AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 26 Jan - 20:01


Autre musique afro-américaine venue de la chaleur du Vieux Sud, issu de la Soul et du Jazz, le funk naît les pieds dans l'eau, l'eau des bayous de la Louisiane. C'est bel et bien dans les rues et les bars de la Nouvelle-Orleans que le funk a commencé sa carrière avant de se répandre jusqu'aux bars enfumés de Harlem dans les années 1960 et surtout 1970, explosion de la "blackploitation" dans le cinéma et la musique. Au passage, le funk copine avec le Blues et le Gospel et se diversifie. James Brown lui donne ses lettres de noblesse dès la fin des années 1960. C'est le temps des revendications, de la lutte pour les droits civiques, des Black Panthers, des émeutes dans les guettos...

Hé oui, ce style sensuel et festif a d'abord été revendicatif et n'a pas oublié ses origines. D"ailleurs, son nom viendrait de l'argot "funky", c'est à dire "puant", qui sent la sueur. C'est dans les années 1970 que le funk devient plus festif en s'unissant au Disco et, par là-même, en allant à la rencontre du public blanc.

L'arrivée massive de la musique électronique et des synthétiseurs dans les années 1980 sera (plus ou moins) fatale à la musique funk. Certains groupes s'en accomoderont tandis que les puristes crieront au scandale, au commercial, et resteront fidèle au style original.

Difficile aujourd'hui de vraiment définir le funk, tant le genre s'est marié, souvent avec bonheur, à d'autres styles musicaux. Pour commencer ce passage en revue, mieux vaut rester sur un classique et suivre le conseil de James Brown : "Get up and drive your funky soul !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Sam 1 Fév - 14:09


Maceo Parker et les JB's



Maceo Parker naît en 1943 à Kinston (Caroline du Nord) dans une famille de musiciens : ses parents chantent dans une chorale d'église et ses deux frères Melvin et Kellis jouaient de la batterie et du trombone. Les trois fils Parker montent un groupe et jouent dans les night-clubs.

En 1964, James Brown recherche un batteur pour son groupe et auditionne le frère de Maceo, Melvin. James Brown est séduit par Melvin et engage les deux frères sur l'insistance de Melvin. Il jouera pendant 25 ans aux côtés du godfather en contribuant aux plus grands tubes avec son saxophone et sa créativité.

Usé par un James Brown très autoritaire et exigeant, il décide d'entamer sa carrière solo en compagnie d'autres musiciens de James Brown. Le premier album qui en résulte est Doing Their Own Thing (1970). Le titre est des plus explicites : "on fait notre truc à nous, sans recevoir d'ordres ou de directives" :



Cet album est considéré comme un monument du funk, malheureusement pas assez connu auprès du grand public.
Certains rappeurs par contre pillèrent allègrement la musique des JB's.
Le titre "Southwick" a été samplé dans la chanson "Auteuil, Neuilly, Passy" du trio humoristique Les inconnus :





Maceo fera d'autres albums, notamment avec The JB's Horns, Fred Wesley & The Horny Horn, et de Funkadelic.
Il est en 1977 le leader des sections rythmiques de George Clinton et de Bootsy Collins. Il rejoint le groupe de Prince depuis l'année 2000.



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Sam 1 Fév - 14:44

Ben ça alors... "Auteuil, Neuilly, Passy" samplé sur un morceau de funk... Etonnant ! Merci pour cette découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 2 Fév - 15:54


Dayton



Dayton est un groupe de funk post-disco formé à Dayton, Ohio, USA, un état particulièrement riche en funk bands.
Ils enregistrent en 1980 leur premier album, éponyme, un grand classique un peu oublié aujourd'hui.
Les trois membres fondateurs (et auteurs des huit compositions présentées ici) n'en étaient pas à leur coup d'essai en matière de groove, puisqu'ils firent tous trois partie de Sun, un autre groupe de l'Ohio.
Reste ce premier album, efficace dans le genre, presque caricatural d'une époque. C'est funk et c'est fun : enjoy !






_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 2 Fév - 16:42

Rhaaaa ! Trop bon ! Enfin quelqu'un qui connaît ce groupe génial ! Je pensais être bien le seul... Some of the greatest funk albums ever ! Tu m'étonnes ! Certains diront que c'est du commercial et cliché à mort, pas grave, on s'en fout !
Long life to the funk !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 2 Fév - 17:09

Alors nous sommes deux à connaître ! Je pensais aussi être le seul  Wink 
Oui c'est cliché et peut-être commercial, et oui je pense toujours à la Croisière s'amuse en écoutant certains titres, mais je m'en fous aussi : leur petit délire me fait marrer et c'est l'essentiel.
Avant de lire ton message je venais juste de commander leurs 4 premiers albums, vu qu'ils sont réédités deux par deux, et enfin à un prix qui n'est plus délirant. Ce seront des ovnis dans ma discothèque, mais j'assume.
Et oui, Warlock, je sais. Il m'arrive d"écouter en cachette des trucs avec des synthés. Mais c'est très rare, hein, n'allez pas le crier sur les toits.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2845
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 2 Fév - 19:40

VIC a écrit:

Et oui, Warlock, je sais. Il m'arrive d"écouter en cachette des trucs avec des synthés.

Oui mais de mon coté je n'accroche pas des masses avec le funk, trop festif et enjoué pour moi, à part deux ou trois morceaux ici et là.

Alors synthé oui mais plus du coté du hard rock et de la new wave pour ma part.

Et si je devais retenir un morceau funk, ce serait celui là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 2 Fév - 20:06

Un grand classique en effet, où comment ces 2 notes de guitare assurent à son auteur la postérité.
En dehors de ces 2 notes, je n'accroche pas. Surtout que je ne peux m'empêcher de faire la comparaison avec le George Benson que je préfére, celui de 1971 avec So What (pas du funk mais un groove monstrueux et une batterie géniale de Jack DeJohnette)

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Lun 3 Fév - 18:37




Herbie Hancock & The Headhunters




Herbert « Herbie » Jeffrey Hancock, né en 1940 à Chicago, est un pianiste et compositeur de jazz. Il est l'un des musiciens de jazz les plus importants et influents. Il a mêlé au jazz des éléments de soul, de rock, de funk, de disco ainsi que, parfois, quelques rythmes issus du rap.

Au début des 70's, Hancock fait le constat que le grand public ne comprenait pas la musique d'avant-garde et cela ses traduit par de faibles ventes pour ses précédents albums. Avec son amour du funk et notamment de Sly Stone, il décide de revenir à une musique plus accessible, et plus funky.
Il rassemble un nouveau groupe qu'il appelle The Headhunters : Bennie Maupin (Saxophone),  Paul Jackson (bass), Bill Summers (percussions), et le  Harvey Mason (batterie). Leur premier album Headhunters sorti en 1973 rencontre un succès commercial important bien qu'il soit critiqué par certains fans de jazz. L'album est aujourd'hui loué pour son énergie et sa fraîcheur. Il influence dans les années qui suivent aussi bien le jazz que le funk, la soul et le hip-hop.

Après le remplacement de Mason par Mike Clark, le groupe sort l'année suivante l'album Thrust, presque aussi bien reçu que le précédent sans rencontrer le même succès commercial.
Le groupe sort par la suite, sans Hancock, un autre album bien accueilli, Survival of the Fittest. Le groupe continuera de jouer et d'enregistrer sans lui. Hancock le réintègre en 1998 pour Return of the Headhunters.

Hancock quant à lui se tourne vers du Jazz - Funk à l'état pur auxquels participent certains membre de The Headhunters ainsi que d'autres musiciens et sort notamment les albums Thrust (1974) Man-Child (1975) et Secrets (1976).


Headhunters  (1973)
1. Chameleon 15:43
2. Watermelon Man  6:32
3. Sly 10:18
4. Vein Melter 9:15


Thrust (1974)
1. "Palm Grease" 10:38
2. "Actual Proof"  9:42
3. "Butterfly" 11:17
4. "Spank-A-Lee"  7:12



Man-Child (1975)
1.  "Hang Up Your Hang Ups"   7:29
2.  "Sun Touch"   5:11
3.  "The Traitor"   9:38
4.  "Bubbles"    9:02
5.  "Steppin' in It"  8:41
6.  "Heartbeat"   5:16


Secrets (1976)

1. "Doin' It" (Melvin Ragin, Ray Parker, Jr.) – 8:03
2. "People Music" (Herbie Hancock, Ragin, Paul Jackson) – 7:11
3. "Cantelope Island" [sic] (Hancock) – 7:06
4. "Spider" (Ragin, Hancock, Jackson) – 7:21
5. "Gentle Thoughts" (Hancock, Ragin) – 7:05
6. "Swamp Rat" (Jackson, Hancock, Ragin) – 6:26
7. " "Sansho Shima" (Bennie Maupin) – 4:50



Rock it est un single d'Herbie Hancock issu de l'album Future Shock sorti en 1983.
Herbie Hancock y joue du synthétiseur, Grand Mixer DXT des scratchs.
Certains considèrent que ce morceau représente la charnière entre la funk soul fin 70' et l'acid house 80, l'électro, les break-beats, et le rap... une petite révolution à l'époque qui rappellera des souvenirs à ses contemporains, car il était impossible de ne pas l'avoir entendue.

Pour information il existe trouve des compilations des morceaux funk de Hancok, dont l'une est intitulée "Mr Funk".

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Mer 26 Fév - 6:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 9 Fév - 11:10


Stevie Wonder

Quoi ? Stevie Wonder, dans le sujet Funk ?? What the Funk ??? Et bien oui.


Stevie Wonder, né en 1950 à Saginaw, Michigan, est un auteur-compositeur-interprète afro-américain.
Il commence à enregistrer dès l'âge de huit ans, formé au piano et à la composition après ses cours à l'école. Stevie signe pour le label Tamla Motown dès l'âge de onze ans, son premier album est édité sous le nom de Little Stevie Wonder en 1962 : le producteur Clarence Paul lui donne ce surnom de « Stevie la Petite Merveille ».  Berry Gordy, le fondateur de la Motown, en fait un enfant star, les premiers disque de Little Stevie générant un chiffre d'affaires de 30 millions de dollars.

Voulant son indépendance financière et après de longues tractations, Stevie Wonder commence à assurer lui-même le rôle de producteur sur l'album Signed, Sealed and Delivered sorti en 1970. Débute alors la période des classiques de Stevie, celle qui nous intéresse particulièrement.

La période des classiques (1971-1978)

Music of My Mind
(1972, Motown)
Talking Book (1972, Motown)
Innervisions (1973, Motown)
Songs in the Key of Life (1976, Motown)

Stevie Wonder obtient une liberté artistique complète avec l'album de la maturité Where I'm Coming From en 1971.
L'album Music of My Mind sorti en 1972 est entièrement réalisé par l'artiste, composition, chant, instruments, production (seule une ligne de basse sera jouée par un ami). Stevie Wonder commence à utiliser des synthétiseurs Moog et ARP que lui ont fait découvrir les pionniers de la musique électronique.

Dans les albums suivants, Talking Book et Innervisions, Wonder aborde des thèmes sociaux dans des chansons comme Big Brother ou Living For The City, mais continue de rencontrer le succès avec par exemple le morceau Superstition.

Le double album Songs in the Key of Life, sorti en 1976, sera le dernier grand album de l'artiste, qui clôt une période de créativité exceptionnelle, avant qu'il n'opère un virage vers la musique commerciale dans les 80's.

Et le funk dans tout ça ?
Ces 4 albums ne sont pas des albums de funk à proprement parler, mais contiennent parfois quelques morceaux "funk" où Stevie Wonder utilise les synthés et créé le groove. Des 4 albums cités, Innervisions est pour moi le meilleur, réussi du début à la fin, sans mauvais morceau. Il déborde de créativité et on y voit l'artiste explorer plusieurs styles musicaux qu'il s'approprie et revisite. Quelques morceaux funk donc (mis en gras ci-dessous), y côtoient deux ballades, une chanson pop, une autre au rythme latin sud-américain, un gospel bien groovy... Le pire c'est que ça forme un tout bien cohérent.
Bref, juger Stevie Wonder en ne connaissant que sa période commerciale serait passer à côté des albums qui ont fait sa renommée et où il a démontré son génie.



   Too High – 4:36
   Visions – 5:23
  Living for the City – 7:22
   Golden Lady – 4:58
   Higher Ground – 3:42
   Jesus Children of America – 4:10
   All in Love Is Fair – 3:41
   Don't You Worry 'Bout a Thing – 4:44
   He's Misstra Know It All – 5:35

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 9 Fév - 11:43

Ah, Stevie Wonder... Un géant, un touche à tout de génie. Tout ce que ce type touche se transforme en or et il est vrai que certains de ses morceaux ont un côté funk indéniable. De toutes façons, même quand il fait du commercial, c'est de la qualité.
Petit écart (bien excusable) donc avec le thème de ce sujet et s'il faut poster un tube de Stevie Wonder, le fan de GTA qui sommeille en moi ne peut choisir que celui-ci, imparable :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mer 12 Fév - 22:46

Petite édition du message sur Herbie Hancock avec l'ajout de l'album Thrust, un gros oubli de ma part.
J'effacerai ce présent message dans quelques jours.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mar 18 Fév - 18:56

Je mets ici un lien vers ce forum dédié au Funk, au Groove, au Blaxploitation et autres joyeusetés :

http://funk-o-logy.com/forum/index.php

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 22 Juin - 10:36

Soul Train


Soul Train est une émission phare des années 1970, d'abord consacrée au blues et à la soul, visant directement la communauté noire américaine de l'époque. D'abord locale à ses débuts en 1970, elle devient nationale l'année suivante. Il s'agit d'un show de 45 minutes, présenté par Don Cornelius. L'émission se maintiendra jusqu'en 1993, mais ne sera alors plus que l'ombre d'elle-même depuis longtemps.
Le show rencontre un succès immédiat dans la communauté noire de Chicago, ville d'origine de l'émission, un succès qui va en s'amplifiant au fil des années.
L'émission accueille les plus grands de la musique noire américaine : Marvin Gaye, Ike and Tina Turner, The Temptations, Aretha Franklin, The Jackson Five, The Supremes, Stevie Wonder... Mais encore James Brown et son groupe de scène, ou Barry White, qui apparaît dans l'émission avec son orchestre composé d'une quarantaine de musiciens pour un show mémorable. Quelques artistes blancs sont également invités, comme David Bowie, Elton John et le groupe Duran Duran.
Les danseurs professionnels chargés d'accompagner et d'animer le show deviennent inséparables de l'émission et finissent par créer leur propre groupe, The Soul Train Band. Certains en partiront pour créer le groupe Shalamar. Pour l'anecdote, ces danseurs n'étaient pas rétribués, mais nourris : poulet grillé et soda à volonté !
Certaines personnalités de la communauté noire étaient invitées, comme le révérend Jesse Jackson. Bien que centré au départ sur la soul et le blues, le show ne résistera pas à la tornade disco et surtout à la funk au fil du temps. Back to the 70's !




Ceux qui en veulent plus peuvent trouver l'intégralité des émissions les plus marquantes en DVD ou encore aller sur You Tube...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 22 Juin - 20:33

Je ne connaissais pas cette émission.
Soul Train est un terme/thème très classique dans la musique black : blues, gospel, jazz, soul, etc ...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Lun 23 Juin - 15:29

Soul Train peut être relié, dans un sens, à ce que l'on a nommé la "blackploitation". Les années 1970 virent l'explosion de deux communautés, les noirs et les gays, en pleine lutte pour la reconnaissance des droits et en pleine lumière.
Il y a eu aux USA à cette époque, surtout avec l'explosion du Disco et de la Funk, une véritable mode "black" avec ses codes, sa mode, ses stéréotypes, ses icônes, son slogan : Black is beautiful.
C'est l'explosion médiatique de Marvin Gaye, Tina Turner, Aretha Franklin, Stevie Wonder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mar 24 Mar - 11:58

The Temptations




The Temptations est un groupe américain fondé en 1961 à Détroit. Ce quintette vocal signe un contrat avec le label Miracle Records, filiale de Motown, avant de devenir le fer de lance de celle-ci, et l'un des groupes les plus populaires de l'histoire de la musique noire américaine.
Au début, le groupe fait surtout de la soul et des ballades, et enchaîne les tubes sous la houlette de Smokey Robinson, puis de Norman Whitfield et Brian Holland. Quel rapport avec le funk ? The Temptations va suivre toutes les modes et fera de nombreux virages musicaux tout au long de leur carrière.
Whitfield fait notamment évoluer le son du groupe vers le psychédélisme, les paroles de leurs chansons abordent maintenant des thèmes sociaux : The Temptations va ainsi offrir des perles musicales dignes de la Blaxploitation.
C'est le grand virage musical qui nous intéresse ici : en 1968, ils sortent l'album Cloud Nine, sur lequel on retrouve aussi Run Away Child Running Wild.
Le morceau Cloud Nine est une vraie bombe funky et le contraste avec les autres morceaux de l'album est assez énorme, vu que la plupart des autres titres sont encore des ballades soul.

En 1969 ils sortent l'album Puzzle People, toujours aussi inégal et à cheval sur différents styles, mais qui contient notamment Message from a Black Man, ou bien encore Slave. Tout en continuant des tournées pour la Motown, et de sortir des albums commerciaux (deux par an en moyenne), le groupe se tourne de plus en plus vers le funk et la Blaxploitation.

En 1970 sort l'album Psychedelic Shack qui contient le titre homonyme, et notamment War, et Friendship Train. L'album est suivi d'un autre single dans le même style : Ball of Confusion.

En 1972 sort l'album Solid Rock qui contient notamment le single Superstar.
L'album All Directions sort la même année. On y trouve Run Charlie Run et le morceau le plus célèbre du groupe, l'énorme tube Papa Was a Rollin' Stone, d'une durée de 11mn46 sur l'album, qui cohabite avec plusieurs versions singles plus courtes.

Enfin, en 1973, Norman Whitfield prend le contrôle total du groupe pour composer et produire l'album le plus célèbre et ambitieux du groupe, Masterpiece, un hymne à la Black Power. L'album ouvre pourtant avec Hey Girl, une reprise qui sonne encore très années 60, et qui fait tâche sur l'atmosphère de l'album. Mais dès le deuxième titre, l'album trouve son style : Masterpiece dure 13:49 et est suivi par d'autres morceaux dans le même jus.

C'est l'album apothéose, puisque le groupe ne fera pas mieux. Il connaîtra plusieurs départs, pour divergences de style, raisons de santé, et autres. Le groupe se tournera alors vers le disco, avant de suivre la mode des synthés et boîtes à rythme dans les 80's. L'alchimie est perdue.
Le groupe a changé et recycle ses vieux tubes façon disco ou 80's, qui figurent ainsi sur de nombreuses compilations du groupe. Il faut donc se méfier et privilégier les albums, car les versions originales ont souvent été raccourcies par la suite, sans parler des ré-enregistrements avec chanteurs différents, ou nappes de synthés.

Au final, il serait dommage de passer à côté de la meilleure période du groupe, qui nous a proposé de manière éparpillée quelques tubes funky façon Blaxploitation. Un groupe souvent capable du pire, mais sous la houlette de Whitfield, capable d'éclairs de génie lui assurant la postérité.

Cloud 9 est à 8mn28 :

Run Away Child, Running Wild est à 17:12

Message from a Black Man :



Psychedelic Shack, War, et Friendship Train :



Papa Was a Rollin' Stone & Run Charlie Run :


Masterpiece (n'hésitez pas à passer le premier morceau) :

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mar 24 Mar - 17:49

Putain, Cloud 9, c'est du bon ! Super découverte, merci !
Psychedelic Shack est bon aussi.
Ah, que je l'aime mon fofo dans ces moments là ! (VS en mode auto-satisfaction...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 38

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mer 8 Avr - 17:49

Il y a deux soirs, j'ai un collègue de taff qui m'a fait découvrir un artiste français du pseudonyme de Magoo (pas mister Magoo) qui fait de la musique inspiration funk des années 80...je ne connaissais pas mais c'est vraiment pas mal du tout...

http://www.funkyband-radio.com/news/magoo-son-nouvel-ep-88






Je sais pas si vous connaissez...j'aime beaucoup ce son... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mer 8 Avr - 18:50

Je sais pas si vous connaissez
- Non

j'aime beaucoup ce son
- Putain, tu m'étonnes !

En général, je suis un puriste de la funk, mais là j'aime franchement : ça dépoussière un peu le genre, mais sans le dénaturer. Free your mind a ma préférence.
Merci pour la découverte dav-ID !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 38

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mer 8 Avr - 19:09

Voyageur Solitaire a écrit:

Merci pour la découverte dav-ID !

De rien, c'est toujours plaisant de découvrir des artistes comme ça...par contre si vous cherchez des morceaux sur le net...il faut taper "Magoo funk" dans la barre de recherche...sinon vous allez tomber sur Mister Magoo (le dessin animé avec le mec myope) mdr...

A noter qu'il fait aussi des morceaux funk, mais en chantant en français...






Tout cas ça change des merdes qu'il y a sur les radios en ce moment...j'ai mon collègue qui est à fond sur le funk et qui va aller le voir en concert bientôt, je lui demanderais si c'est bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Mer 8 Avr - 21:23

Non, je ne connaissais pas. C'est assez sympa. Retour assumé 30 ans en arrière donc rien de révolutionnaire, mais ça s'écoute bien.
Merci pour la découverte.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 3 Mai - 9:14

Tower of Power


Tower of Power est un groupe funk de Oakland Californie créé dans les années 1970 et encore en activité. Il est renommé pour sa célèbre section cuivre et ses lignes de basses syncopées. Ils jouent une soul funky où l'on retrouve souvent une certaine complexité musicale empruntant au jazz. En dehors de ces morceaux funky au groove redoutable cousin des JB's, le groupe se signale aussi par la présence de nombreuses ballades jazzy langoureuses (qui m' insupportent totalement). Enfin, le groupe a changé de chanteur très régulièrement tout au long de leur carrière.

En 1968, le saxophoniste ténor Emilio Castillo joue avec le saxophone baryton Stephen "Doc" Kupka (ou The Funky Doctor) et le trompettiste Mic Gillette, et Castillo commence à composer. Ils renomment leur ancien groupe en Tower of Power et commencent à jouer fréquemment dans la région de la baie de San Francisco.
En 1970, ils sortent leur premier album East Bay Grease chez San Francisco Records, avant de changer de maison de disques pour Warner Bros. Records.

En 1972 sort Bump City en en 1973 l'album éponyme du groupe. Tous deux sont de fantastiques succès et l'album Tower of Power contient leur grand tube What is Hip?.
Sur certains de leurs albums du milieu des années 1970, comme par exemple Urban Renewal (1974), le groupe opte pour une sonorité plus funk, tout en continuant à enregistrer des ballades. Après que le chanteur Lenny Williams soit parti, la grande période de succès commerciaux du groupe s'achève. À la fin des années 1970, ils ajoutent des sonorités discos à leur musique.
Discographie sélective : les 6 premiers albums

1970: East Bay Grease
1972: Bump City
1973: Tower of Power
1974: Back to Oakland
1974: Funkland
1974: Urban Renewal
1975: In The Slot

Mon avis :

Leur premier album est le plus brut, c'est celui qui ressemble le plus à un jam urbain à cause de la voix rauque et des longs morceaux, et il ne contient qu'une ballade gluante, la dernière.
Viennent ensuite les 5 albums suivant de l'époque Warner avant que le disco et le manque d'inspiration aboutissent à des disque peu intéressants. Ces 5 albums Warner sont le socle du groupe et on y retrouve le groupe à son meilleur niveau. Toutefois, tout comme pour les Temptations, ces albums sont très inégaux. Si il y a toujours 2 ou 3 morceaux au groove tueur sur chaque album, les autres morceaux ne rivalisent pas, sans parler des ballades jazzy omniprésente que je déteste. Dans les années 90, le groupe retrouve un peu l'inspiration avec des morceaux sympathiques comme Soul With a Capital S ou le bel hommage Diggin' on James Brown.
Pour les extraits de leur âge d'or dans l'ordre chronologique :








_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2106
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 3 Mai - 11:29

Déjà vu quelques extraits de cette émission lors de d'émissions nostalgiques basées sur les années 70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 38

MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   Dim 25 Oct - 12:30



Frank Ryle et Robert Hardt forment le duo allemand de Cool Million...avec des musiques inspirations Funk/Soul...franchement, de la bonne patate qui change de la merde commerciale des radios qui tournent en boucle...à découvrir... Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE FUNK, DE LA NOUVELLE- ORLEANS A NEW YORK
» Emission #5 L'anniversaire de la Nouvelle Orléans
» Actualités ! Coupures de presse
» Après Haiti,Cuba,Sauve qui peut à la Nouvelle Orléans avant l'arrivée de Gustav
» Petite nouvelle du Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Voyage en musique-
Sauter vers: