AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Yokai (Mythologie Japonaise)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 17:06

Les Yokais sont des "esprits" ou "fantome" issus du folklore asiatique (et particulierement japonais), souvent mysterieux, etrange ou bizarre, en général effrayants comme nos bon vieux fantomes européens.

Ils etaient trés presents dans l'esprits et le folklore des gens du moyen age japonais (d'environ 800 a 1400) jusqu'a etre progressivement quasi oubliés avec l'arrivée de la modernisation et la perte des vieilles traditions orales. Puis ils ont bénéficiés d'un regain d'interet suite au manga Gegege no kitaro de Shigeru Mizuki. Ils ont de nombreuses formes (parfois a la limite du ridicule) et de trés nombreuses "occasions" de venir perturber la vie des gens. Car les Yokais peuvent prendre vie dans des objets usuels ou dans certains animaux. D'autres sont issus de la rancune d'une personne décédée ou de defunt (un peu comme nos morts-vivants).


Voilà un sujet sur un Yokai japonais que j'aime bien, d'ailleurs les plus chanceux d'entre vous on pu le croiser dans la legende de toram. Razz

Les Yokai (Mythologie Japonaise) SekienAmefurikozo

Les textes ci-dessous sont pour la plupart issus du dictionnaire des Yokai de Shigeru Mizuki.

Amefuri Kozô («bonhomme tombe la pluie») est un gamin yôkai qui aide U-shi.
U-shi, bien sûr, c’est le «maître des pluies», autrement dit le dieu qui fait tomber la pluie, et Amefuri Kozô, ça doit être son apprenti ou son disciple.
On le rencontre souvent dans la campagne quand il pleut.

Un soir, rentrant chez lui, un homme se fit surprendre par la pluie.
Soudain, il croisa un gamin, la tête couverte d’un parapluie sans manche, une lanterne à la main.

- «Tiens, mais c’est Amefuri Kozô ! Tu tombes bien !» s’écria l’homme en arrachant de force le parapluie du gamin pour s’abriter et en filant du plus vite qu’il pût.

Le voilà donc rentré chez lui. Mais quand il voulut ôter le parapluie de sa tête, impossible de l’arracher... Dans la région du Tôhoku, au nord-est du Japon, on raconte une autre histoire qui met en scène Amefuri Kozô et un renard.

Un jour, un renard déclare à Amefuri Kozô :

- «Je fête les noces de ma fille et je voudrais une belle noce de renards pour l’occasion. Si tu fais tomber la pluie. Je te donne un poisson.»

Car en japonais, quand il se met à pleuvoir alors que le ciel est encore bleu, on dit que ce sont les renards qui font la noce.

- «Entendu», dit le «gamin tombe la pluie».

Il n’a pas plus tôt prononcé ces mots que le ciel se couvre légèrement. Amefuri Kozô agite alors sa lanterne, car en japonais, quand on voit des lumières alignées la nuit dans la campagne on dit aussi que les renards s’en vont faire la noce.
La pluie se met donc à tomber. Et voilà le voeu du père qui voulait une belle «noce de renards» exaucé !

En fin de compte, je me demande si Amefuri Kozô n’est pas plus proche d’un dieu que d’un yôkai...

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Amefuri%20Kozo

(Si je me gourre de section merci de deplacer le sujet...)


Dernière édition par Albatur le Dim 4 Mar - 11:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7368
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: AMEFURI KOZO   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 17:51

Une créature innatendue, mais bienvenue ici (et assez originale il faut bien le dire) Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 19:00

Si ca plait je peux creer des sujets sur les Yokai les plus celebres Wink (y'en a 500 mais je vais faire une selection des 20 qui me plaisent le plus)
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3318
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 41
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 19:08

Albatur a écrit:
Si ca plait je peux creer des sujets sur les Yokai les plus celebres Wink (y'en a 500 mais je vais faire une selection des 20 qui me plaisent le plus)

Si tu veux oui, ça peut être toujours intéressant, par contre continue de le faire sur ce topic, comme ça ce topic sera spécialement réservé aux Yokai.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 19:13

Ok... Je vais renommer le titre du topic Wink
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 16 Jan - 19:53

Honneur cette fois a un des Yokai les plus connus (au japon en tout cas) : Kappa

Esprit des eaux, le kappa a la taille d'un enfant. Il a un corps verdâtre avec une carapace de tortue et ses pieds et mains sont palmés. Il se rencontre principalement près de points d'eau, marécages, étangs, et aime à piéger les voyageurs et à les torturer. Il se distingue aussi par une forte odeur, a la limite de la pourriture.
Une coupe remplie d'eau se trouve sur son crâne recouvert de longs cheveux, ce qui lui permet de survivre hors du milieu aquatique. Selon les régions, cette créature peut être bienfaisante ou maléfique. Elle est d'ailleurs responsable des noyades d'enfants. Il aime le concombre (les anciens jettaient a la riviere des conconbres afin d'appaiser la gloutonnerie des Kappas et ainsi eviter qu'ils ne soient enclin a chercher de la chair humaine) , d'où le fameux nom du plat japonais "kappa-maki" (Maki au conconbre)

Pour le tuer il faut parvenir a vider l'eau qui se trouve au sommet de son crane.

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Yokai_jiten_1_large

Il existe une autre version de Kappa appelé Kawataro (le gosse de la rivière)

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Yokai3
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mar 17 Jan - 19:44

Ce soir non pas un, mais 2 Yokai feminin !

ISO ONNA :

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Iso-onna

Autrement dit la «femme du rivage», est un yôkai de l’île Uku, la plus au nord des cinq îles du département de Nagasaki.
Elle agresse les bateaux à l’amarre. Elle est humaine de tête et de poitrine, mais le bas de son corps flotte comme un fantôme.
Toutes les plages de Kyûshû possèdent un récit la concernant.
Au lieu-dit Fukami à Ushifuka (département de Kumamoto), elle s’introduit à bord la nuit en grimpant sur l’amarre et recouvre les pêcheurs endormis de ses longs cheveux.
Les bouts des cheveux leur sucent le sang et ils meurent.

C’est pourquoi à Obama, sur la presqu’île de Shimabara, quand on dort dans son bateau dans un autre port que le sien, on prend soin de déposer trois poils sur une natte ou sur un habit, ce qui évite de se faire sucer le sang.

A Takanosu, sur l’île Kakara (département de Saga), Iso Onna apparut sur un bateau et demanda des poissons non salés.
Les marins profitèrent d’un instant d’inattention du monstre pour couper l’amarre et gagner le large. Iso Onna fut bien contrariée mais ne put rien faire, une fois l’amarre coupée.

Quant à Isohimé, la «princesse du rivage», qui apparaît sur l’île Naga du département de Nagasaki, on dit que c’est une femme d’une beauté sublime qui suce le sang des humains.
A peine l’aperçoit-on qu’on meurt instantanément, sans même avoir le temps de détourner les yeux. C’est pourquoi on dit de mouiller d’abord seulement l’ancre mais pas l’amarre quand on est en rade dans un endroit qu’on ne connaît pas.

Pour éviter Iso Onna, certains disent qu’il faut emporter trois pailles du toit de la maison d’un pêcheur. Sur le rivage au pied de la statue d’Avalokitesvara d’Iwaya, sur la côte ouest de Kuga, les gens étaient souvent importunés par ce yôkai...

CHÔCHIN OIWA

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Oiwa

Ce yôkai est né quand l’esprit d’Oiwa - la célèbre héroïne des Histoires horrifiques de Yotsuya (Tôkaido Yotsuya Kaidan, 1825) de Tsuruya Nanboku IV - a pris possession d’une vieille lanterne en papier pour se venger de son mari qui l’avait assassinée.

Tard le soir pendant une fête d’été, vous regardez une lanterne pendue sous un auvent, elle grandit peu à peu et finit par se déformer jusqu’à prendre un visage terrifiant comme celui d’Oiwa.
C’est elle ! Chôchin Oiwa, «Oiwa la lanterne» ! Vous pouvez être sûr qu’elle apparaîtra chaque fois que vous trouverez que les lanternes en papier vous font peur car elles vous rappellent l’histoire d’Oiwa.

En parlant de monstre-lanterne, il ne faut pas oublier la «Lanterne fantôme» : une vieille lanterne jetée dans un dépotoir qui a volé l’âme de l’enfant qui l’avait embêtée avec un bambou puis qui s’enfuit à tire d’ailes.
Grâce à son extraordinaire puissance psychique, elle avait aspiré l’esprit du gamin à travers le bambou.
Et c’est de là qu’elle puisa l’énergie pour se faire pousser des ailes.

De nos jours encore, toute actrice qui interprète le rôle d’Oiwa au théâtre ou au cinéma ne manque pas de rendre d’abord visite au temple d’Oiwa Inari pour éviter son ressentiment, comme quoi les rancunes humaines sont impérissables.
Sûr que pour la rancune et le ressentiment, personne n’égale Oiwa ! Quand j’étais jeune, j’ai fait une adaptation en manga des Histoires horrifiques de Yotsuya.
Mon éditeur a fortement insisté pour que je visite, moi aussi, le temple Oiwa Inari. Son pouvoir doit être énorme pour qu’on ne puisse l’ignorer encore aujourd’hui.
Est-ce le fait qu’on en parle qui lui donne ce pouvoir ? Ou est-ce la femme qui servit de modèle à Oiwa qui les possédait dès l’origine ?
En tout cas, elle est redoutable...

Les Yokai (Mythologie Japonaise) 48952157.IMG_0732
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 19 Jan - 21:16

Ce soir un Yokai que je trouve marrant : BAKEZORI
Les Yokai (Mythologie Japonaise) Bakezori

Ce Yokai a la forme d'une sandale (une tong ?) car selon la croyance asiatique, tout objet qui atteint l'age de 100 ans peut se transformer en Yokai. D'aprés les 2 textes ci-dessous on voit que ce dernier n'est pas agressif.


Il y a longtemps vivait une famille qui maltraitait les chaussures.
Une nuit, leur domestique, restée seule à la maison, entendit une voix qui faisait : «Karorin, kororin, kankororin, trois yeux et deux dents !»
Idem les nuits suivantes. Effrayée, elle en fit part à la maîtresse de la maison.
- «Faudrait voir que j’écoute aussi cette voix», répondit-elle avec l’accent du nord. «On va s’coucher ensemble.»
Et à l’heure habituelle, le petit refrain «kankororin» ne manqua pas de se faire entendre.
- «C’est-y pourtant vrai !» dit la maîtresse. «Demain soir, on verra bien ce qu’on va voir !»
Les voilà encore en train d’attendre le lendemain soir. Et quand survint le petit refain, elles entrevirent, cette fois, par l’interstice d’une porte, Bakezôri, le «monstre-sandale», se diriger vers le débarras où cette famille «abandonnait» ses chaussures.

Voici une autre histoire. Dans une maison de samouraïs du pays d’Isé (dans l’actuel département de Mié), un phénomène néfaste se produisait chaque soir vers minuit : les tiroirs des armoires se retiraient tout seuls et les habits s’envolaient vers le salon, le couloir, le jardin, et diverses vaisselles se mettaient à danser à la folie comme si elles avaient des pieds et des mains, ceci jusqu’à l’aube.
Le maître de la maison, qui était d’une nature hardie, ne s’en inquiéta pas outre mesure. Alors les malins fêtards ne dansèrent plus que les soirs où le maître était absent.
Les autres membres de la famille, au départ sidérés, prirent bientôt l’habitude de ce spectacle et finirent même par trouver cette danse inaccoutumée très amusante.
Découragés, les yôkai finirent par tout arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 19 Jan - 21:20

Et le ptit dernier pour ce soir : RAIJU

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Youkai_bronze10_m

Son nom, Raijû, la «bête de la foudre», vient du fait qu’il apparaît là où tombe la foudre.
Dans les temps anciens, on pensait que certains animaux étaient liés à la foudre.

Autrefois, dans les montagnes du pays de Shimotsuké (l’actuel département de Tochigi) vivait une animal du nom de Raijû.
Quand un nuage d’orage se formait, il s’excitait et bondissait dans le ciel.
Mais en temps normal, il était comme un bon matou. Dans cette région, on chasse cet animal de temps en temps et on appelle cela la «chasse à la foudre».

A l’époque d’Edo (c. 1600-1868), la foudre tomba un jour près d’Asakusa, devant le portail d’un certain Kozaemon Niwa.
Selon le garde de faction, un nuage était descendu très bas et la foudre avait grondé en même temps qu’une espèce de feu était monté du sol vers le nuage.
A l’endroit du phénomène, il trouva une bête étrange. Il lui donna un coup de bâton et la bête se carapata dans une baraque.

Reçue à coups de bâton et de pierres, la créature prit de nouveau la fuite, non sans avoir griffé un homme au visage.
L’homme tomba subitement dans les pommes, peut-être empoisonné. L’animal était plus grand qu’un chat, le corps gris et le ventre blanc.
On trouva des traces de griffes sur le pilier du portail où était tombée la foudre.

Selon Bunchô Tani, peintre de l’époque Edo, quand la foudre tombe, les gens des environs perdent souvent la raison.
Mais, il suffit de leur faire manger du maïs pour qu’ils reviennent à eux. Un jour, la foudre tomba chez un seigneur et son garde devint invalide.
Mais, dès que Bunchô lui fit avaler du maïs moulu, il fut guéri. Ce peintre alla également faire un croquis chez quelqu’un qui prétendait garder chez lui un Raijû.
Et d’ailleurs, le maître de l’animal l’informa qu’il aimait le maïs...
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mar 24 Jan - 21:42

Ce soir , un Yokai trés particulier que j'apprecie pour son coté espiegle : Le Tanuki

Les Yokai (Mythologie Japonaise) 01_tanuki_okimono.1294069238

Les tanukis sont des specialistes de l'art de la transformation (Tsukumogami) tout comme les renards (Kitsuné). Les tsukumogami proviennent d'objets ou d'artefacts qui ont fêtés leurs 100e anniversaire et prennent vie. Tout objet de cet âge, qu'il s'agisse d'une épée ou d'un jouet peut devenir un tsukumogami. Ils sont considérés comme des esprits (Yokai) et des êtres à part entière, et non comme des objets enchantés.

Dans certaines traditions, il leur est nécessaire de placer une feuille sur leur tête pour pouvoir se transformer.

L'image du tanuki se serait développée durant la période Edo. Les céramistes de Shigaraki réalisent des représentations de tanuki sous la forme de statues de terre cuite, reprenant les formes mythologiques : chapeau en paille de riz et gourde de saké, bedaine et testicules imposants, bipédie
Une des particularités du tanuki dans la mythologie japonaise, et ce, dès les premières représentations, est d'avoir des testicules imposants (les chiens viverrins ont un effet un scrotum fort développé dû à la forte compétition au sein des populations). Cela a inspiré de nombreuses représentations humoristiques. On y voit les tanukis avec leurs testicules par dessus l'épaule comme des baluchons de voyageurs, s'en servir comme parapluie, filet de pêche, pour se défendre voire comme tambours. Il existe une anecdote ou un voyageur égaré avait pris refuge dans une petite cabane de montagne. Voulant se rechauffer il alluma sa pipe et une braise tomba sur le sol. Aussitot le Tanuki blessé, retracta la peau de ses testicules et s'enfui dans la montagne, laissant le voyageur ébahi car la cabane était entierement constituée par l'attribut gigantesque de ce yokai.

Une autre caractéristique est leur ventre qu'ils peuvent gonfler à leur aise et s'en servir, la nuit, comme d'un tambour à la place de leurs testicules, principalement dans les versions les plus modernes. Le son produit par ce tambourinage se transcrit par l'onomatopée ponpoko. (Reprise dans le dessin animé Pompoko des studio ghibli)

Anecdotes "tanukiesque" :

Dans le temple Morin-ji dans la province de Joshiu se trouve une bouilloire à thé qu'un prêtre décide de suspendre dans l’âtre de la cheminée afin de faire bouillir de l’eau pour son thé.

Sous ses yeux ébahis, la bouilloire se transforme peu à peu en chien viverrin (tanuki) : les quatre pieds de la théière se transforment en quatre pattes, le bec verseur prend l'aspect du museau de l'animal et l'anse de la théière devient la queue.

Médusé, le prêtre appelle les novices du temple afin qu’ils puissent contempler le phénomène. Pendant qu’ils discutent bêtement à son sujet, la bouilloire s’envole à travers la pièce. Le prêtre et ses novices se lancent à sa poursuite. Mais d’une souplesse étonnante, l'animal-objet leur échappe toujours. Finalement, conjuguant leurs efforts, ils parviennent à se saisir du lutin, le mettent dans une boîte afin de le transporter et de le jeter au loin.

Le prêtre pense alors qu’il serait dommage de jeter cette bouilloire alors qu’il pourrait la vendre même pour un faible prix. Il propose l'objet - qui, pendant ce temps, a repris l’aspect d’une bouilloire classique - à un rétameur qui passait par là. Celui-ci en prend possession en échange de quelques piécettes et rentre chez lui avec le paquet.

Dans son sommeil, il perçoit un bruit étrange au contact de son oreiller. Ouvrant les yeux, il voit la bouilloire, couverte de fourrure, courir sur quatre pattes. À peine le rétameur a-t-il réalisé que la bouilloire reprend son aspect habituel.

Le même phénomène se reproduisant, le rétameur présente l’objet à un ami. Ce dernier lui conseille de l’exhiber en tant que curiosité. Bientôt, la réputation de la bouilloire arrive aux oreilles du prince qui convie le rétameur pour lui présenter cette merveille. Toute la cour s'amuse des transformations de la bouilloire si bien que le rétameur doit faire face à de nombreuses demandes. Fortune faite, il rapporte la bouilloire au temple où elle est toujours visible.

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Japanesetanuki
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3408
Date d'inscription : 18/01/2012

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mer 25 Jan - 20:34

à propos des tanuki, ils sont les héros du film d'animation Pompoko , réalisé par Isao Takahata et sorti en 1994. Ce film vaut vraiment le coup d'oeil de part son originalité et est pour tout public. C'est une dénonce de l'urbanisation et de ses ravages, au détriment de la nature. Un thème qui m'est très cher : j'ai vu les jardins et champs de blé de mon enfance être envahis par la ville, l'horizon à perte de vue et les couchers de soleil sur les coquelicots et bleuets ont été remplacés par des tours de béton. No

@albatur : C'est un topic qui m'intéresse et j'espère que tu vas continuer à le garnir.

Un jour j'ouvrirai peut-être un topic dans la rubrique "art" sur les netsuke (miniatures sculptées japonaises dans de l'ivoire ou des bois précieux). J'ai accumulé au fil des ans beaucoup d'iconographie et de livres sur le sujet. De nombreux netsuke représentent des yukai.





Dernière édition par VIC le Jeu 26 Jan - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 26 Jan - 16:41

D'ailleurs vers la fin du dessin animé, les tanukis font une farandole de Yokai (j'ai vu le DA plusieurs fois pour m'amuser a les identifier) Razz
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3408
Date d'inscription : 18/01/2012

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 26 Jan - 17:58

Albatur a écrit:
D'ailleurs vers la fin du dessin animé, les tanukis font une farandole de Yokai (j'ai vu le DA plusieurs fois pour m'amuser a les identifier) Razz

Oui c'est vraiment la scène qui m'a le plus marqué dans ce film. J'ignorais que cela correspondait à de vrais yokai.

Pour info, il y a 2 ans, je crois qu'il y a eu une exposition sur les yokai à la Maison du Japon, ou Fondation du Japon, à Paris près de la Tour Eiffel, vers Bir Hakeim.
Le livre de l'exposition doit toujours exister et être disponible à la vente.

Et oui, je l'ai bien croisé dans la Légende de Toram, et ce n'était pas une rencontre facile ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 26 Jan - 18:14

Si si, d'ailleurs je compte faire un pettit topo ici sur le Yokai "sans visage" que les tanukis font apparaitre pour faire peur au flic. Laughing

Non ca se mérite de croiser Amefuri kozo Razz
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Lun 30 Jan - 20:09

Noppera-bo alias "face vide" (Connu aussi comme Zunberabo)

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Haiku4

Ce yokai a d'effrayant le fait qu'il n'a pas de visage ! juste une face lisse ! En général il est de forme humanoide, trés souvent une jeune femme qui au moment voulu frotte son visage qui s'efface completement ce qui effraye le pauvre here qui se trouve a proximité.

Contes celebres de Noppera-bo
noppera-bō et l’étang de koï: Ce conte raconte l'aventure d'un pêcheur paresseux qui décide de pêcher dans les étangs impériaux de carpe koï près du palais Heiankyo. En dépit de l'avertissement de sa femme, qui lui rappelle que l'étang était sacré et situé près d'un cimetière, le pêcheur s'y rend malgré tout. En route vers l'étang, un autre pêcheur le met également en garde de ne pas s'y rendre ; de nouveau, il ignore l'avertissement. Une fois arrivé, une belle jeune femme vient à sa rencontre et l’implore de ne pas pêcher dans l'étang. Il l'ignore elle aussi, puis, horrifié, se rend compte soudain qu’elle avait effacé les traits de son visage. Courant se réfugier chez lui, il tombe sur sa femme, à ce qu'il pense du moins, avant qu'elle même le réprimande pour son acte impie, et n'efface à son tour les traits de son visage.


L’histoire la plus célèbre à propos du noppera-bō nous vient du livre de Lafcadio Hearn, Kwaidan, ou Histoires et études de choses étranges. Elle raconte l'histoire d'un vieux marchand voyageant le long de la route d’Akasaka vers Edo (aujourd'hui Tokyo), qui vient à rencontrer par hasard une jeune femme pleurant à chaudes larmes, près d’un fossé sur la colline kii-mo-kumi-zaka. Après avoir tenté de la consoler et de lui porter assistance, elle se tourne vers lui, le visage complètement lisse ; effrayé, l’homme se met à courir à grandes enjambées sans jamais regarder derrière lui, jusqu’à ce qu’il tombe par hasard, à bout de souffle, sur un vendeur itinérant de soba. Tentant de se remettre de ses émotions et d'expliquer sa terrible aventure à l’homme, le vieux marchand atteint le comble de l'épouvante lorsque qu'il voit le vendeur de soba, son ultime recours, frotter son visage pour se changer à son tour en noppera-bō.

Bien souvent les Tanukis farceurs peuvent eux aussi se transformer en Noppera-bo ! (Comme ils le font dans le DA Pompoko)

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Nopperabo_limet_1310595776_301x400
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mer 1 Fév - 21:31

Aujourd'hui un Yokai pour lequel je n'ai pas d'illustration car c'est "Shorokazé" un vent maléfique qui souffle le matin du 16 aout, pour la fete d'Obon (le jour des morts) sur l'ile Goto a Nagasaki. celui qui sent ce vent tombe malade ou perd connnaissance. Ce jour là les insulaires renoncent a aller sur la tombe de leurs ancetres. Car la croyance populaire veut que l'ame des morts soit accompagné par du vent. Dans certains coins lorsque on a un frisson on dit qu'on est hanté par une ame errante. Avant toutes sortes de calamités étaient attribués a ces ames errantes et c'est pourquoi
dans certaines regions ou la croyance est encore vivace, les gens installent pour Obon une étagere pour "Gaki" ou étagere des ames errantes afin de calmer esprits et maldédictions. D'ailleurs c'est a cette periode qu'a lieu le rite de Segaki dédié a aux ames errantes ou celles qui sont tombées dans la voie de "Gaki".

Pour completer vu qu'on en parle juste au dessus, un petit topo sur "Gaki"

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Hungry_japanese_ghosts_scroll

Gaki est un fantôme errant qui prend souvent possession des humains affamés.
Quand il vous prend, la faim vous empêche de bouger, pouvant même aller jusqu’à des vertiges. Il est souvent dans la montagne mais peut aussi s’aventurer en ville.
Selon les régions, on l’appelle aussi Dari ou Hidarugami.
En cas de possession, la première chose à faire est de mettre dans la bouche n’importe quelle nourriture que vous trouverez à votre portée.
En revanche, dans le département de Niigata, on dit de ne pas donner de riz cuit tout de suite à celui qui est possédé par Gaki, mais de commencer par de la soupe au miso, du gruau de riz, ou du bouillon à base de riz.
Par ailleurs, dans le canton de Kitasaku dans le département de Nagano, il existe un endroit appelé le «pic de Gaki». C’est en fait le sommet du mont Kompira, où se trouve actuellement une sorte de tertre avec un petit temple.
A l’origine c’était là qu’étaient appliquées les punitions judiciaires du seigneur de la région. En mangent face à cette montagne, on ne remplira jamais son estomac car tous les plats seront dévorés par Gaki.
Les habitants l’abhorrent et évitent de se tourner de ce côté au moment du repas.

Existent également l’«esprit de Gaki» dans le département de Tokushima et le «trou de Gaki» du mont Ôkumodori à Kumano.
On dit que jeter un coup d’oeil dans ce trou suffit à ne plus pouvoir bouger, comme si on était hanté par Gaki. C’est pourquoi dans la cérémonie traditionnelle appelée Segaki, on offre à boire et à manger à Gaki...

Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mar 14 Fév - 22:42

Ce soir un Yokai de type "mort vivant" Gashadokuro:

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Yokai_25

Quand s’accumulent les rancunes de ceux qui sont morts comme des chiens loin de tout, cela devient un yôkai géant appelé Gashadokuro, autrement dit, le «crâne clac-clac».
Il se cache dans la journée mais apparaît d’on ne sait où le soir accompagné d’un bruit de claquement, et assaille les passants.

Je vais vous raconter une anecdote sur un «crâne» qui s’acquitta d’une dette de reconnaissance envers un homme.
Cette histoire est extraite du livre Etranges Phénomènes spirituels du Japon (Nihon Ryôiki, 822).

Vers la fin du mois de décembre 778, un habitant d’un hameau du mont Ôyama dans le territoire d’Ashida en pays Bingo (actuel département d’Hiroshima) partit au marché à Fukatsu pour y faire ses courses du Nouvel An.
La nuit tomba alors qu’il était encore en chemin et il décida de passer la nuit dans un champ de bambous à Ashida.
C’est alors qu’il entendit un gémissement au loin.

- «J’ai mal à l’oeil...»

A l’aube, il trouva à proximité un crâne dont un oeil était transpercé d’une pousse de bambou. Il retira la pousse et lui dédia un peu de riz sec.
Alors, le crâne se mit à lui parler.

- «J’ai été assassiné par mon oncle dans ce champ. Abandonné, je suis devenu un crâne. Avec le temps, un bambou s’est mi à pousser au niveau de l’oeil et j’avais très mal. Merci de m’avoir soulagé de cette douleur. Pour vous remercier, je vous invite chez mes parents le dernier jour de l’an.»

Le jour dit, l’esprit du crâne accueillit l’homme chez ses parents avec un banquet et lui offrit de l’argent avant de disparaître.
Les parents du défunts arrivèrent et apprirent la vérité sur la mort de leur fils, ce qui leur permit de faire arrêter l’assassin...



Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mer 15 Fév - 16:54

Nué

C'est Les Yokai (Mythologie Japonaise) Nue

Un Yokai possédant une tête de singe, un corps de tanuki (chien viverrin), les pattes d'un tigre et une serpent à la place de la queue. (Bref un Yokai assez stupéfiant !)
Selon les légendes, Nué peut également prendre l'apparence d'un nuage noir et voler, ou devenir invisible aux yeux des humains.

Dans les histoires traditionnelles, Nué apporte le malheur et la maladie ; la mauvaise fortune d'une personne était autrefois interprétée comme le signe que Nué hantait sa demeure.

Une histoire du Dit des Heike raconte comment durant l'été 1153 (ere ninpei), l'empereur du Japon Konoe tomba gravement malade.
Tandis qu'il était hanté par de terribles cauchemars chaque nuit et qu'un nuage sombre apparaissait à 2 heures sur le toit du palais impérial à Kyoto.
Le samouraï Minamoto no Yorisama veilla une nuit entière sur le toit du palais ; quand il vit apparaître le nuage, il lui décocha une flèche.
Le nuage s'estompa alors et nue en tomba, mort (tete de singe et corp de tanuki). L'empereur Konoe put alors guérir.

Numagozen
Les Yokai (Mythologie Japonaise) IMGP4302

Dans la vallée de Kanayama, à Aizu se trouve le grand etang de Numazawa dont personne ne connait la profondeur. Depuis les temps anciens on parle de Numagozen "La dame de l'etang qui en serait le nushi (maitre)
En l'an 2 de l'ere Shotoku (1712) un nommé San'emon Yamaya etait parti tot le matin pour chasser le canard quand il vit une tres belle femme dans l'eau jusqu'au reins, ocuppée a se noircir les dents pour se maquiller.
Intrigué il l'observa attentivement et remarqua ses longs cheveux de plus de 6 metres. Se disant qu'elle devait etre la metamorphose d'une creature il visa et fit feu. La balle transperca le coeur de la jeune femme qui disparue dans l'eau.
Le fond du lac se mit a gronder comme le tonnerre et des vagues violentes virent fouetter le rivage, des nuages noirs tomberent au ras du sol et l'etang se fit bouillonant.
Malgré son caractere courageux, il s'enfuit a toute jambes et ne subit pas d'autres malefices, il s'estima trés chanceux !

Avec la rarefaction des etangs et des lieux marecageux, on peut dire que ce Yokai est en voie de disparition Razz
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 16 Fév - 20:19

Tsurube-otoshi
Les Yokai (Mythologie Japonaise) Youkai_bronze22_m

Littéralement (seau à puits qui tombe) est un type de Yôkai qui seraient originaires des régions de kinki, shikoku kyushu et surtout kyoto Chuubu au Japon.
Ils vivent généralement en haut des arbres, et quand les humains s'approchent de l'arbre un seau ou une tête coupée tombe leur fait peur ou pire : les mange. En général ils se calment ensuite pendant deux jours (repus ? ) et passé ce délai ils font leurs retours.
Dans les temps anciens ou on se deplacait lors de nuits obscures seulement eclairé par une lanterne, ce genre de peur ( celle de la rencontre macabre) devait etre repandue dans les villages isolés de montagnes ou des campagnes profondes.

Ci dessous, la version qu'on peut voir dans Pompoko :

Les Yokai (Mythologie Japonaise) 5444515975_1edb44e779
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 16 Fév - 21:32

Allez un ptit dernier pour ce soir Smile

Okurichôchin

Les Yokai (Mythologie Japonaise) 386px-Kuniteru_Honjo-nana-fushigi_Okuri-chochin

Un autre des sept mystères de Tokyo. L’hiver n’est terminé que sur le calendrier, et le froid est encore vif.
Toutefois, une lune voilée et un vent humide annoncent que le printemps n’est pas loin.
C’est par une nuit comme celle-là qu’apparaissait Okurichôchin, autrement dit la «lanterne qui raccompagne», dans les parages du temple Hôôn.

Un samouraï ivre, manifestement de retour des quartiers de plaisir des environs, tels Asakusa ou Yoshiwara, chancelait devant le temple, l’air faraud.
Son serviteur qui l’accompagnait, songeant à la réputation du lieu et aux histoires d’horreur qui circulaient, n’en menait pas large, lui.
C’est alors qu’ils aperçurent la lumière d’une lanterne devant eux, ce qui leur donna du courage.
Ce devait être la servante d’une des riches famil-les du quartier.

- «Où allez-vous, mademoiselle ?»
- «Juste là, messieurs.»
Ils marchèrent ensemble en échangeant quelques mots.

- «Vous êtes presque arrivés, je vous laisse à présent...»
- «Eh bien, bonsoir...»
Ils la regardèrent s’éloigner. Elle fit quelques pas et disparut comme dans un rêve.
C’était Okurichôchin !

Shigeru Mizuki dit :
Il y a environ cinquante ans, quand j’étais encore enfant, à la campagne, on utilisait toujours des lanternes pour marcher la nuit.
Quand on voyait une lanterne allumée au milieu de l’obscurité, on avait naturellement l’impression d’être entouré de monstres ou de fantômes.
Quand je repense à cette ambiance de mon enfance, je peux vous dire que la lumière d’une lanterne en pleine nuit joue un rôle important dans l’apparition des yôkai...

En fait cela rappelle les "Dames blanches", ces apparitions mysterieuses que certains ont croisé (ou cru voir) sur des routes la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mer 22 Fév - 21:20

L'umibōzu ("moine de mer") est aussi appellé le sage des mers ou le gamin des mers.

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Umi_bozu

Il est supposé vivre en haute mer, où il fait chavirer les bateaux des pécheurs et noie ceux qui ont l'audace de lui adresser la parole.
Une autre tradition raconte que les umibōzu provoquent des tempêtes le dernier jour de l'année ; les pêcheurs ne partaient donc pas en mer durant cette période.

Les descriptions de l'umibōzu varient beaucoup suivant les sources. (il peut etre gigantesque ou trés petit.)

Il est dépeint le plus couramment comme une créature humanoïde à la peau sombre, possédant une énorme tête ronde et chauve évoquant le crâne rasé des moines bouddhistes (d'où son nom de "bonze de mer"). Il aurait également d'immenses yeux brillant dans le noir. Ce type d'umibōzu peut changer de taille et prendre des proportions colossales, lui permettant de s'élever plus d'une dizaine de mètres au dessus du niveau de la mer.


Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3408
Date d'inscription : 18/01/2012

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Jeu 1 Mar - 22:20

Amusant comme cette représentation de l'umibōzu me rappelle les fantômes de Pacman, créé aussi par un Japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Ven 2 Mar - 17:14

Mizoidashi (Celui là on le connait bien en europe comme "Zombi")

Autrefois, sous le shogun Takatoki Hôjô, vivait à Kamakura un nommé Toné no Hachirô.
A la mort d’un de ses vassaux, il fit mettre le cadavre dans une malle de vannerie et la fit jeter au fond de la mer par la plage de Yui.
Mais les vagues rejetèrent la malle sur le rivage, et on entendit une voix pleine de ressentiment s’élever.

Le bonze du temple Gokuraku l’entendit et ouvrit la corbeille.
A l’intérieur, il trouva un squelette blanc délavé par l’eau salée.
Il l’emporta au temple pour l’enterrer décemment. Depuis ce jour, le chant s’arrêta.

Plus tard, lorsque Yoshida Nitta organisa un assaut contre le shigun Takatoki, Toné no Hachirô participa à la bataille.
Mais, voyant le combat mal tourner, il s’enfuit vers la mer, poursuivi par un nommé Funata.
Il se trouva alors acculé à la plage de Yui, où une flèche lui ôta la vie, à l’endroit même où il avait abandonné le corps de son vassal.

Il y a bien longtemps, à la mort d’un homme pauvre, ses proches ne trouvèrent pas mieux à faire que d’abandonner son cadavre dans une malle.
Avec le temps, quand les os et la peau du mort se délitèrent, un squellette blanc sortit de la malle et se mit à chanter.
C’est Mizoidashi, «celui qui sort du fossé».

Les anciens mettaient bien en garde de ne jamais, jamais rien exhumer ni emporter d’un vieux tumulus funéraire ou d’une stèle en pierre, de peur d’être frappé par une malédiction.
Et même si aucun cadavre ne se trouve enfoui, il ne faut jamais enlever une pierre d’un tumulus ni profaner la tombe de qui que ce soit, fut-ce celle d’un criminel.
Car l’âme du mort y réside maintenant. Telle était la pensée des anciens...


Nojubuki (Un yokai de feu, il en existe un bon paquet dans le folklore japonais, j'en mettrais un autre plus tard)

Dans l’ancien temps, la nuit, en ville ou dans la montagne, on trouvait souvent un feu sur son chemin.
Il s’allumait, séteignait, reprenait, s’éteignait à nouveau...
On en savait jamais qui l’avait allumé. Ce feu étrange est appelé Nojukubi, autrement dit le «feu qui dort dehors».
Il apparaît souvent quand il n’y a plus personne, près d’un endroit où a eu lieu une fête ou une réunion amicale, pour admirer les fleurs de cerisiers au printemps ou les feuilles d’automne.
Après une averse, en se cachant parmi les arbres, on peut entendre la voix de plusieurs personnes s’amuser et chanter autour du feu.
Parfois, les voix sont si tristes et c’en est insoutenable. Un ancien décrit la scène comme «d’une tristesse poignante et terrifiante», donc plutôt lugubre, si vous voulez mon avis...

En pays Tosa (l’actuel département de Kôchi), ils l’appellent Nobi, «feu dans la plaine».
Il a la taille d’un parapluie. Il s’éparpille en dizaines d’étoiles qui se dissipent dans l’air.
A Niigata, il existe un feu appelé Minoboshi ou Minomushi, qui est aussi le nom des larves de psychés, qui se fabriquent un manteau de bouts de paille et de débris divers.
Par une nuit de pluis fine, il apparaît au bout de la pélerine de paille d’un passant. Plus on essaie de le chasser, plus il s’étale et couvre finalement tout le corps.
Mais il ne dégage aucune chaleur. On dit alors : «Il est possédé par Minoboshi.» Certains disent que c’est l’oeuvre d’un renard ou d’un blaireau.
Selon un pêcheur de la région, c’est en automne qu’il apparaît le plus souvent. Plus on s’agite, plus il s’anime, mais si on reste calme, il disparaît tout seul.
Il disparaît également quand on craque une allumette, comme quoi, c’est plutôt un feu inoffensif...




Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Dim 4 Mar - 11:51

SUNAKAKE BABÂ
Les Yokai (Mythologie Japonaise) Sunakake-baba-3203761584

L’existence de Sunanaké Babâ, la «vieille lanceuse de sable», est attestée dans le département de Nara.
Elle demeure dans une bois près d’un sanctuaire shintô et jette du sable sur les passants.
Il semble que personne n’a jamais vu exactement à quoi elle ressemble.
Ce yôkai est différent du «blaireau lanceur de sable» qui, lui, apparaît dans tout le pays.
A Nishinomiya, dans le département de Hyôgo, un ancien dit l’avoir vue sur un pin.
Visiblement, elle apparaît principalement dans la région de Kinki.
Une lectrice habitant à Kyôto m’a écrit une lettre pour me faire part de son expérience : Elle revenait d’une visite à un sanctuaire shintô quand elle reçut une poignée de sable lancée depuis les brousailles.
N’écoutant que son courage, elle sauta dans le fourré, un bâton de bambou à la main.

- «Qui a osé me jeter du sable ?»

Aucune réponse, personne, silence... Il n’y a qu’une grosse pierre d’un mètre environ.
«Une pierre ne peut quand même pas lancer du sable ?! [...] En tout cas, je n’ai jamais eu aussi peur», conclut cette lectrice.
Pour ma part, je suis persuadé qu’il s’agit là de Sunanaké Babâ.
De nos jours, où les yôkai apparaissent de plus en plus rarement, on peut dire que c’est une expérience très précieuse.

Près de la rivière de Toné, on raconte plusieurs histoires d’un oiseau qui jette du sable du ciel, ou d’un blaireau faisant de même du haut d’un arbre.
Quelqu’un s’est demandé si ce n’était pas là l’origine de la «vieille lanceuse de sable» et du «blaireau lanceur de sable».
Effectivement, plus haut vole l’oiseau, moins on le voit. Alors, celui qui reçoit le sable se pose des questions, ne voyant pas à qui il a affaire...



ROKUROKUBI
Les Yokai (Mythologie Japonaise) Rokuro_kubi_by_ScorpionDeathlock

Rokurokubi, la «tête volante», allonge son cou et cherche sa victime la nuit, quand tout le monde est couché.
La plupart du temps, il prend la forme d’un femme et certains disent qu’elle suce l’essence vitale des hommes.

Autrefois, un seigneur en chemin pour Edo passa la nuit dans une grande auberge.
Il avait laissé son cheval à l’écurie. A la troisième heure du boeuf (vers deux heures et demie du matin), le palefrenier s’était endormi quand Rokurokubi apparut d’on ne sait où et suça la force vitale du cheval par le cul.
Le lendemain, quand le seigneur voulut se remettre en selle, le cheval était si fatigué qu’il ne pouvait plus courir.
On dit que sur le cou de Rokurokubi, on voit toujours une veine violette.
On dit aussi qu’elle posa sa tête sur la poutre de la porte comme oreiller, pendant que son corps reste dans le lit.
Son cou ne s’allonge que pendant la nuit, et dans la journée c’est une femme tout à fait ordinaire.

Un jour, l’abbé Zetsugan passa par le pays Higo (l’actuel département de Kumamoto) durant son pélerinage dans l’ouest.
En chemin, il logea une nuit chez des habitants d’un village.
N’arrivant pas à dormir, il récita un soutra. A minuit, le cou de la maîtresse de la maison s’étira et s’échappa par la fenêtre.

- «Voilà qui doit être causé par un lourd karma accumulé dans ses vies antérieures, c’est vraiment horrible», pensa l’abbé qui se replongea de plus belle dans son incantation.

A l’aube, le cou avait regagné le corps. L’abbé pensa à en parler au maître de la maison, mais changea d’avis : inutile de troubler autrui en intervenant dans des affaires qui ne regardent qu’eux.
Alors, il repartit sans rien dire. J’ai trouvé cette histoire dans Cent histoires réputées (Hyaku Monogatari Hyoban)...

Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2285
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 45
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1Mer 28 Mar - 20:07

Allez un nouveau Yokai :

Mokumokuren

Les Yokai (Mythologie Japonaise) 79091216_1318704023_3_yokai_mokumokuren

Il peut arriver qu’en s’introduisant dans une maison délabrée, on voit apparaître d’innombrables yeux entre les croisillons de papier des cloisons coulissantes.
C’est Mokumokuren, ou si vous préférez : «Des yeux ! Des yeux !».
Personne ne sait pourquoi il est là. Il y a bien longtemps, un vassal du clan Nanbu partit pour affaire. La négociation n’aboutit pas, et il traîna les pieds jusqu’à l’auberge où il passa la nuit.
Mais, il ne cessait de se retourner dans son futon, ne réussissant pas à trouver le sommeil. Quand soudain, regardant au pied du lit, il vit un oeil. Bizarre autant qu’étrange...
Il regarda mieux : de cete oeil en sortit un autre, puis un autre. En un rien de temps, il se trouva entouré d’yeux. Terrori-sé, il se cacha sous la couette et se força à dormir.
Le lendemain, il ne retrouva pas ses yeux, dit-on. Sans doute avait-il été victime d’une sorte de Mokumokuren.

En revanche, un nommé Gosuké Hanzawaya, marchand de bois à Edo, réussit à vendre les yeux de Mokumokuren :

Il était parti à Tsugaru pour négocier avec un de ses fournisseurs. Afin d’économiser l’auberge, il passa la nuit dans une maison vide.
Quand son regard tomba sur une cloison déchirée, une paire d’yeux le dévisageait à chaque croisillon !
- «Qu’est-ce que vous avez à me regarder ainsi ?» s’écria Gosuké en haussant les sourcils.
Cela ne les fit pas ciller. Mais Gosuké ne baissa pas les yeux. Il les décrocha un à un et les mit dans sa besace. De retour à Edo, il en tira un bon prix en les revendant à un oculiste.
Bien entendu, le Cortège nocturne des cent démons (Gazu Hyakki Yakô, 1781) ne manque pas de mentionner cette apparition en ajoutant : «Où il y a des yeux à gogo, ne serait-ce pas l’ancienne demeure d’un joueur de go ?»
(Eh oui, pour faire vivre un groupe de pierre au jeu de go il faut former ce qu'on appelle des «yeux»)...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Yokai (Mythologie Japonaise) Empty
MessageSujet: Re: Les Yokai (Mythologie Japonaise)   Les Yokai (Mythologie Japonaise) Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Yokai (Mythologie Japonaise)
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mythologie et ses amis
» Mythes, rites et organisation religieuse sha-lugh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA PISTE DES MYSTERES :: Créatures fantastiques-
Sauter vers: