AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE SOLEIL

Aller en bas 
AuteurMessage
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3047
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: LE SOLEIL   Sam 4 Fév - 17:24


L'astre solaire


Astre important si il en est. Sans lui point de vie.
Et pourtant nos connaissances le concernant sont plutôt faible.
Son age est estimé à 4.5 Milliard d'années et il devrait existé encore pour 5 milliards d'années supplémentaire.
La distance Terre - Soleil est d'environ 150 millions de kilomètres ou encore à 8mn à la vitesse de la lumière.
Son diamètre est de 1.4 millions de kilomètres, par comparaison celui de la Terre est de 12 756,2 kilomètres.
Le Soleil est une gigantesque boule de gaz très chaude d’une masse égale à 330 000 fois celle de la Terre pour un volume 1,3 million de fois plus grand que notre planète.  A lui seul, le Soleil rassemble 99,8 % de la masse totale du Système Solaire. Les gaz qui composent le Soleil sont à 75 % de l’hydrogène (l’élément le plus répandu dans l’Univers) et à 25 % de l’hélium. On trouve aussi de très faibles pourcentages d’autres éléments (en tout, 0,1 % à peine).

La source d’énergie qui alimente le Soleil se trouve en son centre. Ce sont des réactions nucléaires de fusion qui transforment les atomes d’hydrogène en atomes d’hélium, dégageant à chaque réaction une infime quantité d’énergie. Un milliard de ces réactions produit une énergie d’un milliardième de wattheure. C’est encore très peu comparé aux 60 Wh d’une ampoule électrique, mais, dans le Soleil, ce sont 700 millions de tonnes d’hydrogène qui sont convertis chaque seconde en 695 millions de tonnes d’hélium. La différence de masse est convertie en énergie et produit chaque seconde 400 milliards de milliards de mégawattheures ! Si la quantité de matière consommée chaque seconde paraît phénoménale, le Soleil est suffisamment massif pour entretenir sa chaudière nucléaire pendant 9 milliards d’années consécutives avant de venir à manquer d’hydrogène.

La surface du Soleil tourne en 25 jours à l’équateur et 36 jours aux pôles. Cela tient au fait que c’est une boule de gaz et qu’il n’y a donc pas, contrairement aux planètes solides, un effet d’entraînement uniforme.

Le Soleil est divisé en 4 couches :

- La photosphère a une épaisseur de 500 km. C’est ce que nous pouvons qualifier de surface du Soleil. Sa température est d’environ 5500°C.

- La zone convective est située sous la photosphère et mesure 100 000 km d’épaisseur. Cette région contient la matière qui, chauffée près du centre, monte pour se refroidir au contact de la photosphère avant de replonger à nouveau (comme dans une casserole d’eau bouillante). C’est donc une zone d’intense brassage de matière et d’énergie.

- La zone radiative est coincée entre le cœur et la zone convective. Elle représente 60 % du rayon du Soleil. La chaleur est évacuée du cœur par le biais de la lumière. Il n’y a pas de mouvement comparable à la zone précédente.

- Le cœur est la région dans laquelle se produisent les réactions nucléaires. Il représente 25 % du rayon solaire. Sa température est de 15 millions de degrés et la pression égale à 250 milliards de fois celle de l’atmosphère terrestre.

L’atmosphère du Soleil est séparée en 2 parties :

- La chromosphère mesure 2500 km de haut. Elle est appelée ainsi à cause de sa couleur rouge vive, visible en particulier au moment des éclipses totales de Soleil. C’est dans cette zone que l’on peut apercevoir les protubérances (ce sont des jets de plasma circulant dans les boucles de champ magnétique).

- La couronne s’étend au-delà de 4 fois le diamètre du Soleil. C’est la grande couronne grise visible au moment d’une éclipse totale. La couronne est très ténue. On y trouve des particules émises par le vent solaire. Fait encore inexpliqué, sa température est anormalement élevée : 1 million de degrés.

Tous les 11 ans en moyenne, le champ magnétique s’inverse : le pôle nord magnétique devient le pôle sud magnétique, et inversement.

Au cours de ce cycle, on observe plus ou moins de taches solaires. Ce sont des régions de la photosphère plus froides que le reste, donc moins lumineuses : par contraste, elles paraissent sombres. C’est l’entortillement du champ magnétique solaire qui est l’origine de ces taches. Ce champ passe par des maxima, et c’est à ce moment que les taches sont les plus nombreuses. La couronne change elle aussi d’aspect : plus circulaire et uniforme au moment des maxima, elle présente lors des minima des petits jets aux pôles et de larges extensions équatoriales.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Ven 25 Juil - 8:05

Je voudrais illustrer ce fil par une œuvre qui me tient à cœur : Coucher de soleil sur l'Adriatique de Joachim-Raphaël Boronali.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1380
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Dim 27 Juil - 18:49

Puis-je te demander pourquoi elle te tient à cœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Lun 28 Juil - 1:02

J'ai adoré l'histoire de la mystification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6822
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Lun 8 Déc - 22:33

Soleil sacré


L'astre solaire a, comme la lune, une symbolique très forte dans nombre de civilisations, cultures et religions, depuis l'aube de l'humanité.
Emblème de la chaleur, de la lumière, on le retrouve au fil des mythologies et croyances.

Les égyptiens le vénéraient sous le nom de Râ, dieu principal, source de vie et de lumière. Il sera même à l'origine de la révolution religieuse voulue par Akénaton, le "Pharaon hérétique" : il remplacera alors toutes les autres divinités pour devenir le dieu unique Amon ou Aton. Au temple d'Abou-Simbel, chaque jour, sa lumière traverse le monument creusé dans la roche pour éclairer la statue de Ramsès. Il était sensé naviguer du levant au couchant sur une grande barque sacrée.

Les Grecs le nommaient Hélios et l'imaginaient parcourant le ciel sur un char de son lever à son coucher. Platon en fait le symbole du bien, de la vérité et de la connaissance dans son célèbre mythe de la caverne. On retrouve cet aspect avec Icare, foudroyé pour avoir voulu trop s'approcher de l'astre, allégorie de celui qui est foudroyé parce qu'il approche trop de la vérité, de la connaissance. Pour les romains, il était Sol, frère de Luna, la lune. Vers la fin de l'Empire, il se superposera aux autres dieux, devenant Sol Invictus, le soleil invincible.

Les peuples précolombiens l'adoraient avec ferveur, les prêtres saluaient son lever chaque jour depuis le sommet des temples et pyramides, des cités aztèques aux cimes du Macchu Picchu. Les empereurs incas étaient les "fils du soleil".

Mithra, le dieu d'origine perse qui faillit bien supplanter le christianisme naissant, était un culte solaire également. Le dieu occupait une position médiane entre le lever et le coucher de l'astre du jour, symbole d'équilibre et d'harmonie.

Partout, le soleil est quasiment toujours une force bénéfique, positive, créatrice et dispensatrice de vie. A Rome, Néron était "l'irradiant", son palais, la Maison Dorée, était pourvue d'une coupole dorée sensée capter la lumière de l'astre pour la faire symboliquement rayonner sur la ville et l'Empire. Et la statue gigantesque de l'empereur élevée près du Colisée le représentait en Hélios, le dieu-soleil.
Hélios aussi le Colosse de Rhodes brandissant sa torche pour éclairer le monde. Caligula, l'esprit empli de phantasmes égyptiens, baignait également dans le mythe solaire.

Plus près de nous, n'oublions pas Louis XIV, le "Roi-Soleil", assimilé par les artistes de Versailles à Apollon, autre symbole solaire. Au cours des premières fêtes fastueuses de Versailles, le roi dansait, poudré d'or, vêtu d'un costume d'où jaillissaient des rayons, un masque d'or sur le visage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1198
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 9 Déc - 10:29

Alors bon, manifestement, notre soleil, c'est le deuxième soleil de la région, chronologiquement.

Comment on le sait ? Bin parce qu'on existe.

Le big bang crée des particules élémentaires (protons, neutrons, électrons) qui initialement s'associent pour former la plus petite structure stable : l'atome d'hydrogène (H, un proton, ou encore Z = 1). L'hydrogène est d'ailleurs l'élément le plus fréquent dans l'univers (en particulier dans l'espace interstellaire et intergalactique).

On a donc un grand nuage de gaz. Mais sa densité n'est pas uniforme : le déplacement des atomes étant chaotique, il y a des zones de plus grande densité et des zones de plus faible densité. Or, les atomes s'attirent entre eux, par gravité.

Donc, les zones de plus grande densité sont des zones qui attirent plus ; les atomes se concentrent au fur et à mesure. Vient un moment où le nombre d'atomes dans une zone est très important, la gravité est très forte, les atomes s'écrasent les uns sur les autres. Et finalement, fusionnent : deux atomes d'hydrogène fusionnent pour former un atome d'hélium (He, 2 protons, Z = 2), le bien nommé (Hélios = dieu soleil chez les grecs).

Et cette fusion dégage beaucoup d'énergie : une étoile s'allume.

Mais vient un moment (quelques milliards d'années) où localement il n'y a plus assez d'hydrogène dans le soleil. On a donc fusion d'un atome de H avec un atome de He pour former du lithium (Li, Z = 1 + 2 = 3), de deux atomes d'He pour former du béryllium (Be, Z = 2 + 2 = 4), … Certains assemblages sont instables et se désintègrent rapidement (souvent moins d'une seconde de vie), d'autre sont plus stables et mettent du temps à se désintégrer (plusieurs milliards d'années, ou bien durée de vie indéfinie).

À un moment, le soleil a encore de l'hydrogène à consommer, mais il n'est pas là où il faut. Ça pète (supernova). Les atomes sont éjectés un peu partout autour. Mais alors qu'on départ on n'avait que de l'hydrogène, on a maintenant une centaine d'atomes différents (Z = 92 pour l'uranium, l'élément naturel le plus lourd ; les plus gros atomes stables sont le neptunium, Z = 93 et le plutonium, Z = 94 mais on en trouve très peu naturellement). Dont les atomes dont nous sommes fait (hydrogène, carbone, azote, oxygène essentiellement), et dont est faite la terre liquide (eau : hydrogène et oxygène plus quelques sels) et solide (oxygène, aluminium, fer, nickel, …), dont est faite notre atmosphère (azote, oxygène essentiellement).

Le centre initial du soleil reste une zone d'attraction : si on imagine un atome attiré par tous les autres, comme des fils qui le tirent, ces fils le ramènent vers le centre.

Il se produit une stratification : les atomes les plus lourds sont du côté du centre, les atomes plus légers à la périphérie.

Et ça recommence : l'hydrogène qui restait du côté du centre se reconcentre et allume une nouvelle étoile (mais plus petite), notre soleil. Les atomes lourds de la périphérie proche du centre se concentrent et forment les planètes telluriques (solides) : Mercure, Vénus, la Terre, Mars. Les atomes légers de la périphérie lointaine se concentrent de leur côté et forment les planètes gazeuses, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptume. Avec ça et là des corps glacés ou solides (planètes naines comme Pluton, astéroïdes, comètes, satellites, ceinture de Kuiper, nuage d'Oort, …).

'fin, c'est une vision un peu simplifiée ; il y a peut-être eu plusieurs étoiles côte-à-côte, ou bien trois générations d'étoiles avant la notre.


Dernière édition par cdang le Mar 22 Aoû - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Lun 21 Aoû - 21:05

Éclipse partielle de soleil du 21 août 2017 à Montréal, QC, Canada. Soleil occulté à 66%.

Premier contact, maximum et dernier contact avec mon appareil photo.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1198
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 9:29

Wow !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1380
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 12:18

C'était le jour ou c'était la nuit ? Non parce qu'à voir tes photos, on a l'impression que c'était pendant la nuit. [Je précise que je plaisante ^^.]

Très très sympa tes photos. Tu t'es un peu préparé ou t'as fait ça à l'arrache ? Je demande ça car la dernière fois que j'ai pris une photo de l'espace, cela avait été la Lune et j'avais dû préparer un petit dispositif à moteur pour que l'exposition soit suffisamment longue. Je suis donc un peu curieux ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 16:54

La première photo a été prise avec mon téléphone portable et sans filtre, on ne fait que deviner la forme de la lune. Pour les deux autres, j'ai mis mes lunettes à éclipse devant l'objectif de l'appareil photo. C'est 100% amateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1380
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 17:34

Excellent Very Happy !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3047
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 17:35

Sympa ces photos Sphigx.

Je me souviens de la soit disant éclipse solaire d'août 1999, on nous annonçait une journée se transformant en quasi nuit, alors qu'on a rien eu de tout ça. Juste une clarté qui a légèrement diminuée et une petite baisse de température, mais rien d'extraordinaire (j'étais en Vendée à ce moment la).

Bref j'avais été déçu, m'attendant à quelque chose de plus spectaculaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mar 22 Aoû - 20:59

La Vendée n'était pas dans la bande de la totalité de l'éclipse du 11 août 1999. De toute façon, même quand une éclipse est totale, il ne fait pas totalement nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2164
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mer 23 Aoû - 11:04

Me souviens de celle de 1999 et ce qui m'avait surpris c'est la baisse brutale de la température.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3047
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LE SOLEIL   Mer 23 Aoû - 17:49

Brutale pas ou j'étais en tout cas, ça avait baissé un peu oui mais sans plus. Dans l'ensemble j'ai trouvé cette éclipse décevante et peu spectaculaire.

Mais à l'époque je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE SOLEIL   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE SOLEIL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'astronome-
Sauter vers: