AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GUSTAV KLIMT (1862-1918)

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Mar 16 Avr - 21:48


Difficile de résumer l'oeuvre immense de Klimt, un de mes peintres préférés, tour à tour peintre de compositions à personnages, sujets allégoriques, figures, nus, portraits, paysages, dessinateur, décorateur, peintres de cartons de tapisseries, cartons de mosaïques, céramiste, lithographe... Un bouillonnement créatif incroyable pour cet artiste "sécessioniste", voulant rompre avec les codes, les règles, pour imposer sa vision, sa conception de l'art. Très académique à ses débuts, il se tournera plus tard vers un style tout différent et finira presque par l'abstraction. Amoureux fou des femmes qu'il représentait sans cesse et souvent nues dans ses toiles, il collectionna les maîtresses malgré sa relation sincère avec Emilie Flogue, l'amour de sa vie. Pendant qu'il peignait, deux/trois de ses modèles féminins déambulaient toujours nues dans l'atelier...
Sa période "dorée" est la plus prolifique. Fasciné par l'or après avoir vu les mosaïques byzantines de Ravenne, il peint des femmes couvertes de vêtements mosaïqués qui finissent par se fondre avec le décor, ne laissant apparaître que les mains et la tête. Plus tard, les fleurs se substitueront à l'or pour des femmes-fleurs, dans un décor fortement "japanisant" avec des couleurs plus douces.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3295
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Mar 16 Avr - 22:47

Je ne suis pas un grand fan de ses femmes. J'aime surtout ses fleurs, qui me rappellent un peu les sulfures muranos millefiori.
Cependant je trouve qu'elles perdent beaucoup si on les voit de trop près ou en gros plan. Mais de loin, (comme à la taille ci-dessous), j'apprécie beaucoup leurs couleurs et leur gaîté.





_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Mar 16 Avr - 22:55

J'aime beaucoup ses paysages de bois, si apaisés et sereins, si loin des excès byzantins de ses femmes couvertes d'or :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Lun 27 Mai - 22:06

Hommage d'un maître à un autre, Danaé vu par Milo Manara, grand amoureux des femmes lui aussi. Klimt à gauche, Manara à droite :


Selon le mythe, Danaé fût enfermée dans une tour par son père et Zeus, épris de la belle, la "visita" sous forme d'une pluie d'or tandis qu'elle dormait. Il naîtra de cette union le héros Persée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3295
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Lun 27 Mai - 23:12

En parlant de sensualité chez les femmes vues par Klimt, voici ces deux tableaux :

Serpents de mer I, (également connu sous le nom de Friends I), 1904-1907
Serpents de mer II, (Friends II), 1907

Pas vraiment de serpents dans ces deux tableaux. On penserait plutôt à des sirènes dans le premier, éventuellement.
Klimt représente des couples de lesbiennes.




Serpents de mer I



Serpents de mer II

C'est assez ennuyeux de voir de telles différences de couleurs glanées sur la toile.
Peut-être que la réalité se situe entre les deux...

détail

J'en profite pour parler des motifs "millefiori" (mille fleurs) des presse-papiers de Murano, qui était une technique ancienne et bien antérieure aux toiles de Klimt.
En 1903 Klimt visite Venise, Ravenne et Florence. Je ne sais pas si cela coïncide niveau date, mais je trouve vraiment que Klimt s'en est inspiré...


_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Mar 28 Mai - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Mar 28 Mai - 14:51

Je n'y aurais jamais pensé, bien vu, la similitude est troublante en effet.
Les couples de femmes enlacées, aux corps fluides, sont caractéristiques des oeuvres de la fin de sa vie.
L'évolution artistique de Klimt est assez flagrante : il commence par des oeuvres très académiques avant de basculer dans ses portraits de femmes fatales et hiératiques, perdues, fondues dans un décor byzantin surchargé. Puis, c'est la femme fleur, des lignes plus douces, plus fluides, des couleurs éclatant de tous côtés comme des bouquets de fleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Dim 18 Oct - 0:01

J'aime beaucoup, et je préfère également, les paysages de Klimt à ses portraits de femmes. Mais c'est vrai en général, pas seulement de la peinture de Klimt : je préfère les paysages aux portraits, ou même aux nus. Je suis un grand amateur de paysages - en vrai d'abord, pas seulement en peinture ou en photo. Je suis photographe et je ne fais quasiment que du paysage. J'en fabrique également, dans des montages numériques inspirés de mes rêves... ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Dim 18 Oct - 9:15

Dans ce cas, si tu restes parmi nous (on se tutoie ?), tu pourrais nous faire partager tes créations. Il suffirait de te créer un appartement dans la section du même nom : c'est un espace personnel où chacun fait partager ses oeuvres, ses créations, ses hobbies...
Je suis curieux de voir ce que tu fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Henri



Masculin Messages : 240
Date d'inscription : 16/10/2015
Localisation : Chatillon
Emploi/loisirs : Retraité. Photo, musique
Humeur : bonne

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Dim 18 Oct - 10:01

OK, je vais faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henrimanguy.photodeck.com/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Jeu 22 Mar - 19:17

Klimt revu par Inge Prader

La photographe autrichienne Inge Prader a décidé de rendre hommage à Gustav Klimt en reproduisant, en réel, certaines de ses toiles. Elle s'est concentrée sur la période "dorée" ou "byzantine" du peintre, époque où ce dernier peignait majoritairement des sujets mythologiques ou historiques sur fond d'or. Le résultat est plutôt... détonnant.

Le roi Midas


Flore et Pan


(Photos : chambre 237.com)

La toison d'or


(Photos : news.artnet.com)

Danaé


(Photos : onarto.com)

Médecine


(Photos : ifitshipitshere.com)


(Photos : neolaia.gr)

La frise Beethoven



(Photos : chambre 237.com)


(Photos : ufunk.net)


(Photos : indianwomen.org)



Ces tableaux vivants ont été présentés au Life Ball de Vienne de 2015. Le Life Ball de Vienne est un grand bal de charité annuel, organisé  à Vienne (Autriche), avec une thématique différente chaque année, afin de récolter des fonds pour la lutte contre le SIDA. Il est devenu au fil du temps un évènement majeur, permettant souvent de faire découvrir des artistes contemporains originaux, peintres, costumiers, plasticiens, photographes, sculpteurs... (et également un rendez-vous obligé de la jet-set...)


(Photos : ifitshipitshere.com)


(Photos : diarquiaesparta.com.br)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1596
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Jeu 22 Mar - 22:27

Je n'y connais absolument rien, donc je réponds là, à chaud, sans savoir vraiment. Mais je trouve qu'il y a un petit côté décadent à tout cela que je ne parviens pas à ressentir dans les peintures de Klimt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Jeu 22 Mar - 22:47

La période "dorée" de Klimt a parfois été qualifiée de "décadente". Pour ma part, je trouve la démarche originale mais le résultat trop figé. La plupart des modèles semblent coulés dans la cire et ressemblent plus à des mannequins qu'autre chose. Je trouve que notre photographe y est allée un peu fort sur le fard et la poudre... (et je pense que certains des modèles sont même vêtus d'un collant couleur chair).

Mais encore une fois, je trouve la démarche originale. Au cours de mes recherches, j'ai d'ailleurs découvert que Le baiser, sans doute l'œuvre la plus connue de Klimt, était l'une des plus "reprises" et détournées également.
Celle-là est assez sympa :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3236
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Jeu 22 Mar - 23:31

Moi qui suis un grand fan des paysages, du merveilleux, des peintures marines et féminines alors forcément Klimt j'ai du mal.

Oui il y a une grand originalité dans ses œuvres, mais ça ne me parle pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Ven 23 Mar - 17:22

Niveau "féminin" pourtant, la femme est omniprésente chez Klimt. L'homme est singulièrement absent de son œuvre, ses toiles sont remplies de femmes nues et alanguies, quasiment tous ses portraits sont des femmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3236
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Ven 23 Mar - 18:14

Je préfère les peintures féminines de Léon François Commère ou d'Albert Lynch par exemple. Plus de douceur, de charme et d'élégance, plus de sobriété également.

Chez Klimt les femmes sont plus provocantes, plus "modernes" moins classiques. Je préfère un beau portrait féminin, qui met en valeur une certaine idée de la féminité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7172
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   Ven 23 Mar - 18:36

Warlock a écrit:
Chez Klimt les femmes sont plus provocantes, plus "modernes"

Je dirais qu'elles sont libres, tout simplement. J'ai toujours détesté résumer la femme au côté "douceur", "fragilité" ou "bibelot précieux/délicat". Je trouve même ça assez condescendant quelque part, comme la galanterie trop appuyée et toutes ces mièvreries d'amour courtois... Tout ça a un côté qui entretient l'aspect "sexe faible" quelque part, pauvre chose fragile qu'il faut traiter avec douceur...
La femme est libre, libre de son corps aussi et on peut être pleinement femme et s'affirmer telle sans toute cette attitude de fleur fragile ou de boudoir. Etre soi-même, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GUSTAV KLIMT (1862-1918)   

Revenir en haut Aller en bas
 
GUSTAV KLIMT (1862-1918)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GUSTAV KLIMT (1862-1918)
» CLAUDE DEBUSSY (1862-1918)
» Après Haiti,Cuba,Sauve qui peut à la Nouvelle Orléans avant l'arrivée de Gustav
» Ile-à-Vache, ilôt de fraicheur subit des dégâts après Fay, Gustav, Hanna et Ike
» Paris - Le Musée d'Orsay...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA GALERIE DES ILLUSTRATEURS :: Les peintres du merveilleux-
Sauter vers: