souveraine), ne sera pas compris surtout : on accusera la reine d'insulter la misère des paysans en s'en faisant un décor, on ne comprendra pas que la reine de France joue à la bergère et vive retirée, loin de son mari et du grand château, dans son petit domaine pour y jouer les "filles de ferme".

Aujourd'hui, le Hameau, couplé au Petit Trianon, offre une promenade des plus plaisantes, une escapade bucolique et campagnarde, à 10 minutes du "plus beau château du monde". On peut le visiter indépendament du château, il faut prendre alors un billet pour Le domaine de Marie Antoinette (Attention, les horaires d'ouverture ne sont pas calqués sur ceux du château, se renseigner avant). Un lieu inattendu, charmant, un rêve de reine dont le réveil sera brutal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 20 Jan - 19:44

Le hameau de la reine est sans doute le plus bel endroit avec le jardin du petit Trianon du domaine du château de Versailles (qui par contre est loin d'être le "plus beau château du monde", j'ai toujours eu du mal avec cette dénomination).
L'endroit est plaisant, champêtre, en pleine nature. On y rencontre des animaux, il y en a pas mal, et quand on s'éloigne on peut s'isoler entre deux arbres, sans voir de monde autour de soi. Idéal pour les promenades par beau temps, en pleine semaine on y croise peu de monde, en plus ça a l'avantage d'être gratuit et ça vaut vraiment le coup d'oeil.
Loin du triste et fade jardin du grand Trianon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 20 Jan - 20:03

Bah, pour Versailles, c'est comme les Champs Elysées proclamés "plus belle avenue du monde"... C'est bien pour ça que j'ai mis des guillemets.
Oui, le domaine de Marie Antoinette est vraiment agréable, surtout au printemps. L'été, c'est blindé de monde, mais on arrive encore à y trouver un coin de tranquillité ici et là. Le décalage avec le château, si proche pourtant, est assez incroyable. Déjà à l'époque, le Prince de Ligne, familier des lieux, écrivait que l'on s'y sentait "à 100 lieues de la cour".

Il semble que contrairement à la légende, Marie Antoinette n'y a pas tondu ses moutons ou trait ses vaches... Elle venait s'y promener, souvent seule ou avec ses enfants et y passait la journée avant de rejoindre le Petit Trianon où elle vivait à demeure les mois d'été. Louis XVI y venait parfois, s'invitait à dîner à Trianon de temps en temps, mais rentrait toujours se coucher au château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4338
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 22 Juin - 5:58

On pensera ce que l'on veut de Versailles, pour moi, il reste d'abord et avant tout le symbole du génie de la France.

A cette époque, notre pays rayonnait sur l'Europe et même sur le monde. Pas seulement à coups de canon, mais aussi par son art, sa culture, sa littérature... des souverains étrangers qui prenaient la France pour modèle et voulait avoir chez eux leur "Versailles".

Versailles, c'est plus qu'un château. C'est la mémoire d'une France qui hélas, n'existe plus aujourd'hui...

Une France toute-puissante :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Lun 22 Juin - 16:09

Plus que le château c'est le site de Versailles qui est prenant et marquant. Le château en lui même reste secondaire pour moi, on trouve plus beau et plus vaste château en France.

Par contre les jardins, le hameau, la verdure, tout ce qui entoure le château est magnifique et témoigne d'un savoir faire séculaire. Mais comme je l'ai dit je reste sur le jardin du petit Trianon et le hameau de la reine, qui sont à mes yeux les endroits magiques et géniaux de Versailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 23 Juin - 17:39

Je suis d'accord, le site est superbe et dégage par endroits un charme prenant. Pourtant, je ne suis pas fan des jardins à la française, mais toute cette verdure, ces eaux, ces statues disséminées dans la végétation... Et en hiver, dans le parc désert et silencieux, pris sous la neige, c'est encore mieux. Quant au hameau ou Trianon, à 15 minutes à peine à pied du château, c'est un autre monde.
Le château en lui-même m'a toujours paru trop indigeste, trop grand et trop tape à l'oeil. Je préfère largement Vaux le Vicomte ou le charme de Chenonceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 23 Juin - 17:51

Voyageur Solitaire a écrit:

Le château en lui-même m'a toujours paru trop indigeste, trop grand et trop tape à l'oeil.

D'autant qu'on le visite assez rapidement, il y a au final pas grand chose à voir à l'intérieur. Beaucoup de salles, de pièces et d'endroits sont fermés aux public.

C'est surement le château le plus connu de France, mais il y a mieux je trouve, rien que le somptueux château de Pierrefonds le dépasse en terme de beauté, de grandeur et de majesté.

C'est surtout le site de Versailles qui est magnifique, un bel écrin à la française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 23 Juin - 17:59

Le problème du château, c'est qu'il est victime de son succès : aux beaux jours, dans la galerie des glaces ou la chambre de la reine, impossible de vraiment profiter de l'endroit tellement il y a du monde et du bruit. Alors que dans le parc, il y a toujours un endroit ou un moment où l'on peut se retrouver seul et tranquille. Du côté du petit théâtre de la reine, du temple de l'amour ou de la grotte de la reine, on peut facilement être à son aise et profiter de la beauté de l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 23 Juin - 18:04

A la limite si on pouvait visiter d'avantage de pièces et de salles on trouverait alors un bon compromis entre le nombres de visiteurs et le nombres de salles à visiter. Mais ce n'est pas le cas, donc pour moi la visite du château est secondaire, mieux vaut privilégier, les jardins et le hameau de la reine.

D'ailleurs effectivement dans le jardin du petit Trianon et dans le hameau de la reine on peut s'isoler et se retrouver dans un certaine tranquillité, loin de la foule des touristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mer 18 Nov - 16:45

L'eau à Versailles


Que serait Versailles sans ses bassins et fontaines, sans ses "grandes eaux" ?
Et pourtant... Louis XIV dût batailler ferme pour faire venir l'eau dans cet endroit "de marais, de terres humides et marécageuses", loin de tout grand fleuve... Très vite, on s'aperçoit que les réservoirs et bassins prévus, d'une capacité de plus de 600 mètres cubes, ne suffiront pas à alimenter les rêves du Roi-Soleil.
En 1672, on construit donc trois nouveaux réservoirs souterrains de 3 400 mètres cubes avec un système de "chaîne à godets" tiré par des chevaux. On met en place des canaux, des pompes, des canalisations, des châteaux d'eau...
En 1668, c'est la construction du Grand Canal, 23 hectares, 442 000 mètres cubes, qui permet de recueillir les eaux de pluie. Louis XIV, de même que ses successeurs, y fera parfois évoluer toute une flottille miniature.
Insuffisant pourtant... On songe un moment à détourner le cours de la Loire mais l'idée est abandonnée. La Seine, plus proche, sera la solution, mais problème : le fleuve est situé plus bas que le château. On créé alors en 1684 la fameuse "machine de Marly", un ensemble colossal de 221 pompes actionnées par d'immenses roues à aubes sur trois niveaux, le tout servi par l'aqueduc de Louveciennes, puis celui de Montreuil, de 20 mètres de haut et devant "monter" l'eau du fleuve jusqu'au château. La machine sera détruite en 1817 et remplacée par de nouvelles pompes qui deviendront électriques dans les années 1960.

La machine de Marly, sur une peinture de 1723


L'une des canalisations, montant vers le château


L'ensemble est fragile, atrocement bruyant, et se révèle imparfait : la machine ne fournira que la moitié des besoins nécessaires. D'autres projets d'aqueducs, immenses, pharaoniques, seront abandonnés faute d'argent.
La nature reste invaincue. Louis XIV ne verra jamais fonctionner "toutes ensemble" les fontaines du domaine. Aujourd'hui encore, seul 600 jets d'eau (dont le plus haut s'élève à 27 mètres quand-même...) fonctionnent dans le parc.

Il n'en reste pas moins d'immenses bassins, ornés de fontaines superbes qui, l'été venu, donnent un aperçu de la "féérie aquatique" rêvée par le Roi-Soleil... Première étape avec :

Le bassin de Latone


Latone (ou Léto), nymphe aimée de Zeus, lui donna deux jumeaux divins, Diane (Artémis) et Apollon. Pourchassée par la jalousie d'Héra, épouse de Zeus et reine des dieux, elle se réfugia chez des paysans qui l'outragèrent. Sous l'impulsion de Zeus, la nymphe transforma alors ses persécuteurs et poursuivants en grenouilles. D'où les 20 grenouilles de plomb doré qui entourent le piédestal ou se dresse la nymphe triomphante accompagnée de ses enfants. Vingt grenouilles bientôt accompagnées de 24 lézards et tortues. Sur le rang du milieu, 6 hommes en train d'être transformés en grenouilles. L'ensemble, réalisé par les frères Marsy, date de 1670.





La fontaine a également une fonction symbolique : Louis XIV s'identifiait à Apollon, celui qui conduit le char solaire. L'épisode raconté par cette fontaine est un hommage à sa propre enfance et à sa mère : lors de la Fronde, les nobles en révolte se dressèrent contre l'autorité d'Anne d'Autriche, Régente au nom de son fils, le futur Roi-Soleil, alors enfant. La souveraine sût faire face au soulèvement et aux émeutes avec résolution et mater les rebelles pour protéger le règne à venir de son fils. Ce dernier en conçût pour sa mère un grand respect, une vive admiration et nul doute que Latone transformant ses persécuteurs en grenouilles pour protéger le jeune Apollon est l'image de la Régente matant les Frondeurs pour protéger son fils.


A suivre : le bassin d'Apollon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3047
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mer 18 Nov - 18:42

Tiens au fait je crois qu'ils ont ré-ouvert un petit salon de Marie Antoinette après de nombreuses années de restauration.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Ven 20 Nov - 16:34

Possible, Versailles a toujours été, même au temps de la cour, un perpétuel chantier.

Le bassin d'Apollon


Difficile de le louper... Cette immense pièce d'eau fait le lien entre le château et le Grand Canal, pièce centrale du mythe du Roi-Soleil, nouvel Apollon, dieu solaire et protecteur des arts.
En son centre, un ensemble de Jean-Baptiste Tuby, achevé en 1671 et représentant le dieu sur son char, émergeant des eaux, tiré par quatre chevaux. A ses côtés, un Amour et des tritons cracheurs d'eau. La pièce fût réalisée, en plomb doré, à la manufacture des Gobelins avant d'être transférée à Versailles par convoi spécial et insérée dans le bassin, creusé sous Louis XIII.




Sans doute la fontaine la plus majestueuse du site, particulièrement au moment des "grandes eaux" :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6291
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   Mar 4 Avr - 10:28

Le petit théâtre de Marie-Antoinette


(Photo by : Starus)

C'est la mode de cette fin de XVIIIème siècle pour la haute société : monter sur les planches. En province, dans les châteaux, on aménage de petits théâtres où seigneurs et dames viennent jouer la comédie. On forme des troupes de comédiens entre seigneurs voisins et l'on va même jouer chez les autres, de châteaux en châteaux.

Marie-Antoinette n'échappe pas à cette mode. En 1778, elle fait donc construire sur son domaine de Trianon un petit théâtre qui sera inauguré en 1780. Très simple de l'extérieur, son intérieur est très richement orné. Pourtant, tout est faux ! On est alors en pleine guerre d'Amérique, les finances vont mal. Alors, tout est en carton doré ou en carton-pâte et l'or n'est que du cuivre... Et pour l'avoir visité, je peux vous certifier que l'état de conservation est incroyable.
Attention, il ne s'agit pas d'un décor : c'est un véritable théâtre avec décors, machinerie, loges, coulisses...


(Photo by : passionchateau.fr)


Marie-Antoinette actrice

La reine s'est donc constitué une petite troupe parmi ses proches. On joue de gentils opéras-comiques  à l'intrigue sentimentale légère et qui finit toujours bien, souvent dans un décor champêtre. La reine aime pousser la chansonnette mais a pris conscience des limites de sa voix et se contente donc d'œuvres assez "faciles". Les spectateurs ? Le roi, unique spectateur parfois, les membres de la famille. Quand la salle est trop vide, on la remplit avec les domestiques et leur famille... Un public très restreint donc. Les performances de la souveraine ? Si le niveau de la petite troupe semble avoir été très estimable pour des amateurs, on disait pourtant à propos de la reine que c'était "royalement mal joué"... Mais comme Louis XVI applaudit à tout rompre, tout le monde suit.

Il n'en reste pas moins que ces séances se révèlent dévastatrices pour l'image de Marie-Antoinette. D'abord, le public ne sait pas que tout est faux et crie aux dépenses fastueuses. Lorsque les députés du Tiers-Etat, en 1789, viendront visiter les lieux, ils refuseront de croire que tout est du plaqué. Et surtout, une reine qui joue la comédie ? Une reine qui joue le rôle d'une bergère, d'une servante, s'écriant :"Nous autres domestiques..." ? Imagine-t-on la digne Marie Leszczynska, précédente reine, se livrer à ce genre de chose ? Facteur aggravant : Mme de Pompadour avait elle aussi à son époque créé une petite troupe et jouait elle-même pour distraire le mélancolique Louis XV. Marie-Antoinette apparaît donc plus proche d'une maîtresse royale que d'une reine de France. Elle le paiera cher...

Le petit théâtre de la reine est à voir lors d'un passage à Trianon. C'est une petite fantaisie, une petite folie comme le Hameau, le jouet d'une reine perdue dans ses rêves. Le contraste extérieur-intérieur est assez surprenant, l'intérieur est assez sombre et surchargé par rapport à la sobriété de l'extérieur. On reste surpris devant l'état de conservation de ce qui n'est souvent que du carton doré et du plaqué. L'ensemble est inattendu, précieux, charmant et fragile, à l'image de celle qui l'a voulu...

Vue depuis la scène


(Photo by : franckbohbot.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE CHATEAU DE VERSAILLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CHATEAU DE VERSAILLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» LE CHATEAU DE VERSAILLES
» Le chateau Beauclair
» Les Roses De Versailles
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Battaille du chateau de merac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'architecte-
Sauter vers: