AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PHILADELPHIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: PHILADELPHIA   Mar 25 Juin - 17:01



Film qui a offert à Tom Hanks son premier Oscar, Philadelphia est réalisé en 1993 et s'inspire d'une histoire vraie.

L'action se déroule au début des années 1980 : Andrew Beckett est un jeune et brillant avocat. Sa carrière est prometteuse dans le cabinet de Charles Wheeler, fondateur du grand cabinet d'avocats de la ville. Adulé par son milieu, rien ne semble pouvoir l'arrêter. Mais il a un secret : il est homosexuel et un jour, ses associés apprennent qu'Andrew est atteint du virus du SIDA. Ils s'arrangent alors pour le licencier pour faute professionnelle. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif. Il sera aidé par la suite par Joe Miller, avocat noir, populaire et très homophobe qui va du coup se remettre en question.

La grande force du film est de ramener le spectateur 10 ans en arrière, à l'époque où l'homosexualité était encore largement taboue et où le SIDA naissant alimentait peurs et phantasmes. Scène cruelle où Andrew annonce à son avocat qu'il a la maladie et où l'homme de loi s'essuie automatiquement la main avec laquelle il vient de le saluer... Le film montre également l'hypocrisie des employeurs d'Andrew avec la "faute professionnelle" créée de toutes pièces dans un seul but : se débarasser de lui le plus vite possible. Quand le patron d'Andrew est confronté à une de ses employées qui a été contaminée par transfusion, il l'assurre de toute sa sympathie alors qu'il ne cache pas sa répugnance pour Andrew à cause "de la façon dont il l'a attrapé..." Le procès s'éternise, Andrew devient de plus en plus malade, une atmosphère morbide, malsaine se développe : Andrew, malade, amaigri, se voit obligé de montrer ses lésions sur son corps... L'avocate de ses employeurs elle-même se sent mal devant ce déballage sordide.

Un film magistral sur l'intolérance, la maladie, le rejet des premières victimes de l'épidémie, dans la ville américaine symbole de l'indépendance et des droits. Un film porté par un Tom Hanks époustouflant, qui a perdu 11 kilos pour incarner Andrew malade face à un Denzel Washington impeccable en homme qui voit ses certitudes remises en question devant la lente agonie de son client.
Mais surtout, par moments, on se sent presque gêné devant les réactions des personnages : on se dit qu'à l'époque, on ne savait presque rien de la maladie, toutes sortes de rumeurs courraient sur sa transmission. Alors parfois, malgré nous, on en vient presque, affreusement gêné, à "comprendre" sans l'excuser pour autant cette peur, ce rejet, et on se demande comment on aurait réagi, nous, à leur place... Le film renvoie le spectateur à lui-même, à ses propres réactions devant la maladie, quelle qu'elle soit.
Sans oublier la musique, avec La mama morta chantée par Maria Callas pour ce qui reste sans doute la scène culte du film et bien sûr, Streets of Philadelphia, de Springsteen.

Une grande claque dans la gueule et qui laisse la gorge serrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: PHILADELPHIA   Mar 25 Juin - 19:33

Un film marquant en effet, avec deux grands acteurs de talent, je retiens pour ma part surtout la fin, quand la mère d'Andrew regarde les vidéos et les photos de son fils disparu, c'est assez poignant.
Une production coup de poing sur le sida et sur la tolérance, à une époque ou avoir le sida et être homo c'était être un pestiféré.
Je n'oublie pas évidemment la chanson aux paroles si intenses de Springsteen, streets of Philadelphia, un grand film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PHILADELPHIA   Mar 25 Juin - 20:08

Oui, le tube de Springsteen reste emblématique du film, on ressent l'errance d'Andrew, seul, rejeté, à travers les rues...
La scène culte reste pour moi le passage où, après la fête, Andrew reste seul avec son avocat et se promène dans la pièce avec sa perfusion, en écoutant La mama morta chantée par la Callas...
A noter également, Antonio Banderas, dans sa première prestation américaine et qui joue le rôle du compagnon d'Andrew.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: PHILADELPHIA   Ven 28 Juin - 18:58

Superbe film.
A l'époque (dans au début des années 80) je me souviens, quand on était au collège on appelait le sida " le cancer des homosexuels"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PHILADELPHIA   Ven 28 Juin - 21:01

Je ne l'ai vu qu'une fois et c'était effectivement un film-claque.
Avec une excellente musique qui transcende le film et reste une référence 20 ans après.
Bien plus récemment, Springsteen a fait un autre titre pour la B.O. de The Wrestler, et qui porte encore une fois le film vers le sommet. Une grande musique, ça chamboule un film.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PHILADELPHIA   Aujourd'hui à 13:31

Revenir en haut Aller en bas
 
PHILADELPHIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PHILADELPHIA
» Philadelphia Flyers
» Philadelphia line-up
» Philadelphia Flyers
» (2) Washington Capitals vs (3) Philadelphia Flyers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: