AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHRIS REA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6165
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: CHRIS REA   Sam 15 Mar - 19:02


Un artiste que j'aime énormément et qui mérite bien mieux que le succès commercial de Joséphine en 1985 ou de On the beach, parfaite bande-son de vos prochaines vacances.

Car Christopher Anton Rea, c'est le blues avant tout, c'est une musique sombre, noire et écorchée, comme lui. Il faut oublier ses succès commerciaux et gratter pour découvrir de petites pépites, de véritables joyaux bruts dans sa discographie.
Malgré cette inspiration blues, c'est en Europe qu'il enchaîne les succès tout au long de sa carrière. On retiendra au passage The road to hell ou Auberge.
Le cancer le frappe de plein fouet, les médecins lui pronostiquent 50% de chance de survie après une opération de la dernière chance. Il tient bon et s'en sort, promettant de revenir à ses racines, au blues, dès que sa santé le lui permettra. Parole tenue : depuis 2002, l'artiste enchaîne albums et tournées, de façon beaucoup moins commerciale et bien plus confidentielle, mais c'est bien là qu'il est le meilleur.

Pour moi, Chris Rea c'est une voix, grave, rauque, sombre. C'est une gueule, un mec cabossé et charismatique, sobrement vêtu de noir qu'on imagine dans un bar enfumé tandis qu'une pluie froide ruisselle sur les vitres, dehors... C'est du brut, on aime ou pas. J'aime.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2758
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: CHRIS REA   Sam 15 Mar - 19:20

Pas forcement très fan, néanmoins sa participation au morceau Highway To The Sun  de Snowy White est une belle réussite.

On reconnait son style efficace à la guitare. J'apprécie l'association entre ces deux grands guitaristes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6165
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: CHRIS REA   Jeu 9 Avr - 21:55

Frissons...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 2974
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: CHRIS REA   Mer 29 Avr - 11:49

Curieux, j'avais fait un article au début du forum sur Chris Rea, sur l'album Stony Road notamment, et il n'est plus dans mes appartements. Du coup, je vais en reparler ici.

Chris Rea est un artiste que j'admire vraiment. On connaît tous sa voix rocailleuse, et son tube The Road to Hell. Mais c'est bien plus que ça. En tant que guitariste, et guitariste slide (technique venant du blues et usant du bottleneck), il s'agit pour moi de l'un des tous meilleurs au monde (Perso, c'est peut-être celui qui m'impressionne le plus). Jouant du slide dès son premier album en 1978, il a acquis au fil des ans une maîtrise du slide et ces dernières années, il a atteint un niveau technique et surtout de feeling incroyable. Il a des notes qui me scotchent sur ses derniers albums.
De plus, il y a une autre facette de Chris Rea qui me plaît, c'est celle du peintre. Ses tableaux inspirés par les guitares me parlent.
Résumons  excellent chanteur, excellent guitariste, peintre, et qu'en est-il des compositions ?
Et bien malgré des albums inégaux, occultés par des tubes incontournables, Chris Rea a composé beaucoup d'excellents titres. C'est même un stakhanoviste du genre.

Revenons un peu en détail sur sa discographie :

Whatever Happened to Benny Santini? (1978)
Deltics (1979)
Tennis (1980)
Chris Rea (1982)
Water Sign (1983)
Wired to the Moon (1984)
Shamrock Diaries (1985)
On the Beach (1986)
Dancing with Strangers (1987)
The Road to Hell (1989)
Auberge (1991)
God's Great Banana Skin (1992)
Espresso Logic (1993)
La Passione (1996)
The Blue Cafe (1998)
The Road to Hell: Part 2 (1999)
King of the Beach (2000)
Dancing Down the Stony Road / Stony Road (2002)
Blue Street (Five Guitars) (2003)
Hofner Blue Notes (2003)
The Blue Jukebox (2004)
Blue Guitars (2005)
The Return of the Fabulous Hofner Bluenotes (2008)
Santo Spirito Blues (2011)

Son premier album sort en 1978, avec un titre un peu curieux : Whatever Happened to Benny Santini? Benny Santini (qui sonnait italien comme ses origines) c'est le nom d'artiste que sa maison de disque lui avait demandé de prendre. Rea a refusé, et avec humour, en a fait le titre de son album. Sur ce premier album, longtemps introuvable en CD, Rea pratique déjà le slide et l'open tuning cher à Keith Richards des Rolling Stones, dont l'inspiration est tangible sur cet opus orienté rock. Sauf que... si l'album est globalement vraiment bon et bien rock, il y a un titre présent qui semble un hors sujet complet car il y a des orchestrations symphoniques totalement guimauve du plus mauvais goût, imposées je crois encore une fois par la production. Ce morceau, c'est "Fool (If You Think It's Over)". Sauf que, je vais oser dire que le grand public américain a parfois très mauvais goût, et que je reconnaisque certains producteurs savent effectivement "vendre"  "Fool (If You Think It's Over)" a été un énorme tube aux USA. Ils ont adoré cette sucrerie bien gluante là-bas. La chanson n'est pas mauvaise, c'est son orchestration qui m'insupporte au plus au point.
Mais bon, puisque ça a permis d'assurer la stabilité financière de Chris Rea pour financer ses disques suivants, je leur pardonne.
Un disque à part dans sa discographie, qui devrait vous plaire si vous aimez comme moi les bons Rolling Stones (mais il n'y a pas que ça sur l'album).

Deltics en 1979 est ensuite moins inspiré, plus inégal, avec l'arrivée des boîtes à rythme et synthétiseurs qui se profile déjà sur certains titres... et qui envahit Tennis en 1980, sur lequel j'ai peine à trouver quelque chose qui me plaise, en dehors du titre éponyme.

Je passe sur les 3 albums suivants, que je connais mal et qui ne m'ont pas paru intéressants, sonnant très années 80 (il se peut que j'en ai raté un dans le lot).
Et nous arrivons à Shamrock Diaries en 1985. Cette album a été un succès commercial et, bien qu'inégal, il contient un des tubes les plus célèbres de Réa : Josephine. L'un de ses deux tubes "cool" avec "On the Beach". Les amateurs de rock un peu plus musclé préfèreront "Stainsby Girls" ou "Steel River".
Fort du succès de l'album et de Josephine, Rea veut transformer l'essai avec un album "cool". Ce sera On the Beach en 1986, avec le titre éponyme bien connu. Ultra efficace. Mais les autres morceaux de l'album  ne sont pas au même niveau, et l'ensemble est assez mou...agréable sans plus.

Après un autre album qui ne m'a pas emballé, Chris réalise* New Light Through Old Windows (1988), qui est bien plus qu'une compilation. En effet il réenregistre toutes les chansons de l'album, avec de nouvelles orchestrations. Et celles-ci sont souvent meilleures et modernes. Steel River notamment est devenu un furieux gospel endiablé. Un excellent disque. Idéal à mon avis pour appréhender les premières années de l'artiste, si l'on y rajoute le bon premier album.

* (jeu de mot pourri, je l'admets)

Allez, on y arrive ... le fameux The Road to Hell en 1989.
Très bon album qui contient l'énorme tube, The Road to Hell. La voix rauque de Chris y fait merveille.
Cette fois-ci c'est vers le jeu de guitare de Mark Knopfler que Rea a trouvé l'inspiration. On dit souvent de lui qu'il a un peu trop imité le jeu du guitariste de Dire Straits. Moi, je m'en fous, c'est le résultat qui compte, et puis Knopfler est un guitariste de génie, il y a pire comme référence.
L'album est donc bien orienté rock avec un côté Dire Straits. Un album incontournable des 80's, au succès mérité.

Il est suivi par Auberge en 1991. Moins rock et bien plus inégal, il contient néanmoins des morceaux intéressants, mais dans le registre ballade ou morceaux planants, comme Gone Fishing ou bien Heaven. Ce sera aussi un gros succès. La pochette montre une vieille voiture de course, l'une des passions de Chris (voir plus bas).

Retour au bon rock façon Mark Knopfler avec God's Great Banana Skin de 1992, album moins connu mais bien efficace. Un très bon album dans le genre, à découvrir.

Le reste des années 90 est peu inspiré, avec des albums qui expérimentent d'autres styles. Rea aime bien la ballade jazz mollassone, qui flirte parfois la musique d'ascenseur, à mon grand regret.
Heureusement, il reste parfois un ou deux titres intéressants par album pour échapper à l'ennui.

Entre 2001 et 2005, Chris Rea souffre d'un cancer du pancréas, qui est généralement de très mauvais pronostic. L'artiste se promet si il en réchappe de revenir à ses racines blues.
Ce sera le cas avec Dancing Down the Stony Road / Stony Road , en 2002.
Un superbe album blues, sans visée commerciale. Sincère. Formidable.
Le blues est une genre connu, battu et rebattu et il este très difficile de sortir des disques intéressants dans ce style, qui ne fassent pas "déjà entendu".
Cet album est donc une réussite, il instaure un très bon climat. On est loin des tubes visant le grand public, c'est un disque intimiste. Le vrai blues authentique servi par la voix rauque de Chris Rea, et son jeu de bottleneck aérien, ça donne des frissons au musicien que je suis.

Grâce à ses collections de tubes, Rea est à l'abri niveau financier et il peut donner libre cours à sa verve créatrice, sans contrainte. Il fait se qu'il aime, comme peindre. Et il fait les disques dont il a envie. Blue Street (Five Guitars) en 2003 est un album confidentiel instrumental, orienté jazz.
Avec The Hofner Bluenotes en 2003, puis en 2008, The Return of the Fabulous Hofner Bluenotes qui contient 3 albums, Rea se fait plaisir en retraçant l'itinéraire musical d'un groupe fictif de rock des 60's en Grande-Bretagne, the Delmonts :


Si l'on aime ce genre de musique rétro, l'album est une vraie plongée dans le passé.

Mais le coup d'éclat de Chris Rea, c'est son incroyable Blue Guitars de 2005.
Il s'agit d'un coffret de onze albums illustré par les peintures de Chris.
Onze albums à l'ambiance très proche de Stony Road, qui a l'ambition de retracer l'histoire du blues et ses racines.
Un incroyable projet, pensé comme une odyssée historique et musicale, où chacun des onze disques est dédié à un type de blues en particulier :

Beginnings, Country Blues, Louisiana & New Orleans, Electric Memphis Blues, Texas Blues, Chicago Blues, Blues Ballads, Gospel Soul Blues & Motown, Celtic & Irish Blues, Latin Blues, '60s and '70s.

Si j'ai bien compté, cela fait 137 chansons d'un coup. Rea est un vrai Stakhanoviste du blues !
Alors certes, en fonction des goûts et des albums, certaines chansons se ressemblent parfois et ne sont pas toutes au niveau de Stony Road, mais globalement, cet album est une tuerie, un pur chef d'oeuvre, un truc unique. De mémoire, il n'y a presque rien à jeter sur au moins la moitié des onze albums. Avec cet album, Chris Rea entre pour moi au panthéon, si il n'y était pas déjà.


Présentation du projet en musique, avec galerie de tableaux de Chris Rea...
Bon voyage en musique !


Son dernier album, Santo Spirito Blues , en 2011, est encore une fois un projet personnel. Il est vendu en version deluxe en coffret avec deux films d'une heure réalisés par Chris Rea, dont l'un consacré aux corridas.
Il avait déjà été réalisateur d'un film de durée comparable La Passionne en 1996, en partie auto-biographique (le père de Chris Rea l'emmenait voir les courses automobiles et son fils est devenu un grand fan de Ferarri).
L'album Santo Spirito Blues  lorgne du côté rock, mais je déplore comme d'autres l'usage incompréhensible d'une boîte à rythme qui sabote l'album, tout comme c'était déjà le cas sur King of the Beach en 2000.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6165
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: CHRIS REA   Mer 29 Avr - 15:27

Un grand merci pour ce petit récapitulatif, Vic.
J'ignorais que son cancer fût celui du pancréas. Il a vraiment du bol de s'en être sorti, car c'est l'un des cancers qui ne fait pas de cadeaux en général...

Après, étant bien moins "musicien" que toi, je parlerai de mon ressenti. Rea pour moi, c'est tout un flot d'images qui me viennent en tête. C'est une guitare, une route qui ne s'arrête jamais, une voiture... Une "gueule", une cigarette qui fume, une voix rauque qui fait frissoner, le mec buriné, brut et authentique. Cliché ? J'assume. Pour moi, ce mec, c'est l'authenticité, c'est du brut, je vous donne ça, c'est fait avec mes tripes, vous aimerez ou pas. Et même quand il fait du commercial, c'est du bon, ça s'écoute avec plaisir. On the beach à ce niveau est un piège de première, c'est cool, nonchalant et décontract comme une fin d'été tranquille au bord de l'océan à Cape Code ou Hyannis Yard.
Je conduis pas, j'ai pas le permis. Mais si je devais un jour traverser l'Ouest américain en bagnole, avec ZZ Top, c'est bien ce bon vieux Chris qui m'accompagnerait sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHRIS REA   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHRIS REA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Chris Sabin Vs Big Show
» Chris Masters 2V [dvc]
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Musique rock-
Sauter vers: