AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 LE GRIFFON

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7377
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE GRIFFON Empty
MessageSujet: LE GRIFFON   LE GRIFFON Icon_minitime1Sam 14 Jan - 20:24


LE GRIFFON Lz2lev10

Le griffon ou gryphe est une créature légendaire présente dans plusieurs cultures anciennes. Il est imaginé et représenté avec le corps d'un aigle (tête, ailes et serres) greffé sur l'arrière d'un lion (abdomen, pattes et queue), muni d'oreilles de cheval et une queue de serpent. Avec quelquefois des variantes le griffon gardera de tout temps la particularité reconnaissable d'être hiéracocéphale (c'est à dire pourvu d'une tête d'oiseau de proie).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Yavanna
Admin
Yavanna

Féminin Capricorne Messages : 112
Date d'inscription : 08/01/2012
Age : 32
Localisation : Au pays des poulbots galopants et des mégères tachées de craie
Emploi/loisirs : Maîtresse pour apprentis assassins, gratteuse acharnée et bergère de moutons alcooliques
Humeur : Pneumonique

LE GRIFFON Empty
MessageSujet: Re: LE GRIFFON   LE GRIFFON Icon_minitime1Mar 17 Jan - 13:53

Pour enrichir un peu le sujet, voici la copie d'un exposé sur le griffon que j'ai réalisé en licence 3 (c'est pour ça que c'est un peu technique mais bon ...)

Le Griffon


Les origines du Griffon

LE GRIFFON A_710

Le griffon est probablement né en Elam, à la fin du IVème millénaire et en Egypte vers 3000 avant JC. Son origine, plus archaïque, est à chercher du côté du Croissant Fertile moyen oriental (Egypte, Mésopotamie ou Iran du IIIème millénaire avant JC) : un lion ailé, possédant les pattes mais non la tête d’un aigle, figure par exemple sur les sceau-cylindre sumériens.
Il est le fruit de la fusion entre un aigle et un lion, ce qui n’est pas anodin lorsque l’on se penche sur la symbolique rattachée à ces deux animaux.

⭐ Le lion : Symbole royal, le lion règne sur la terre et tous les animaux terrestres. Il incarne la force et la fierté. C’est également un puissant symbole solaire et, par conséquent, un représentant fidèle de l’élément feu.
⭐ L’aigle : C’est l’un des animaux les plus forts au combat, il est pugnace, rusé et sage. Il règne sur l’air et sur tous les oiseaux du ciel. C’est également un symbole solaire fort et un emblème impérial, représentant quant à lui l’élément air. En raison de sa vue perçante il fut doté du don de clairvoyance et d’un statut particulièrement important : il est le seul être vivant capable de regarder le soleil en face, devenant ainsi l’égal de l’astre. Il est symbole de victoire, de puissance, de triomphe sur les éléments et de force invincible. Il n’est donc pas étonnant de le voir messager ou envoyé des Dieux. N’oublions pas que l’oiseaux favori de Zeus était un aigle … Enfin, l’une de ses proies étant le serpent, il fut naturellement considéré comme le vainqueur du mal, celui qui pouvait l’anéantir en l’intégrant en lui sans périr.

Mais, en tant qu’animal fantastique, le griffon possède parfois d’autres attributs : nous pouvons parfois le voir avec des oreilles de cheval (parfois symbole de mort, mais également d’élévation et de grandeur d’âme, représentant la course du soleil à travers le ciel, la puissance régénératrice de l’eau et purificatrice du feu), une queue de serpent (symbole assez souvent maléfique, mais également protecteur pour certaines espèces) ou encore une crête en forme de nageoire de poisson (symbolisant l’élément eau.)

Ainsi, en plus de symboliser une grande noblesse, le griffon rassemble en lui les 4 éléments. Roi de la Terre et du Ciel, il commande également le Feu et l’Eau. Signalons également que ses griffes noircissent au contact du poison, en raison de sa grande pureté.

Malgré ces variantes, le griffon gardera toujours la particularité d’être hiéracocéphale, comme beaucoup de divinités du panthéon Egyptien comme par exemple Rê-Horakhty, Horus, Qebehsenouf, Sokaris, Montou et Khonsou.

LE GRIFFON A_310

Evidemment, cet animal imaginaire possède, en plus de tous ses attributs, une taille exceptionnelle : il est en effet 7 à 8 fois plus gros qu’un lion ! Il se nourrit de chevaux, chèvres, de moutons, de vaches, mais aussi de faucons et d’aigles ! Il est si fort qu’il est capable d’enlever dans les airs trois bœufs attelés. Son grand appétit n’en fait pas pour autant un danger pour l’homme. Bien au contraire, il est si noble que sa seule présence élève l’âme des humains qu’il côtoie. C’est pourquoi nous parlons de Divinité ou de souverain lorsque nous voyons un humain représenté aux côtés d’un griffon.

LE GRIFFON A_410
Sceau minoen dit de la Déesse au Griffon (Minoen Ancien II)

Il est d’ailleurs souvent associé aux divinités locales (nous pouvons notamment penser à Gilgamesh, Seth, les rois Egyptiens, Apollon, Dionysos, Eros ou encore Némesis) et il tire souvent les chars en raison de sa grande force : nous le voyons ainsi attelé à celui de Némésis, d’Apollon …). Son courage sans égal lui permet également de combattre bon nombre d’ennemis (en particulier les Arimaspes et les Amazones) et de protéger, en couple, un élément vital comme l’arbre de vie.
Il vit dans les montagnes, mais ne rechigne pas à se rapprocher de certains humains, malgré son caractère farouche et fier. Ainsi, seuls les hermites parviennent à le soigner, et il n’apprécie que la compagnie des héros ou des souverains. Malgré tout, il reste un animal quasi indomptable qui garde une grande part de liberté.
Il aime particulièrement, en raison de son attirance pour l’or, garder les trésors des rois. Ardacer Ier, fondateur de la dynastie des Sassanides, s’était lié d’amitié avec un griffon qui, dès lors, fut le gardien des richesses du souverain. Alléchés par le butin, 15 brigands tentèrent de piller la salle que gardait le griffon, mais celui-ci se battit avec tant de courage et d’acharnement que les voleurs durent fuir. Il est dit qu’Ardacer ne donna jamais de nom à l’animal, comme gage de liberté éternelle.
Les griffons montent également la garde aux frontières du pays des Hyperboréens, en Scythie (où sont parait-il cachés les trésors d’Apollon).

LE GRIFFON A_510

La famille du griffon :
⭐ L’opinicus, très peu connu, ressemble beaucoup au griffon, si ce n’est que ses pattes avant sont celles d’un lion.
⭐ L’hippogriffe, déjà plus célèbre, présente l’avant du corps d’un aigle et l’arrière train d’un cheval. Il est le fruit de l’union d’un griffon et d’une jument.

Tel le dragon (avec lequel il a des points communs, comme sa disposition particulière à garder les trésors, sa grande force, sa capacité à voler …) le griffon traversera le temps et l’espace sans subir beaucoup de modification. On le retrouve ainsi quasiment à l’identique au Moyen Age, alors que son cousin le Sphinx (corps de lion et tête humaine) ne survivra au-delà des mers qu’à travers le dragon, qui lui volera son goût pour les énigmes.

La fresque

La fresque est parmi les supports les plus utilisés en décoration peinte. Malheureusement, elle reste d’une grande fragilité : les murs qui lui servent de support peuvent subir des infiltrations d’humidité qui endommagent la peinture, et bien souvent, le mur s’écroule avec le temps, faisant disparaître l’œuvre. Il nous reste aujourd’hui très peu de vestiges de ces peintures murales, qui restent fragmentaires.
La peinture en fresque nous en apprend beaucoup sur l’iconographie : la polychromie est plus importante que sur n’importe quel autre support, et la surface, souvent assez étendue, permet une grande variétés de motifs.

LE GRIFFON A_810

La plus importante concernant les griffons est celle qui ornait la salle du Trône du palais de Knossos, autour du trône dit « de Minos » (qui est un siège royal à dossier sculpté dans le gypse). Les griffons sont ici couchés de part et d’autre du trône, sans ailes, la tête fièrement dressée. Leurs têtes et leurs cous sont parés de plumes légèrement spiralées, ils portent des « colliers » polychromes à décor géométriques et végétaux (papyrus), dont une rosette similaire aux motifs des vases du dernier style palatial. En arrière plan, une alternance de bandes ondulées rouges et laissées en réserve fait ressortir les griffons et quelques motifs végétaux.
La présence de griffons dans cette salle de trône n’est pas anodine. En effet, comme nous l’avons dit précédemment, ils sont un symbole royal, et permettent donc d’asseoir le pouvoir et l’autorité du souverain (une sorte d’allégorie du pouvoir royal).

LE GRIFFON A_910
Fragment de la fresque de Pylos

D’autres griffons dépourvus d’ailes ornaient les murs de Pylos, dans la salle de la Reine. Les fragments retrouvés montrent qu’ils ressemblent énormément à ceux de Knossos (même crête, même position de la tête). Des canons de représentation semblaient donc circuler. Ils sont accompagnés de leurs cousins lions, qui ajoutent en plus à leurs fonctions protectrices, combinant animaux réels et fantastiques.

Ces griffons sont d’une conception typiquement minoenne (même s’ils furent exécutés au Minoen tardif II/IIIA). Nous pouvons seulement avancer des hypothèses sur les moyens de transmissions et les transformations de ce motif minoen (le griffon gardant le trône, probablement celui d’une princesse) jusqu’à Pylos. Pour résumer, la salle du Trône de Knossos et ses fresques semblent être une création purement minoenne, même si la forme finale prend place dans une période durant laquelle les Mycéniens étaient présent dans le palais avant sa destruction.

LE GRIFFON A_2010

Conclusion

Emblème du pouvoir, l’image du griffon a traversé le temps et l’espace sans subir de modifications majeures. Ornant les objets et les murs des palais de Crète, d’Egypte ou de Grèce, cet animal fabuleux s’est ensuite diffusé dans le reste du monde. Ainsi, en Europe, il fut un puissant symbole, aussi important que le dragon, et fut bien souvent repris en héraldique, ornant écus et boucliers. Contrairement à son cousin le Sphinx qui ne s’exporta guère de sa région d’origine, le griffon connu, et connaît toujours, un grand succès iconographique. S’il n’a rien perdu de sa force et de sa puissance, il garde également la même signification bénéfique, noble et protectrice.
Certaine hypothèses modernes le rapprochent du tapir, qui pourrait l’avoir inspiré à cause de son museau « crochu », semblable au bec de l’aigle (n’oublions pas que la licorne est née de l’observation d’un rhinocéros et que les animaux étaient parfois mal observés, puis décrits par des personnes qui n’avaient jamais vu d’animal vivant).
S’il garde encore bien des mystères, une chose est certaine, il reste l’une des plus nobles créatures mythologiques.

Iconographie supplémentaire


LE GRIFFON A_610

LE GRIFFON A_1010

LE GRIFFON A_1110

LE GRIFFON A_1210

LE GRIFFON A_1311

LE GRIFFON A_1410

LE GRIFFON A_1510

LE GRIFFON A_1610

LE GRIFFON A_1710

LE GRIFFON A_1810

LE GRIFFON A_1910


______________
Sources :
⭐ Exposé de 3ème année de Licence d'Archéologie (condensé)
⭐ Toutes les images proviennent de la banque de données du Patrimoine Mondial. Il s'agit du montage que j'avais réalisé pour les diapositives de mon exposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spacesheepcanfly.weebly.com
 
LE GRIFFON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» CACHOU mâle croisé griffon/caniche 10 ans ASSO ALERTE (78)
» Black caniche (plutôt Labrit x griffon) 7 mois (13) ADOPTE
» FILOU JOLI MALE X GRIFFON ?? 5 ANS SPA DE DOUAI (59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA PISTE DES MYSTERES :: Créatures fantastiques-
Sauter vers: