AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EDMUND DULAC (1882-1953)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 21 Juin - 22:14


Edmund Dulac, né Edmond Dulac (1882-1953) est un illustrateur français, naturalisé britannique.
Il est l'un des illustrateurs majeurs de l'âge d'or de l'illustration au Royaume-Uni où il a émigré en 1905 et pris la nationalité britannique en 1912.

Issu d'une famille de la bourgeoisie toulousaine, Edmond Dulac grandit dans un milieu sensible aux arts. Son père, drapier de profession, restaure de vieux tableaux, tandis que son oncle maternel importe des curiosités orientales, c'est-à-dire des œuvres d'art : estampes japonaises, miniatures persanes et indiennes.
L'enfant dessine très tôt et effectue sa scolarité au petit lycée de Toulouse. En 1899, il obtient son baccalauréat et entre à l'université de Toulouse en droit. Parallèlement, il suit les cours de l'École des beaux-arts de Toulouse où il reçoit de nombreux prix pour l'année 1900. Cette réussite l'encourage à quitter l'université et à suivre pleinement l'enseignement académique de l'École des beaux-arts de Toulouse.

Dès 1902, Dulac obtient un petit prix municipal de peinture avec la toile Marcus dans les marais de Minturne. Tandis qu'il parfait sa formation, Edmond Dulac commence des travaux d'illustration pour des programmes ou des revues telles L'Effort, Le Télégramme ou L'Âme latine.
En 1903, il reçoit le deuxième prix municipal de peinture, dit aussi prix Suau grâce à Salammbô, d'après le roman de Gustave Flaubert. Une bourse accompagne ce prix et lui permet de monter à Paris afin d'entrer à l'académie Julian. Mais Dulac qui a déjà exposé au Salon dès 1903, ne fréquente pourtant les cours que trois semaines et souhaite tenter sa chance dans l'illustration britannique. Il traverse donc la Manche en 1905, après avoir transformé l'orthographe de son nom en Edmund, pour obtenir un contrat d'illustrateur.

Dès son arrivée, Edmund Dulac est embauché par le Pall Mall Magazine mais aussi par l'éditeur J. M. Dent pour lequel il illustre l'intégralité des œuvres des sœurs Brontë. Son travail attire alors l'attention des Leicester galeries de Londres qui lui commandent des illustrations pour les Mille et Une Nuits : Stories from the Arabian Nights. Les éditeurs Hodder & Stoughton, séduits par son travail, voient en lui un autre Arthur Rackham qui est alors un illustrateur admiré et renommé. Dès 1907, un contrat lie donc Dulac à Hodder & Stoughton qui publient alors les ouvrages dont les illustrations originales, pour la plupart des aquarelles, sont exposées aux Leicester geleries. S'ensuit pour Dulac une période faste où il intègre le très fameux London Sketch Club.
Il fait également la rencontre de son mécène Sir Edmund Davis et du poète William Butler Yeats qui devient l'un de ses meilleurs amis. Les publication de livres d'étrennes se succèdent chez Hodder & Stoughton, Dulac acquiert renommée, respectabilité et bientôt la nationalité britannique, le 17 février 1912.

La même année, un voyage en Méditerranée lui permet de découvrir la Grèce et les vestiges de son art archaïque, puis Malte, Tunis et Alger. Cette vision de la Grèce et de l'Afrique du nord modifie son style qui emprunte avec les années de plus en plus d'éléments à l'Orient.
Grand amoureux de l'estampe japonaise et de la miniature persane, Dulac exprime dès son retour à Londres ce changement dans les illustrations pour Princess Badoura (1913) et Simbad the Sailor and other Tales from the Arabian Nights (1914).

Pendant la Grande Guerre, Dulac participe bénévolement à l'effort de guerre par ses illustrations. Il commence également à participer à des ballets et mises en scènes de théâtre pour lesquelles il réalise décors, costumes, voire musique, comme pour At the Hawk's Well de William Butler Yeat.
L'après-guerre apporte la crise du livre de luxe illustré et Dulac doit exercer des travaux de caricatures pour The Outlook de 1919 à 1920, puis accepter le contrat du magazine américain The American Weekly. Il réalise pour celui-ci des séries de couvertures thématiques entre 1924 et 1950.
Malgré quelques travaux d'illustrations, dont ceux pour The Green Lacquer pavilion, roman d'Helen Beauclerck, sa nouvelle compagne depuis 1922, la subsistance de Dulac devient de plus en plus difficile. Ses créations se réalisent alors pour du mobilier, des cartes à jouer, des boîtes de chocolat ou de biscuits, des revues, des médailles de prix, des billets de banques ou des timbres.
En 1937, le roi George VI et le Post Office choisissent une effigie du roi dessinée et sculptée en bas-relief par Dulac pour les timbres britanniques d'usage courant. Décrivant le dessin, son biographe, Colin White, écrit que « Dulac a donné au roi les traits classiques d'un jeune héros grec ! »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, fin 1940, Dulac est présenté au général de Gaulle à Londres. Il réalise alors les timbres des colonies ralliées à la France libre. Par la suite, de Gaulle lui demande de concevoir un timbre destiné à servir quand la France serait libérée : la Marianne de Dulac, dite aussi « de Londres », dont Dulac présente un projet à de Gaulle en 1942 et dont l’impression est confiée à l’imprimeur londonien De La Rue en 1943. Il dessine également deux billets de 500 et 1000 francs pour le même imprimeur.
En 1946, Le Limited Edition Club lui propose un contrat de plusieurs ouvrages de luxe illustrés. Il réalise pour eux ses dernières illustrations dont celles pour The Golden Cockerel d'Alexandre Pouchkine, mais décède en 1953 avant la parution des Comus de John Milton.

D'après Wikipedia

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 21 Juin - 22:20

Galerie I de 9 tableaux





















_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Ven 21 Juin - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 21 Juin - 22:29

Galerie II de 9 tableaux










_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 21 Juin - 22:35

Galerie III de 9 tableaux











_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Ven 21 Juin - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 21 Juin - 22:43

Galerie IV de 10 tableaux











_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Le Puel

avatar

Masculin Gémeaux Messages : 154
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 41
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Sam 22 Juin - 9:51

L'harmonisation des couleurs est superbe et les effets de lumière sont particulièrement réussis. Il se dégage une modernité dans beaucoup de ces représentations. C'est peut être le trait de l'artiste qui reste très actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Sam 22 Juin - 11:04

Comme toi, je trouve aussi que Dulac est très fort sur ses couleurs.
Dulac est finalement très connu, je l'ai vu cité aux côtés de Rackham et de Kaï Nielsen comme l'un des 3 grands illustrateurs européens de l'âge d'or.
Je crois me souvenir qu'on l'avait surnommé "l'anglais" lors de ses écoles d'art en France, tant il voulait travailler là-bas.

Avec Dulac, j'ai l'impression on voit une fois de plus la synthèse des styles du Moyen-Orient et de l'Asie, dont il raffolait, tout comme Walter Crane ou Warwick Goble.
Les tableaux I.4 et III.2 me font vraiment penser à Klimt.
L'héritage de Rackham est visible aussi : II.5, III.3.
Le côté pré-raphaélite est moins présent par contre, sans doute à cause des thèmes non traités (pas de Roi Arthur ici). L'art nouveau se fait aussi sentir.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2106
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Sam 22 Juin - 11:47

j'aime bien celle des toits enneigés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Sam 22 Juin - 11:56

Albatur a écrit:
j'aime bien celle des toits enneigés.
D'ailleurs, à propos de celle-ci, je n'ai pas repéré immédiatement l'être fantomatique représenté.
Elle me plaisait déjà avant, et encore plus après. J'aime assez les illustrations cachées, il y a un côté ludique, comme avec les images d'Epinal.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2106
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Sam 22 Juin - 13:22

Sur celle juste au dessus aussi t'as des tetes cachées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   Ven 14 Nov - 18:43

Le mot Merveilleux semble avoir été créé pour désigner sa peinture. On pourrait dire rêve ou poésie également.
Un maître du merveilleux, du rêve, que ce Edmond Dulac. Une oeuvre foisonnante, d'une incroyable richesse.
On retiendra sa fascination pour l'Orient, les 1001 nuits, le fantastique, les légendes et les mythes. Femmes sensuelles et alanguies, décors somptueux aux couleurs douces et passées à dominante de bleu et de vieux rose, profusion de détails, ambiances nocturnes et voluptueuses... Dulac nous entraîne irrésistiblement dans un autre monde, celui de la Fantasy au sens premier du terme, un univers empli de poésie, de merveilleux et riche de rêve. Avec un côté passéiste et une touche de préraphaélite qui ne fait que rendre son oeuvre encore plus attirante.
Voyage au pays des rêves sur un tapis volant et sur fond de miniature persane...

Celle de la femme en robe rouge ramassant des fleurs dans le vent me plaît beaucoup avec ses teintes automnales, rouges, fauves... J'aime aussi ses scènes nocturnes avec sa palette de bleu-nuit et de vieux rose, un peu passés... Elles sont sensuelles et mélancoliques, mais pas dans le sens triste du mot. Et niveau originalité, celle du dieu marin qui nourrit les poissons des profondeurs avec de la nourriture tirée du coquillage qu'il a en main... Magistral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EDMUND DULAC (1882-1953)   

Revenir en haut Aller en bas
 
EDMUND DULAC (1882-1953)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EDMUND DULAC (1882-1953)
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]1953
» Le voile en 1953
» ferguson tea 1953 AVEC MOTEUR DEUTZ F2L / 712
» Une bonne lecon pour les parlementaires ignorants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA GALERIE DES ILLUSTRATEURS :: Illustrations rétro-
Sauter vers: