AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ÉLÉPHANT

Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: L'ÉLÉPHANT   Mar 5 Nov - 20:59


L'ÉLÉPHANT (1ère partie)




L'éléphant au sens large désigne plusieurs animaux de la famille des Elephantidae, y compris des espèces disparues comme les mammouths.
Le mot français « éléphant » vient du mot latin elephantus qui tire son origine du grec ἐλέφας signifiant « ivoire » ou « éléphant ».

Les animaux encore en vie au XXIe siècle sont classés en 3 grandes catégories :


- anciennement l'«éléphant d'Afrique », dont on distingue maintenant :

1 )  l'éléphant de savane :

L'éléphant de savane d’Afrique mesure environ 4 mètres au garrot, présente deux « doigts » préhensiles au bout de la trompe et de grandes oreilles permettant de réguler sa température interne. Le crâne est à peu près plat et tous les individus portent des défenses :


2 ) l'éléphant de forêt :

L’éléphant des forêts vit également en Afrique, il présente des oreilles généralement plus petites et plus circulaires que l'éléphant de savane, ainsi que des défenses plus minces et plus droites :



- 3 ) l'éléphant d'Asie, parfois anciennement appelé « éléphant indien » :

L'éléphant d'Asie ; il mesure de 2 à 3,50 mètres au garrot, ne présente qu'un seul « doigt » préhensile au bout de la trompe et possède des oreilles assez petites. Le crâne présente deux bosses proéminentes et les défenses sont absentes chez les femelles, voire chez certains mâles :




Comparaison de profils des deux types d'éléphants : celui d'Asie (à gauche) et celui d'Afrique (à droite).


Forme du bout de la trompe de l'éléphant : celui d'Asie (à gauche) et celui d'Afrique (à droite).



Série documentaire de France 5 sur une famille d'éléphants du Kenya, dans la réserve d'Amboseli, au pied du Kilimandjaro.


Bébé éléphant Sauvé par sa communauté


(texte adapté d'après wikipedia)

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2206
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Mar 5 Nov - 22:37

Disparu au le 15e siècle il y' avait l'Eléphant de Chine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1489
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Ven 8 Nov - 22:15

VIC a écrit:
L'ÉLÉPHANT (1ère partie)
: je fais des p'tits Razz ?

Jules Verne, le seul, l'unique, nous les fait connaître sous le joli terme de proboscidien. C'est un mot fort agréable à l'oreille pour désigner les animaux à trompe. Pas moins de 170 espèces selon Wiki, appartiennent à ce groupe. Mais une seule famille, la dernière en vie, en est la représentante : les éléphantidés - les éléphants, quoi ! Lorsqu'ils auront disparu, cette branche de l'évolution se sera éteint avec elle ... un petit bout de différence en moins. Et on la tue encore pour son ivoire ... À pleurer.

Une excellente idée de nous les présenter VIC. J'ignorais totalement cette nouvelle classification. Très agréable à découvrir et à redécouvrir.

P.S. Vous connaissez l'enfant d'éléphant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Dim 10 Nov - 16:46

l'éléphanteau ?


Sur ce sujet, l'éléphant se distingue encore :
La gestation d'une éléphante est la plus longue de tous les mammifères terrestres. Elle dure de 20 à 22 mois. La durée d'allaitement est comprise entre 36 et 48 mois.
Les mises bas s'espacent d'environ 2 ans et demi à 5 ans.
La gestation est plus longue pour un éléphanteau mâle que pour un éléphanteau femelle.
Une éléphante peut être en gestation jusqu'à l'âge de cinquante ans.
Dans la plupart des cas, un seul éléphant est porté ; les cas de gémellité sont très rares.


Les éléphants vivent dans une société matriarcale :
Cette structure matriarcale existe depuis plus de sept millions d'années, des empreintes d'une harde d'éléphants de cette époque ayant été découvertes sur une surface de 5 hectares sur le site de Mleisa dans les Émirats arabes unis, faisant de cette piste de mammifères fossile la plus vieille de ce type et probablement la plus longue piste préservée dans le monde. Les troupeaux sont composés d'une dizaine d'éléphantes et de jeunes éléphanteaux, après la maturité sexuelle les mâles quittent le groupe. Ils errent jusqu'à ce qu'ils fassent alliance avec d'autres jeunes mâles.




L'éléphant rose ?

Une étude, menée dans un zoo, montre que l'éléphant aime les fruits fermentés à un degré d'alcool de 7 °. Lorsque l'éléphant est saoul, il perd de sa sociabilité (alors que sobre il est très sociable). Lorsqu'il est ivre, il reste à l'écart du troupeau. Un chercheur américain défendait l'idée que les animaux s'enivrent ou se droguent, volontairement, pour oublier les tourments de leur existence. Pour le prouver, il a fait vivre durant un mois des éléphants d'une réserve californienne sur un territoire plus restreint qu'à leur accoutumée. La surpopulation due au petit espace a angoissé les animaux qui, du coup, ont bu trois fois plus que d'habitude. Ils sont devenus si agressifs qu'il a été dangereux de les approcher






Test du miroir, et intelligence des éléphants :
En l’état actuel des connaissances, l’éléphant est, avec l'humain, le dauphin, le corbeau et certaines espèces de grands singes, l'une des rares espèces animales à réussir le test du miroir de Gallup : lorsqu’on marque d’une tache le front d’un éléphant en un point qu’il ne peut voir directement et qu’on lui présente un miroir, il passe sa trompe sur la tache ; démontrant ainsi qu’il a reconnu son image et donc qu’il a conscience de lui-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Test_du_miroir

Lors d'une expérimentation de Preston Foerder, un éléphant (d'Asie, Elephas maximus) s'est montré capable d'insight (éclair de compréhension). Il est allé chercher un cube pour monter dessus et atteindre de la nourriture.

L’éléphant est largement considéré comme l’une des créatures les plus intelligentes du monde, capable d’utiliser des outils, montrer de la peine et disposant d’une remarquable mémoire. De nouvelles recherches montrent maintenant que les éléphants africains peuvent faire quelque chose qui n’a jamais été démontré chez un autre animal sauvage : ils peuvent comprendre les gestes de désignation /pointage de l’homme sans aucun entrainement préalable.






Une mémoire d'éléphant :

Les éléphants ont une excellente mémoire. Ce sont des animaux qui vivent sur un très grand territoire : ils vont parcourir plusieurs centaines de kilomètres chaque année. En effet, ils sont toujours à la recherche de nourriture et de points d’eau, non seulement pour s’abreuver mais aussi pour se baigner. Car les éléphants ont la peau très fragile, d’autant qu’ils ont très peu de poils pour la protéger. Alors, grâce à leur formidable mémoire visuelle, ils vont repérer les lieux et s’en souvenir. Cette mémoire se transmet d’éléphant en éléphant, du plus âgé au plus jeune. Leur mémoire est donc légendaire. Si dans un zoo vous avez un contact avec un éléphant et le revoyez dix ans plus tard, il vous reconnaîtra. Et si quelqu’un importune l’animal, celui-ci peut très bien se venger quatre ou cinq ans plus tard. Et oui, chez les pachydermes aussi la vengeance est un plat qui se mange froid...




Karen McComb, une biologiste du comportement spécialisé en psychologie à l’Université de Sussex, et ses collègues ont mené leurs expériences sur 1500 éléphants d’Afrique, qui vivent dans 58 groupes familiaux distincts, au parc national d’Amboseli au Kenya.
À l’aide de haut-parleurs montés sur un véhicule sur le terrain, les chercheurs ont diffusé des sons de rugissement de mâle et femelle lion à proximité des éléphants. Au cours de certaines expériences, les chercheurs ont diffusé les sons de trois lions rugissants à la fois.
À part les humains, les lions sont les principaux prédateurs des éléphants, les mâles sont de puissant chasseurs, capables d’affronter l’éléphant. Bien que tous les éléphants aient réagi plus fortement au son de trois lions, des groupes dirigés par d’anciennes matriarches ont montré une plus grande sensibilité à la grave menace que posent les lions. Ces femelles dirigeantes sont âgée, plus de 60 ans d’âge, non seulement elles ont écouté, mais elles ont aussi rallié les membres de leur groupe en manœuvres défensives comme l’empilage et le harcèlement moral où les éléphants se comportent comme un bélier géant en chargeant le lion et en le harcelant :


_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1489
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Sam 16 Nov - 23:28

L'Enfant d'éléphant est un conte étiologique de Rudyard Kipling paru dans Histoires comme ça en 1902. L'histoire raconte pourquoi la trompe de l'éléphant est si grande. (Source Wikipédia).

Je vous mets ici un lien PDF pour lire ce conte assez court et revivre avec moi les aventures de l'enfant d'éléphant, de sa rencontre avec le Serpent-Python-Bicolore-de-Rocher, non loin des berges du fleuve Limpopo, et du danger ... mais chut ... n'en disons pas davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6976
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Mar 19 Nov - 20:14

Une expérience troublante a été observée en Afrique et qui dévoile une facette étonnante de ces nobles pachydermes : des observateurs ont découvert des ossements d'éléphants décédés et ont remarqué que lorsqu'un groupe de leurs congénères passaient à proximité, ces derniers faisaient halte et caressaient longuement de leur trompe les ossements avant de reprendre leur marche. Ce geste impliquerait le fait que les éléphants ont non seulement de la mémoire, mais surtout la conscience de la mort et, par là même, de leur propre existence. Reste à savoir si ce geste troublant est simplement instinctif, basé sur des stimuli naturels (traces olfactives ou autres) ou s'il s'agit bien d'un "sentiment", d'un hommage à ceux qui ne sont plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Mer 20 Nov - 0:01

En effet :


_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Mer 20 Nov - 17:17

Le cimetière des éléphants

Le cimetière des éléphants est un endroit où, selon une croyance européenne apparue au XIXe siècle mais infirmée depuis par les zoologues, les éléphants d’Afrique se rendent d’eux-mêmes pour mourir. Fondée sur la découverte fortuite de groupes de squelettes et certaines similitudes entre le comportement des éléphants et celui des hommes, nourrie par l’attrait pour l’ivoire, cette croyance a marqué l’imagination et la culture populaires (fiction, cinéma, jeux, chanson) et fasciné les chasseurs d'ivoire nombreux du milieu du XIXe siècle au milieu du XXe siècle. L’expression cimetière des éléphants est parfois employée de façon métaphorique pour évoquer le déclin ou la mise au rebut de personnes ou d’objets jadis valorisés.


Origine
:

Ce mythe, déjà mentionné par David Livingstone, est probablement né de la découverte de squelettes groupés dans des lieux fréquentés par des éléphants âgés. L’hypothèse a été émise que les découvertes paléontologiques de fossiles en grand nombre avaient encouragé cette croyance. Ces derniers pourraient avoir été victimes de chasseurs car leurs défenses avaient disparu. Pour expliquer ces regroupements, certains chercheurs proposent que les éléphants vieillissants ont un état physique et des besoins alimentaires spécifiques qui les poussent à se rassembler dans des lieux adaptés. Ils recherchent la proximité des points d’eau ou des marécages où la nourriture est plus abondante ou plus tendre pour leurs molaires usées. Ou bien que l’eau boueuse pourrait soulager leurs souffrances et leurs caries... En tout état de cause, mourant souvent de vieillesse ou de maladie à proximité de réserves d’eau ou d’étendues boueuses, les cadavres d'éléphants finissent par disparaître. Cela expliquerait la relative rareté des restes d’éléphants remarquée par les chasseurs d’ivoire européens, qui a encouragé la croyance en l’existence de cimetières cachés.

Interprétation anthropomorphique :

Les cultures vivant au voisinage des éléphants reflètent l’opinion d’une ressemblance particulière entre cet animal et l’homme. En ce qui concerne la mort, Pline est le premier auteur européen à mentionner le fait que les éléphants s’attardent longtemps auprès de la dépouille d’un membre du groupe. Leur intérêt pour les ossements et les défenses de leurs congénères a été confirmée par une recherche de 2005.

Cette vision anthropomorphique donne du poids au mythe du cimetière des éléphants, qui peut devenir une allégorie de la mort volontaire et du chemin suivi pour mourir seul et digne, choisi par certaines cultures nord-amérindiennes, par exemple. Les ancêtres, sentant la mort arriver, s'isolaient de leur groupe afin de mourir seul en paix, souhaitant garder toute leur dignité et laisser une image belle et noble, mais aussi voulant épargner à leur famille le fardeau d'un être grabataire. Dans d’autres cultures par contre, la mort est le plus souvent traitée comme un acte partagé par un groupe ; on meurt en famille, mais aussi dans des lieux collectifs (mouroir ou hôpital).

Enfin, dans le commentaire politique l'expression cimetière des éléphants est utilisée pour désigner des institutions, fonctions ou des rôles qui abritent les activités de personnages publics en fin de carrière.

(adapté d'après wikipedia)



Enlisement dans les sables mouvants. Dessin de 1875

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2206
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Mer 20 Nov - 18:24

C'est un mythe qui s'écroule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Dim 24 Nov - 21:22

l'Éléphant blanc




Un éléphant blanc est un éléphant albinos. Extrêmement rares, les éléphants blancs sont considérés en Asie comme des joyaux inestimables. Leur particularité est perçue comme une manifestation visible de leur origine divine ; en conséquence de quoi, on croit depuis toujours qu'ils sont dotés de pouvoirs magiques.

Dans l'hindouisme, la monture (vahana) du dieu Indra est un éléphant blanc, Airavata, souvent représenté avec plusieurs têtes. Dans le bouddhisme, la mère de Gautama Bouddha est censée avoir rêvé au cours de sa grossesse d'un éléphant blanc qui lui offrait une fleur de lotus, symbole de pureté.





Un éléphant blanc dans l'art thaï du XIXe siècle.



En Asie du Sud-Est, la possession d'un éléphant blanc est l'apanage des rois et des princes. C'est un symbole royal de souveraineté.

Lorsqu'à la fin du XIIIe siècle, Wareru envoya un tribut à son beau-père Ramkhamhaeng, roi de Sukhothaï (dans l'actuelle Thaïlande), celui-ci le reconnut comme roi d'Hanthawaddy (dans l'actuelle Basse-Birmanie) en lui faisant présent d'un éléphant blanc. De même, l'Ordre de l'Éléphant blanc a été créé par le roi Rama IV en 1861 pour être remis aux souverains étrangers.

[center]

Drapeau du Siam (1855-1916).




L'éléphant blanc figurait sur les drapeaux et les armoiries du Siam (Thaïlande avant 1939), ainsi que sur ceux du Protectorat français du Laos (1893-1954) et du Royaume du Laos (1946-1975). Il s'agissait souvent d'un éléphant blanc à trois têtes, c'est-à-dire d'Airavata/Erawan, monture du dieu Indra.



Drapeau du Royaume du Laos de 1952 à 1975.


Dans l'ancienne Birmanie (aujourd'hui République de l'Union du Myanmar), plusieurs souverains ont porté le titre royal de Hsinbyushin (seigneur de l'éléphant blanc).

En Europe :

Deux éléphants blancs sont laissé une trace en ayant été offerts à des souverains européens : Abul-Abbas († 810) à Charlemagne et Hanno († 1516) au pape Léon X :

Abul-Abbas : en 797, Charlemagne avait envoyé à Hâroun ar-Rachîd, calife de Bagdad, une ambassade menée par un marchand juif, Isaac, connaisseur de la langue arabe. Celui-ci en revint cinq ans plus tard, le 20 juillet 802. Passé par Jérusalem, puis longeant la rive sud de la Méditerranée jusqu'à Carthage, il y avait pris le bateau et débarqua à Marseille, jusqu'à la résidence de l'empereur à Aix-la-Chapelle, où il arriva le 1er juillet 802.

Parmi les précieux cadeaux dont il était porteur se trouvait un éléphant blanc d'origine indienne, qui fit forte impression. On le prénomma Abul Abbas, le « père d'Abbâs » et Charlemagne l’exhiba à plusieurs occasions devant ses hôtes de marque. Il fut logé à Augsbourg, en Bavière du Sud. En 804, lorsque le roi Godfried de Danemark attaqua un village, Charlemagne envoya son éléphant avec les troupes qu'il mobilisa contre lui.

Le souvenir de l'éléphant blanc perdure : le trésor de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle conserve un oliphant (cor) en ivoire qui selon la légende passe pour être une des deux défenses d'Abul-Abas ; dans certains jeux d’échecs, si le fou se présente sous la forme d’un éléphant on le doit, dit-on, à Abul-Abas, l’éléphant blanc de Charlemagne. (NB : le fou (fol en ancien français) s'appelle fîl (« éléphant ») en arabe.)


Hanno fut offert par le roi Manuel Ier de Portugal (1469-1521) au pape Léon X (1475-1521) pour son couronnement. Il est arrivé à Rome en 1514 et mort deux ans plus tard.


Hanno, gravure sur bois, c. 1514.






L'expression "éléphant blanc"
désigne une réalisation d’envergure et prestigieuse, souvent d’initiative publique, mais qui s’avère plus coûteuse que bénéfique, et dont l’exploitation ou l’entretien devient un fardeau financier. Le Concorde a été souvent qualifié d’éléphant blanc, ltout comme le paquebot Le France.
L’expression vient des pays de tradition hindouiste ou bouddhiste. La veille de la naissance de Bouddha, sa mère aurait rêvé d’un éléphant blanc. À partir de cette légende, s’est développée une sacralisation des éléphants blancs. Il n’était notamment pas permis de les faire travailler. Les éléphants blancs sont devenus des offrandes prestigieuses que les princes de l’Inde se faisaient entre eux. Pour certains de ces princes, moins nantis que les autres, le cadeau n’était pas sans poser de problèmes. Entre l’obligation de bien traiter l’animal et l’interdiction de le faire travailler, la possession d’un éléphant blanc pouvait devenir dispendieuse.



éléphant blanc au Amarapura Palace in 1855.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6976
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Dim 24 Nov - 22:08

L'éléphant fait souvent penser à l'Afrique, à des terres brûlées écrasées de chaleur et de lumière dans la poussière ocre soulevée sous le pas de ces majestueux pachydermes... Pourtant, c'est en Asie qu'il est sans doute le plus vénéré.
Dans certains pays, il est un facteur économique non négligeable, aidant l'homme dans les exploitations forestières ou... dans le tourisme.

Mais c'est en Inde qu'il est véritablement adoré. Monture réservée des seigneurs indiens et des rajahs, il est déifié sous l'apparence de Ganesh, divinité bénéfique, porteuse de chance, de bonheur et de prospérité car époux de Siddhi (le Succès) et Riddhî (la Richesse) :


Il est le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le protecteur des écoles et des gens de savoir. C’est le dieu qui lève les obstacles des illusions et de l'ignorance. Les fêtes données en son honneur sont très suivies et l'on promène alors à travers les rues de nombreux éléphants somptueusement carapaçonnés et harnachés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5051
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Lun 25 Nov - 0:40

Voyageur Solitaire a écrit:


Il est le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le protecteur des écoles et des gens de savoir. C’est le dieu qui lève les obstacles des illusions et de l'ignorance. Les fêtes données en son honneur sont très suivies et l'on promène alors à travers les rues de nombreux éléphants somptueusement carapaçonnés et harnachés.
Je sais. Ganesh est mon dieu hindou préféré. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Lun 25 Nov - 10:26


La Fête de Ganesh à Paris


Chaque année, le temple de Ganesh de Paris organise un défilé festif consacré à Ganesh à l'occasion du jour de fête qui lui est attribué dans le calendrier hindou. L’espace d’une journée, Ganesh, fils du grand Shiva, dieu aux quatre bras et à tête d'éléphant transforme le nord de la capitale en une véritable ville indienne.

En tête de ce défilé multicolore, se pressent des joueurs de flûtes, des danseurs et des danseuses portant sur la tête un pot de terre cuite où brûle le camphre. Les statues de Ganesh et de son frère Muruga sont portées de leurs autels aux chars sur des palanquins. Dans la rue, purifiée avec de l’eau de rose additionnée de safran, des hommes et des femmes en costumes traditionnels, saris et vestis, tirent les chars au moyen de cordes. Tout au long du parcours, des noix de coco seront brisées : la coquille symbolise l'illusion du monde, la chair le Karma individuel, et l'eau l'ego humain, en brisant la noix de coco, on offre son coeur à GANESHA.


Fête de Ganesh à Paris, début septembre 2013.
Un célèbre personnage Belge s'est glissé dans cette vidéo. Saurez-vous le retrouvez ?

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6976
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   Sam 22 Mar - 15:42

Les découvertes s'enchaînent pour les scientifiques qui étudient les éléphants. Une équipe vient ainsi de découvrir que ces nobles pachydermes sont capables de distinguer les sons avec une précision étonnante.
Ils ont ainsi découvert que les éléphants faisaient la distinction entre les voix d'une certaine tribu et celles d'une autre. Comment ? En étudiant leur réaction et comportement à l'écoute de ces voix.
En entendant les voix de membres d'une tribu qui les laisse en paix, les éléphants restent placides et vaquent à leurs occupations.
Mais lorsqu'ils entendent les voix des membres d'une tribu en conflit avec eux (certaines tribus les pourchassent, les accusant de dévaster leurs cultures et déraciner les arbres), ils sont aussitôt sur la défensive, en position d'attaque tandis que les mères éloignent et protègent les petits.
Encore plus fort : lorsqu'il s'agit d'une tribu hostile, les éléphants ne réagissent que si les voix entendues sont masculines, ils restent calmes s'ils entendent des voix de femmes ou d'enfants.
Nos pachydermes sont donc capables non seulement de reconnaître des humains qui leur sont hostiles à la voix, mais également de faire la différence et de savoir s'il s'agit d'hommes, de femmes ou d'enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ÉLÉPHANT   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ÉLÉPHANT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: La piste des animaux-
Sauter vers: