AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ORNITHORYNQUE

Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: L'ORNITHORYNQUE   Jeu 31 Oct - 21:28


L'ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) (platypus en anglais) est une espèce de petits mammifères semi-aquatiques endémique de l'est de l'Australie, y compris la Tasmanie.


C'est l'une des cinq espèces de l'ordre des monotrèmes, seul ordre de mammifères qui ponde des œufs au lieu de donner naissance à des petits complètement formés (les quatre autres espèces sont des échidnés). C'est la seule espèce survivante de la famille des Ornithorhynchidae et du genre Ornithorhynchus bien qu'un grand nombre de fragments d'espèces fossiles de cette famille et de ce genre aient été découverts.

L'apparence bizarre de ce mammifère pondant des œufs, muni d'aiguillons venimeux, à la mâchoire cornée ressemblant au bec d'un canard, à queue évoquant un castor, qui lui sert à la fois de gouvernail dans l'eau et de réserve de graisse, et à pattes de loutre a fortement surpris les premiers explorateurs qui l'ont découvert ; bon nombre de naturalistes européens ont cru à une plaisanterie. C'est aussi l'un des rares mammifères venimeux : le mâle porte sur les pattes postérieures un aiguillon qui peut libérer du venin capable d'infliger de vives douleurs à un être humain. Les traits originaux de l'ornithorynque en font un sujet d'études important pour mieux comprendre l'évolution des espèces animales et en ont fait un des symboles de l'Australie : il a été utilisé comme mascotte pour de nombreux évènements nationaux et il figure au verso de la pièce de 20 cents australiens.


bébé ornithorynque

Jusqu'au début du XXe siècle, il a été chassé pour sa fourrure mais il est protégé à l'heure actuelle. Bien que les programmes de reproduction en captivité aient eu un succès très limité et qu'il soit sensible aux effets de la pollution, l'espèce n'est pas encore considérée comme en danger.




L'électrolocalisation, un "6è sens" unique :


Les monotrèmes sont les seuls mammifères à être dotés du sens de l'électrolocalisation : ils peuvent en partie localiser leurs proies en détectant le champ électrique produit par leurs contractions musculaires. L'électrolocalisation de l'ornithorynque est la plus sensible de celles de tous les monotrèmes.

Les électrorécepteurs sont situés dans la partie caudale de la peau du bec tandis que les mécanorécepteurs (qui détectent le toucher) sont répartis uniformément dans tout le bec. Ces récepteurs vont transmettre leurs informations à une partie du cortex cérébral située dans la partie somesthésique.
On pense que l'ornithorynque peut déterminer la direction de la source électrique en comparant l'intensité du signal selon l'orientation de son bec. Ceci expliquerait les mouvements caractéristiques de va-et-vient de la tête pendant qu'il chasse. Les cellules communes pour les deux types de récepteur suggèrent un mécanisme de détermination de distance de la proie par comparaison du temps d'arrivée des deux types de signaux :



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2206
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Ven 1 Nov - 12:34

Un animal aussi fascinant qu'étrange !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Ven 1 Nov - 15:29

Oui cet animal m'a toujours fasciné. Pour l'anecdote j'ai vu sur Ebay il y a une dizaine d'années un ornithorynque naturalisé en vente ( plus de 1500 euros il me semble).





Il me semble aussi avoir vu il y a plusieurs années un squelette d'ornithorynque chez Deyrolle (l'une des plus célèbres maisons d'entomologie et de taxidermie de Paris). Hélas, il a probablement été détruit lors du terrible incendie de 2008, mais je n'en suis pas sûr. Ils ont perdu toutes les collections de papillons et d'insectes ainsi qu'une grande partie des animaux naturalisés (zèbre, alligators, gazelle, ours, lion, crustacés et tortues). Ils ont réouvert depuis...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3126
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Sam 2 Nov - 0:58

Charmante et étonnante créature, la première vidéo avec les câlins est plutôt sympathique.

Un animal qui sort vraiment de l'ordinaire de part son apparence, typique de l'endémisme original de l'Australie, et l'une des espèces totem de ce pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5051
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Dim 3 Nov - 19:20

Attention au dard venimeux que les mâles portent près des pattes postérieures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2206
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Dim 3 Nov - 19:44

Vic en parle dans son 1er post Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3252
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Dim 3 Nov - 20:23

Gorak a écrit:
Attention au dard venimeux que les mâles portent près des pattes postérieures.
Je ferai attention ... mais je doute d'en croiser un jour d'assez près. Very Happy 

Ce qui est amusant avec l'ornithorynque, c'est que même son nom est compliqué.


Citation d'après http://jeanzin.fr/2008/12/01/revue-des-sciences-12-08/  :

   Dans l'incroyablement vaste bestiaire offert par la nature, l'ornithorynque détient sans conteste la palme de l'incongru. Rarement le brouet évolutif aura paru si facétieux, mélangeant des bouts de reptiles, de mammifères et d'oiseaux pour aboutir à un animal mosaïque. Mais le plus étonnant, c'est que si l'on y regarde de plus près, au coeur des gènes, c'est exactement la même chose ! Un assemblage de bric et de broc unique en son genre qui emprunte à plusieurs ordres du vivant, parfait point de charnière de la divergence des vertébrés. Quatre ans de travail auront été nécessaires à une équipe internationale de plus de cent chercheurs pour venir à bout du puzzle. Aujourd'hui décrypté, le génome de l'ornithorynque se révèle l'un des plus beaux cadeaux de l'évolution, en ce sens qu'il constitue une vraie mine d'or pour les scientifiques du monde entier.

   C'est probablement dans la physionomie de ses chromosomes sexuels que l'ornithorynque fait le plus fort. Alors que dans les cellules de tous les autres mammifères, il n'existe qu'un chromosome X et un Y, l'ornithorynque, lui, compte 5 chromosomes X et 5 Y ! C'est bien la caractéristique qui épate le plus Jennifer Graves. «Cela semble une manière folle de déterminer le sexe. Ce que nous imaginons, c'est que ce système a évolué après un échange accidentel de gènes entre les chromosomes normaux et les sexuels.» Un mystère taraude tout particulièrement les chercheurs : comment se passe la détermination sexuelle chez cet animal ? Habituellement, elle se fait grâce au gène SRY situé sur le chromosome Y. Mais l'ornithorynque est le seul mammifère qui ne dispose pas d'un SRY. Lorsque l'on se penche sur les spermatozoïdes de l'animal, les bizarreries apparaissent légion. «Ils se comportent comme ceux des oiseaux, explique Jean-Louis Dacheux, du laboratoire Physiologie de la reproduction et des comportements (Inra/CNRS) : leur forme en tire-bouchon leur permet de progresser en tournant. Ils possèdent également la particularité de s'agglutiner en des paquets d'une centaine d'exemplaires qui vont remonter le tractus génital.» Cette formation en paquets n'avait jamais été repérée auparavant chez les mammifères, les reptiles ou les oiseaux. Pour Russell Jones, du département de Biologie de l'université de Newcastle (Callaghan, Australie), il faut sûrement y voir une «forme primitive de la maturation spermatique. Sous forme d'agrégat, la motilité du sperme augmente d'un facteur trois et elle permet d'accroître les capacités d'un individu à se reproduire». Dernière bizarrerie : la femelle a deux ovaires, mais un seul est actif, comme chez la poule. Sans que l'on sache pourquoi.



femelle ornithorynque avec ses petits

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1489
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   Dim 3 Nov - 20:37

Oui, de nos jour cette jolie bête, emblème adorable, nous montre une partie des mystères de la nature, comme un très beau cadeau pour scientifiques.
MAIS...
Lorsque vous avez six ans, et qu'il fait partie d'un livre énorme en A3, avec images et textes et qu'il vous faille recopier le texte de son histoire, sans faire de fautes d'orthographe, avant de pouvoir aller jouer avec les copains, vous le détestez - l'aurnitaurik.
Il m'en a fallu du temps, pour lui pardonner. Mais c'est fait. Alors, Orni, si tu me lis, sans rancune ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ORNITHORYNQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ORNITHORYNQUE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: La piste des animaux-
Sauter vers: