AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE LIVRE DES CRÂNES (1972)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3129
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: LE LIVRE DES CRÂNES (1972)   Lun 9 Sep - 23:21



LE LIVRE DES CRÂNES (1972)
Titre original : The Book of Skulls, 1972

Quatrième de couverture   Livre de Poche
:
Citation :

Ils sont quatre.
Quatre étudiants qui ont décidé de s’assurer l’immortalité physique, fût-ce au prix d’une terrible ascèse.
Ils sont partis à la recherche du monastère de la Fraternité des Crânes dont ils ont découvert l’existence par accident dans le Livre.
Mais pour atteindre l’éternité, il leur faut se découvrir.
A la lisière du fantastique, de la fantasy, de la science-fiction, de l’horreur, un des chefs-d’œuvre absolus d’un des plus grands écrivains américains de notre temps, Robert Silverberg.
Quatrième de couverture  Pocket :

Citation :
   Ils sont quatre : Oliver, Timothy, Eli et Ned. Ils ont un peu plus de vingt ans. Ils ont aussi le Livre découvert par Eli. Et une chance de surprendre le secret de l'immortalité. Ils traversent toute l'Amérique a la recherche du monastère de la Fraternité des Crânes — et aussi, de plus en plus, a la recherche d'eux-mêmes, de leur passé, et leurs blessures, de leur identité. Au bout de la route les attend l'épreuve suprême : ils devront contempler leur propre visage en face. Et y trouver la mort ou l'éternité. Ils ont exactement une chance sur deux...
Ma critique :

Un roman de Silverberg initiatique tournant autour de quatre jeunes américains. L'un d'eux a découvert un ancien livre mentionnant le monastère de la Fraternité des Crânes, où ils pourraient apprendre le secret de l'immortalité. Mais seulement pour deux d'entre eux, et au prix de la mort des deux autres. Oui mais lesquels ?
Le roman débute avec un goût un road movie et de "Sur la Route" de Kerouac : quatre étudiants partent en virée pendant leur vacance, en quête du très hypothétique monastère. Canular ? Ou pas ?

Le style de Silverberg est très étudié et il raconte  l'histoire alternativement du point de vue de chacun des quatre hommes. Il utilise beaucoup de mots d'argots, parle de sexualité de manière crue et loin des normes. On sent que l'auteur voulait encore transgresser, car ce livre était vraiment dérangeant. Il explore la face noire de chacun des quatre protagonistes, sous forme d'examen de conscience. Cela donne un côté "voyeur" au lecteur qui préfigure un peu le "confessionnal" de la TV réalité. Dérangeant, atypique, loin de la SF traditionnelle, mais très marquant. Un des plus connus de Silverberg. Que ceux qui l'osent essayent de découvrir ce qu'il y a derrière les crânes, à l'intérieur, mais à leurs risques et périls ...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE LIVRE DES CRÂNES (1972)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Science Fiction :: Robert Silverberg-
Sauter vers: