AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6166
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   Dim 11 Oct - 18:10

J'aime beaucoup cet artiste, injustement méconnu. C'est très épuré, sans chichis, exubérance ou avalanche d'effets... C'est sobre, classieux et stylé, avec une touche "dandy" dans le style, assez proche du Bowie "sage" qui chantait en costume-cravate impeccable. On retrouve bien ce goût de l'épure et du minimalisme. L'alliance avec Sakamoto est impeccable, donne une oeuvre poétique et rêveuse, qui incite au voyage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2761
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   Dim 11 Oct - 18:46

Effectivement bien trop méconnu, mais c'est souvent le cas des artistes de ce type touche à tout, sans exubérance. Des artistes intelligents, indépendants, loin du star système, qu'on retrouve dans beaucoup de registres. Hélas dans une société musicale qui met en avant la provocation, la vulgarité et les soupes auditives ça n'aide pas à les mettre en valeur.
C'est pour ça que de parler d'un artiste comme David Sylvian est une bonne chose.



Avec le groupe Japan il a aussi collaboré avec Giorgio Moroder sur le morceau Life in Tokyo, avec des sonorités bien dans le style de Moroder.



Ainsi qu'une autre belle collaboration avec le bassiste de Japan, Mick Karn.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2761
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   Mar 13 Oct - 18:18

Pour en revenir à Mick Karn, malheureusement décédé il y a 4 ans c'était également un génial touche à tout à l'instar d'un David Sylvian. Multi instrumentaliste, touchant aussi bien à la New wave, qu'aux musiques tribales et expérimentales, il était très proche de Sylvian. Quand on connait les deux personnages rien d'étonnant, tout les deux sont atypiques et décalés loin du showbiz et de ses fastes. Mick Karn jouait aussi bien de la basse (son instrument de prédilection), que du basson, en passant du saxophone au suona un instrument à vent traditionnel chinois. Au style musical bien caractéristique qu'on reconnait très vite. Un très grand artiste lui aussi.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2761
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   Mar 28 Fév - 19:08


Icehouse





Groupe australien, Icehouse connu un gros succès dans les 80's. En 1977, Iva Davies fonde le groupe Flowers, mais un groupe écossais portait le même nom. Il donnera alors comme nom à son groupe, Icehouse qui tire son nom de celui des asiles d'aliénés en Australie dans le langage argotique local. Iva Davies est le véritable compositeur du groupe et son âme. Icehouse reste l'un des meilleurs groupes australiens de ces 40 dernières années.

Les premières prestations du groupe se feront tout d'abord sur les scènes mineures des clubs et bars de la ville et des environs, interprétant entre autres les meilleurs titres de David Bowie, T-Rex, Brian Eno ou encore Lou Reed et Ultravox.
Signé chez le label Regular Records, le groupe sort en mai 1980 leur premier single « Can't help myself », suivi dans la même année de leur premier album « Icehouse ». Tant l'album que le premier single se placeront dans les têtes des charts nationaux et se vendront à grande échelle.
Ainsi, lorsque l'album « Icehouse » sort en juin 1981 sur le marché international, il est considéré comme étant un album éponyme. Sous son nouveau nom, le groupe termine l'année 1981 en effectuant plusieurs séries de tournées à travers l'Europe , le Canada et les States.
Après plusieurs tournées un peu partout dans le monde, Icehouse fait désormais partie des figures incontournables de la scène musicale de l'époque. Entre temps, plusieurs de leurs singles, dont « Icehouse », « Can't help myself » et « We can get together » font un malheur dans les charts U.S., U.K. et australiens.
En pleine ascension vers la gloire, le groupe se sépare à la fin de l'année 1981. Keith Welsh devient alors manager de plusieurs groupes australiens, tandis que Iva Davies s'adonne à une carrière solo.
En janvier 1982, ce dernier enregistre l'album « Primitive man », en tant que projet solo. L'album sort en septembre de la même année, sous la signature et pour le compte du groupe Icehouse. Ce nouvel opus est un grand succès, tant en Australie qu'en Europe et aux States, propulsé par des hits à succès comme « Hey little girl », « Street cafe » et « Great southern land ».
En vue d'assurer une tournée de promotion de l'album, Iva Davies reforme le groupe, avec ses anciens amis Michael Hoste et John Lloyd, auxquels s'ajoutent les nouveaux membres Robert Kretschmer, Guy Pratt et Andy Qunta.
En 1983, la nouvelle équipe sort l'EP « Fresco » et assure les premières parties de la tournée européenne de David Bowie. En 1984, Icehouse sort un nouvel album intitulé « Sidewalk », contenant les tubes « Dusty pages », « Don't believe anymore » et « Taking the town ».
En 1986, le groupe enchaîne avec l'album « Measure for measure », qui ne manquera pas d'inscrire de nombreux titres, dont « Cross the border », « No promises » et « Baby, you're so strange », dans les sommets des charts.

Avec maintenant quatre albums et plusieurs singles à succès à son actif, Icehouse enchaîne les tournées mondiales. Un show effectué le 14 août 1986 à New York City sera enregistré et donnera naissance à l'album live « Icehouse: Live at the Ritz ».
L'année suivante, Icehouse connaît la plus grande consécration de sa carrière, avec la sortie de l'album « Man of colours ». Vendu à plus de 750 000 copies, cet opus très réussi constitue le best-seller du groupe, se classant dans le Top 50 du Billboard.
L'album est couronné meilleur album de l'année aux ARIA Awards. Les singles « Crazy », « My obsession » et « Electric blue » seront des méga-tubes dans presque tous les charts majeurs du monde.
Durant les années qui suivent, Icehouse se fait rare des devants de la scène. En 1990, le groupe effectue son grand retour dans les bacs avec la sortie de l'album « Code blue », contenant les singles « Big fun » et « Miss divine ».
Après la sortie de la compilation « Masterfile » en 1992 et de l'EP « Spin one » en 1993, ils reviennent vers la fin de l'année 1993 avec l'album « Big wheel ». Par la suite, Icehouse collaborera en 1995 avec le Sydney Dance Company sur la réalisation du spectacle « Berlin », ce qui donnera naissance à l'album « The Berlin tapes ».
Depuis 2001, Iva Davies et sa bande sont continuellement en préparation d'un album, qui devrait s'appeler « Bi-polar poems » et qui jusqu'à maintenant n'a toujours pas vu le jour. En parallèle, Icehouse remasterise ses vieux albums, en y rajoutant quelques « bonus tracks ».

















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2976
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   Sam 4 Mar - 12:08

Je ne connais pas du tout, donc merci pour cette découverte. Je vais essayer d'écouter ça ce week-end pour faire un commentaire.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» LA NEW WAVE, DE L'ANGLETERRE AUX USA
» Henriette d'Angleterre, dit Madame ... [terminé]
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Angleterre 0-1 Ukraine
» L'art de bien vivre à Versailles [PV Henriette d'Angleterre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Voyage en musique-
Sauter vers: