AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES OEUVRES DU CARAVAGE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: LES OEUVRES DU CARAVAGE   Sam 22 Fév - 10:39

David et Goliath


Michelangelo Merisi da Caravaggio (Le Caravage) est considéré comme l'un des plus grands peintres de la Renaissance et l'un des plus grands génies de la peinture. Il est le maître du clair-obscur, contraste (souvent très fortement accentué chez lui) entre clarté et ténèbres sur une même toile. Un style à l'image de sa vie : Le Caravage fût un homme "à scandales", jamais en retard d'un duel, d'une rixe de taverne pour les yeux d'un beau garçon, fréquentant les mauvais lieux, les maisons de jeu louches et les bouges, toujours en fuite, souvent pourchassé et recherché par les autorités...
Sa peinture fît également scandale car il fût le premier à oser faire poser des mendiants, des voleurs ou des prostituées rencontrés dans les bouges qu'il fréquentait pour représenter les saints, la Vierge ou des personnages bibliques. Beaucoup de personnages religieux de ses toiles sont ainsi d'un réalisme étonnant, car le maître ne rectifiait rien à ces visages souvent durement marqués et éprouvés par la vie. La Vierge sous les traits d'une serveuse de taverne ou un saint sous les traits d'un mendiant aux pieds sales... Scandale.

Pourtant, dans le même temps, il connût un succès énorme, fût le protégé de hauts dignitaires de l'Eglise, de grands et puissants seigneurs et même de certains papes, bluffés par le réalisme violent et brutal de ses toiles, leur force érotique, sans fards ni faux semblants. Considéré comme un véritable maître, il fût un modèle pour des générations de peintres se réclamant de lui et de son style et croula sous les commandes, officielles ou privées.
Sa mort est à l'image de sa vie : on le retrouva blessé et agonisant, en proie à la fièvre et au délire sur une petite plage isolée alors qu'il fuyait, une fois de plus. Il avait 38 ans.

Difficile de choisir une toile parmi les dizaines réalisées par le Caravage. J'ai choisi ce David et Goliath (il en fît plusieurs versions) car il est très symbolique de ses dernières années. A cette époque, Le Caravage était tourmenté par cette vie singulière qui était la sienne et il tenta de l'exorciser à travers sa peinture.
C'est ainsi qu'il se représenta en autoportrait sur cette toile : la tête de Goliath est la sienne...
David est représenté sous la forme d'un de ces éphèbes qu'il aimait tant, ce qui lui avait causé quantité de problèmes de tout ordre. Un David qui émerge d'un fond de ténèbres, tenant avec presque du mépris la tête tranchée du géant abattu. Mais un David baigné d'une clarté diffuse d'un côté seulement, le côté vainqueur et nu qui brandit la tête tandis que l'autre côté, habillé et tenant l'épée reste dans l'ombre. Dualité de l'être humain, de la nature humaine.
Le géant Caravage finalement abattu, tombé de son piédestal, terme logique d'une vie folle, consumée, et que beaucoup de ses biographes ont qualifié de "course à l'abîme"...

La tête, en gros plan. On remarquera la marque sanglante laissée, au milieu du front, par la bille de bronze de la fronde utilisée par le futur roi pour abattre le géant :


Ici, une autre version de cette oeuvre, avec un clair-obscur plus net et plus tranché :



Dernière édition par Voyageur Solitaire le Dim 20 Sep - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: SAINT JEAN- BAPTISTE/ LE CARAVAGE   Sam 22 Fév - 11:59

Seconde rencontre avec Le Caravage. Après David et Goliath, voici son célèbre Saint Jean-Baptiste (Il en fît plusieurs versions) :



Un Jean-Baptiste inattendu, très jeune, proche de ces éphèbes et "mauvais garçons" que le peintre côtoyait dans les tavernes et maisons de jeu qu'il fréquentait. C'est d'ailleurs probablement l'un d'eux qui a servi de modèle.
On retrouve ici le clair-obscur dont Le Caravage est le maître : la silhouette se détache d'un fond enténébré, rehaussée par le rouge vif, violent presque, du vêtement. Ici, comme toujours, pas de fioritures, d'angelots et séraphins jaillissant de nuées radieuses... Le portrait est net, brut et dépouillé.
Le saint est représenté solitaire et mélancolique, plongé dans une sombre réflexion ou méditation.

Le visage est particulièrement saisissant :


Un visage jeune, mais tourmenté et réfléchi, le regard sombre, plongé dans la réflexion, l'amertume peut-être. Comme l'ont si justement dit certains critiques, "le visage d'un homme jeune, mais qui auraît appris trop tôt les plus sombres secrets..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: LE SOUPER A EMMAUS/ LE CARAVAGE   Sam 22 Fév - 12:22

Dernière rencontre avec Le Caravage. Après David et Goliath et Saint Jean-Baptiste, voici Le souper à Emmaüs :


Deux des disciples de Jésus marchaient vers Emmaüs après la crucifixion quand Jésus ressuscité vînt à leur rencontre et marcha avec eux sans qu'ils le reconnaîssent. Au souper ce soir là, il prît le pain, le bénit, le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent et ils le reconnurent juste avant qu'il ne disparaîsse. Le tableau représente le moment où le Christ bénit le pain et révèle ainsi son identité à ses deux disciples.

Clair obscur toujours, moins prononcé toutefois que dans les dernières années où l'on parle même alors de Ténébrisme.
Mais là encore, les personnages, dépouillés de tout artifice et d'un réalisme saisissant, se détachent nettement du fond sombre, phénomène accentué par les couleurs des tissus, dont le rouge des vêtements et le blanc de la nappe. L'expression de stupéfaction des disciples est impeccablement rendue et, comme d'habitude, il y a fort à parier que le maître prît pour modèles des habitués des tavernes et mauvais lieux qu'ils fréquentait.
Pas de fioritures, de lumière radieuse jaillissant du ciel ou d'allégories. Juste le rendu net et brut, presque photographique, de la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES OEUVRES DU CARAVAGE   Mer 13 Avr - 17:43

Un Caravage dans un grenier ?



C'est bien ce qui vient d'arriver à une famille de la banlieue toulousaine. Une fuite d'eau, une montée dans des combles jamais visités ni nettoyés et... la découverte !

L'affaire remonte en fait à deux ans mais le secret a été gardé le temps de faire toutes les expertises nécessaires sur ce tableau qui dormait dans ce grenier abandonné.
Aujourd'hui, la grande majorité des experts estiment qu'il s'agit bien d'une oeuvre du Caravage. Le ministère de la Culture vient de déclarer le tableau "trésor national" et de l'envoyer (sous haute protection) au Louvre où il subit actuellement des expertises complémentaires.
En très bon état, la toile représente un épisode biblique souvent peint par le Caravage : le général Holopherne égorgé par la belle Judith après que cette dernière l'ait séduit et enivré.

Une nouvelle qui a retourné le milieu de l'Art ancien : on ne compte actuellement que 64 tableaux du maître à travers le monde. S'il est confirmé qu'il s'agit bien d'un Caravage (et tout semble l'indiquer), l'évènement aura un énorme retentissement.
Certains musées, états ou richissimes collectionneurs privés sont déjà sur les rangs pour l'acquérir. A condition de pouvoir débourser 120 millions de dollars minimum... C'est la première estimation de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5312
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LES OEUVRES DU CARAVAGE   Mer 13 Avr - 18:47

Voyageur Solitaire a écrit:
S'il est confirmé qu'il s'agit bien d'un Caravage (et tout semble l'indiquer),

Je pense que oui. Je ne suis pas spécialiste de l'art mais Caravage fait partie de mes peintres préférés et je reconnais assez bien son trait. Il n'y a pas de doute, c'est bien un Caravage. Mais, comme je l'ai dit, je ne suis ni un spécialiste et je n'ai jamais eu une formation d'historien de l'art. Donc...

En tout cas, moi, je le donnerais à un musée. Un tel chef-d'oeuvre, ça se partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES OEUVRES DU CARAVAGE   Mer 13 Avr - 19:05

D'après les experts, c'est bien le trait fougueux, l'éclairage, le drapé et les petits détails (les ongles noirs et sales de la vieille servante) qui sont la signature du Caravage.
Autre élément important : des textes d'époque qui font mention de ce tableau, à plusieurs reprises.

Le Louvre serait intéressé mais débourser 120 millions... L'état pourrait participer. En tous cas, le statut de Trésor National empêche que le tableau quitte le territoire français pendant une période de trente mois.
Affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2257
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: LES OEUVRES DU CARAVAGE   Mer 13 Avr - 19:41

Quand on voit le pognon claqué dans d'autres conneries par les gouvernements depuis 40 ans (genre rond point a la fin d'un cul de sac ou pont ne menant sur rien) ce serait pour une fois un meilleur investissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES OEUVRES DU CARAVAGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES OEUVRES DU CARAVAGE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES OEUVRES DU CARAVAGE
» Le théâtralisme dans les oeuvres de Tolkien
» BACCHUS/LE CARAVAGE
» LES OEUVRES DE JAMES TISSOT
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: